Royal ! Pas moins !

Par Delphine Dumont, le 4 juin 2006 | Politique-tac

J’ai déjà dit ce que je pensais de Ségolène Royal dans ce billet et je n’ai pas changé d’opinion depuis. Elle ne me parait toujours pas avoir la carrure ou l’ambition nécessaire. Je ne parle pas d’une ambition personnelle, je parle d’une ambition nationale, d’une envie de faire avancer son pays et ses concitoyens. Je ne la vois toujours que comme une possible présidente… des parents d’élèves de Saint-Dugudu les Oies.

Par contre, son responsable de campagne, lui, il a toute mon admiration. Faire de cette dadame inconsistante, une présidentiable, la laisser dire des âneries parce que l’important, c’est qu’on parle d’elle, l’envoyer se frotter aux petites gens d’Orchies, elle qui ne cesse de surveiller la propreté de son petit tailleur, tout ça, c’est vraiment la preuve d’un vrai grand talent ! Avoir un buzz pareil avec un produit aussi faiblard, je dis “bravo” ! C’est vraiment très, très fort !

Donc, la dadame a parlé d’insécurité et moi, ça m’a fait beaucoup rire. D’abord, parce que les propos qu’elle a tenus sont quand même assez stupides. Punir les parents pour les fautes des enfants, par exemple. On sait que dans les cités, il y a beaucoup de foyers monoparentaux, terme poli pour dire que le père s’est barré et ne donne plus signe de vie. Il reste donc la mère qui se tue dans un, voire deux boulots minables pour boucler les fins de mois, qui n’a plus le temps de vivre pour elle, qui fait ce qu’elle peut pour ses enfants mais, seule contre la cité, ne peut pas gagner. C’est elle qu’on veut punir ? Elle ? Ségolène, tu sais que tout le monde ne peut pas s’offrir une jeune fille au pair pour surveiller les enfants quand on doit s’absenter ? Tu sais ce que c’est de se lever à 4 heures du matin pour aller faire des ménages à l’autre bout de Paris ? Tu sais ce que c’est d’avoir des enfants qu’on sent filer entre ses doigts comme du sable ? Visiblement, non.

Je pourrais parler du recours à l’armée. On sait que la dadame est fifille de militaire. Elle doit porter à la Grande Muette une tendresse toute particulière, c’est même émouvant cette reconnaissance du ventre. De là à envoyer à cette institution tous les ados en dérive… Je pense qu’elle a oublié que l’Armée, c’est fait pour défendre, voire attaquer, mais en aucun cas pour éduquer. A mon avis, Ségo a trop regardé Envoyé Spécial, avec tous ces reportages sur les casernes de redressement, elle a fini par y croire.

J’ai ri aussi parce que la dadame nous a sorti une perle assez grandiose au milieu de son discours sécuritaire :

« La mission des socialistes est de tirer les enfants vers le haut sans les enfoncer »

Merci au Diablog de l’avoir citée. C’est assez énorme quand même… :D

Ce qui m’a fait beaucoup rire aussi (un peu jaune quand même), c’est l’embarras de la gauche et des médias. Ils ont visiblement été cueillis net. Un discours sécuritaire ??? Comme Sarko ??? Mais quelle horreur !! Oui, mais c’est Ségolène, c’est une socialiste, oui mais c’est laid, bouuuh ! mais c’est une socialiste ! Ah ! Quel dilemne ! Que faire ? Que dire ?…

On a remarqué que certains condamnaient sans réserve (DSK, Fabius), d’autres ont suivi le nouveau courant comme ils ont toujours suivi les nouveaux courants, sans plus y réfléchir (Lang), la plupart se sont demandés sur quel pied danser. Ce qui m’amuse le plus, c’est Hollande qui ne semble important pour personne, même pas pour sa compagne. Elle ne vient pas aux réunions qu’il organise, elle fait des déclarations fracassantes sans l’avertir, elle se présente comme candidate alors qu’il plaide pour une candidature unique, etc… Il a déjà du mal à incarner un chef de parti et celle qui devrait être la première à l’y aider, le flingue gaillardement ! Bref, dans les médias, au PS et dans son couple, la dadame a bien mis la zone. Drôle à regarder, très drôle même, sauf que ce n’est pas une pièce de théâtre, c’est la réalité.

Je l’ai déjà dit aussi, nous avons besoin d’une opposition forte pour équilibrer la vie politique. Quelque soit le camp au pouvoir, il ne doit pas être seul en haut. Le spectacle de cette gauche qui semble tout faire pour perdre de la crédibilité me navre totalement. L’individualisme y règne, le racolage se fait immonde, les coups bas deviennent la règle, c’est triste. Et la campagne officielle n’est même pas commencée…

A lire ailleurs sur le sujet :

  • Fouette-moi, Ségolène !, le billet de Koz,
  • Et si le Tony Blair Français était UNE Tony Blair?, le billet de Sylvain Attal,
  • Rappel à l’Ordre, le billet en vers de Philippe Gras.

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Technorati Tags : Ségolène, Royal, socialiste

Lire aussi :

9 commentaires pour “Royal ! Pas moins !”

  1. -|- couline dit :

    alors nous( avec ping) nous sommes posés la question suivante: ou sont les hommes (d’Etat)?
    marre des politiquard politiqueux qui politisent a tout va en fontion d’une opinion publique mais qui n’en n’ont plus rien à B…de l’interet du pays, de notre pays et de ses habitants…
    La femme est l’égal de l’homme ben Ségolène dit autant de betises que les hommes…c’est ça l’égalité…



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Je crois qu’aujourd’hui, l’image et le paraître sont prépondérants comme critères de choix d’un candidat. Or, je pense qu’un homme ou une femme d’Etat, un vrai, un solide, quelque soit son bord, quelqu’un qui veut agir pour son pays, pour sa planète, pour ses contemporains, n’est pas quelqu’un qui se place au centre de l’image. Il y a donc une incompatibilité entre la motivation et la force marketing, au détriment de la qualité du candidat, évidemment.

    Mais je peux me tromper…



  3. -|- Delphine Dumont dit :

    Les enfants boivent, les parents trinquent :
    http://www.ilikeyourstyle.net/bl...

    :’D



  4. -|- Tib dit :

    Pour être honnête le service militaire pour les enfants "à problèmes" n’est pas foncièrement une mauvaise idée. Evidemment l’armée est faite pour défendre le pays. Mais effectuer son service peut être un bon moyen d’apprendre l’autorité, l’entraide, le travail… Ce qui permettrait de donner des repères à des jeunes qui en auraient parfois besoin.



  5. -|- Delphine Dumont dit :

    En fait, il existe déjà des expériences de ce type. Il y a, par exemple, un haras de la gendarmerie nationale où des jeunes sont remis “droit dans leurs bottes”. Il existe peut-être d’autres centres de ce type. Je ne connais pas les résultats, ni à court terme, ni à long terme. Je ne peux pas du tout dire si c’est une bonne piste ou pas. Ce que je sais par contre, c’est qu’il n’y a pas et il ne peut pas y avoir “une” solution mais des réponses. Chaque jeune en difficulté a son histoire, ses souffrances qui lui sont propres. Croire que l’armée peut résoudre des troubles du comportement qui ont des origines aussi diverses, c’est ni plus, ni moins, cracher à la tête de ces jeunes, de leurs parents et se décharger sur l’armée.

    Il y a un boulot à faire dans les familles en difficulté, un boulot à faire dans les écoles, un boulot à faire dans les cités, etc…

    Et puis qu’elle commence donc par s’occuper de son fils ! Quelle mère indigne ! ;D



  6. -|- couline dit :

    si on demande à ping de "remettre des jeunes " dans le droit chemin il dira qu’il ne s’est pas engagé pourça! et il aura raison!
    les militaires ne sont pas formés pour etre éducateur…pour ça il ya une formation: celle d’educateur avec un beau diplome!
    Si il y avait plus de prevention peut etre n’en arriverions pas a de telles extremités mais comme tout le monde ou presque trouve cela superflue…et quand je parle de prévention je parle de vrai prevention avec des moyens humains et financier et pas des mesurettes pour faire plaisir à une population en mal d’autoritarisme!



  7. -|- Delphine Dumont dit :

    Tout à fait d’accord avec toi, ma belle ! :)

    La prévention ne peut pas se résumer à de la sévérité, elle passe par une prise de conscience réelle des différentes difficultés. Un exemple intéressant de prévention de la souffrance parentale
    dans le Figaro d’aujourd’hui.
    La souffrance parentale, par les négligences ou les violences qu’elle engendre, est à prendre en compte dans la prévention. Ca ne résoud pas tout mais ça va dans la bonne voie. Après, bien sûr, tout dépend des intervenants. Il faut être sûr que des sectes ou des extrêmistes ne confisquent pas ces groupes de paroles…



  8. -|- rufus dit :

    hereusement qu’au ps y’a quand même des gens brillants comme rocard (certes un epu agés) ou surtout dsk



  9. -|- Delphine Dumont dit :

    Absolument ! Rocard est très brillant ! On le sent toujours peiné d’ailleurs quand on parle du PS, comme si un troupeau d’éléphants piétinait ses plantations d’orchidées…
    DSk est incontestablement intelligent, mais je le trouve terriblement fuyant. :/
    Je crois Guigou plutôt maline aussi. La preuve, on l’entend très peu. :)



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog