L’Affaire du moment

Par Delphine Dumont, le 21 juillet 2006 | En bref

Il y a un fait divers qui agite le web en ce moment, c’est l’histoire de l’école primaire de Peillac et de la SACEM. Entre querelles administratives, mauvaises compréhensions des règles, jugements trop hâtifs et autres avis définitifs, il est parfois un peu difficile de s’y retrouver. Je vous résume l’affaire pour ceux qui n’ont pas suivi.

Épisode 1 : Ouest-France fait feu sur la SACEM

Tout débute avec cet article : “L’école doit payer des droits pour une chanson paru dans Ouest-France, le 13 juillet dernier. En résumé, la SACEM réclamerait 75 euros à une école en paiement de droits sur une chanson interprétée par les enfants lors du spectacle de fin d’année. Visiblement, la directrice est tombée des nues…

Va-t-on vers une musique trop chère ?
Va-t-on vers une musique trop chère ?

Épisode 2 : la SACEM s’explique

La SACEM s’alarme de tout le bruit autour de cette affaire et répond dans plusieurs médias mais pas sur son site, curieusement… On peut lire son droit de réponse sur Clubic : “Adieux à 75 euros : la Sacem s’explique” et sur Infos du Net : “Internet : Chanson payantes à l’école, la Sacem s’explique“.

Épisode 3 : la page est tachée

Alors que les interventions de la SACEM durant la préparation de la DADVsI avaient déjà été critiquées, nuisant à sa réputation, cette nouvelle histoire vient ajouter un point sombre sur la page qui lui est consacrée sur la Wikipédia : “3.4 Spectacle de fin d’année à l’école, révélant le nouveau (ou le vrai ?) visage de l’établissement. Tout va très vite sur le net… Sauf bien sûr sur le site de la SACEM… :)

Pas d’épilogue

L’affaire n’étant pas close et surtout, tout ceci n’étant que le début d’une multitude de poursuites, je ne mets pas d’épilogue. Je vous informerai bien sûr, dans la mesure du possible, des suites données à cette affaire.

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Je découvre un billet de l’un de mes super-héros, Wonder Eolas, qui date de ce matin.
Lire Adieu♪, Monsieur le professeur♫, Bonjour, Madame la SACEM
C’est copieux, mais excellent, comme toujours. :)

Technorati Tags : SACEM, école, Peillac

Lire aussi :

5 commentaires pour “L’Affaire du moment”

  1. -|- Jimini dit :

    merci pour la réponse de la SACEM que je n’avais pas vue. Par contre, juste un détail, ça se passe dans mon pays à moi, donc c’est à Peillac et non Pouillac ;-)



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Ah crévindiou ! J’m'a trompé ! J’correctionne immédiatement ! Merci ! ;)



  3. -|- Julient dit :

    Merci pour la référence à l’article Wikipedia.
    Par contre je trouve la définition de la SACEM très très limite… Elle y est présentée de manière très critique et à mon avis pas du tout objectivement. Il y a même du conditionnel pour dire :"[Les droits du Boléro de Ravel, mort et sans enfant] seraient versés sur le compte de sociétés écrans basées dans des paradis fiscaux. Ils y seraient gérés par Jean-Jacques Lemoine, un ancien directeur juridique de la SACEM."

    On peut critiquer son mode de fonctionnement, mais ne parler que de ça… Pour avoir travaillé quelque temps pour un label de musique indépendant, j’ai pu voir l’aide que pouvait apporter la SACEM aux jeunes artistes, et même pour leur premier album.



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Merci de mentionner ce coté de la SACEM sur lequel personne ne communique, même pas la SACEM elle-même. C’est pourtant l’une de ses plus nobles missions et j’ai lu plusieurs fois qu’elle avait été d’une grande aide.

    Tu devrais contribuer à l’article de la Wikipédia ou écrire à l’un des rédacteurs pour lui en faire part. Si tu as un billet consacré à ce sujet, je serais ravie de le lier. :)

    (Rigolo, ton billet sur le 14 juillet, je vais lire le reste dès j’aurais acheté un peu de temps. ;))



  5. -|- JulienT dit :

    En fait, j’ai regardé vite fait comment modifier l’article. Je n’avais pas envie de laisser une modification anonyme et pas vraiment le temps de m’inscrire. Surtout je ne me considère pas assez compétent pour donner une défintition de la SACEM.
    Je serai la Sacem (comme toute boîte ou individu cité), je ferai gaffe à ce que l’on dit de moi, quitte à le modifier…

    (merci pour la critique sur mon billet ;-)



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog