Le retour aux charrettes à cheval ?

Par Delphine Dumont, le 19 septembre 2006 | Industrie

La fin prochaîne des stocks de pétrole fait partie de mes sujets d’inquiétude principaux. Les optimistes pourront toujours se dire qu’une guerre nucléaire nous tuera tous avant qu’on voit ça. Les pessimistes prédisent une vie pénible et des chocs brutaux pour nous et, surtout, pour nos descendants.

Je fais partie de ces pessimistes. Je regarde les politiques d’énergie, elles sont désastreuses. Elles sont toutes basées sur le principe d’un pétrole inépuisable. On sait comme c’est faux, mais rien ne change. Autre exemple, je vois les nouveaux joujoux pour milliardaires : résidences luxueuses sur des îles lointaines, véhicules gourmands, etc… Si cela ne m’attriste pas particulièrement que leurs joujoux soient inutilisables dans 5, 10 ou 20 ans, ça m’agace terriblement qu’une partie de notre malheur futur soit directement dû à leur inconséquence actuelle. Je sais que le fait de conduire un monospace y contribue aussi et je ne m’exonère pas de tout reproche. J’ai juste moins de moyens de faire autrement.

Très consciente de mon empreinte écologique (voir ci-dessous), je m’efforce de limiter mes consommations d’eau et d’énergie, mais je sais bien que cela ne servira qu’à reculer pour mieux sauter. Beaucoup de personnes que je connais font les mêmes efforts en sachant aussi bien que ce ne sera pas suffisant.

Mon empreinte écologique, pas terrible...
Mon empreinte écologique, pas terrible…

Pendant ce temps-là, rien n’est fait, ou ne semble être fait, pour préparer l’ère de l’après-pétrole, ni les jours pénibles qui vont la précéder. C’est de cela que traite précisément Syriana, un film de la Warner. Il pourrait s’agir d’un bête blockbuster avec des têtes d’affiches séduisantes (George Clooney, Matt Damon,…) et plein d’effets spéciaux, mais c’est plus que cela. Une vraie réflexion vous est proposée grâce à un scénario intelligent, déjà, c’est suffisamment rare pour être signalé. Ensuite, il s’agit d’un sujet quasiment tabou aux USA même si ça permet de parler des nouveaux ennemis des Américains  : les Arabes… Ce qui est raffraîchissant, c’est qu’il n’y a pas les Bons d’un coté (blancs et blonds of course) et les Méchants (arabes, sales, sous des tentes dans le désert avec le couteau entre les dents).

Si je vous parle de Syriana aujourd’hui, c’est que pour accompagner la sortie du DVD (dispo à la Fnac.com et chez Amazon.fr), un blog est né qui s’intitule : Syriana, le débat (blog propulsé par Dotclear, bien vu !). On peut y lire des articles et des interviews très intéressantes sur la fin des réserves de pétrole et les énergies de substitution. Enfin une promo intelligente ! :)

Quelques liens pour approfondir vos connaissances :

  • L’article Pétrole sur la Wikipédia,
  • L’article L’OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) sur la Wikipédia,
  • La fiche de Syriana sur Allociné, vous pourrez y retrouver, entre autres, toutes les critiques du film,
  • L’article sur l’empreinte écologique sur le site du WWF (World Wildlife Fund).

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Technorati Tags : Syriana, Clooney, pétrole

Lire aussi :

15 commentaires pour “Le retour aux charrettes à cheval ?”

  1. -|- Bruce dit :

    3.6 planètes pour moi. Ce qui ne veut strictement rien dire vu la faible nombre de questions… Dois-je rappeler que l’électricité est nucléaire en France ?
    J’ai personnellement un raisonnement qui va te choquer "dans 30 ans, je ne pourrai plus avoir la voiture qui me plaît, alors si je veux me faire plaisir, c’est maintenant qu’il faut acheter un 6 ou 8 cylindres…" Les économies à titre personnel sont négligeables face à celles de l’état. Tant que l’on ne réglementera pas le frêt routier, tant que l’armée aura des camions essence qui consomment 50L aux cent, tant qu’on fera voler des avions militaires dans le seul but de jouer à celui qui a la plus grosse/grande, tant que les centres commerciaux seront climatisés à 16°C en été et 25°C en hiver, personne n’arrivera à me faire honte d’avoir un véhicule ‘plaisir’ (qui fait 10L aux cent sachant que le principal fait moins de 6L), de ne pas éteindre mon serveur la nuit ou de manger des produits congelés parce que j’ai la flemme de cuisiner.
    NB : les exemples sont bien sûrs donnés à titre indicatif, une liste exhaustive éteint bien au delà de mes capacités…



  2. -|- visietur dit :

    ben dit dont si on habite seull dans une ville moyenne en appartement et que l’on a malheureuseùment l’eau et le courant on es des méchants, parceque l’on prends pas le métro ni les roller pour aller au boulot ou je vais tout les jour.

    je trouve pourtant qu’il manque un truc la dedans qui va te faire hurler, c’est la part des pc et des déchet induits sur l’empreinte.



  3. -|- Stéphane Carpentier dit :

    J’ai fait le test en répondant sincérement et j’arrive à 3,2 mais par contre en répondant dans le but de limiter le score (vegetalien, maison passive, energies alternative, pas de transports et du vélo) le minimum que l’on arrive c’est 2,6 sachant que les villes de référence à proximité sont limitées.
    Ce qui fait que le score minimal inférieur à 1,8 est manifestement impossible à faire en France.
    Ça c’est finalement aussi inquiétant que bruce qui joue la provocation car il aime les voitures.
    Mais d’ici peu la question ne sera plus "voiture ou pas voiture" mais "vous aimez manger ?". Bin oui modification du climat égale modification drastique des conditions de cultivation de la nourriture locale et non plus importée puisqu’elle sera trop chère.
    Bruce a finalement un comportement classique de notre partie de l’hémisphère où on a le choix de dire "après moi le déluge" mais les autres on en fait quoi ? On partage la même planète, la même vie, on ne peut pas faire comme si ils n’existaient pas.



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Messieurs, vous présumez mal ! ;)

    Bruce > "un raisonnement qui va te choquer"
    Ca ne me choque pas. Ta sur-consommation est bien faible par rapport aux efforts à entreprendre et que tu utilises une voiture à moteur hybride, par exemple, ne changerait pas grand’chose.

    Je parle des gros véhicules des milliardaires car de véritables fortunes sont investies stupidement et que ce gachis est pénible à voir. J’ai vu récemment un reportage sur une cité qui se construit au large de l’Arabie Saoudite et qui ne sera accessible qu’aux plus grandes fortunes et par jet privé ou yatch de luxe. Il me semble qu’il y a, dans la région particulièrement, beaucoup mieux à faire de milliards de dollars…

    Sinon, sur les gaspillages de l’Etat et même _des_ Etats, il y a vraiment beaucoup à dire, c’est vrai. Cela fait partie pour moi de la politique d’énergie. Je sais que jusqu’à tout récemment, si tout le budget "carburant" n’était pas consommé sur les bases aériennes, il était revu à la baisse l’année suivante, ce qui conduisait en fin d’année à des gaspillages monumentaux. Cette info remonte à quelques années, je ne sais pas où ça en est, mais on est dans le comble de la stupidité ! :(

    Pour la clim’, c’est d’autant plus absurde qu’en construisant différemment, la température serait agréable toute l’année _naturellement_ !

    Bref, je ne te fais vraiment aucun reproche ou alors, il faudrait que je balaye d’abord devant ma porte ! ;)

    Visiteur > "il manque un truc la dedans qui va te faire hurler"

    Je ne hurle pas car cet argument était valable, il y a quelques temps mais plus aujourd’hui. Des filières de recyclage (destruction ou 2nde vie) sont maintenant bien implantées dans les pays industrialisés, des lois sont passées dans ce sens, les déchetteries sont vigilantes, etc… De plus, les constructeurs ont compris que l’argument écologique était un bon argument commercial et veillent à réduire cette empreinte.

    J’aimerais que les constructeurs automobiles aient le même réflexe…

    Il reste quand même les processeurs qui chauffent excessivement. Ils chauffent même plus (au cm²) qu’un fer à repasser !! [Source :


  5. 19 septembre 2006 à 14:36 [] -|- Delphine Dumont dit :

    Stéphane > Oui, le test est un peu imprécis et injuste. Nous devons tous faire des efforts individuels mais il y a des points que nous ne maîtrisons pas (par exemple, la supérette la plus proche de chez moi est à 10km, forcément, je prends la voiture pour les courses).

    Je préfèrerais aussi que Bruce fasse tout les efforts possibles mais je ne peux pas lui reprocher de vouloir une belle voiture dont l’impact environnemental est infime.

    Il y a des élections en 2007, profitez-en pour écrire à vos députés, leur demander des comptes sur la politique écologique en France, dans la CEE et dans le monde. Si vous montrez votre intérêt pour le sujet, il ne sera plus possible de le négliger plus longtemps.

    Allez voir la bande annonce de Syriana aussi, le film souligne bien qu’il ne s’agit pas que d’écologie, il s’agit aussi d’impact social.



  6. -|- couliine dit :

    ben voila nous reste plus qu’a revenir au cheval, sf que le caser sur ma place de parking ça va aps etre pratique! ;)))
    pis du petrole on ne s’en sert pas seulement comme carburant me semble t il…notre vie est entouré de pétrole…le plastique par exemple, en plus son prix augmente!



  7. -|- Xuen-des-Bois dit :

    En ce qui concerne les produits issus de la technologie moderne, il n’y a pas que le recyclage à prendre en compte, mais également la façon dont les produits sont fabriqués… J’ai entendu récemment un reportage qui faisait froid dans le dos, sur la façon dont les entreprises occidentales pillaient les ressources, en Afrique, d’un minerai destiné à fabriquer des composantes électroniques pour nos PC, consoles de jeux et autres téléphones portables…
    L’impact, tant sur l’environnement que sur la population locale, est terrible… Mais bon, évidemment, c’est loin de chez nous, alors…



  8. -|- Xuen-des-Bois dit :

    J’ai écrit "occidentales" mais les entreprises asiatiques sont également impliquées, et en première ligne.



  9. -|- Antoine Fowler dit :

    Test intéressant et motivant mais :

    - très pénélisant pour les déplacements professionnels et l’habitat individuel.

    En poussant le quizz dans son mauvais coté, habitons dans une mégapole près de tous les transports en commun et de son (ses) lieux de travail. courons ou rollons dans la pollution (mortalité précoce) et allons faire nos courses dans un magasin bio (ah, zut, dans une mégapole le bio vient pas en vélo )

    Si je prends ma retaite, cultive bien mon potager, je passe sous 3.



  10. -|- Delphine Dumont dit :

    Xuen > Oui, l’impact de fabrication des PC est lourd, mais je crois que c’est valable pour toutes les industries. Entre les produits utilisés pour transformer ou fabriquer le produit et l’énergie consommée par les machines, je ne vois guère d’industrie propre… :(

    Antoine > Oui, le test est light. Il y a beaucoup de points qui ne sont pas pris en compte. Il est quand même intéressant de savoir à quel point, on est des "méchants" ! ;)



  11. -|- Antoine Fowler dit :

    Je préfère quand même utiliser un fer vapeur pour rapasser mes jeans qu’un processeur en surchauffe.

    Je suis aussi capable de dire combien de Kwatt gaz et élec nous avons consommé ces dernières années.



  12. -|- Delphine Dumont dit :

    En parlant de recyclage informatique, je vous recommande cet article de ZDnet :
    Déchets informatiques: la collecte démarre en novembre. :)



  13. -|- Le blog du monde qui avance dit :

    Jamais trop

    Suite à ce billet : “Le retour aux charrettes à cheval ?”, j’ai l’honneur d’avoir été invitée à contribuer au blog de Syriana le débat. Ce…



  14. -|- Didier dit :

    A partir de l’année prochaine, la production mondiale de pétrole va décroître à un rythme de plus en plus élevé

    Une estimation raisonnable indique une production limitée à 80 % dans 12 ans et à 50 % dans 20 ans.

    Les réserves de pétrole ont été surestimées, le volume des nouvelles découvertes est depuis longtemps inférieur à celui de la production, la décroissance de la production peut être très rapide.

    Les piles à combustible et les biocarburants sont des solutions illusoires.

    Voir : travail-chomage.site.voil…

    Nous devons consommer beaucoup moins d’énergie et nous préparer à des réalités contraignantes, en changeant de façon radicale notre mode de vie, l’organisation du territoire (passer de l’exode rural à l’exode urbain), l’urbanisme, l’architecture, l’organisation économique et sociale.



  15. -|- Jimini dit :

    faites comme moi : vélo et chauffage au bois !



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog