Y’a plus de pétrole ? Tant mieux !

Par Delphine Dumont, le 19 septembre 2005 | En bref

A l’inverse des discours alarmistes ou incrédules que l’on entend un peu partout, Alain Lefebvre analyse la crise pétrolière actuelle et s’en réjouit…

Dans son billet du 18 septembre, Alain Lefebvre, figure reconnue dans le domaine des nouvelles technologies, rétablit quelques vérités et nous indique de bonnes raisons de se réjouir du manque croissant de pétrole.

Ce billet me marque d’autant plus que j’ai regardé hier un reportage sur les habitations troglodytes que l’on réhabilite depuis peu. Ces antiquités ont, parmi d’autres avantages, une climatisation naturelle et saine… Nous avons oublié beaucoup de choses que l’époque nous impose de redécouvrir ! Moins de pétrole ? Tant mieux ! :D

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Technorati Tags: pétrole, crise, Alain Lefebvre

Lire aussi :

4 commentaires pour “Y’a plus de pétrole ? Tant mieux !”

  1. -|- paul dit :

    bonjour Delphine
    ch’ui même allé aussi sur le site de vot’e copain là
    tout content de c’qu’arrive…
    bon ben… y’a longtemps qu’on dit tout ça ailleurs…
    mais bon… c’est un site d’un autre temps p’t'et’e ben
    http://www.decroissance.org/
    la décroissance : oui mais allez expliquer aux gens que cela ne s’arrête pas à la limitaion de leurs droits à la consommation non recyclable de produit en tant qu’utilisateurs finaux… mais aussi à l’apprentissage de la limitation démographique…
    là je sens que y’en à pas mal qui vont encore grincer des dents…

    y’a des moments comme ça où le discours de Smith à Morphéeus ficelé sur une chaise me revient en mémoire et sonne "gravement" réaliste… "vous les humains, quand vous arrivez quelque part, vous vous reproduisez… vous êtes comme les virus…"

    ben si… d’ailleurs c’est pas bien dur : y’a ka observer ce qui a le plus efficacement destabilisé des cultures à l’équilibre éco-économiques depuis des centaines ou des milliers d’années dans pas mal de contrées sur cette planète.
    Ce ne sont ni les guerriers et autres matamores, pas bien plus que les comptoirs commerciaux…

    Les plus efficaces ce sont de "Brâââves" collons et leurs familles nombreuses, ainsi que leurs églises moralistes et puritaines, leurs industries valorisatrices d’un esclavagisme consenti et patriarcal… et leurs tonitruants émergeances élues… prisonniers autant que serviteurs des uns et des autrs, tous consommateurs d’un présent comme de son avenir d’espoir toujours à venir dans un espace vital en perpétuel expension…

    mais bon c’est pas politiquement démagogue tout ça…
    griffebleue



  2. -|- Delphine dit :

    Paul >bon ben… y’a longtemps qu’on dit tout ça ailleurs…

    Je ne suis pas tout à fait d’accord. Alain Lefebvre a un discours extrêmement positif. Il ne revendique rien, ne prétend pas donner de leçons. Il a juste analysé la situation et réfléchi aux conséquences possibles. Nombre d’entre elles sont positives et c’est ce qu’il veut faire passer.

    J’ai visité le site que tu as mis en lien. Je suis assez choquée par la violence du ton. Bien sûr, il y a urgence, bien sûr, il faut faire bouger les choses. Mais ces "nous exigeons que…" et autres insultes à l’égard des incrédules ou privilégiés, me font froid dans le dos.

    Je ne crois pas que la limitation démographique, pratiquée à la chinoise par exemple, soit une solution en soi. Je préfère les solutions visant à privilégier l’éducation et le travail des femmes. Non seulement cela fait baisser le taux de natalité, mais en plus, cela apporte un équilibre général bénéfique.

    Attention au manichéisme : vilains colons vs braves peuples. Certains peuples colonisés étaient auparavant si doux qu’ils auraient fait passer la Rome antique pour un jardin d’enfants… ;)



  3. -|- griffebleue dit :

    ReRebonjour Delphine
    Si si mais je ne suis pas en désaccord non plus avec vos réactions…
    Et non je ne fais pas de manichéisme mais constate froidement l’efficacité de destruction d’un processus plus que d’un autre. d’autre part je n’ai pas donné d’exemple et ne pensais d’ailleurs pas uniquement à ceux qui sont proches de nous historiquement, mais à ce que l’on a pu retracer de l’histoire des transitions paléolithiques néolithiques… avènements des sociétés guerrieres et des cités ainsi que de l’élevage…

    Les diverses solutions visant à limiter la démographie par des moyens "mécaniques" et autoritaires étaient toujours accompagnées de très nombreux efforts d’éducations, pas toujours "totalitaires", même souvent pas du tout, et cela dans de très nombreux pays autres que la chine ou l’inde…

    Ce que l’on a vu un peu partout c’est que les mécanismes générateurs de valeurs de capitalisme de chairs (capital de chair à consommer par anthropophagie, esclaves, enfants…ben si et y’a un processus commun et générateurs derrière tout ça, mais on ne le trouve pas partout raconté dans les écoles, c’est assez récent et en milieu trop intello pour passer à la télé, seulement en fac et encore faut tomber dessus avec le bon prof), enraciné depuis très loin dans les cultures, étaient les plus durs à faire évoluer et à contrer…

    Peut-être n’avez vous pas de souvenirs directs de l’engouement pour le planning familial en france dans les années 60 et 70… qu’en reste-t-il maintenant ?

    Et du discours féministe…
    Moi j’espérais que les garçons pourraient avoir le droit d’être éduqués à devenir autre chose que de la chair glorifiée dans la brutalité guerrière, la domination sous diverses formes, l’insensibilité sans quoi on ferait de mal à personne et ne serait jamais vainqueur glorieux pour sa famille, son clan, son ethnie…

    Et ben! Je suis radicalement "déçu" par, non le planning et les recherches féministes… Mais ce qu’en ont fait les gens, femmes et hommes (convoitant tous les comportements et valeurs masculines, la "virilité" sacro-sainte) et comment ils sont retournés à des valeurs familialistes plus rétrogrades et conservatrices sur de très nombreux points que les valeurs de leurs grand-parents.

    Ce qui me parait depuis toujours important est effectivement l’éducation pour réduire l’ignorance, la stupidité, les procédures d’attribution de sens projectives, égotiques et ethnocentrées… qui font les "traditions" populaires… que l’on disaient vulgaires, en d’autres temps d’espoirs d’ascension sociale générale et donc en particulier de croissance "culturelle" donc cognitive…

    Alors entre autre apprendre à faire les choses non en fonction de projection de valeurs sexuées pour commencer…

    Or il y a là quelque chose de quasi impossible à réformer et toujours la même tendance à chercher le mimétisme du pouvoir du plus "fort" et du plus facile…

    Le site que je vous indique (si je ne me suis pas trompé en faisant mon copié collé… si si ça arrive de louper le dernier caractère par exemple… bon mais non et puis je suis pas à une faute de frappe et digno -rance orthogravique près) présente plusieurs sources d’opinions et d’informations…

    Alors bon pour ce qui est des opinions…
    Ben des fois je suis beaucoup plus critique encore que vous
    Parce que leurs "exigences"… manquent radicalement de sens pratique, de sens des rapports de forces et de pouvoirs et n’ont aucun sens de la communication…

    Ce que je trouve intéressant, c’est essentiellement les travaux d’économie datant des années soixante de georgescu-roegen (waouh j’crois bien k’j'ai réussi à lui copier son nom correctement)
    bon après ce que pas mal de gens de bords divers et d’horizon pas toujours très définissables…

    Ce que je veux dire, c’est qu’il semble qu’avec les meilleurs bonnes volontés pédagogique comme avec les pires moyens d’action autoritariste, il y a un très gros os, et que cela ne marche pas… que les responsabilités sont si imbriquées et la tendance à gérer les problèmes par l’intermédiaires de bouc-émissaires ou solutions différées, si bien encrée dans les mécanismes de réactions culturelles… que je crains fort que malgré les alarmes dernières…

    ben le navire coule et y’en à plein que ça amusent de voir le voisin dans la merde un petit peu plus que lui-même…

    C’est p’tête méchant, mais regardez un peu partout, l’humain n’est pas bon…

    Y’a des braves gens… mais ils sont rares et ont appris à se faire discrets pour survivre… depuis très longtemps…
    mais bon
    faut pas que ça nous empèche de faire le bien autour de nous, de prendre ses jambes et son vélo plus souvent que sa bagnole… de rafistoler une vieille machine à coudre à pédale… ben si j’me suis fait ce plaisir là en en rachetant une un peu gripée pour pas cher dans une brocante… d’apprendre à son voisin à bidouiller son ordinateur et à construire sa culture en rassemblant des documents, en les traitant… en les échangeant et les communicant…

    mais y’a sûrement d’autres trucs comme ça à trouver dans son quotidien…
    je sais, c’est pas héroïque et brutal et dans la quasi totalité des propositions, c’est pas "viril"…
    si si…
    c’est pas d’la provoc
    c’est l’fond du problème
    c’est une question de valeurs
    centrée dans l’anatomie…
    et pour rééduquer ça…

    bon courage
    A la prochaine
    griffebleue



  4. -|- Le Mobilhome virtuel dit :

    Censure informatique 2 (le retour) - Le blog du monde qui avance

    C’est encore Delphine qui attire mon attention sur un billet. Un billet/lettre ouverte à notre ministre pour le faire réagir : Censure informatique 2 (le retour) - Le blog du monde qui avance Dans une société qui voit le prix du carburant



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog