Grève et divorce de Sarkozy ? On va pas se laisser abattre !

Par Delphine Dumont, le 18 octobre 2007 | Débilou

Pour un jeudi noir, c’était… plutôt un jeudi bleu chez moi. J’imagine que le ciel n’avait pas été informé qu’il devait être noir aujourd’hui. Prévenu en fin de journée, il nous a mis un petit coup de gris, c’est pas un mauvais gars, ce ciel, mais on sentait bien que le cœur n’y était pas, il est vite redevenu bleu. Finalement, la nuit s’est montrée plus conciliante même si la lune s’est obstinée à briller. Tant pis pour les syndicats et l’ambiance générale ! La nature est reine ! :)

Bref, à Dijon, il parait qu’il y avait 70% du traffic des bus assuré mais seulement 30% d’élèves présents dans la classe de mon fils. L’effet compensatoire, sans doute. Je demanderai au PRC de nous faire une étude sur ce point. Pour l’instant, on ne va pas sombrer dans la morosité. Laissons Bernard, Thibaut, Nicolas et Cécilia à leurs occupations et passons à la séquence du spectacteur. :)

Comment se débarrasser des vendeurs par téléphone ?

Personnellement, j’ai une technique infaillible, je ne les laisse pas en placer une tout en restant super polie :

« Bonjour, merci de votre appel, ça ne m’intéresse pas, nous perdrions notre temps tous les deux, merci, au revoir, bonne journée. »

A dire bien sûr à toute vitesse d’un ton ferme (mais souriant) et en raccrochant très vite à la fin. Votre interlocuteur hasardera sans doute quelques “mais” ou “att… attendez… att…” mais n’en tenez pas compte. Le seul inconvénient est qu’il faut être sûr qu’il s’agit bien d’un vendeur par téléphone. Pour la méthode ci-dessous, trouvée chez Vinvin, c’est pire, il faut être encore plus sûr de l’identité de la personne qui appelle. Mais c’est énorme ! :D


Écœurer à vie un vendeur par téléphone
En une leçon et en anglais.

Le Coca, c’est (aussi) pour les rats


Pub Coca fortement inspirée par Ratatouille
Via Laurent

Que faire en cas d’attaque de zombies ?

Oui, bon, on peut courir, hurler, se faire manger le cerveau, tout ça, mais sinon ?


Via AEIOU, le blog qui t’apprend les voyelles sauf le Y.

Quelques images qui ne bougent pas et qu’il faut aller voir ailleurs

  • Un teesh pour Balise ou pour moi
  • Un animal précieux pour votre thé
  • Comment cacher un éléphant ? Encore des réponses brillantes à une question qu’on ne se posait pas… :)

Pour conclure en beauté, de la pure poésie… :’)

Via Koz, cette anthologie de la poésie rugbyeuse, sublime, immortelle, délicieuse et plus si affinités… :’)

C’est trop d’émotions, je vous laisse jusqu’à demain. Bonne nuit, les enfants. Pompopom pom pom…

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : zombies, coca, vendeur par téléphone

Lire aussi :

4 commentaires pour “Grève et divorce de Sarkozy ? On va pas se laisser abattre !”

  1. -|- Xuen-des-Bois dit :

    Hiiiiiiiiiiiiiiiii !!! :))))

    (cet interessant commentaire est spécialement dédié aux rats amateurs de coca…)



  2. -|- Rikko dit :

    Dans Puzpi on a des rats, mais on remplace le Coca par du rum… plus gouteux…



  3. -|- Delphine Dumont dit :

    En parlant de rhum :
    Une série télévisée au goût de rhum!…



  4. -|- couliine dit :

    pour moi ce ne fut pas jeudi noir mais vendredi galere….euh mais la greve c’etait pas sensé etre jeudi?…cherchez l’erreur

    meme technique contre vente par téléphone et en plus je leur demande aimablement de me rayer de leur fichier!
    nan mèèèèèèè



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog