On se couche et on se laisse mourir

Par Delphine Dumont, le 27 mars 2006 | Politique-tac

C’est en gros ce que nous propose François Hollande ainsi que nous l’explique le Nouvel Obs daté du 24/03 (voir ci-dessous). Si c’est ça, le sens de l’avancée au P.S., malgré son orgueil démesuré, Villepin est un génie !

Hollande bloque tout, tant pis pour la casse !
Hollande bloque tout, tant pis pour la casse !

Ainsi que vous avez peut-être pu le voir dans la colonne gauche de cette page, j’affiche mon soutien au CPE. Si vous souhaitez en faire de même, le lien pour charger le macaron se trouve en-dessous de celui-ci.

J’ai déjà expliqué ce que je voyais de positif (et de négatif) dans ce contrat. Je n’y reviendrai pas. Toutefois, je ne suis pas juriste, des finesses ont pu m’échapper. Ouf ! Super Eolas est là encore une fois ! Décidément, cet avocat est un vrai super héros. Je suis presque sure qu’il peut transformer sa robe en cape pour voler, après ses plaidoiries… :)

Dans ce billet, donc, Maître Eolas tord le cou aux faux arguments hurlés par les gueulards (© Loïc Le Meur). Je reprends ce terme, pour le moins grossier, pour bien souligner que le bruit des agitateurs nuit à la réflexion et au dialogue indispensables à toute avancée. J’aimerais tant qu’on entende plus et plus fort les analyses posées telles que celle de Maître Eolas. Si on ne dispose pas des bonnes données, on ne peut pas se faire une bonne opinion, ça tombe sous le sens !

C’est pourquoi je suis particulièrement en colère contre Villepin qui n’a pas pris la peine d’expliquer et de parler de son projet ! Cette attitude hautaine et distante en cette période où les moyens techniques facilitent tellement la communication sont inacceptables. On a vu avec les téléchargements.com, la conception de la discussion au sein du gouvernement. A l’instar de beaucoup d’entreprises, la classe politique n’a toujours pas perçu le potentiel des NTIC, ils n’y voient toujours qu’une surface d’affichage. C’est navrant…

Autre chose de navrant, cette façon de cacher Azouz Begag ! Je l’ai entendu hier pour la première fois s’exprimer sur le CPE. Je ne dis pas qu’il ne l’a pas fait auparavant, je l’ai peut-être manqué. Je dis que notre gouvernement a un ministre beur qu’on ne peut donc taxer de raciste lorsqu’il dit que le CPE est une chance pour, entre autres, les populations issues de l’immigration, et il n’est pas mis en avant ! Non pas que je lui souhaite de recevoir les coups qui reviennent de plein droit à Villepin, bien sûr ! :)

Encore une couche de navrant ? Allez, ok ! Hier, donc, Azouz Begag dans l’émission de Rachid Arhab sur France 2, rencontrait des jeunes et la discussion, dont le ton montait un peu parfois, était très intéressante pour ce qu’elle avait d’inédit et d’authentique. Oui, authentique. Bien sûr, Azouz Begag manie les mots à la perfection et appartient au gouvernement, mais il est issu de la Société Civile (j’ai mis les majuscules de rigueur) donc moins formaté que ses collègues. Ses interlocuteurs avaient probablement suivi d’autres cours que ceux du pensionnat de Chavagnes et faisaient preuve d’une politesse très relative. Je suppose que les participants ont été triés soigneusement, mais malgré tout, l’échange était raffraichissant et surtout, très intéressant. Qu’y a-t-il de navrant là-dedans ? Rien ! C’est l’attitude de France 2 qui est navrante. Cette chaîne de service public a obligé Rachid Arhab a interrompre brusquement l’émission car il était temps de céder la place à… Michel Drucker et Fabrice Lucchini… Je n’ai rien contre ces deux personnalités, mais je crois qu’on les voit suffisamment souvent pour qu’elles cèdent exceptionnellement la place à l’intérêt général, non ? Oui, naïve, je suis, naïve, je reste…

J’aimerais que tous ceux qui ont décidé de faire grève et/ou de défiler demain prennent un peu de temps pour lire et écouter les différentes opinions. Les adultes ont un droit de vote, ils ont donc un devoir de s’informer. S’informer ne veut pas dire lire un seul journal, écouter un seul parti, entendre un seul son de cloche. Je regrette et condamne l’attitude distante de Villepin, j’en ai autant pour tous ceux qui défileront et bloqueront demain la France sans avoir pris la peine de savoir ce qu’ils font et, surtout, pourquoi et pour qui ils le font. Ce qui éviterait peut-être ce type de raisonnement (relevé dans l’un des 293 (!!) commentaires du billet de Patrice) : “Moi je m’en fout je suis de gauche ! Donc contre :)“. Puissant comme réflexion, non ?

Je remercie la vingtaine de personnes qui m’ont écrit en privé pour me faire part de leur soutien au CPE et me remercier de mes billets à ce sujet. Je les rassure, nous sommes en démocratie, leur parole est libre, ils peuvent laisser un commentaire, même avec un pseudo et même sans adresse mail, ni d’URL, pour les plus paranos ! Par contre, je comprends ceux qui ne peuvent en parler autour d’eux, l’un de mes correspondants m’ayant dit qu’il avait failli se faire frapper pour avoir osé poser une question pendant un meeting syndical sur son lieu de travail. Villepin partage visiblement son sens du dialogue…

Pour conclure, je dirais que cette crise est le symptome par excellence du retard dans les méthodes de communication. Je vous livre cette définition de la communication :

Capacité à être à l’écoute des autres et réceptif aux informations fournies par l’environnement. Capacité à mettre en forme les informations à transmettre et établir la relation et le feed-back nécessaire à la compréhension mutuelle. (Compagnie des DRH)

Petite liste de liens sur le sujet, à lire impérativement, à faire lire, à répandre…

  • Le billet incontournable de Maître Eolas, lisez aussi les commentaires, Maître Eolas y répond,
  • Qui ne risque rien… n’a rien - par Patrice, le fondateur de La Fraise.com,
  • Ce témoignage de Karim Jivraj un rêve de Sorbonne, sur Le Monde.fr,
  • Le Vrai/faux du CPE, sur le site du Premier Ministre.

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Technorati Tags : cpe, propagande, grève

Lire aussi :

23 commentaires pour “On se couche et on se laisse mourir”

  1. -|- ethan dit :

    J’ai appris qu’à la grève de demain se joignaient aussi les services de transport maintenant! grève de la sncf et de la ratp :/
    Si ça continue, c’est toute la France qui va être bloquée pendant 1 journée voir plus…

    D’après les derniers sondages que j’ai en tête, 68% des fraçais seraient opposés au CPE. Afficher ouvertement qu’on est pour le CPE ne semble pas être de bon ton lol ^^
    Moi en tout cas, j’ai du respect pour toi qui affirme tes opinions, dans un pays ou les gens ont plutôt l’habitude de faire de la démagogie …

    Il faut que je lise ce billet de ce mr l’avocat ^^



  2. -|- Antoine Fowler dit :

    Ethan,
    Ces foutus sondages sont paradoxaux; j’ai tenté de me renseigner sur le dernier. Il est sur le site de l’Huma http://www.humanite.fr/journal/2... , institution qui n’est pas favorable au CPE a priori.
    Et que lit-on dans l’analyse (entre autres) :
    "Dans le même temps, les jeunes sont plus nombreux à penser que ce nouveau contrat, s’il était adopté, permettrait à ceux d’entre eux en difficulté de faire leurs premiers pas dans le monde du travail (77 % des 18-29 ans)."

    Alors si 3/4 des jeunes pensent que c’est un pied à l’étrier pour démarrer dans le monde du travail, il faut peut-être arrêter le bazard en restant vigilant sur les conditions d’application dans la vrai vie.

    Delphine,

    Hollande depuis janvier est contre le CPE et répète à qui veut l’entendre que si le PS revient aux affaires, il le supprimera; pas de proposition en revanche. Je pense qu’il a un plan B (mais c’est confidentiel) : les CES version 2



  3. -|- couline dit :

    Démagogie…les hommes politiques ne disent que ce que les gens veulent entendre. Leur objectif: etre élu.
    La France? elle fait partie de leur préoccupation? bizzare j’ai du mal à y croire!
    tu as raison delphine la méthode du gouvernement pour expliquer le CPE est lamentable, autant que les partis et syndicats qui mannipulent les jeunes et étudiants et le pire c’est qu’ils ne s’en rendent même pas compte!
    C’est beau d’être jeune!



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Ethan > En affichant ce macaron, je n’ai pas de courage. J’en aurais plus si j’allais manifester pour le CPE dans les rues. ;)

    Je l’ai affiché parce que je suis terriblement agacée par le climat ambiant, on entend des vedettes qui n’ont aucune idée du sujet s’exprimer en long et en large, par pur esprit commercial, les pro-CPE sont insultés, hués, voire pire. Ceux qui essayent d’éclairer le débat, comme Maître Eolas, par exemple, subissent le même sort. Je veux juste montrer qu’il y a d’autres avis. J’aimerais qu’on admette que je ne suive pas ce mouvement de la même façon que j’admets que d’autres le suivent. J’aimerais que se créent de vrais débats, de vrais forums (sur Internet ou dans la vie réelle) où les pour ET les contre puissent s’exprimer librement et être écoutés avec respect.

    Antoine > Merci pour cette analyse plus précise du sondage. Faut-il en déduire que certains jeunes défilent alors qu’ils sont favorables au CPE ? Par peur de rejet du groupe, par exemple ?

    Pour Hollande, il peut peut-être aussi reproposer les emplois-jeunes, sans intérêt souvent, sans formation pendant ni après, sans perspective d’avenir ? Alain Joyandet, député UMP de la Haute-Saône, vient de le rappeler sur France 3, c’est tout ce que la gauche avait trouvé contre le chômage des jeunes et apparemment, elle n’est pas plus inspirée aujourd’hui.

    Couline > Oui, c’est beau d’être jeune. Cependant, il y a quand même quelque chose de très négatif derrière ces manifestations, des peurs, des angoisses. Où sont passés le désir, la motivation, l’enthousiasme ? A 20 ans, on a envie de manger le monde, pas de le conserver dans un bocal !

    [Edit] Je rajoute ces deux infos que je viens de glaner :
    1) Des jeunes distribuent des tracts dans les gares SNCF pour lutter _contre_ les blocages des universités. Ils ont compris qu’ils devaient augmenter leur visibilité, ce qui réduira la crédibilité des manifestants. Bien, bien ! :) (info France 3)
    2) “Policiers et gendarmes, en outre, sont à bout. (…) 453 agents ont été blessés depuis le début des troubles”. Source : La libre Belgique. Un chiffre que je n’avais pas encore entendu et qui mérite qu’on salue nos forces de l’ordre. En espérant que cela n’entraîne pas de dérapages.



  5. -|- Jimini dit :

    Je ne donnerai pas mon avis sur le CPE, pas par lâcheté, mais parce que je n’en ai pas vraiment, comme je l’ai dit déjà je ne suis ni pour ni contre, je pense qu’il y a de l’idée, mais peut mieux faire. Si je fais ce commentaire, c’est parce que je viens d’entendre sur Europe Un que M. de Villepin avait dit qu’il ne reviendrait pas sur la non-justification du licenciement parce que cela dénaturerait le CPE. Moi, ça m’intrigue… je pensais que la nature du CPE, c’était que les jeunes gagnent de l’expérience… comment ils vont progresser si on ne leur explique pas ce qu’ils ont fait qui n’allait pour qu’on s’en sépare ?



  6. -|- Delphine Dumont dit :

    Hummm… Il devrait prendre sa petite pilule verte, lui. Il avait eu l’air de déclarer le contraire récemment. Le plus drôle, si on peut dire, c’est que les patrons ne demandent pas ça.

    Lors de mes discussions avec des employeurs, ce qui revient souvent, c’est de pouvoir licencier sans partir vers des procédures très complexes dans lesquelles il est si facile de commettre des erreurs qui coûtent très, très cher aux prudhommes.

    J’espère que, si Villepin gagne cette bataille, il ne croit pas avoir gagné la guerre contre le chômage. Ce n’est qu’un dispositif intéressant, mais qui ne peut pas _tout_ résoudre.



  7. -|- couline dit :

    il n’y aurait que la jeunesse d’angoisser en France ?
    C’est plutot tout une société qui est terrorisée,par le chomage et qui a perdu ses repères dans un monde ou on demande de l’adaptabilité et de la fléxiblité…le monde change et les Français ont peur du changement!
    J’ai grandi avec le chomage, la crise, je ne connais que ça, les galères je connais aussi mais ça ne me fait pas peur parce que pour moi..et c’est peut etre malheureux, ben je n’ai connu que ça (m’enfin bon pour cas personnel ça va mieux depuis quelques années!)
    Alors les jeunes ne sont ils pas que les symptomes de notre société qui est en train de perdre ses repères?
    Ces meme jeunes pourraient aussi se demander ce qu’ils peuvent faire pour notre société plutot que ce que la société peut faire pour elle!



  8. -|- Delphine Dumont dit :

    Couline > Je suis bien d’accord avec toi, la phrase de Kennedy s’applique bien chez nous aussi ! ;)

    Je m’inquiète aussi de l’autisme (ce qui est si reproché à Villepin !!) des populations qui est hallucinant. Les gens veulent que rien ne change, sans chercher à se renseigner, se documenter, voir comment ça se passe à l’étranger. Bref, ils occultent tout ce qui pourrait les troubler dans leurs idées.

    Le pire, je trouve, c’est que cela s’accompagne d’une hypocrisie épouvantable. Les clients des magasins et des restos ont une attitude souvent très impolie et méprisante envers les vendeurs et serveurs, donnant des ordres sèchement, etc… Ce qu’ils n’accepteraient jamais de leur patron… Pour payer moins cher, ils n’hésitent pas à abandonner le petit épicier qui les a toujours fidèlement servi jusque là. Ou alors ils achètent des produits fabriqués en Chine puis hurlent à la délocalisation. Bref, les exemples ne manquent pas.

    Le monde a changé, ils le savent en tant que consommateur, mais veulent l’ignorer en tant que travailleur. :/



  9. -|- Jeux de Maux dit :

    Mardi noir ?

    Depuis 15 jours environ, j’ai beaucoup réfléchi, retourné le problème dans tous les sens pour savoir ce que je pense au fond de tout ça. Je trouve quand même un peu dérisoire l’offre d’allocation à laquelle on peut prétendre si on a travaillé 4 mois.



  10. -|- Eracius dit :

    >Le monde a changé, ils le savent en tant que consommateur, mais veulent l’ignorer en tant que travailleur. :/

    Hé oui … c’est comme pour le travail de nuit. On veut surtout pas devoir travailler la nuit mais on est content de trouver un "arabe" ouvert à 4h du mat’

    La société évolue et la première chose est d’essayer de ne pas subir cette évolution mais d’en être acteur pour pouvoir ensuite décider si cette évolution nous plait, ou pas, et d’agir en conséquence.
    Seulement la société actuelle nous enfonce dans notre individualisme et les gens qui veulent bouger les choses se sentent souvent assez seuls …

    Sinon pour recoler au débat : plutôt contre le CPE. Beaucoup plus à cause de la forme que le fond à vrai dire. Si l’ami Galouzeau de avait fait un peu plus d’effort dans le dialogue pré vote, je pense que j’aurais moins ressentit cette loi comme un truc lancé à la va vite pour sauver les élections et que j’aurais plus cherché à attendre les résultats …

    Bonne journée brave gens qui sont pour et que je respecte ;-)



  11. -|- Jimini dit :

    J’ai lu ça qui est intéressant :
    spaces.msn.com/brunocarde…
    Sinon, grâce à oeildemouche.net/, j’ai découvert ce wiki : http://www.cpewiki.info/index.ph...



  12. -|- Delphine Dumont dit :

    Eracius > Je suis d’accord avec toi, l’attitude de DDV justifierait presque à elle seule les manifestations. J’ai écouté hier avec intérêt "C’est dans l’air" où l’on parlait des enjeux politiques de cette lutte. C’est vrai que DDV, s’il gagne cette fois, s’ouvre un boulevard pour 2007.

    Malgré tout le mépris que je peux avoir pour ce pale type qui joue avec l’avenir de milliers de gens et la santé économique de son pays, je crois que le CPE peut vraiment apporter quelque chose et qu’il faut le soutenir. Mais, crois-moi, j’aurais préféré soutenir le projet de quelqu’un d’autre ! ;)

    En tous cas, merci pour ton commentaire. :)

    Jimini > Merci pour le lien. Très édifiant sur la notion de démocratie des organisateurs. :(
    Le Wiki a l’air très intéressant aussi, mais je n’ai pas eu encore le temps de lire les liens.



  13. -|- Jimini dit :

    en fait, je rigolais toute seule toute à l’heure parce que je pensais que tous les jeunes rêvent, avec raison, d’un CDI et moi j’ai démissionné de mon boulot de prof pour faire intermittente du spectacle !



  14. -|- Jielog dit :

    Les limites de la démocratie

    Evidemment dans nos pays la démocratie n’est pas parfaite. Elle marche plutôt bien, bien que constamment soumise à des lobbies divers et variés (financiers, idéologiques, communautaires etc.). Cependant on a pu sentir certaines de ses limites en…



  15. -|- Delphine Dumont dit :

    Moi, vois-tu, j’aimerais qu’ils rêvent avec moins de raison et plus d’enthousiasme…

    A 20 ans, on devrait avoir faim, très faim, pas peur.

    Ce n’est pas une critique de la Jeunesse (ici aussi, majuscule obligatoire), c’est juste que nous vivons dans un pays qui ne va pas bien, mais qui n’est pas non plus dans un état catastrophique.

    En grande majorité, ses jeunes ont à manger tous les jours (même si ce n’est pas du saumon et du foie gras), un toit sur la tête, accès aux soins et à l’instruction, ils sont libre de s’exprimer (la preuve, ils le font) et d’aller où bon leur semble, etc…

    Cette peur qu’ils expriment est donc particulièrement malsaine, car non motivée. Je n’accuse personne, ni la droite, ni la gauche, ni les profs, ni les parents, ni les syndicats, ni les médias, personne. Je constate, c’est tout.



  16. -|- Delphine Dumont dit :

    Je voulais aussi vous signaler ce billet, en fait surtout les commentaires, sur le blog de Jean-Marc Morandini. Ca n’a bien sûr aucune valeur statistique, les gens qui s’expriment n’étant “que” les lecteurs de ce blog (rien de méprisant, ils ne sont juste pas représentatifs de la population française). Les commentaires reflètent majoritairement un soutien au CPE et l’impression que les anti-CPE sont bien plus voyants à la télé comme s’ils étaient largement majoritaires, ce qui, d’un sondage à l’autre, est discutable. Bref, c’est un “café du commerce” mais c’est quand même intéressant à lire.



  17. -|- Jimini dit :

    Ce que tu dis à propos de la Jeunesse n’est pas si nouveau que ça non plus. Après le bac, je suis partie étudier en Angleterre (c’était y a euh… oh mon Dieu 15 ans déjà !) et j’ai été surprise de voir que la plupart des étudiants là-bas avaient pris une voire deux années sabbathiques avant d’arriver en fac pour voyager, faire de l’humanitaire… chose qui ne viendrait pas à l’idée des étudiants français dont le but est d’intégrer une prépa, une grande école, une fac et d’avoir un diplôme et de travailler… et oui, on ne sait plus rêver, ça, c’est clair… j’en suis déjà à me dire qu’il faut que j’achête des studios à louer pour avoir une retraite ;-)



  18. -|- Delphine Dumont dit :

    C’est possible, comme je ne suis pas passée par la case fac, je ne sais pas si c’est nouveau. Par contre, je trouve cette idée d’année(s) sabbatique(s) formidable ! Quelle meilleure façon de découvrir la “vraie vie” et aussi, peut-être, de se découvrir une vocation ? :)



  19. -|- PlopBlog dit :

    Tous unis contre le CPE ?

    A en croire certains médias, le fait d’être opposé au CPE est une position plutôt logique. Cependant les incidents qui se sont produit dans les manifestations ainsi que les méthodes arbitraire de protestation ont gravement nuit aux mouvement…



  20. -|- djails dit :

    bonjour,

    je vais pas te surprendre mais je suis opposé à ce début de suppression du code du travail que représe’nte le CPE
    On va me dire plein de chose notamment que une entrepreneur est désemparé devant la "difficulté" et les risques quand on veux licencier. Bon mais c’est aussi son boulot, je vais dire demain à ma chef que je suis désemparé devant telle ou tel tache ele va bien rigoler.

    de plus mettre en place une mesure permettant à un employeur de se "séparer" d’un salarié trés simplement pour des motifs de simplifications administrative est a mettre au regard de la situation en face qui la n’est pas une sitautiuon administrative mais une situation humaine. J’ai lu aussi que les jeunes ne devait pas être assité mais ca pourrait aussi s’appliqué aux employeurs qui achéte la force de travail des salariés



  21. -|- Delphine Dumont dit :

    Effectivement, je ne suis pas surprise. Je l’ai seulement été que tu ne réagisses pas avant ! ;)

    Pour le patron, tu te moques de son désarroi, pas moi. Si tu dis à ta chef que tu es désemparé, que risques-tu ? Rien, absolument rien. Le patron risque tout, tout le temps. Il peut tout perdre, son entreprise, sa maison, sa liberté, ses économies, son honneur, à tout moment ! C’est à lui et à lui seul de faire les bons choix. Bien sûr, c’est plus facile pour les grands patrons avec leur parachute doré et leur équipe de conseillers. Ca n’en a pas empêché certains de connaître les vacances à la Santé. Mais ceux-là ne représentent qu’une très faible minorité parmi le très grand nombre des patrons.

    Un exemple : un coiffeur (même un qui a bien réussi et qui a, pfiouuu ! 3 salons), son métier, c’est la coiffure. Mais il doit quand même être gestionnaire, acheteur, directeur des RH, etc, etc… Les cheveux, il n’y touche plus que de loin en loin, il a trop de papiers en main. Les affaires marchent bien, il envisage d’ouvrir un nouveau salon, mais ça signifie embaucher encore. Il va déjà prendre des risques dans les autres domaines de cette aventure, il ne sera surement pas faché qu’on lui file un peu de flexibilité dans son personnel.

    Oui, pendant 2 ans, il peut virer son CPEiste, mais dès le début du 2ème mois, il a un préavis à donner. Ce n’est en aucun cas _du jour au lendemain_ ! En revanche, le CPEiste peut le planter à tout moment, le laissant avec une désorganisation totale. Flexibilité ? oui ! Mais dans les deux sens ! Le "salaud de patron", il a bon dos !

    Vois-tu, mon Gillou, ce n’est pas que je trouve ce contrat idéal. Et même, pour tout te dire, je suis plutôt contente que la France envoie très clairement le message à Villepin que cette communication hautaine, ça ne marche pas. Mais moi, ce qui me met en colère, c’est que le monde a changé et que ce n’est pas en allant pleurnicher sur la tombe de sa grand-mère qu’on donnera à manger à ses enfants.

    Nous ne pouvons plus continuer comme avant. Nous devons faire attention à nos dépenses d’énergie et d’eau, nous devons nous protéger quand nous changeons de partenaire, nous devons prévoir notre retraite car bientôt l’état ne pourra plus assurer. Si tu admets cela, tu dois pouvoir admettre que dans le domaine de l’emploi, il faut aussi que cela change profondément.

    Si un jeune ne veut pas que son patron lui "achète sa force de travail", il n’a qu’à se mettre à son compte et devenir patron lui-même. Les exemples d’autodidactes qui ont réussi, ça ne manque pas. Et encore, là, ceux qui crient, ceux qui hurlent, ceux qui font leur gros caprice tout pas beau, ce ne sont pas les sans-diplôme, ce sont des étudiants ! Alors stop ! A un moment, il faut arrêter de nuire à son pays et essayer de le servir !

    Je voudrais bien que ces manifestants consacrent leur belle énergie à ce qui en vaut vraiment la peine : Bachir et Aya, la lutte contre le Sida, le cancer, l’homophobie ou la pollution ou les 4 à la fois, la DADVSI, les sujets ne manquent pas et ils sont bien plus sérieux que cette simili-lutte absurde et stérile.

    Je suis quand même un peu peinée que tu me sortes de si vieux clichés, je connais ton goût pour la nostalgie, mais là, des gens attendent le CPE pour bouffer, il faut ranger ses sépia.



  22. -|- djails dit :

    ben si des gens attendent le CPE pour manger c’est en effet a désespérer. et je sui pas sur que la méthode "proposé" est été la bonne.
    A mon sens il n’est pas nécessaire d’avoir une durée d’essai aussi longue. le droit du travail actuel est déja assez bien fourni pour se séparer de ses "salaud de salariés" pour te paraphraser.
    Je rappelle qaund même que si les petits employeurs ont des difficultes administratives rien ne les empéche de mettre en commun des moyens ce que d’ailleurs en général il font.
    de plus il est toujours nécessaire de protéger réglementairement le salarié, ce qu’en gros prévoit le code du travail, que ne prévoiyait pas le code civil quand il s’occupait de cela. (heureusement je n’était pas né) et qu’il faut maintenir.

    Alors qu’aprés les employeurs soient aidés à l’embauche pourquoi pas il existe déja des aides.

    concernat les autres pays, bien que comparaison ne soit pas raison la belgique un dispositf s’appelenat roseta prévoit un CDD d’1 an des aides employeur mais pas une période d’éssai extravagante.

    Mais tu sais bien quand que le point d’achopement est et restera ces retour en arrière, tu parle de la tombe de la grand mère mais en l’occurence ce serait plutot en ce qui me concerne l’arriere-arriere grand mère. et cette remise en cause empécher peut eptre a mon fils de manger ou de se loger, au rebours de ce que l’on dit, certe ce n’était pas facile quand j’avait moins de 26 ans .
    je vais m’arréter momentanément en regretant le racourci que je pense involontaires, qui pourrait laisser croire que les personnes qui ne sont pas pour le CPE se fouttrai du SIDA serait homophobe etc.

    sur ce puiqu’on m’y invite je me remet sur radio nostalgie



  23. -|- Delphine Dumont dit :

    Ah mon Gillou ! Si tu savais comme je t’adore toi ! Tu postes ce qu’il faut quand il faut ! Mais comment fais-tu ???
    Bon je t’explique avant que tu crois que je me suis bêtement cognée la tête contre mon écran :
    Maître Eolas (oui encore lui, c’est un serial récidiviste ! :D) a publié un autre billet sur le CPE dont je te livre 2 extraits mais que je t’invite (toi et tous les autres) à lire en entier.

    Extrait n°1 : “Voici la fort étonnante conclusion du jour : le CPE n’est pas la jeunesse livrée en cadeau au patronat, mais une sacrée protection offerte à celle-ci en jouant sur les crainte de celui-là.”

    Extrait n°2 : “Et si le CPE est sans doute contraire à la constitution, c’est parce qu’il protège trop les jeunes qui en seront titulaires au détriment des jeunes qui ne se seront vu proposer qu’un CDI.”

    Voili, voila, comme quoi, à trop vouloir croire qu’un gouvernement de droite ne peut que léser l’employé et favoriser le patron, on peut se mettre le doigt dans l’oeil jusqu’au coude, voire plus si flexibilité (huhuhu le jeu de mots !).

    Je remets le lien de Maître Eolas sous l’autre billet où je parle du CPE, ne viens pas dire que j’ai vu double ! ;)

    Au fait, pour finir, je sais que tu tiens beaucoup à ta réputation du roi de la susceptibilité, mais je pourrais prendre mal le fait que tu puisses soupçonner que j’amalgame la lutte contre le CPE à une tendance homophobe et une indifférence pour le Sida. OK ? ;)



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog