Twitter et l’art de retwitter

Le retweet consiste à retransmettre un tweet reçu, à l’intention de ses propres followers. Apprenons l’art du retweet pour en garder toute la puissance.

I – Fidélité du message

Quand vous retweetez quelqu’un, vous devez le faire aussi fidèlement que possible. Le RT manuel oblige parfois au retrait de quelques caractères, mais gardez la main légère sur les modifications. Le sens d’un texte tient parfois à une virgule !

En cas de doute, plutôt qu’un RT bricolé maladroitement, postez le lien vers le tweet ou, au pire, une copie d’écran.

II – La différence entre « RT » et « via »

RT signifique que vous retransmettez le message d’origine à l’identique ou quasi.

Via indique que vous êtes l’auteur du message mais que vous réagissez à une information donnée par quelqu’un d’autre.

Exemple :

Je poste ceci :

  • Article très intéressant sur le retweet : http://www.redacbox.fr/general/twitter-et-lart-de-retwitter/

L’un de mes followers apprécie et retwitte :

  • RT @Delphine_D: Article très intéressant sur le retweet : http://www.redacbox.fr/general/twitter-et-lart-de-retwitter/

Un autre de mes followers a une autre approche de l’article et poste ceci :

  • Faire un RT et un via, c’est très différent : http://www.redacbox.fr/general/twitter-et-lart-de-retwitter/ via @Delphine_D

III – RT, via, quelle importance ?

Insister sur le respect strict de ces consignes peut sembler relever de la maniaquerie, mais il n’en est rien. Pour toutes les personnes qui font de la veille sur Twitter, c’est crucial.

Cela permet de trier plus rapidement les liens, de repérer les infos, les tendances, etc.

Ensuite, pour une personne qui suit les 2 comptes, celui de l’émetteur original et le votre, cela évite la pénible sensation de doublon.

Enfin, c’est indispensable pour répondre à la bonne personne. Récemment, une personne a retweeté l’un de mes propos en se les attribuant et en concluant par « via @Delphine_D« . Puis, elle a elle-même été retweetée mais, sans doute pour gagner de la place, la mention de mon nom a disparu. Bref, tous ceux désireux d’en savoir plus ont dû faire des recherches pour retrouver mon tweet original et pouvoir entamer la discussion. Cette perte de temps va à l’exact inverse de l’intérêt de Twitter.

Sans parler de mon égo terriblement blessé de voir mon mot d’esprit attribué à une autre. Zut alors !

3 réflexions au sujet de « Twitter et l’art de retwitter »

  1. Bonjour,
    Petite question d’une (quasi) newbie sur Twitter : quelle est la différence entre un « RT @pseudo + message » et l’utilisation de la fonction « retweet » ?
    Merci de vos éclairages,
    Isabelle

  2. La fonction RT de Twitter ou de la plupart des clients Twitter ré-émet le message à vos followers. Lorsqu’on écrit RT + @pseudo + message, son propre @pseudo s’ajoute et rallonge donc le message. De plus, on perd le lien du message originel et donc l’éventuelle conversation qui s’en est suivie.

    Exemples :
    RT natif : « RT @Isa_L : Petite question d’une (quasi) newbie sur Twitter) »
    RT manuel : « @Delphine_D: RT @Isa_L: Petite question d’une (quasi) newbie sur Twitter) »

    Comme vous le voyez, dans le second cas, le message est plus long et parfois, on n’arrive plus à RT tout le texte de départ.

    Autre différence, dans le cas du RT natif, l’auteur du tweet original peut compter le nombre de RT de son texte assez facilement, dans le second cas, c’est un peu plus difficile.

    Enfin, le RT manuel est une mention et, chez ceux qui ont activé cette fonction, provoque un push, c’est à dire un signal spécial sur leur téléphone ou PC pour leur dire qu’ils ont été mentionnés. Pour un simple RT, ça peut être dommage. :)

  3. Merci.
    Je ne voyais que peu d’intérêt au RT « manuel », votre réponse confirme ma première réflexion sur le sujet.
    Parfois, ceux qui utilisent « RT + @pseudo + message » ajoutent (en début ou en fin de tweet) une réponse, un complément d’information ou un avis personnel à ce qu’ils retweetent. Dans ces cas là, je comprends bien l’intérêt.
    Par contre, faire de cette façon sans absolument rien ajouter/modifier au contenu m’intrigue un peu et j’avoue ne pas en voir la valeur ajoutée : la fonction RT me semble bien plus appropriée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *