Justice et injustice, l’affaire Nadia Daam

Par Delphine Dumont, le 6 juillet 2018 | Tous concernés |

Il arrive que la Justice fonctionne impeccablement sans pour autant que le sentiment de justice soit total. C'est inévitable lorsque s'opposent un délit moral et un délit pénal comme dans l'affaire de Nadia Daam.

Pour les plus sensibles, j'ai prévu un encart très clair alors attendez deux minutes avant de hurler et cliquez sur "Lire la suite", merci.

Votre attention, s'il vous plaît

Il n'est aucunement question pour moi de justifier les actes ignobles dont Nadia Daam a été victime. Je me réjouis que les auteurs de ce harcèlement aient été jugés et condamnés et que d'autres procès suivent.

Je reprends le fil de ma réflexion.

Recontextualisons

Les agressions n'ont pas commencé par hasard. Nadia Daam a insulté lourdement tout un groupe d'individus en des termes extrêmement violents. Son texte a été applaudi et soutenu sans réserve par beaucoup de nos grandes âmes, d'habitude plutôt promptes à condamner. Je comprends très bien, il est plus facile de paraître noble en prétendant défendre certains groupes (immigrés, LGBT+,…) et en en ignorant totalement d'autres. Je constate que de pauvres zozos qui se défoulent à coups de réflexions misogynes ou racistes ne sont que des cibles à désigner aux crachats de ceux qui se veulent une élite.

On retrouve également ici cette volonté obsessionnelle de la gauche de censurer tous les discours qui lui déplaisent.

Je note avec intérêt que, dans cette affaire, nous avons un concours de médiocrité, bassesse contre bassesse.

Méprise lourde de conséquences

Comme je l'ai dit plus haut, les insultes proférées par Nadia Daam ne justifient en aucune façon ce qu'elle a subi. Si les membres du forum voulaient réparation pour ce qu'elle a dit sur une grande antenne, ils devaient en passer par un dépôt de plainte.

À tort ou à raison, beaucoup de gens s'imaginent qu'ils ne pourraient pas être entendus par la Justice française et il est possible que les membres du forum concerné aient eu cette impression. Il est possible aussi qu'ils aient cru qu'un procès était excessif pour une histoire d'insultes, ils ont tellement l'habitude d'en proférer et d'en recevoir…

Enfin, les membres du forum savaient aussi ce qu'un recours judiciaire impliquait :

  • La sortie de l'anonymat avec le risque éventuel de poursuites pour d'autres messages ;
  • L'affirmation de l'appartenance à un forum à la réputation déplorable même si méritée ;
  • Les contraintes classiques d'un procès (ne serait-ce que trouver un avocat, par exemple).

Nadia Daam avait-elle conscience que ses cibles ne la poursuivraient pas en justice ? C'est impossible de l'affirmer mais je pense qu'elle avait effectivement la conviction d'une impunité garantie, pas très glorieux.

Déséquilibre

Si je me réjouis sans réserve de la condamnation* des deux premiers prévenus, je regrette qu'il n'y ait pas eu une condamnation morale, juste morale mais forte et claire à l'encontre de Nadia Daam. Ses propos sont inacceptables et cela m'empêche de dire que la Justice, toute la Justice, a été rendue.

* : Les peines me semblent adaptées mais j'aurais apprécié une distinction entre les deux prévenus, l'un regrettant sincèrement son acte, l'autre campant à l'ouest.

Pour en savoir plus

Deux articles avec la vidéo de la chronique de Nadia Daam et le livetweet du procès :

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Flattr this!

À lire aussi sur ce blog :

Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2019 Delphine Dumont