Ouais, vas-y, casse-toi !

Par Delphine Dumont, le 16 mai 2006 | Coup de chapeau

Titre provocateur pour une info qui m’a plus que choquée.

Via le blog de Sylvain Attal, journaliste, j’apprends que la députée néerlandaise d’origine somalienne, Ayaan Hirsi Ali qui mène un très courageux combat contre l’islamisme, s’est vue contrainte à l’exil aux USA pour préserver sa sécurité. Apparemment, les autorités néerlandaises ont refusé d’assurer sa protection et ses voisins ont demandé son départ car elle représentait un trop gros danger… On peut pardonner aux voisins, oui, c’est lâche, mais je ne crois pas que je serais plus courageuse si une bombe menaçait mes enfants à cause d’un de mes voisins. Je suis soulagée de ne pas avoir à me poser la question. En revanche, l’attitude de la police et du gouvernement des Pays-Bas est tout simplement inadmissible ! Tous les détails de l’information sur PAF 2.0.

Je mets ce post dans la catégorie “Coup de chapeau” car franchement Ayaan Hirsi Ali le mérite largement, ce coup de chapeau. Même si elle a menti sur son passé, même si elle a triché pour rentrer aux Pays-Bas (cf La Wikipédia), elle méritait d’être protégée et soutenue par son pays et non abandonnée ainsi.

Ayaan Hirsi Ali, vous êtes black, vous êtes une femme, vous êtes homosexuelle, vous êtes insoumise, vous prêchez un Islam ouvert et tolérant, vous êtes le maillon faible, sortez !

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : Ayaan Hirsi Ali, Pays-Bas, islam

Lire aussi :

8 commentaires pour “Ouais, vas-y, casse-toi !”

  1. -|- Franck dit :

    Delphine.
    Faites attention aux sources que vous consultez. Voici une dépêche AFP qui n’a pas la version tronquée que vous citez.
    Bien à vous.

    "La députée néerlandaise d’origine somalienne Ayaan Hirsi Ali, connue pour ses virulentes critiques de l’islam et au coeur d’une polémique pour avoir menti afin d’obtenir l’asile politique en 1992, a annoncé dans une interview publiée mardi qu’elle allait quitter les Pays-Bas.
    Ayaan Hirsi Ali, une amie du cinéaste assassiné Theo Van Gogh qui a reçu de nombreuses menaces de mort, a déclaré dans une interview du New York Times qu’elle abandonnerait son mandat parlementaire et allait accélérer son départ déjà prévu des Pays-Bas.
    La députée est la scénariste du film "Submission", un film critiquant l’islam et réalisé par Theo Van Gogh. Ce cinéaste a été assassiné à Amsterdam en novembre 2004. Sur son corps, son assassin avait planté une note où il menaçait Ayaan Hirsi Ali de subir le même sort.
    Selon des médias néerlandais, la députée libérale devrait s’installer aux Etats-Unis où elle a trouvé un emploi dans un centre de recherches idéologiquement proche des néo-conservateurs.
    L’annonce officielle de cette démission est attendue mardi à 13h30 heure locale (11h30 GMT) lors d’une conférence de presse où Ayaan Hirsi Ali devait s’exprimer.
    Au coeur d’une polémique pour avoir menti lorsqu’elle a demandé l’asile politique aux Pays-Bas en 1992, la députée pourrait être privée de sa nationalité néerlandaise obtenue en 1997, a déclaré lundi soir la ministre de l’Immigration Rita Verdonk.
    Ayaan Hirsi Ali a été prise dans la tourmente la semaine dernière après un documentaire de la télévision publique retraçant son parcours d’exilée politique.
    Le film mentionnait ce qu’Ayaan Hirsi Ali avait déjà évoqué plusieurs fois elle-même : lorsqu’elle est arrivée aux Pays-Bas en 1992, la future députée a menti en remplissant le document de demande d’asile.
    La Cour suprême de justice des Pays-Bas a déjà retiré la nationalité à des personnes dans des cas similaires.
    Ayaan Hirsi Ali a admis avoir donné un faux nom et une fausse date de naissance. Elle aurait aussi indiqué dans sa demande d’asile qu’elle fuyait directement la guerre en Somalie alors qu’elle est arrivée du Kenya, où elle vivait avec sa famille et bénéficiait d’un statut de réfugiée.
    La députée a indiqué au New York Times qu’elle avait fui pour échapper à un mariage forcé. "Maintenant, je suis critiquée pour avoir menti mais cela fait des années que je l’ai avoué", a-t-elle ajouté.
    Hirsi Ali, qui vit sous protection des autorités néerlandaises armée jour et nuit, a déclaré que l’idée de perdre la nationalité néerlandaise la laissait "sans voix".
    Elle se définit comme une "dissidente de l’islam" qui critique les enseignements islamiques sur les femmes, les homosexuels, les apostats et les adultères.
    Après cet assassinat, la députée s’est réfugiée aux Etats-Unis. A son retour, elle a emménagé dans un appartement de l’Etat néerlandais sous haute protection situé à La Haye.
    Mais ses voisins, inquiets de leur propre sécurité, ont obtenu le mois dernier devant la justice qu’elle déménage.
    Dans des interviews, Ayaan Hirsi Ali a déclaré que c’était en partie pour cette raison qu’elle voulait partir vivre aux Etats-Unis, bien avant que la polémique n’enfle.
    Elle a également déclaré qu’aux Etats-Unis, elle n’aurait pas besoin d’une protection aussi rapprochée.
    Des médias néerlandais ont rapporté lundi qu’elle avait trouvé un poste à l’American Entreprise Institute, un centre de recherche dont sont issus plusieurs membres de l’administration du président américain George Bush.
    Selon eux, Ayaan Hirsi Ali aurait trouvé un accord avec les autorités américaines au sujet de sa sécurité."

    Source : AFP



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Bonjour Franck
    Tout d’abord, je suis désolée pour ce retard dans la publication de votre commentaire, Spamplemousse s’est affolé à tort. Tsss ! Quel zélé plugin ! :)

    Par contre, je n’ai pas saisi ce que cette dépêche apporte de plus ? Il est bien dit que Madame Hirsi Ali a reconnu ses mensonges depuis longtemps mais qu’ils ne sont utilisés qu’aujourd’hui. Pendant longtemps, cela ne dérange personne et tout d’un coup, elle devient persona non grata ?

    D’après un site néerlandais que j’ai lu ce matin, le problème est plutôt que les Pays-Bas ont passé le même type d’accord avec des islamistes que celui que la Grande-Bretagne a révoqué peu avant les attentats de juillet 05. En fait d’accord, c’est plutôt un pacte de non-agression. Or, il se trouve que Madame Hirsi Ali mettait cet accord à mal tout comme Théo Van Gogh qui enquêtait dessus, paraît-il.

    Il est logique que George B. l’accueille à bras ouverts : quelle merveilleuse alliée contre l’axe du mal !!! En plus, comme la belle Condoleeza, elle est black, superbe alibi anti-raciste ! :/

    Au fait, votre commentaire est en double. Souhaitez-vous que j’efface l’un des deux ?



  3. -|- Antoine Fowler dit :

    Juste un lien, je n’ai pas ce temps de l’exegèse ce jour :
    http://www.lexpress.fr/info/mond...



  4. -|- Franck dit :

    Excusez-moi pour ce commentaire en double. Vous pouvez bien sûr effecer celui que vous voulez.
    Je crois aussi que la Hollande n’a jamais cessé de protéger cette jeune femme contrairement à ce que votre première source affirmait. Quant à ses voisins, ils sont, hélas, comme certains chez nous.
    Enfin, il est vrai que Ayaan Hirsi Ali sera plus en sécurité aux USA, qu’elle pourra mieux travailler et qu’elle sera sans doute plus "anonyme" au sein d’une société plus cosmopolite.
    Dommage pour l’Europe.
    A tout point de vue. Car quelle beauté, quel sourire et quelle dignité !



  5. -|- Delphine Dumont dit :

    Antoine > Merci pour le lien, c’est un très bon article ! :)

    Franck > Les voisins de madame Hirsi Ali, je ne les critique pas, quand il s’agit de protéger mes enfants, je suis moi-même presque irrationnelle et insensible, l’instinct animal prend le dessus. Un malheureux dans une librairie lilloise doit s’en souvenir… :D
    Et aussi, un co(biiip)rd en décapotable ! :’D

    Par contre, des différents articles que j’ai lus, il ressort que les Pays-Bas, s’ils l’ont effectivement protégée un temps, n’accepteraient plus d’assurer la sécurité d’Ayaan Hirsi Ali qu’à condition qu’elle mette de l’eau dans son vin.

    Je regrette terriblement son départ, je regrette le quasi-silence autour de sa personne et de son départ* et je souhaite qu’elle ait la force de résister contre l’instrumentalisation que l’équipe Bush ne manquera pas de tenter. J’aurais aimé aussi entendre nos hommes politiques sur le sujet.

    * : Pas de risque de manquer d’infos sur l’équipe de foot ou le DVcode, par contre…



  6. -|- Le blog du monde qui avance dit :

    A propos d’Ayaan Hirsi Ali

    J’avais critiqué dans ce billet “Ouais, vas-y, casse-toi !” l’attitude peu courageuse du gouvernement des Pays-Bas. Je découvre aujourd’hui, cet article du Temps qui me fait revoir ma position et pas qu’un peu ! :) À lire impérativement :…



  7. -|- Sarkozy dit :

    ça me surprend de voir siu peu de commentaites suscités par ton billet ! ;)



  8. -|- Delphine Dumont dit :

    Plus un billet est sérieux, moins il est commenté, je ne suis donc pas étonnée. ;)



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog