Robien, tout bien !

Par Delphine Dumont, le 11 janvier 2007 | En bref

Les réformes sur les apprentissages que propose Gilles de Robien me plaisent infiniment. Mon titre est certainement excessif puisqu’il y a certainement des points de détail avec lesquels je risque d’être en désaccord mais les grandes lignes, j’adore, j’adhère ! :)

Mon fils m’a demandé de l’aide pour des exercices de français. Me flattant de maîtriser un peu la matière, je m’y suis penchée sans crainte. Avant la fin de l’énoncé, j’étais perdue. Je n’ai même pas compris ce qu’on lui demandait. Les termes employés relevaient du jargon de fanatique et non du manuel scolaire.

Mon grand-père surveillait régulièrement les devoirs de ses enfants. Si l’un de ceux-ci se plaignait de ne pas comprendre un exercice, il disait systématiquement : « Relis ton énoncé ! ». Cette phrase est devenue un leitmotiv dans ma famille.

J’ai donc relu l’énoncé de l’exercice de français. Encore. Et encore. Et encore. J’ai appelé à la rescousse mon ami Google qui m’a obligeamment fourni une liste de forums de soutien scolaire. J’y ai retrouvé d’autres parents en détresse, perdus devant les termes utilisés. Finalement, on a fait au mieux mais sans avoir rien compris.

Au premier trimestre, ma fille de 6 ans a eu un test d’évaluation de la maîtrise du langage. Il y avait une partie intitulée “Structuration du langage”. J’ai cru d’abord à un exercice de syntaxe mais que nenni ! Il s’agissait de recoller des syllabes pour former des mots. Les mots n’étant pas découpés suivant un principe “préfixe / radical / suffixe”, je ne vois pas en quoi cet exercice peut indiquer un quelconque niveau de possession de la langue. Ce n’est qu’un puzzle basé sur la reconnaissance de mots appris en classe.

Ce ne sont que 2 exemples typiques de ce que j’ai pu relever comme ce qui me semble des aberrations dans l’instruction. Je ne prétends pas être une super experte en pédagogie mais je connais assez le français pour savoir que c’est une langue complexe qui exige que ses bases soient maîtrisées si on veut l’utiliser correctement. De plus, j’ai instruit mon fils pendant 8 ans suite à sa déscolarisation, ce qui m’a amenée à réfléchir aux méthodes d’enseignement à utiliser et aux progressions à suivre dans chaque matière. Je pense que cela me donne une certaine légitimité et même une légitimité certaine pour donner mon avis sur la question1.

Bref, j’ai lu ce matin l’interview de Gilles de Robien dans Le Figaro et je ne peux qu’approuver son constat et ses propositions. Je le rejoins tout à fait sur le fait que la maîtrise du français ou du calcul n’ont pas que l’intérêt de maîtriser une matière, c’est avant tout une formation à la réflexion, à l’analyse et à la conception, et un besoin incontournable pour une communication réussie d’individu à individu.

Le proverbe dit « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement. ». J’ajouterais que si on ne peut énoncer clairement, on ne peut bien concevoir. Last but not least, dans une démocratie, il est indispensable que chacun comprenne les discours, c’est à dire qu’il y relève les sous-entendus, les contradictions, etc… Sinon, tôt ou tard, nous serons les moutons des dir’com…

  • 1 : Argument qui tue : en plus, c’est mon blog donc j’ai bien le droit d’y dire ce que je veux, na ! - remonter au texte

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : Gilles de Robien, français, enseignement

Lire aussi :

12 commentaires pour “Robien, tout bien !”

  1. -|- Rikko dit :

    OUAh… quelle véhémence… on reconnait bien en toi la lionne défenderesse de ses piou piou face au monde méchant pas beau qui fait rien qu’à les crétiniser (voir n’importe quel dessin animé pour enfant ou l’intégralité du vocabulaire, onomathopés comprises, tiens sur un timbre poste standard).

    De Robien a-t-il raison ?

    Faire un grand pas en arrière pour revenir à l’éducation à la manière de 50 ans plus tôt… est-ce la solution?

    Pourquoi, quitte à repenser l’éducation ne fait on pas appel à de l’intelligence plutôt qu’a du conservatisme ???

    Quel avenir pour nos tinenfants si les méthodes d’apprentissage de la réflexion et de la socialisation (que tu décris bien au passage… bravo) sont basée sur les vieilles recettes du fond du chaudron… il est où le progrès, il est où l’investissement dans l’avenir?

    J’ai l’impression qu’on est en train de nous dire : les pyramides d’Egypte c’est du costaud, on va plus construire que ça, parceque sinon, vous allez voir, toutes les maisons elles vont tomber et on va tous mourir.

    Plutôt que de villipander les systèmes d’apprentissage, apprenons à vivre avec les gens qui ne savent ni lire ni écrire… les élites ont des responsabilités (au cas ou certains d’entre vous l’aurrait oublié…)

    De Robien est quelqu’un que je respecte car il est intelligent, je me méfie des intelligents… surtout quand ils ont de bonnes idées.

    Si le système d’éducation est parti en vrille, c’est à cause de multiples facteurs (non… c’est pas la faute à LA POSTE !), et tous ne sont pas sociaux. Le fait de systématiquement refuser qu’un enfant puisse vouloir autre chose qu’être un intellectiel est la plus grosse connerie que j’ai jamais entendu, amener 100% des tifrançais au BAC… pourquoi faire ?

    Si l’éducation rimait avec le bonheur, tous le monde serait soldat !



  2. -|- Jimini dit :

    en tant qu’ex prof d’anglais, je te rejoins : on a une langue complexe, mais on n’apprend plus la grammaire aux enfants, du coup, quand ils arrivent en cours d’anglais et qu’on leur parle d’un COD, ils nous regardent avec des grands yeux… et encore, en anglais, on peut s’en sortir avec un rapide récapitulatif, mais pour les profs d’allemand, langue pour laquelle la connaissance des COD, COI etc. est indispensable, c’est une autre paire de manches…



  3. -|- Delphine Dumont dit :

    Tout à fait, connaître le français, c’est vrai, c’est aussi se donner de meilleures chances pour les autres langues. En plus, le français est une langue si belle…

    Chauvine ? moi ? :)



  4. -|- Rikko dit :

    Ok, le français c’est beau, l’allemand c’est dur, l’anglais c’est indispensable et les arabes sont voleurs… fallait me dire que c’était la St Lieux Communs (il est casse c.. ce Rikko à être de mauvaise humeur aujourd’hui…)



  5. -|- Delphine Dumont dit :

    Rikko > Tout d’abord pardon pour le retard à la publication de ton commentaire. Spamplemousse fait du zèle parfois… :)

    Sinon, revenir aux fondamentaux, ce n’est pas recourir à de vieilles méthodes, c’est revenir aux bonnes méthodes. Un bébé apprend à marcher lentement, il teste son équilibre, la force de ses jambes, etc… Il doit maîtriser simultanément tout un tas de facteurs (toujours aucun rapport avec La Poste). S’il ne sait pas marcher, il ne saura pas courir, sauter. Sais-tu que les enfants qu’on empêche de marcher à quatre pattes ou de ramper, sont incapables de différencier l’espace et le temps ? C’est dire si la construction du cerveau est liée à des choses apparemment sans rapport…

    Pour le français ou les maths, c’est pareil. Savoir utiliser sa langue ou calculer (pas seulement compter), c’est indispensable au quotidien. Pour estimer si on a le temps de traverser avant que la voiture rouge là-bas arrive, on calcule. C’est inconscient mais c’est du calcul. Bref, l’intérêt de maîtriser les fondamentaux se fait sentir toute la vie. Il ne s’agit pas d’avoir une génération d’intellos, ce qui serait non seulement irréalisable mais en plus stupide, mais d’avoir une génération d’adultes intellectuellement armés, ce qui est très différent.

    J’ai entendu aussi que Robien envisageait de modifier profondément l’orientation scolaire en commençant par aider les enfants à définir leur projet professionnel par une meilleure connaissance de leurs aptitudes et une découverte de l’immense diversité du monde professionnel. Là aussi, je ne peux que souscrire.

    L’un des plus grands souhaits que j’ai pour l’école, c’est qu’elle ne soit plus l’ennemi des parents. Je ne dis pas que tel ou tel camp est fautif (c’est machin qu’a commencé, nan, c’est lui, nan, c’est lui, pfff !…). On s’en fout de savoir à qui revient la faute surtout qu’elle est certainement partagée. Il y a un constat, il est triste, c’est que ni l’école, ni la majorité des parents n’ont compris qu’ils doivent être une équipe constructive dans l’éducation des enfants, ils ont chacun un rôle à jouer mais en liaison et dans le respect mutuel.

    Et pour la lionne, c’est bien vu, c’est mon signe astrologique et c’est vrai que je peux être d’une sauvagerie absolue quand on menace mes petits ! Limite, je me ferais peur… ;)



  6. -|- Rikko dit :

    Là… j’suis embarrasé… parce que je suis d’acoord, mais je ne crois pas que ta description ai quelquechose à voir avec le projet De Robien, et encore moins à voir avec la réalité des possibilité d’apatation de la structure enseignante actuelle et en place… et je te fais grace des mamans de Maternelle qui te parle de leur enfant avocat ou chirurgien…
    Tu devrais faire une année en tant que parent d’élève… d’abord parce que tu sais de quoi tu parle (rare) et comme ça tu pourra portyer un ragrd cynique sur la bêtise humaine du c’est pas moi c’est lui c’est pas ma faute etc …..

    Edifiant !



  7. -|- Delphine Dumont dit :

    Une partie des enseignants est vraiment lassée (et le terme est faible) de la structure et de la rigidité de l’Education Nationale actuelle. Il y a des équipes incroyablement ouvertes et dynamiques qui pourraient soutenir une restructuration. Mais il faut :

    1. Une vraie volonté politique, c’est à dire que l’opposition, quelque qu’elle soit, ne condamne pas le projet rien que pour le plaisir de faire ch… la majorité, quelque qu’elle soit aussi. Autant dire que ce n’est pas gagné… :-/
    2. Une vraie volonté individuelle, que chacun, prof ou parent, arrête de voir en l’autre l’abruti qui ne comprend rien à l’Enfant (majuscule de rigueur). Pas gagné non plus… :-/
    3. De vrais moyens. Au regard des 2 autres conditions, c’est peut-être ce qui parait le plus simple, et pourtant…

    Les parents d’élèves, pour ceux que j’en connais (et ce n’est pas rien), ont souvent un comportement de protection de leur camp avant de venir en partenaires dans l’école. Quant aux profs, ils sont face à un camp, alors ils se serrent les coudes, corporatistes un jour, corporatistes toujours. Bref, c’est stérile, je refuse de participer à ce jeu. En plus, il se pourrait bien qu’une fois ou deux, je leur démontre l’incroyable étendue de mon vocabulaire. Ca pourrait fâcher… :op

    Sinon, pour Robien, pour l’avoir entendu à l’Assemblée Nationale et avoir lu plusieurs de ses entretiens, il me semble bien avoir bien compris. Mais je ne suis pas infaillible. Jusqu’à preuve du contraire, bien sûr. :)



  8. -|- Rikko dit :

    Ok, tu es infaillible (postulat)
    Ok, tu es infaillible (axiome)



  9. -|- arkane dit :

    La réalité du collége est un voyage dans une autre dimension, les repères changent, c’est une initiation en solitaire.c’est la devise du "débrouille-toi" ,surtout si on appartient à la caste des "fantômes". Les fantômes sont les NON-TITULAIRES. QUESTION : "Comment voulez vous travailler dans de bonnes conditions si les élèves changent 3 fois de prof dans l’années ?" l’état vous ment (encore !) ,il engage des profs non-titulaires et au bout de 200 heures il les virent car s’ il les garde il doit leurs faire signer un CDD. Cet outil est la VACATION. C’est un statut qui n’ouvre ni droit aux assedics , ni droit à la sécurité sociale. Si,si ,ni droit à la sécurité sociale. L’autre outil est la contractualisation, le cdd à la sauce de l’etat differente de celle du privé. Elle est plus amére encore….. si cela vous intéresse de voir les coulisses de l’éducation, lisez la suite.Je suis dans l’éducation depuis 1999 et j’ai vu du trés bon comme du trés mauvais.

    LES VACATIONS : Vous vous demandez si l’état se soucie de l’avenir de vos enfant ? La reponse est non ! Et je le prouve ! Vos enfants, au collége,vont avoir dans chaque matiére plusieurs profs qui ne seront dans l’établissement que pour 200h maximum dans l’année .PLus simplement dans une année, ils auront 2 profs de math,2 profs de musique .Comment voulez -vous qu’il y ai continuité dans le travail des élèves alors que devant eux les profs se succédent , anéantissant encore et encore les habitudes de travail des élèves et le principe d’autorité de l’enseignant. Depuis 2004,les rectorats ne font presque plus de contrat mais paye des vacations.Le Vacataire est payé à l’heure devant les élèves , le reste du temps il ne touche rien.Il ne peut faire que 200h dans l’année, il gagne environ 4000 euros dans l’années. Pourquoi 200h ? au delà ,les rectorats sont obligés de faire signer un cdd.La vacation n’est pas un statut, il n’ouvre pas le droit au chomage ,ni celui de la SECURITE SOCIALE.Les vacataires alternes entre RMI et vacations. Il faut signaler que c’est les socialistes qui , par le biais d’Allegre ,en 1997,ont instauré la vacation.Depuis,la droite l’utilise au maximum. Mais c’est aussi les socialistes qui ont lancé les derniers plans de titularisation. il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !

    CONTRACTUEL Il existe dans l’éducation nationale un contrat encore plus précaire que le CPE c’est le CDD reconductible à l’infinie grâce auquel les rectorats peuvent (en tant que prof),nous embaucher nous débaucher selon leur désir et en complète opposition avec le droit du travail français .Dans les faits , la période d’essaie peut durer une vie .Pour ma part j’ai fait 3 vacations de 200h chacune (c’est le maximum légal dans une année) .Ensuite j’ai enchaîné 5 contrats de 1 an chacun (CDDs). D’aprés l’education nationale je ne peux pas etre titulaire car je n’ai pas le CAPES .Ce concours est totalement inégalitaire et n’ai pas superieur à bac+3 .Donc pour ces bureaucrates de l’EN l’experience n’a aucun interet.Ils vous diront que je n’ai qu’a passer le concours. Pour cela il faudrait une formation et surtout que le concours soit ouvert ; dans ma discipline (éducation musicale) le concours interne (concours réservé aux non-titulaires exerçant depuis 3 ans) est fermé depuis 2 ans alors que l’externe (pour les universitaires sans expérience) est ouvert .Je tiens à signaler que d’autres disciplines sont dans le même cas.

    LES RECTORATS ET LES NON-TITULAIRES Déja les rectorats n’ouvrent qu’une semaine avant la rentrée de Septembre . Le jour de la rentrée ils voient où il ya des manques et les remplacements ne se font ,dans la majorité des cas qu 1 à 2 semaines aprés. J’accuse les rectorats et l’éducation nationale de non respect des droit de l’homme ,car le droit du travail en est un.

    Les raisons :

    signature des contrats au delà du délai légal de 2 jours ( contrats antidatés)

    payement des heures de vacation irrégulier et ne correspondant pas au heures effectuées dans le mois

    non payement du chômage dans les délais légaux (+ de 2 mois ,bien plus !)

    aucune indemnité de licenciement

    nombre de CDD hors la loi

    aucun courrier de licenciement

    Non respect du droit à la formation
    non respect des barèmes de recrutement LES SYNDICATS

    En conclusion , lorsque je vois ça j’ ai un gros doute sur l’honnêteté intellectuelle de nos dirigeants et de nos syndicats (inexistant dans la défense des non-titulaires de l’éducation voir collaborateur car ils participent au non respect des barèmes de recrutement à fin de placer leurs adhérents .Le représentant de la FSU est passé derniérement à la télè , PAS un mot sur les non-titulaires ! Que voulez-vous que je vous dise ? Il a eu un trou de mémoire , il a oublié son texte.Pour les autres syndicats , il n’ont pas étè médiatisé ,ou trés peu.

    L’ETAT : faites ce que je dis et pas ce que je fais ! Pas d’assurance sociale si on ne fais pas plus que 6 heures par semaine en tant que vacataire et c’est souvent le cas ! il nous donne des moitiés de poste ,4,5,6 heures/semaine et aprés 200h , IL VOUS VIRE !

    Remarque : on a presque tous 4 voir 5 cdd de un an et toujours pas de CDI, il faut 6 ans sans coupure et c’est recent. L’état ne respecte pas les règles qu’il impose aux entreprises privées.Comment croire qu’il va défendre le service publique et les travailleurs du secteur privé.L’état français est tenu par des avocats , c’est à dire par des gens formés à mentir et qui n’ont aucune morale ni intellectuelle , ni humaine (pas plus à gauche qu’ à droite en incluant les extremes et les écolos des villes)

    Nous ,20000 precaires de l’EN nous n’avons pas la possibilité d’attaquer nos patrons comme dans le privé.Tout ceci provoquera des drames comme la prise en otage ,dans une école, des élèves par un prof contractuel qui a pété les plombs.Ce n’etait sans doute pas la seule raison de son geste mais lorsque chaque fin d’année(aout) on ne sait pas si l’on aura du travail aprés les vacances(on le sait 2 jours aprés la rentrée),et que l’on ne peut pas prendre de credit ,et bien ! on ne se marie pas , on ne s’installe pas , on ne peut pas assumer des enfants( donc en avoir) ;En résumé on ne peut pas avoir de vie et il suffit de pas grand chose pour craquer. J’espere seulement que la prochaine fois le désèspéré s’en prendra aux fonctionnaires des rectorats et à notre ministre de l’education,qui sont de veritables negriers avec les non-titulaires (inspecteur d’academie) .

    Cela fait des années que pour faire des économies, les différents gouvernements diminuent le nombre de professeurs.Pour information , je gagnais 1200 euros par mois.Si leur but était vraiment de mieux gérer le budget de l’éducation , ils regarderaient de plus prés les fortunes qui sont dépensées dans les IUFM où beaucoup de pêrsonnes sont payées à remuer du vent car les formations qu’ils proposent sont de plus en plus déconnectées des situations rencontées sur le terrain.Il faut savoir que la responsable de ces centres de formation a dit à la télè que les IUFM ne servaient pas à apprendre aux enseignants des methodes pédagogiques ;aussi on est en droit de se poser la question : à quoi servent ces gens et pourquoi les paye-t-on ? La grande majorité de ces formateurs sont des personnes qui ne veulent pas avoir à faire à des élèves , cela les obligerait à se remettre en question et à travailler. La deuxieme source de dépense que l’on pourrait réduire c’est celle allouée aux inspecteurs d’academies.Il y en a pour chaque matière et chacun d’eux a un nombre important de personnel sous ses ordres.Il ne faut surtout pas croire qu’ils font tout ; ils dechargent une partie de leur travail sur d’anciens profs qui , comme les formateurs d’IUFM, ne veulent plus avoir à faire aux élèves, il faudrait qu’ils corrigent des copies ,qu’ils préparent des cours, qu’ils remplissent des bulletins de trimestre,qu’ils assistent aux conseils de classe et surtout ,ils seraient obligés de fréquenter les parents d’élèves.

    De Robien ,je le redis, a mis au RMI plus de 25000 non titulaires depuis 2 ans.Pour ma part,j’ai 4 années de vacation+ 5 cdd de un an :D’aprés vous,est ce normal ?Dans le privé c’est totalement interdit et même le MEDEF n’a jamais utilisé le systéme des vacations (instauré je vous l’accorde ,par la gauche). En conclusion, les rectorats ,cad l’EN,donc De Robien ne respecte pas la loi même quand les tribunaux nous donnent raison.Ils continuent à pas nous payer les ISOE (j’ai mes fiches de salaires pour le prouver,moi !),ce qui est illégal.Voici ,la conclusion du tribunal administratif :

    perso.orange.fr/sgen-cfdt…

    Il est vrai que Je suis en colére ,mais dans ma situation comment ne pas l’être. l’education N ne sait pas combien elle a emboché de non- titulaires cette années,car même les syndicats n’arrivent pas à avoir les chiffres.

    Autre question :pour quelle raison l’EN emboche-t-elle encore des non-titulaires,alors que monsieur De Robien affirme qu’il n’y a plus de postes vacants,et ne me dites pas que c’est pour des remplacements car pour moi ce n’est pas le cas ,je ne remplace personne,il n’y a pas de titulaire affecté sur ce poste ,ainsi que sur mes deux postes précedants.

    Je ne vous ai pas parlé du syndicats FSU - SNES ,qui ne parle que trés rarement de la situation des non-titulaires.Ils ne sont pas de droite eux non plus ! Et poutant ! A cause de leur surdité et de leur silence ,nous avons creé un collectif pour pouvoir donner de la voix ! De toute maniére, ce syndicat,(je vais parler de ce que j’ai vu et entendu dans les 5 colléges où je suis passés),sont peu estimés,et "je pense" qu’ils ne sont plus du tout représentatifs des profs( dans le primaire je ne sais pas !). Le vrai syndicalisme dans l’éducation est mort :quand 100 personnes sont licenciées dans le privé,on n’en parle dans les médias par le biais des actions des syndicats ? Nous sommes plus de 25000,vous en avez entendu parler ? Là,cet état de fait n’est pas du aux hommes politiques ,mais bien aux gens qui sont à la tête de ce syndicat et qui n’ont pas vu un élève depuis des "siecles".

    vous savez, la politique je la "juge" en regardant les gens que je vois,c’est tout ! Et dans les colléges cela va mal,trés mal. Il y aurait aussi à dire sur les IUFM, qui ,de l’avis des profs que je vois ne prépare plus au métier. Ils rendent les concours inégalitaires car ils ne dispensent pas les mêmes préparations . Dans une académie la préparation à un certain concours va être dispensée,pas dans l’autre.Les raisons sont diversent,mais la plus répendue est celle ci : "il n’y a pas assez de candidats dans l’académie".Si vous faites partie de ceux-ci :"PAS DE CHANCE !".

    J’ai une autre question et je n’ai pas de réponse :

    " Pourquoi un capes interne d’une matiére est-il fermé,alors que l’externe de cette même matiére est ouvert ?"

    CAPES interne :concours pour les non-titulaires de plus de 3 ans d’ancienneté.

    CAPES externe :concours pour les étudiants qui sortent de fac.

    L’education nationale ne valorise aucunement l’expérience.Normalement elle devrait ?Elle a pour but de valoriser le travail ? Je passe mes journées à dire à mes élèves de travailler pour reussir ,et j’ai l’impression de mentir.



  10. -|- visiteur dit :

    rikko, pourquoi t’as dit les arabes sont voleurs???
    c’est absurde!
    La langue Arabe contient 16 000 radicaux alors que la langue saxonne possède 1000 radicaux et seulement 700 radicaux pour la langue latine!!
    en guise de conclusion ,la langue arabe est plus riche que les autres langues et ce sont les riches qui donnent aux pauvres et pas le contraire!
    voilà quelques mots arabes empruntés à la langue française:Il existe 270 mots arabes qui constituent une des principales sources d’emprunt de la langue française.

    Les mots Origine
    Abricot al barquq (de l’arabe)
    Adobe Toub (espagnol emprunté à l’arabe) = brique de terre séchée
    Alambic El inbiq (arabe)
    Alcazar El Kazar (espagnol emprunté à l’arabe)
    Alchimie El kimia (arabe)
    Alcool El Kuhl (arabe)
    Alcazar El Kasr (’arabe) = palais fortifié
    Alcôve Alcoba (espagnol emprunté à l’arabe) = coupole
    Alezan Alazan (espagnol emprunté à l’arabe)
    Alfa Halfa (arabe)
    Algèbre El djabr (arabe)
    Algorithme El khaouarisme (d’Al Kharezmi - médecin perse)
    Alhambra Hamra "rouge" (arabe) = cité de Grenade de couleur rouge
    Alidade Alidada (arabe)
    Almanach El-manakh (arabe emprunté au grec)
    Amalgame Al malgama (latin emprunté à l’arabe)
    Ambre El anbar (arabe)
    Amiral Amir El Bahr arabe (Prince de la mer)
    Arsenal arsenale (italien emprunté à l’arabe)
    Artichaut El harchouf (en passant par l’espagnol alcachofa)
    Assassins Hachachines (assassino : italien emprunté à l’arabe)
    Aubergine de l’arabe : Badendjel
    Avarie Awar (arabe)
    Azimut Alsamt (arabe)
    Azur Lazaward (arabe)
    Babouche Babuch (arabe emprunté au persan)
    Baldaquin Baghdadi
    Baobab Abou Hibeb (père des graines)
    Baraquer Baraka (arabe) s’agenouiller pour un chameau
    Barbacane Barbek-kaneh (arabe)
    Barda Barda’a (arabe) = chargement
    Benjoin Luben jawi (arabe) = résine
    Benzène Benzine (arabe)
    Bougie Ville Bougie en Algérie (Béjaia actuellement)
    Burnous Bournous (arabe)
    Caban Caba (arabe) = Capote
    Cabas Quafa (arabe) = panier
    Calibre Qualib (arabe)
    Café Kahwa (arabe)
    Calife Khalifa (arabe)
    Camelot Hamlat (arabe)
    Camphre Kafour (arabe)
    Candi Qandi (arabe)
    Carafe Caraffa (italien emprunté à l’arabe)
    Caramel Espagnol emprunté à l’arabe : quoura m’halwa (boule sucrée)
    Carmin Quirmiz (arabe) - rouge, éclatant
    Chemise Kamiss (arabe)
    Chiffre sifra (italien emprunté à l’arabe : Sifr = zéro)
    Coton koton (ktone) - arabe
    Cramoisi Quirmzi (arabe)
    Cubèbe Quababa (arabe)
    Cummin Kamoune (arabe)
    Divan Diwan (prononcez diouane) vient de l’arabe-perse
    Douane Doana (italien emprunté à l’arabe)
    Ecarlate Saqirlat (persan emprunté à l’arabe)
    Echecs Cheikh (arabe) = le roi
    Echec et mat Cheikh met (arabe) = le roi est mort
    Elixir Al-Iksir (arabe)
    Epinard Isbinakh (arabe)
    Erg Erg (arabe)
    Estragon Terkhoune (arabe)
    Fakir Faqir (arabe) = pauvre, derviche
    Fanfaron Farfoune (arabe) = volage
    Fardeau Fard (arabe)
    Felouque Faluca (espagnol emprunté à l’arabe, flouca)
    Fennec Fennec (arabe)
    Gabelle Gabella (italien emprunté à l’arabe) : Impôt sur le sel
    Gandoura Longue robe (berbère)
    Gazelle Rhazel (arabe)
    Gerboise Jarbouh (arabe)
    Girafe Zarafa (arabe)
    Goudron qatran (arabe)
    Hasard Azzahr : jeu de dés (arabe)
    Hachich Hachich (arabe) = herbe
    Harem Haram (arabe) = sérail
    Jaquette Jekk (arabe) = côte de mailles
    Jarre Jarra (arabe)
    Jupe Jubba (arabe)
    Kermès Kirmiz (arabe)
    Laque de l’arabe Lakk
    Lascar El Askarry (arabe) = militaire
    Luth El-Oud (arabe)
    Maboul Mehboul (arabe) = fou
    Macramé Makharem (arabe) = ajouré
    Magasin Makhazine (arabe) = lieu de dépôt
    Marabout M’rabet (arabe) = Saint musulman
    Maroquin Marrakech (arabe) = cuir marocain
    Massage Massah (arabe)
    Matelas Matrah (arabe)
    Matraque Matrèke (arabe) = massue
    Momie Moumia (arabe)
    Nuque Nuqua (arabe) : moelle épinière
    Orange Narandj (arabe)
    Raquette Rahat (arabe qui veut dire : paume de la main)
    Razzia Razya (arabe qui veut dire : attaque)
    Santal Sandal (arabe) : un arbuste
    Satin Zaytouni (arabe) de la ville de Zaytoun en Chine
    Simoun Mot anglais emprunté à l’arabe Samoun
    Sirocco Scirocco (italien emprunté à l’arabe)
    Sirop Charab (arabe)
    Smala Smala (arabe)
    Sofa Suffa (arabe)
    Sorbet Sorbetto (italien), Chorbet (turc), Chourba (arabe pop), Charbat (arabe classique)
    Soude Souwad (arabe)
    Sucre Asucare (de l’italien zucchero, emprunté à l’arabe)
    Talc Talq (arabe)
    Tasse Tassa (arabe)
    Zénith Samt (arabe) : Chemin
    Zéro Sifr (arabe)
    Zouave Zwâwa (arabe)

    ——————————————————————————–

    2/Les mots arabes utilisés dans la langue française
    mot francisé en arabe traduction
    Bled bled Pays (localité isolée)
    Bakchich Bakhchiche Pourboire
    Baraka el baraka la chance
    Baroud El baroud Vacarme
    Caftan Kaftane Longue robe
    Caïd Kaïd Chef
    Casbah Kasbaa Citadelle
    Cheb Chab Jeune homme
    Cheikh Chikh Homme âgé
    Chouia Chouia Un peu
    Djébel J’bel Montagne
    Djellaba Djellaba Robe longue
    Djinn Jan Esprit malin
    Douar Douar Hameau
    Emir El Amir Prince
    Fissa Fissâa Rapidement
    Flouz Flous Argent
    Gourbi El gourbi Cabane de chaume
    Haschich H’chich Herbe
    Hallel Hallèle Autorisé
    Hammam Hammam Bain maure
    Harem Harame Interdit
    Henne Hana Teinture
    Kawa Kahwa Café
    Kemia Kamia Amuses-gueule (petite quantité)
    Kif-kif kif-kif Pareil, idem
    Klebs Kelb Chien
    Méchoui Méchoui Grillé
    Merguez Merguez Saucisse
    Ramdam Ramdane Pagaille
    Roumi roumi Européen
    Salamalec Salam alaikoum Que la paix soit sur vous
    Sebkha Sabkha Marécage salé
    Seroual Saroual Pantalon
    Souk Souk Marché (pagaille)
    Sultan Saltane Le roi
    Toubib Tabib Médecin
    Walou Oualou Rien, nada!! des clopinettes .
    Alors c’est qui les voleurs?!



  11. -|- Delphine Dumont dit :

    Trop facile comme question ! Les voleurs, il y en a 40 et ce sont les ennemis d’Ali Baba qui lui est un type super sympa, un peu naïf mais pas bête, il a ouvert une petite boîte d’informatique qui commence à bien marcher. :)

    Sinon, cher visiteur, c’était une blague, du second degré, Rikko se moquait des racistes. Je n’aurais pas laissé ce type de commentaires sinon. En tous cas, merci, on a appris plein de trucs, j’aime bien. :)



  12. -|- Rikko dit :

    Ben ! crotte de bique…. j’avais pas vu toutes ces bonnes réponses… Merci d’avoir pris ma défense, mais j’assume mes trollisme avec une délectation sans faille !

    Comme quoi quelquefois, les remarques les plus débiles peuvent donner naissance à des petits moments de culture interessant…

    Sinon, je r’emercie Charly Martelly (VSOP) pour avoir arrêter Saladin au Futuroscope.

    Ceci dit, donné c’est donné et reprendre c’est voler, donc suite à cet enrichissement au combien interessant pour la langue française : barouf, souk, ramdam, merguez de klebs et autre backchiche qui en français n’a pas toujours le sens de pourboire, si vous voulez les reprendre vos mots… c’est bien que vous êtes des voleurs… ok je sors



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog