Piratage : toi aussi, prends-moi pour une imbécile…

Par Delphine Dumont, le 5 juin 2007 | Industrie

Il y a des gens qui font semblant de se fâcher tout rouge et qui vous débitent un tas de conneries bullshits contre-vérités en pensant que comme ils crient, ils auront l’air d’avoir raison. Ils pensent aussi que, puisque ça fait des années qu’ils se moquent du monde, ils pourront continuer indéfiniment comme ça. C’est le principe de la goutte d’eau et du vase qu’ils ignorent royalement…

Aujourd’hui, ami lecteur, je suis un peu triste de t’annoncer que l’Ifpi, équivalent du Snep au niveau international, te prend pour une bille. Oh ! Ne crois pas que tu bénéficies d’un traitement de faveur ! Il me prend aussi pour une bille. Et mon voisin aussi. Et le tien. Enfin, tu vois l’idée, ami bille lecteur…

Pirate Pride (Fierté Pirate)

Fière d'être une pirate

Oui, je suis fière d’être une pirate. Le Snep et l’Ifpi voudraient que j’ai honte, ils veulent un coup de rapière ou quoi ? Pirate, c’est bien. C’est industriel du disque qui est mal. Faut pas confondre…

Passé ce manichéisme aussi stupide que celui qu’ils nous balancent, j’en viens au fait ou plutôt à l’article qui a déclenché mon ire  : “L’industrie du disque dit leurs dix vérités aux pirates” sur 01net.

L’Ifpi joue la vierge outragée mais courageuse qui affronte ses agresseurs. Si ce n’était un sujet aussi grave, ce serait à hurler de rire. Ma première réaction a été de dire “Quelle bande de pauvres types !”. Mais je sens qu’il faut que je développe un peu… :)

Décortiquons les 10 points, on verra mieux la vraie vérité réelle…

1. Pirate Bay, l’un des porte-étendards du mouvement anti-droits d’auteur, génère des milliers d’euros en publicité sur son site, tout en maintenant sa rhétorique anti-establishment sur la musique libre.

Et ?… Tant mieux pour eux s’ils font des sous ! À ma connaissance, ils ne s’opposent pas aux modèles commerciaux mais aux abus des maisons de disque. N’oublions pas qu’ils ont des frais et que je préfère qu’ils les financent avec de la pub qu’avec du trafic de drogue, la distribution des disques de Diam’s ou autre méthode délictuelle ! Donc, j’ai beau cherché, je ne vois pas où est le problème…

Plouf ! Un coup dans l’eau !

2. Allofmp3.com, le très populaire site russe [qui vend des fichiers MP3 sans DRM et à prix cassés, NDLR de 01], n’a reçu de licence d’aucun membre de l’Ifpi, a été désavoué par les ayants droit à travers le monde et fait l’objet d’une plainte en Russie.

Attends… C’est énorme ! T’es en train de me dire que la boîte russe qui veut faire péter le monopole des maisons de disques n’a pas eu leur accord ??? Tu rigoles ??? 0_o
Non ?
Moi si ! :’D

Plouf ! Encore à l’eau !

3. Le crime organisé et même des groupes terroristes utilisent la vente de CD piratés pour récolter des fonds et blanchir de l’argent.

Ouaiiiis ! Je saiiis ! Même que c’est pour ça qu’il faut télécharger illégalement, pour que les minorités puissent se faire entendre, même si c’est avec du terrorisme, ouaiiiis !…
Bon, sinon, je croyais qu’on parlait sérieusement, là ? On peut dire des conneries, alors ? OK, c’est bien comme ça que je l’avais compris, d’où ma tirade sur le terrorisme… :)

Très honnêtement, vous pensez sérieusement que quand Jean-Kévin télécharge, via le P2P, un morceau de Christophe Willem (oui, Jean-Kévin a des goûts de chiotte, mais ce n’est pas le sujet) sur un ordinateur qu’il a payé et pour lequel il a aussi payé des taxes, via une connexion Internet qu’il paye et pour laquelle il paye aussi des taxes, pour ensuite les télécharger sur son iPod qu’il a payé et pour lequel il a non seulement payé la TVA, mais aussi une taxe comme sur tous les supports numériques, ou pour le graver sur un CD qu’il a payé et pour lequel il a payé les mêmes taxes que pour son iPod, vous croyez vraiment que ça enrichit les réseaux terroristes ??? Moi, vu d’ici, j’avais plutôt l’impression que ça enrichissait les maisons de disques et l’Etat. Et, si je ne peux pas me prononcer formellement pour les premières, en revanche, il me semble bien que le second n’est pas un groupe terroriste…

Plouf again ! :D

4. Les personnes qui téléchargent illégalement n’en ont rien à faire que la musique piratée émane de majors ou de labels indépendants.

Ça, c’est vrai ! Et j’ajouterais d’ailleurs que les grosses maisons de disques n’en ont rien à faire de tuer les labels indépendants en imposant des lois qui ne les sert pas. Donc, quand elles viennent jouer les défenseurs de la veuve et de l’orphelin, je dis qu’elles sont plutôt mal placées pour cela. Non mais ! Le coup de la paille et de la poutre, ça me fait toujours marrer… :’D

Et… Plouf encore ! :D

5. Moins de chiffre d’affaires pour les labels musicaux veut dire moins d’argent disponible pour miser sur des groupes underground et pousse au contraire à investir sur des valeurs sûres.

Des groupes underground… Mmmhhh… Autant que je me rappelle, les maisons de disques n’ont pas attendu le piratage pour les laisser tomber et miser sur les valeurs sûres. Au fait, Kamini, Artic Monkey ou encore Clap Your Hand, qui rapportent moulte brouzouffes à ces mêmes maisons de disques, ils ont été découverts grâce à Internet. Donc, bon, hein, pouet-pouet carambar !

Plouf !

6. Les FAI utilisent souvent la musique comme argument publicitaire, tout en facilitant l’échange illégal de musique à grande échelle.

Donc, les FAI vivraient du téléchargement illégal ? Mon Dieu, mon Dieu !… Mais alors, dites-moi, que faut-il penser des maisons de disques qui perçoivent les taxes sur les supports numériques et de celles qui produisent également des graveurs de CD, des CD, des baladeurs et se payent donc doublement sur la bête ? Pardon ? Des enfoirés ? Comme vous y allez !… :)

Plouf, oui, oui ! :)

7. Le mouvement anti-droits d’auteur ne crée pas d’emplois, de chiffre d’affaires ni de croissance économique - ce sont principalement des personnes pontifiant sur le monde commercial dont ils ne connaissent pas grand-chose.

Ouaiiiis, le monde est peuplé de cons pontifiants. Il y en a même dans les maisons de disques, t’as qu’à voir !…
Sérieusement, c’est un argument, ça ? Non. Pas la peine d’y répondre donc…

Plouf !

8. Le piratage n’est pas lié à un manque de moyens financiers. Le professeur Zhang de l’université Nanjing a montré que les Chinois qui achètent des produits piratés appartiennent à la classe moyenne ou supérieure.

Ah bon ? Tiens ! Puisqu’on parle d’études, si on parlait de celles qui montrent que plus les gens téléchargent illégalement, plus ils achètent de CD ? Quoi ? Ben non, ce n’est pas hors-sujet, on est même pile dedans.

Au fait, on peut me dire ce qu’il y a de loufoque à vouloir savoir ce qu’on achète ? Quand on achète un livre, on a le droit de le feuilleter aussi longtemps qu’on veut (dans la limite des heures d’ouverture de la librairie, certes). On peut en lire des extraits aussi longs qu’on le souhaite. Les maisons de disques ont voulu limiter l’écoute gratuite chez les grands distributeurs, résultat, il faut se contenter de quelques secondes par morceau pour savoir si on va mettre 20 € dans un disque qui risque de ne pas être lu par l’autoradio, le PC ou la mini-chaîne et qu’on ne pourra pas copier sur son baladeur MP3. Non, vraiment, j’ai beau cherché, je ne vois pas ce qu’il y a de loufoque… ‘_’

Plouf, yes, Sir !

9. La plupart des gens savent que c’est mal d’échanger des morceaux protégés par le droit d’auteur mais ils continueront tant qu’ils ne seront pas contraints légalement à arrêter, comme l’a démontré une récente étude par le groupe australien contre le piratage, le Mipi.

Les maisons de disques savent-elles que c’est mal de confisquer la culture ? Savent-elles que c’est mal de toucher des droits sur des biens qui ne leur appartiennent pas ? Je parle, par exemple, de la taxe sur les supports numériques qui serviront à graver mes propres travaux. Je leur donne de l’argent pour un travail que j’ai totalement créé et ça ne les dérange pas ?

Autre point, quand le CD est sorti, le prix de vente des albums aurait du chûter, le coût de production (par rapport aux disques vinyl ou aux K7) étant bien plus bas. Et bien non, il a grimpé en flèche ! Pour une cassette à 60 FF en moyenne, on payait 120 ou 130 FF le CD ! Plus du double ! C’est bien, ça ? Pour faire la morale, il faut être irréprochable, messieurs !

Plouf, bien sûr !

10. Les réseaux peer to peer ne permettent pas de découvrir des nouveaux talents. Ce sont principalement les derniers tubes qui sont échangés.

Personnellement, c’est beaucoup d’underground, de musique étrangère, de remix et de vieux titres que je télécharge. Des choses introuvables, la plupart du temps, de manière légale. Quand un ami me dit “Écoute ça, ça devrait te plaire”, que fait-il de différent que lorsqu’il me faisait une copie sur K7, il y a 15 ans ? Il y a des dizaines de groupes que j’écoute souvent et dont je n’aurais jamais acheté les disques pour la raison simple que je n’avais jamais entendu parler d’eux.

Internet ne permet pas seulement de pirater (oui, c’est mal, on sait, mais tais-toi, laisse-moi finir), Internet permet surtout aux gens de partager leurs découvertes. On s’envoie les liens qui nous plaisent, on partage sur YouTube, DailyMotion, MySpace, son blog et tout ce qu’on appelle le social-network (réseau social en frenchy).

Plouf, plouf, plouf et re-plouf !

Conclusion

L’Ifpi et le Snep, comme la Riaa aux USA, tentent de nous vendre des vessies pour des lanternes et de se présenter comme étant les bons. En réalité, ils ont tenu fermement, bien serré, un marché pendant des années. Ils l’ont contrôlé sévèrement. Il était captif, ce public, trop facile ! Internet a ouvert la porte de la cage et ça les rend dingues, les maisons de disques.

Les internautes sont comme des gouttes d’eau d’un jet puissant, tenter de les retenir est vain. Les maisons de disques veulent reboucher le tuyau mais le jet est trop puissant, c’est perdu d’avance. Leur avenir est dans le terrain sur lequel retomberont ces gouttes. A eux d’y semer ce que l’eau fera pousser.

C’est beau ce que je dis, non ? Oui. :)

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

L’illustration est extraite du jeu “Puzzle Pirates“, il y a sûrement des droits dessus. En plus, là, c’est mon perso, alors personne y touche, OK ? ;)

Technorati Tags : piratage, internet, maison+de+disques

Lire aussi :

20 commentaires pour “Piratage : toi aussi, prends-moi pour une imbécile…”

  1. -|- Rikko dit :

    Détaillé, précis, acerbe mais avec de l’humour, un bon billet

    Votez Delphes !

    Par contre je trouve les fringues de ton perso un peu cheap….



  2. -|- Rikko dit :

    trapaspam ?



  3. -|- Delphine Dumont dit :

    C’est pas cheap, c’est fonctionnel.
    (et quand on n’est pas abonnée sur un océan sans doublons, ça limite le choix aussi, mais c’est vraiment un choix de fonctionnalité, hein ! ;))

    Sinon, la trappaspam, tu aimes le nouveau papier peint ? J’avais un doute mais on m’en dit beaucoup de bien. D’ailleurs, quand je vois tous ceux qui s’y précipitent, je pense qu’ils aiment. Ou alors c’est la bière du frigo qu’ils aiment, va savoir !…

    Pardon, j’oubliais que justement tu en revenais ! :op



  4. -|- Rikko dit :

    T’aurais pu le dire avant qu’il y avais de la bière dans le frigo… il a fait soif !!!!

    Pour les fringues… je ne suis pas contre le côté fonctionnel, mais pour sortir en ville, pardon en blog… tu aurais pu faire un effort !!!

    En violet et blanc ça va de soi !!!



  5. -|- Rikko dit :

    et re (miam bière !!!)



  6. -|- ethan dit :

    Superbe article ^^ Barvo. J’aime quand les maisons de disque s’en prennent plein les dents :D



  7. -|- Delphine Dumont dit :

    Rikko > Promis, milord ! Je fais un effort et je me relooke à ma prochaîne virée au port ! ;)

    Pour le frigo, je viens de réapprovisionner. En plus de la bière, il y a des boissons non alcoolisées, alors ne te gêne pas si tu retournes dans la trappaspam.

    Ah oui ! J’allais oublier, pas la peine d’espérer des cacahuètes, je n’en mets plus, ça attire trop les spammeurs ricains.

    Ethan > Merci ! ;)
    En même temps, c’est facile, elles cherchent tellement les embrouilles… :D



  8. -|- Rikko dit :

    Dommage pour les cahouettes… et dommage pour la marque d’anti américanisme primaire… mais passons !

    A séfaut de cahouettes…. pistaches ?

    (prévoir une trapaspam dans la trapaspam pour mettre les zépluchures !!!)



  9. -|- Rikko dit :

    Sinon, comme moi, vous avez entendu, quelqu’un… j’ignore qui,… a parlé de "piratage".

    Je me devais de ne pas laisser ce mot en l’air et de le décortiquer étant un disciple de la chose. J’entends par la un adepte du piratage… quoiqu’aussi du décortiquage même si là n’est pas le dé bas.

    Donc, le mot pirate (dont viens piratage et qui, rapellons le signifie litérallement : l’âge du capitaine quand le drapeau est noir) est en fait un mot issue de la langue française ET de la langue anglaise (ie : Yoho Yoho a pirate life fer me… c’est de l’anglais !!!)

    La signification en est simple, la première partie est d’origine française et signifie tout bêtement "c’est loin d’être le meilleur" on l’utilise encore aujourd’hui quoique tombé un brin en désuétude, comme dans "c’est pire que tout", ou "Pire que Chirac ? Je vois pas!" ou encore "Epéda mu le tiss pire", même si la significationj de cette dernière locution probablement- d’origine grec m’échappe un tantinet !

    La deuxième partie du mot est comme je l’ai dis plus haut (arrêtez de lever les yeux au plafond et concentrez-vous !!! ) d’origine anglaise comme la Reine d’Angleterre la Jelly à la menthe, les Beatles et autres vieilleries inmangeables. En effet; le suffixe "ate" signifie litérallement "qui porte un chapeau"… sur la tête alouette.

    Donc, le terme pirate désigne à l’origine le membre d’un groupe, quel qu’il soit, qui porte le pire chapeau de toute l’assemblée… C’est j’imagine pourquoi les pirates portent généralement des couvre chef tellement peu pratiques qu’on se demande quel usage ils peuvent bien en faire à part planquer leur calvitie naissante !

    On imagine fort bien que celui ainsi montré du doigt soit fort mari de sa position de "plus mal couronné" et entretienne du coup quelque animosité à l’endroit de ses congénère : juges moqueurs qui le poursuive en riant, le traitant de "pirate", et montrant son chapeau ridicule à qui veux l’entendre; tandis que les plus hardis lui jettent des pierres !

    Suite à un tel incident, ob comprend l’envie de s’isoler sur un bateau avec quelques compagnons d’infortune, et le premier qui passe en mer devient le bouc émissaire de la frustration larvé de celui qui croyais finalement que son chapeau il étais pas si mal…

    Bonsoir !

    D’aucun, esprits chagrins, et anglophiles pointilleux (pléonasme) me font remarquer que même en angais ancien, il y a un "h" à "hat"….

    Sans aucun doute, on peux affirmer que c’est le pirate qui l’a fumé !

    (c’étais un communiqué du PRC)

    Votez Delphes



  10. -|- nico nss dit :

    À l’abordage moussaillon ! :)

    Très bon article. ;) A lire aussi sur Ratiatum : "Nos 10 vérités qui dérangent l’industrie du disque" !
    http://www.ratiatum.com/news5111...



  11. -|- Delphine Dumont dit :

    Merci Rikko pour cette étymologie complètement bidon mais passionnante, ce qui n’a rien d’incompatible comme on vient de le voir.

    En fait, si tu avais, comme moi, consulté le Wiktionnaire (fr.wiktionary.org/wiki/pi… ), tu y aurais eu la confirmation que les pirates sont des entrepreneurs. Et pan dans le bec de certains qui les voient comme des sauterelles ! :D

    Nico NSS > Merci et merci aussi pour le lien ! Article bien balancé aussi comme souvent chez Ratiatum.

    Vivement que je sois présidente du Net pour pouvoir intervenir dans cette triste histoire ! ;D



  12. -|- Rikko dit :

    J’ai bien connu une sautrelle qui étais très entreprenante, comme quoi, cela n’est pas incompatible quoi que tu en pense !!!

    Quand à l’éthymologie, ce ne sont que les résultats des recherches du PRC dont je ne me fais que le modeste rapporteur… c’est sans garantie !!!

    Et puis chercher dans Wiki c’est moins Fair Play !!!

    Vivement que tu sois présidente !!!
    Votez Delphes



  13. -|- Canardo dit :

    Mais Delphine, rassure moi tu n’es pas contre les droits d’auteurs quand même ? Parce que, les auteurs, c’est pas les majors. Ils faut qu’ils soient payés. Si plus personne ne pouvait vivre de sa musique (en dehors de concerts, que tous les artistes n’affectionnent pas forcément. C’est bien leur droit), ce serait quand même super grave.
    Pites Bay défend une idée assez utopique, mais que j’aime beaucoup : un "abonnement" mensuel de 10 à x euros. Chacun paye selon ses moyens. Les bénéfices engragés sont redistribués aux ayant droit, en fonction du nombre de fois qu’on été téléchargées leur musique.



  14. -|- Delphine Dumont dit :

    Rikko > Modeste rapporteur… Tsss ! Sans toi, les travaux du PRC resteraient totalement inconnus, ce qui serait bien dommage. Ils te doivent tout, soyons clairs !

    Pour le Wiki, c’est totalement franc-jeu, c’est un bon lien et le refilage de bons liens est inscrit dans la charte de ce blog.

    Canardo > Etre opposée aux droits d’auteur, moi qui vis de ma plume ???? :D

    Je suis plus que d’accord pour payer les auteurs et interprètes ! Je refuse simplement de payer un titre plus cher que sur un CD pour une qualité moindre et en n’ayant pas la possibilité d’écouter ce titre sur le support de mon choix, ni celle de le transférer librement.

    Je n’ai aucun souci pour accepter que les coordonnées de chaque titre que je téléchargerais soient enregistrées afin de rémunérer les ayant-droits et non pas qu’il y ait une rémunération des auteurs en fonction du top 50 comme cela avait été suggéré.



  15. -|- Rikko dit :

    Sinon, il ya aussi, des pirates de la pepette qui présentent de la musique pour pas un rond….
    Yapakdubon, mais c’est pas cher !!!

    http://www.muziko.fr/mzk2/

    Et votez Delphes … (en chanson !!!)

    je cite : "Rikko > Modeste rapporteur… Tsss ! Sans toi, les travaux du PRC resteraient totalement inconnus, ce qui serait bien dommage. Ils te doivent tout, soyons clairs !"

    Ne serait ce pas le rôle d’un porte parole ???
    M’aurait on menti ???



  16. -|- Delphine Dumont dit :

    Exact, il existe plein de sources de musique légalement gratuite. Je les avais listées un temps sur mon blog, mais la colonne de gauche avait fini par être vraiment encombrée. Il faudra que je les pose ailleurs.

    Pour les porte-paroles, oui, c’est leur rôle, mais tous sont loin d’avoir ton talent ! Tu mets en valeur des travaux scientifiques avec une pédagogie rare !

    Au fait, il fait chaud dans la trappaspam ? J’ai vu que le stock de bière était drôlement réduit après ta journée à l’intérieur… (mes excuses pour ce long séjour, d’ailleurs)



  17. -|- Rikko dit :

    Je "hips!"… vais pô m’plaind’ "hips!"
    Mé j’trouve que tu devrais refaire un stock "hips!" avec de la Guiness… (cé bon la Guiness tm)

    passque comme j’aime bien équilibrer mon alimentation "hips!", je préfère les blondes, mais bois plutôt des "hips!" brunes…

    Votez "hips!" delphes



  18. -|- Rikko dit :

    yapud’bières dans la trapaspam ! J’ai même fini le rhum !!! celui pour les crêpes… le pas bon…



  19. -|- Delphine Dumont dit :

    Houla, ç’a l’air de t’attirer ce stock de mousses !… Je vais faire le plein de Tourtel, de Coca (du pas bon aussi, marque discounter) et d’eau ferrugineuse pour voir si ça t’attire toujours autant… ^^



  20. -|- Rikko dit :

    Ok… si tu le prends comme ça, je m’installe avec mon tonneau!



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog