La FNAC anti-piratage

Par Delphine Dumont, le 26 novembre 2007 | Internet |

Demain, Total présentera son projet de loi anti-pollution et mercredi, ce sera au tour de la BNP avec son rapport sur les droits des usagers des banques. Cooool...

Tout d'abord, soyons clairs, je ne dis pas que Denis Olivennes, PDG de la FNAC n'est pas de bonne foi pour son rapport. Je suis au contraire persuadée qu'il a agi pour le mieux de la FNAC. Arrêtons de lui jeter l'opprobre !

Denis Olivennes a oublié ses lunettes, qui peut les lui rendre ?

C'est donc officiel, vendredi dernier, un accord contre le piratage a été signé. Tout le monde était super content, je suis à peu près sûre qu'ils ont fêté ça avec du pâté de foie et du mousseux, une vraie folie !

Je trouve donc cela assez mauvais esprit de la part d'Estelle Dumout de laisser entendre que tout n'est pas si génial :

À signaler aussi (même si ce n'est pas Estelle Demout, mais Marie Desnos qui signe), Téléchargement: Pirates ou corsaires ? dans le JDD. Rien que le titre, ça dit tout. Vilaine Marie !

Pendant ce temps-là, à Vera Cruz au Canada...

Pendant ce temps-là, les gendarmes canadiens viennent de déclarer qu'ils ont mieux à faire que de poursuivre des internautes qui s'échangent de la musique et que, pour Internet, ils vont se consacrer à ce qui met des vies en danger (vente sauvage de médicaments, de pièces détachées automobiles ou industrielles, etc...) et au crime organisé en ligne.

Et les professionnels de la musique ?

Et bien, il semble que certains aient bien compris qu'on avait changé d'époque :

À propos de l'album en libre téléchargement de Radiohead, je lis ici et là qu'entre 50% et 60% des gens qui l'ont chargé ne l'ont pas payé. J'ai lu sur quelques blogs américains que plusieurs personnes l'ont téléchargé plusieurs fois et ne l'ont payé qu'une fois. Ils voulaient l'avoir sur plusieurs PC, par exemple. Je ne sais pas si c'est anecdotique ou important, mais en tous cas, ça prouve que Radiohead a toujours des fans.

Comme le souligne Jakob Lodwick, le fondateur de Vimeo, il faut s'accrocher pour télécharger légalement cet album. Regardez sa vidéo :

Sous le billet où Jakob Lodwick présente sa vidéo, les commentaires font ressortir la lenteur du site et la difficulté de charger l'album. Bref, il est clair que tout n'a pas été fait pour maximiser les chances de réussite de l'expérience, mais on apprend de ses erreurs... :)

Sur l'excellent Blog-conversion où j'ai découvert cette vidéo, Raphaël Fétique fait ressortir que le site est destiné aux fans, pas à des clients. Vendre en ligne, c'est accompagner le client pendant sa navigation et le rassurer sur la fiabilité du paiement. Ces aspects sont totalement absents du site de Radiohead. Dans ces conditions, 40% de téléchargements payés, c'est plus qu'une simple réussite, c'est un triomphe absolu !

Photo : Scol22 - Stock Xchng

Delphine Dumont
RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : , , ,

flattr this!

À lire aussi sur ce blog :

2 commentaires pour “La FNAC anti-piratage”

  1. -|- Rikko dit :

    J'adore ce monde !!!

    On y marche sur la tête et pas seulement en Nouvelle Zélande !



  2. -|- Ultra-vite dit :

    StillMuzik : la musique à votre prix

    Radiohead a proposé à ses fans d’acheter leur album au prix de leur choix. L’opération a été considéré comme une réussite malgré les faiblesses du site. »» : La FNAC anti-piratage StillMuzik reprend le même princi......



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2014 Delphine Dumont