Toubib, Sécu, médocs et plus si affinités

Par Delphine Dumont, le 26 septembre 2007 | Tous concernés

Dans un article intitulé “L’UFC dénonce le “gâchis” des labos et des médecins“, Le Figaro expose les reproches de l’association de consommateurs. Certains points sont bien vus mais j’ai l’impression que l’UFC a du mal à ne pas appliquer un raisonnement petits-pois/carottes au secteur pharmaceutique.

Tout d’abord, pour effectuer personnellement une veille sur l’information médicale, je sais pertinemment à quel point, elle est diffuse, complexe, multiple, éparpillée, etc… Grâce au Professeur Antoine, j’ai de bons outils pour cette veille. Cela me permet de constater que les études se suivent et ne se ressemblent pas, pire !, elles se contredisent gaiement !

On peut avoir un doute fondé sur la validité de l’étude commanditée par Danone sur les bienfaits du bifidus, précisément à cause des intérêts du commanditaire. Gardons-nous pour autant de juger trop vite, elle peut être parfaitement valable ! Quand on ignore qui est le vrai commanditaire de l’étude, quand les auteurs de l’étude sont mal connus ou encore quand les conditions de réalisation de l’étude sont imprécises, il est déjà beaucoup plus difficile d’apprécier la validité du résultat.

Ensuite, un facteur qui semblait non pertinent peut avoir été négligé pour l’étude, mais boum ! patatra ! une autre étude qui prend précisément en compte ce facteur obtient des résultats radicalement différents !…

Vous l’aurez compris, la médecine est tout, sauf une science exacte. Ce dont on peut être sûr aujourd’hui, c’est qu’il ne faut être sûr de rien.

Dans ces conditions, je trouve les remarques de l’UFC un peu hors-propos. Oui, les médecins sont probablement très influencés par les labos mais oui aussi, l’information médicale et non-commerciale est très, très mal faite. Si on veut que les médecins se montrent plus critiques, qu’on leur en donne les moyens. Ils ont reçu la formation adéquate, c’est un précieux atout ! Qu’on leur donne des outils pour s’informer de façon neutre et claire !

Je prends deux exemples que je connais bien : ma généraliste et ma gynéco. La première doit assurer des consultations au cabinet, des visites à domicile, la gestion de son cabinet, sa vie de famille, etc… La seconde a aussi des consultations à son cabinet, des accouchements à la clinique, des visites à ses patientes hospitalisées, sa vie de famille, etc… Petit exercice : dans ces emplois du temps de folie, trouvez-moi le temps nécessaire pour faire une analyse synthétique des différentes informations reçues dans la journée… Bonne chance !

Bref, l’UFC a pointé un problème sérieux mais sa réponse sous forme d’un “corps de visiteurs médicaux” est, à mon humble avis, aussi intéressante qu’un récapitulatif des épisodes des “Feux de l’Amour”.

Professeur Antoine, je compte sur tes commentaires ! ;)

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Technorati Tags : UFC, comptes de la Sécu, professionnels de la santé

Lire aussi :

6 commentaires pour “Toubib, Sécu, médocs et plus si affinités”

  1. -|- Balise dit :

    Le corps de VM "indépendants" a pourtant été une expérience plutôt réussie dans le département de l’Aude (quelques références ici puppem.com/Aude.aspx ). Au niveau formation indépendante des médecins, ya quand même des gens qui se bougent (cf http://www.formindep.org).

    Par contre, au niveau information indépendante des patients, c’est la cata. Je rêve d’un truc raisonnablement accessible qui me permettent de répondre aux "questions trois heures après la consultation" de manière à peu près fiable…



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Oui, il y a beaucoup de choses excellentes qui sont créées, mais rien de centralisé. Et puis, beaucoup de ces initiatives sont personnelles ou à petit échelon. Les bonnes volontés s’essouflent vite, les sites meurent ou ralentissent. Je dirais qu’idéalement, à vue de pif, hein, que ce devrait être un projet à échelle nationale avec 2 partenaires principaux : la Sécu et le Ministère de la Santé. Si on veut, on rajoute l’Ordre des médecins, l’Ordre des infirmiers, l’Ordre des sages-femmes,… S’ils sont adultes et que ça ne tourne pas à la foire d’empoigne et à celui qui a la plus grosse, ça ne peut qu’être intéressant.

    Pour les “questions post-consultations” que tu évoques, tu as totalement raison. C’est quelque chose qui revient très souvent sur le blog bébé et sur les forums que je suis (à mon grand regret souvent). La Wikipédia n’a pas réponse à tout et, de toutes façons, elle n’est pas infaillible. J’ai la chance d’avoir une généraliste qui sait écouter et répondre, et en plus, elle ne prétend pas être infaillible. Je pense qu’on ne peut pas rêver de meilleure source de réponses que ce genre de généraliste. :)



  3. -|- Rikko dit :

    Et si on arrêtai d’être malade ???

    Qui c’est qui serait embêté ???



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Les demi-crobes ! :D



  5. -|- Rikko dit :

    Les quarts-crobes autant, mais ils auront la dignité de ne pas se plaindre !



  6. -|- Antoine dit :

    Désolé pour le retard mais je l’ai ce texte de l’UFC. Bien, la prescription des anti-reflux en France en quantité et qualité est quand même INCROYABLE ! A croire qu’on est beaucoup à marcher sur la tête (remarquez qu’en écrivant, je me dis que c’est peut-être un peu vrai.) la pression des labos sur cette catégorie de médicaments est hallucinante par exemple.

    Balise, tu as raison, il y a des groupes de médecins qui font des choses bien mais tout est éparpillé.
    Il faudrait un Wiki comme pour faire l’oeuvre dont tu parles "trois heures après la consultation, mais au fait qu’est-ce que j’ai Docteur ?"
    N’empêche que c’est une excellente idée !

    YAKA trouver des gens qui ont la vocation http://www.redacbox.fr/Blog/inde...



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog