Freelance = inactif ?

Par Delphine Dumont, le 6 juin 2006 | Famille

C’est un sujet récurrent entre les travailleurs en freelance, on confond “travail à la maison” et “parent au foyer”. Par exemple, on s’est étonné que mon ami Stéphane fasse appel à une solution extérieure pour son bébé et ne s’en occupe pas lui-même. C’est vrai, quoi, il est là, il peut le faire, non ? Que des feignasses !… :D

J’en ai encore eu la preuve ce matin. La directrice de la cantine du village m’a appelée pour me dire que ma fille ne serait pas prioritaire l’année prochaîne dans les places disponibles. Pour résumer, la petite a eu le culot de ne pas prévenir 48 heures à l’avance quand elle s’est enrhumée et donc de laisser sa chaise vide de façon imprévue. Ce qui est une circonstance agravante puisque la directrice a été très claire, les enfants qui ont leurs parents à la maison seront les derniers choisis.

Objection, votre Honneur ! Je suis au bureau ! Il se trouve que mon bureau est à la même adresse que ma maison, mais c’est un hasard de la vie. Ah oui, mais visiblement, ça ne rentre pas dans ses cases pré-remplies de l’administration puisqu’elle était en boucle : “Vous êtes au foyer, vous êtes au foyer, vous êtes au foyer, etc…”.

Je suis seule avec deux enfants, j’ai créé mon emploi, je me bats pour que ça marche, ça commence à payer et voila que l’administration me nie toute reconnaissance pour ne pas faire partie des dépendants des aides sociales… Si je vous dis que ça me met en colère, vous devez comprendre que je maîtrise les euphémismes…

Après, on va encore se demander pourquoi on dit tant de mal de l’administration…

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Technorati Tags : administration, fonctionnaire, freelance

Lire aussi :

26 commentaires pour “Freelance = inactif ?”

  1. -|- Stéphane Carpentier dit :

    Et le pire c’est que ce que tu décris n’est même pas exagéré… /_\
    Soupirs…

    Les charges d’entretien d’un ""vrai"" bureau nous obligeraient à facturer 2 à 3 fois plus cher ne serais-ce que pour couvrir les frais. À ce niveau, le statut d’indépendant ne serait plus viable et obligerait à créer, au minimum, une SARL. Ce qui nous entraînerai vers une fuite en avant avec l’embauche de salariés, les charges patronales, etc…

    L’Etat veut favoriser la création d’emploi mais l’indépendant doit au mieux se démerder… au pire lutter contre les diverses lourdeurs administratives et (ici même pas de "et/ou") les mentalités de certains. On nous dit que cela évolue. Ah. Euh, quand ?



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Voila ! Je ne veux pas me plaindre parce que j’adore mon boulot et j’adore ma façon de travailler. Mais j’ai beaucoup de mal à admettre que ceux qui nous mettent le plus de batons dans les roues soient ceux qui sont chargés de faire tourner les rouages de l’état.

    C’est un peu comme s’il y avait une France à deux vitesses ? Ah ? C’est le cas ? :)



  3. -|- Stéphane Carpentier dit :

    Naaaaaaan, une France à deux vitesses ? Comme tu y va !! Ça se saurait hein, si tous le monde n’avait pas les mêmes chances… /_\



  4. -|- Yves Duel dit :

    G R R R ! Ces dernières années, j’ai assuré à la maison et ma femme à dache. Mais si j’avais eu EN PLUS à assurer soir et matin pour Madeleine, 7 ans, je n’y serais jamais arrivé !

    (oui, c’est vrai je n’assure que le matin ! le soir, elle a une nounou…) ;-)

    tu ne peux pas déclarer une adresse pro bidon, chez un de tes clients ? Juste histoir de dire : ça y est mon statut a changé !

    tu peux aussi avoir un "siège social" n’importe ou ailleurs, et gratuitement !

    (foutre un pain à la directrice ? non, ça doit pas être zen)



  5. -|- Antoine FOWLER dit :

    >"ceux qui nous mettent le plus de batons dans les roues soient ceux qui sont chargés de faire tourner les rouages de l’état."

    Toi qui est si précise dans tes billets, je me permets de te proposer une petite rectification :
    la mission des ceux que tu fustiges à juste titre serait de mieux faire tourner le monde; malheureusement, ils ne se sentent manifestement pas investi de cette mission en attendant que "l’heure de la retraite sonne".

    Hors l’administration, c’est la conception même du travail à la maison qui n’est pas reconnue. Je me suis entendu reprocher de ne pas avoir été à telle réunion associative un soir à 18 heures. Je tenais absolument à finir un boulot et j’avais prévenu que je ne pourrais pas venir.

    Tu es chez toi, tu fais mumuse, d’ailleurs Conceptrice de site Internet, ce n’est pas un travail surtout quand c’est bien fait :-))

    Je partage ta rage même si çà ne change pas grand chose pour ta fille l’an prochain.



  6. -|- Delphine Dumont dit :

    Stéphane > Je sais, la formule est osée, mais comme tu dis, ça se saurait ! ;)

    Yves > Foutre un pain, pas trop. Ce n’est pas une mauvaise femme du tout, c’est juste qu’elle a un peu de mal à sortir de ses imprimés. Je veux bien comprendre qu’elle a des impératifs, j’aimerais juste qu’elle comprenne les miens.

    Déclarer une adresse bidon, ça m’embêterait aussi. Je prêche à tout-va qu’Internet permet, entre autres, le télétravail et réduit ainsi le stress et la pollution. En habitant Trifouillis les Oies tout en restant complètement dans l’actualité et l’efficacité, j’en suis la preuve. En étant obligée d’avoir recours à une fausse adresse, j’affaiblis ma démonstration.

    Jeanne d’Arc, c’est moi ! Je brûlerais sur le buchet des fonctionnaires ! (là, tout le monde applaudit)(normalement)



  7. -|- Delphine Dumont dit :

    Antoine > Tu as raison, la mission du fonctionnaire ne s’arrête pas aux frontières et beaucoup d’entre eux n’ont pas pris conscience du role crucial qu’ils jouent au quotidien. Il y a d’heureuses exceptions, mais ce ne sont que des exceptions, puisqu’on les remarque. Alors qu’on ne remarque presque plus les administrations défaillantes.

    Si j’ai fait ce billet aujourd’hui, c’était juste parce que c’était la goutte d’eau qui fait déborder le vase. C’est tombé sur la directrice de la cantine, ça aurait pu tomber sur n’importe laquelle des autres gouttes d’eau qui ont rempli le vase.



  8. -|- Antoine FOWLER dit :

    Ah mais je peux te donner d’autres exemples.
    J’ai failli foutre un pain à une postière de ma commune la semaine dernière :
    il y a deux ans, ils ont freiné des 4 fers pour ne pas avoir de distributeur de billets. Il en est arrivé un. Je connais le directeur de cette petite agence postale qui fait tout pour rendre service. Une des grandes activités est l’activité bancaire. Il n’y a pas de banque dans la commune et il y a beaucoup de retraités sans moyen de transport.
    La pétasse du début du billet se plaint d’avoir à rentrer dans son logiciel le N° de ma carte d’identité pour un retrait d’argent. (nouvelle obligation)
    Si l’activité baisse, la Poste va fermer.



  9. -|- Delphine Dumont dit :

    La violence ne résoud rien ! ;)

    Par contre, je suis d’accord avec toi, c’est tellement agréable d’entendre ces salariés privilégiés râler contre (dans l’ordre ou pas) :
    + les usagers,
    + la hiérarchie,
    + les procédures,
    + les formulaires,
    + les machines…

    Ca tombe bien, on a rien de mieux à faire… :)

    A la Poste ici, quand il manque des timbres et qu’il faut aller en réserve, les deux employés en discutent un bon moment jusqu’à ce qu’ils voient à mon regard que ça a fini de m’amuser et qu’il faudrait quand même qu’un des deux aille en chercher… Je pense parfois à les filmer en caméra invisible mais voudrait-on croire que c’est authentique ??? :)



  10. -|- Steph dit :

    Que c’est énervant ! A mon avis, il faut insister. Car je ne vois pas en quoi le fait de travailler "à la maison" plutôt qu’à dix minutes de la maison change quoi que ce soit au problème. J’ai l’impression que l’institutrutice n’est pas digne de confiance. Le fait de justifier d’une activité professionnelle devrait quand même suffire à obtenir le droit à la cantine !
    La société n’est apparemment pas mûre pour le télétravail ! Cela dit, les enseignants du secondaires rencontrent exactement la même difficulté. L’ensemble de la société n’admet pas qu’ils puissent travailler lorsqu’ils sont chez eux, en dehors des heures de cours. Ceux qui n’ont pas un entourage compréhensif se trouvent ainsi corvéables à merci.



  11. -|- Delphine Dumont dit :

    Steph > Le problème va même plus loin que la distance. Mon bled s’est pourvu de plusieurs lotissements en quelques années, donc le nombre d’enfants s’est envolé et visiblement, cela n’a pas été pris en compte. Le bâtiment de la cantine est tout neuf (2 ans) , s’il est déjà trop petit pour accueillir tous les enfants, c’est inquiétant…

    Pour les enseignants du secondaire, j’ai une anecdote qui devrait te plaire ! Une de mes amies profs d’histoire-géo écrit un livre qui nécessite de nombreuses recherches. Elle s’est donc arrangée avec le proviseur pour que tous ses cours soient en matinée, ça n’a pas été simple à organiser, d’autres profs ont du faire des efforts mais ils y sont arrivés.

    Elle rentre chez elle vers 12h15 et, après avoir fini la préparation de ses prochains cours, la correction des copies, etc, elle arrive à se dégager 2 heures pour travailler à son livre avant le retour de ses enfants. Tout son entourage est persuadée qu’elle ne fait que le ménage et un farniente télé ou jardin selon le temps !

    Une de ses voisines lui a sorti cette perle : "Mais vous êtes prof ! Ce n’est pas comme si vous deviez travailler !"… :’D



  12. -|- Jester905 dit :

    Oui mais tu lui à dit, à la directrice, que ton boulot c’était de poster des messages sur ton blog et faire F5 pour regarder arriver les commentaires ?? :D :D :D

    Ah ? Comment ? C’est pas ton boulot, ça ??? Ahhhhhhhhh… Pardon !! :D :D :D



  13. -|- Pako dit :

    Quel scandale !!!Tu as tout mon soutien, faudrait lui expliquer à cette c***** ce que travailler à la maison implique.



  14. -|- Delphine Dumont dit :

    Jester > Je sens ta jalousie s’exprimer… Oui, moi, j’ai des commentaires ! Et toc ! ;)
    Et même qu’ils sont super bien, les commentaires sur mon blog à moi que j’ai ! Et re-toc ! ;D

    Pako > Merci ! :)
    Lui expliquer, je l’ai fait plusieurs fois. Elle me répond : "Je sais, ce n’est pas facile, mais comprenez-moi…". Bref, une façon polie de me dire que la Grèce est un pays très touristique… :/



  15. -|- Jimini dit :

    Pour agrandir le débat aux problèmes plus généraux rencontrés par les indépendants : je gagne plutôt bien ma vie, je gagne même un peu plus que ma femme, mais je ne peux pas faire d’emprunt immobilier ou autre toute seule ! Je suis donc obligée de faire un emprunt avec elle et encore, on passe en commission de prêt !



  16. -|- Delphine Dumont dit :

    Jimini > Exact ! Que du bonheur ! :/



  17. -|- Antoine Fowler dit :

    >La violence ne résoud rien ! ;)

    Le pain n’était qu’une baguette "magique".

    Malheureusement, je dois retourner à mon ouvrage car la magie n’a pas opéré (ses neurones)



  18. -|- Delphine Dumont dit :

    Aaaah d’accord ! Tu voulais partager ce pain ! Je vois la Cène d’ici ! ;)



  19. -|- Jimini dit :

    Jésus Marie Joseph, ça vole haut aujourd’hui !



  20. -|- Delphine Dumont dit :

    Ah je vois que le catéchisme ne s’oublie jamais tout à fait ! ;)



  21. -|- couline dit :

    ah mais de quoi vous plaignez vous?! ;)
    moi je suis une feignasse même pas payé qui a décidé de s’occuper de sa fille…la socièté ne me reconnait pas grand chose et je n’ai droit à pas grand chose..mais je crois ici que certaine connaisse le sujet…
    C’est bien connu je ne fais rien de ma journée..y a qu’a voir ma fille de 2 ans elle vous le confirmera!
    La seule reconnaissance que j’ai se lit dans le regard de ma fille qui vaut largement plus que tous les commentaires que j’ai entendu quand j’ai décidé d’arreter de travailler pour m’en occuper!
    Alors vous qui travaillez chez vous n’avez pas droit a grand chose…mais de quoi vous plaignez vous diront certains…vous etes chez vous( c’est que vous devez pas faire grand chose c’est bien connu ;) )
    Donc conclusion nous sommes tous des feignants! ;) et il est donc normal de ne pas avoir droit à grand chose!
    bon mon raisonnenement est un peu tiré par les cheveux quoique…



  22. -|- Delphine Dumont dit :

    Ah houla oui ! Les mères au foyer !… Mais que des feignasses ! Toute la journée plantées devant la télé ! Ou alors à claquer du fric dans les boutiques ! Une honte ! Un scandale ! Envoyez-moi ça à l’armée pour qu’ils les rééduquent ! :D

    En fait, on devrait avoir une médaille pour notre contribution active à la lutte contre la pollution !

    Et des subventions aussi pour la même raison !

    Et d’autres subventions pour d’autres raisons ! Nous sommes des gens admirables, nous les gens au foyer, que l’on soit freelance, télétravailleur ou parent ! ;)



  23. -|- poupoule dit :

    je penses qu’ etre femme au foyer c’ est un enorme effort et il faut plus de courage et de talent pour etre une bonne mere que pour etre pdg(je le sais ma mere et mere au foyeret mon pere pdg).unbravo a toutes les femmes au foyer:)



  24. -|- Delphine Dumont dit :

    C’est connu, quand on est malin, on reste chez soi, quand on est con, on vous donne une SA de 5 M€ à gérer.



  25. -|- poupoule dit :

    mon pere est moins talentueux que ma mere mais il n est pas con pour autant,il a fait polytechnique et a reussi avec succes:(



  26. -|- Delphine Dumont dit :

    L’étude PISA avait donc raison, les élèves ne savent plus lire ! Ce blog n’est pas un lieu destiné à raconter votre vie, pleurnicher et délirer. Allez jouer sur MySpace, vous y serez beaucoup mieux.



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog