Hasbro, la vieille boîte sexiste

Par Delphine Dumont, le 25 juillet 2007 | Tous concernés

Naïvement, j’ai toujours cru que le rôle d’un jouet était de donner du plaisir à l’enfant et de l’éveiller. C’est fou, les croyances ridicules que je peux avoir, non ?

Hasbro, pour faire reculer le monde !

Interrogé par Le Figaro à propos des licences des Transformers (pour le film de Spielberg), Yves Cognard, directeur marketing France de Hasbro n’hésite pas à déclarer :

« Nous visons aussi bien les petits garçons à partir de cinq ans que leurs pères et les collectionneurs. » (source)

Et il ajoute :

« Parce que les filles et leurs mamans, elles ont trop à faire en cuisine et en plus, elles pourraient abimer nos beaux jouets. On n’en veut pas comme consommatrices sauf quand il s’agit de leur vendre des petits Poneys. Hahaha ! Qu’elles sont trop connes ! :’D

Hééé ! Publiez pas ce dernier passage, hein ! »

Jeu annexe

L’une de ces deux citations seulement est exacte, l’autre n’est que la retranscription de sa pensée profonde. Je vous laisse vérifier avec l’article original…

Ce qui est vraiment stupide

C’est que :

  1. Le dernier jouet que je me suis acheté, c’est celui-ci : Action Man Flex Flesh. Ma fille et moi, nous l’adorons.
  2. Ce type pense comme en 1950 et quand sa bonne participation au déclin de Hasbro en France portera ses fruits, il ira accuser les copieurs chinois ou la mauvaise conjoncture, mais il n’ira même pas imaginer qu’il se soit trompé aussi fondamentalement.
  3. Enfin, si, au lieu de penser comme un vieux c…, il était un vrai visionnaire, il doublerait le chiffre d’affaires d’Hasbro France en comprenant que limiter des jouets à un genre, c’est limiter ses ventes.

C’était mon coup de gueule du jour, bonjour ! :)

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Technorati Tags : sexisme, misogynie, Hasbro est sexiste

Lire aussi :

6 commentaires pour “Hasbro, la vieille boîte sexiste”

  1. -|- Chocaccro dit :

    Entièrement d’accord, il le pensait tellement fort que mes récepteurs de pensées sexistes, débiles et j’en passe et des meilleures en vibrent encore !

    Petite, j’avais une très belle collection de petites voitures et je me réjouis que mes fils soient plus grands pour pouvoir faire de méga courses (vous savez avec ces circuits ou vous êtes tout le temps obligés de remettre les voitures sur les rails) et des parties de baby-foot jusque tard dans la soirée !

    Bon, fini de rêver, en cuisine femme !



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Ah toi aussi ? :D
    Nous, c’est un TCR et ça déraille grave, mais qu’est-ce que c’est bon ! :D

    Bon, je remets mon tablier en tergal et je retourne à mon ragoût… :)



  3. -|- Rikko dit :

    Comme moi vous avez entendu, quelqu’un viens de dire ragoût !

    Alors comme il se doit (ou doigt… c’est majeur !) nous nous sommes penchés sur l’ethylo, les tis mots, l’ethymologie (Est-il mon logis ???) de ce mot savouveur tant par sont résultat que par sa prononciation…

    Contrairement à ce que le mot laisse supposer de prime abord, il ne s’agit pas (forcément) d’un met ayant le goût du rat… non non non … (quoique !)

    Il s’agit d’un savant assemblage de viande, de légumes, d’aromates, et de saveur dont le résultat quoi que quelquefois contestable reste nourissant, plein de sauce, touillé avec une cuillère en cois, voir même bon…
    (c’est un peu dans le désordre mais vous aurez compris)

    Et, quel est le meilleur ami du ragoût ???

    Je vous le donne Emile ?

    He ben il en a 2…

    D’abord le bout de pain :
    Comme chacun sait et même mon voisin qui est homosexuel, le premier meilleur ami du ragoût est le bout de pain, car il sert à saucer (du verbe finir ma sauce avec le dit bout de pain). Et au fait, à propos de mon voisin, désolé, je ne mange pas de ce pain là…

    Deuxième meilleur ami et corollaire du premier : la tache de sauce

    Car qui dit sauce dit tâche… c’est une loi physique bien connue des porteurs de cravattes et autres maladroits gloutons ! (sauf pour Delphes, qui ne porte pas de cravatte et a un tablier en Tergal que Cyril Lignac lorgne avec envie… Le sien est en coton blanc… c’est vulgaire !)

    sinon, allez voir sur wiki, moi, j’ai pas que ça à faire

    bonsoir !

    (c’étais un communiqué du Portnawak research center)

    Hé les filles, si on est tous en cuisine, on pourrais échanger des recettes et rebaptiser le blog : le blog du monde qui a Vance révolutionne la cuisine provençale… c’est juste une idée… pas très bonne (alors que les muffins aux myrtilles… pardon… ça c’est de la balle !)



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Moui, idée moyenne. Il y a d’excellents blogs de cuisine, je ne veux pas leur faire de l’ombre… Bo)

    Même qu’en plus, ça ne m’intéresserait pas trop.

    Même qu’il faut lire o, c’est mieux.

    C’est écrit par cette chiennasse de Balise qui se déchire pour faire d’Eldiz, une pure balle atomique mais qui ne le met même pas en lien sur son blog. Pfff ! Chiennasse, je vous dis !

    Quoi ? Moi-même, je ne l’ai rajouté qu’aujourd’hui ? Oui, bon, ben… on peut être distrait, des fois, hein… Même sur les choses les plus importantes… Et pis d’abord, Balise, c’est ma chouchoute !

    Même si c’est une chiennasse… :))



  5. -|- Antoine dit :

    Tout çà, c’est que de la mauvaise foi !
    Par Eldiz, on trouve o



  6. -|- Delphine Dumont dit :

    Pom popom pom pom… Et pan sur le bec ! ;D

    Voila, c’est (enfin) corrigé ! ;)



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog