La communication gouvernementale a besoin de moi (entre autres)

Par Delphine Dumont, le 19 octobre 2007 | Internet

L’une des rengaines favorites des adeptes du Grand Soir est la présence ininterrompue, selon eux, de Nicolas Sarkozy dans les médias. Inutile de rappeler que les médias sont bien plus libres qu’ils ne le prétendent et que s’ils affichent des torrents de sarkozeries, c’est parce que ça fait vendre, pas parce qu’il y a des ordres-d’en-haut.

Ce leitmotiv regrettable a des impacts collatéraux non négligeables. Par exemple, il invite à rendre toute communication gouvernementale douteuse, voire mensongère.

Les communications gouvernementales étant décrédibilisées, la moindre annonce est immédiatement suivie de soupçons d’une part (à qui profite ce nouveau crime ?) et, d’autre part, de flous joyeusement relayés dans les journaux, voire d’énormes mensonges répétés à l’envi.

Prenons un exemple au hasard : le CPE. Maître Eolas nous avait expliqué le projet de loi. Sans rien enlever au respect immense que je porte à ce brillant juriste, je crois pouvoir dire qu’il devrait être possible pour les rédactions de trouver d’autres juristes presque aussi brillants pour leur expliquer également le pourquoi du comment d’une façon presque aussi limpide. Apparemment, ce n’est même pas venu à l’idée des rédac’chefs qui ont laissé le grand n’importe quoi se répandre page après page, minute de journal télé après minute de journal télé. L’exactitude ? Qui s’en soucie, Coco ?

Niveau boulettes, on a été très largement servi. L’excellent Sindelaar a célébré une sublime cérémonie de remise des Mammouths d’Or qui résume parfaitement le cafouillage de la communication gouvernementale.

Nicolas Sarkozy, tu connais les blogs ?

Pardon, Nicolas, tu n’as pas trop la tête à ça en ce moment, j’imagine. Laurent Wauquiez, toi, je sais que tu connais les blogs, j’avais même laissé un commentaire sur feu le tien. Oui, on se tutoie, c’est la blogosphère, c’est cool ! ;)

Bref, Laurent, tu le sais bien, toi, comme c’est difficile de trouver les mots qui seront compris dans le bon sens pour faire passer le bon message. Tu sais aussi comme il est frustrant de ne pas savoir ce qui n’a pas été compris, ce qui doit être ré-expliqué. Oui, il y a les sondages, les experts, les prodlacoms, ils te disent ce que tu dois savoir, mais toi, Laurent, tu sais bien qu’il arrive qu’ils aient tout faux. Comment alors renouer le dialogue ?

Blog ? Vous avez dit blog ? Comme c’est bizarre !

Aujourd’hui, un ami m’a envoyé un mail au sujet d’un billet d’un blog collaboratif qui traite de divers thèmes dont celui de la santé. La rédactrice n’a pas toutes les aptitudes pour comprendre et rédiger les billets qui parlent de maladies, de prévention, de vaccins, etc… Mon ami arrive donc régulièrement avec une baguette de bois pour lui taper sur les doigts, malheureusement, elle récidive systématiquement.

Ça pourrait être anecdotique mais ça ne l’est pas. Dans la mesure où ce genre de bouillie d’infos mal digérées est présente sur plusieurs supports comme des sites “médicaux” (avec toute la relativité que je peux mettre dans ces guillemets), des magazines papier et des blogs, elle constitue bien souvent la seule source d’information du public et c’est un vrai problème.

Pour continuer sur ce thème, allons faire un tour sur le site du Ministère de la Santé et cherchons, au hasard, “gastro-entérite”. Il y a la bagatelle de 691 réponses, parmi lesquelles des suivis d’épidémies, des analyses de virus, des cas atypiques, etc, etc…

Imaginons Laurent et Charlotte (au hasard, toujours), heureux parents d’un magnifique petit Baptiste (encore le hasard). Un jour, ce pauvre petit garçon est atteint par un méchant virus qui lui occasionne une terrible gastro-entérite. Que doivent faire Laurent et Charlotte ? Aller à l’hôpital ? Chez le généraliste ? Quels signes doivent particulièrement les alerter ? Pour trouver ces infos, ils vont sur Internet et, devant la masse d’infos indigeste du Ministère, se rabattent sur un site ou un blog qui a l’air sérieux. L’est-il vraiment ? Il reste à l’espérer…

Laurent, tu souris, car tu appartiens à une classe sociale légèrement supérieure et tu ne vivrais très probablement pas ces moments. Mais la baby-sitter qui garde vos enfants ? Es-tu aussi sûr d’elle que tu l’es de toi-même ? Et les instits ? Les moniteurs du centre de loisirs ? N’aimerais-tu pas que les personnes à qui vous confiez vos enfants aient un site de référence et des actus santé de qualité ?

Aujourd’hui, Danone, Pampers et Nestlé ont des sites “d’information” qui paraissent parfaitement sérieux et le sont dans la limite où ce qui y est publié doit doper les ventes de ces groupes. Logique. Les labos pharmaceutiques ont aussi des blogs, parfois habilement déguisés, où ils publient les infos santé avec leur filtre.

Je m’interroge : pourquoi le gouvernement n’utilise-t-il pas encore la puissance de ces outils pour dialoguer directement avec les Français ? Pourquoi continue-t-il à utiliser des filtres (médias dans un sens, instituts de sondages dans l’autre) ? Pourquoi laisse-t-il à des intérêts privés le soin de communiquer sur des sujets sensibles comme la santé, par exemple ?

J’ai cité le domaine de la santé, mais c’est valable pour l’éducation, les finances, le travail, l’industrie, etc, etc…

Blog ou site ?

Les deux, mon capitaine ! Un site est indispensable pour servir de base de données où les visiteurs trouveront la réponse à leur question. Un blog est indispensable car c’est là que sera retransmise l’actualité du domaine, que se noueront le lien et le dialogue avec les visiteurs, que le ton pourra être plus souple, le propos plus simple, plus accessible. Ce qui n’a pas été compris pourra être ré-expliqué.

Mais attention, hein !

Mon Laurent, va pas te faire enfler par ces cxxxxxxs… euh… gens de chez Publicis ! Tu nous poses ces sites et ces blogs sur du libre. Pour le blog, DotClear ou WordPress, c’est propre et open. Pour les sites, tu n’as que l’embarras du choix sur OpenSourceCMS. Je connais des gens très bien, très honnêtes qui t’installeront ça proprement, des graphistes prodigieux qui t’habilleront ça classe nickel et une rédactrice-éditrice de talent qui pourra te donner un énorme coup de main. Elle est pas belle, la vie, mon Laurent ? :)

C’est une vraie question

Pas la beauté de la vie, on le sait qu’elle est belle, la vie ! Non, la vraie question, c’est pourquoi ce gouvernement de rupture ne rompt pas avec la distance hautaine des gouvernements précédents ? Pourquoi ne noue-t-il pas ce dialogue direct alors qu’il pourrait le faire si facilement à si peu de frais ? Pourquoi laisse-t-il à des intérêts privés le soin de communiquer sur la santé, l’industrie, les finances, etc…?

En plus, je me suis laissée dire que tu voulais moderniser la communication gouvernementale… ;)

Laurent, je suis sérieuse

Contacte-moi par mail ou par téléphone (je suis dans l’annuaire).

En plus, je connais très bien le Chambon sur Lignon, j’allais y cueillir des myrtilles et y manger des rates quand j’étais en vacances à Saint-Agrève. J’adore cette région ! :)

Oui, bon, pardon, j’ai essayé de te prendre par les sentiments, mais c’est vrai quand même. J’adore vraiment le Chambon, les myrtilles et les rates. Et Internet. ;)

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : communication gouvernementale, Laurent Wauquiez, Internet

Lire aussi :

10 commentaires pour “La communication gouvernementale a besoin de moi (entre autres)”

  1. -|- Xuen-des-Bois dit :

    Tu allais y manger des rates ? En batonnets ? avec supplément sauce tomate ? Eh bin ça alors, tu nous avais caché ça !

    Sinon, je n’ose meme pas imaginer le nombre de commentaires qu’un blog "officiel" de ce genre aurait… C’est sûr que pour trier et répondre, cela créerait pas mal d’emplois !



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Des rates, ça se mange avec de la saucisse ardéchoise, un peu de beurre à la limite, mais juste quelques grains de sel, c’est bon aussi. Et on n’épluche pas, la peau est si fine, ce n’est pas la peine… :’9

    Et pour les commentaires, oui, il faudra un peu de monde pour modérer, mais le jeu en vaut la chandelle, largement ! :)

    [Edit]Sac à papier ! Je découvre que la rate a des goûts anglais et qu’elle prend un thé en plus : ratte !

    Huhu, ça me fait penser à la pub Stoeffler : “Moi, je sais pas le dire, mais je la mange bien !”. La ratte, je sais pas l’écrire, mais je la mange bien ! :D



  3. -|- djails dit :

    tu sais qu’une maladie ça ne se traite pas sur internet. Qu’il ya des gens qui on fait plein d’étude pour trouver des solutions adapter a des cas particuliers. Mais peut-être Laurent Charlotte et Baptiste habite t’il une zone ou ils sont obligé de faire une espèce d’automédication avec doctissimo pasque le docteur l’a pas voulu venir habiter le trouperdulandebaptiste…



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Djails > Sorry pour ton détour par la trappaspam ! ;)
    Tu appelles le toubib dès que ton gamin toussote, toi ? Il y a de plus en plus de gens qui s’informent sur la santé via Internet et, en particulier, les blogs et les forums. Vu le nombre de bétises qu’on y trouve, je trouverais ça bien qu’il y en ait un d’officiel et dont le contenu serait vérifié. En plus, ça permettrait d’expliquer pas mal de décrets ou d’avis dont les gens ne perçoivent pas toujours l’intérêt.



  5. -|- Xuen-des-Bois dit :

    Voui parce que la rate (contrairement à la ratte) se mange en batonnet avec supplément sauce tomate, je maintiens. Ptit Arthur le Dingue les vend pas très cher, d’ailleurs et elles sont bien fraîches.



  6. -|- Antoine dit :

    >Delphine:
    J’ai réussi à retrouver une info que je pensais plus récente : la certification HON http://www.zdnet.fr/actualites/i...
    Doctissimo n’a pas souhaité solliciter cette "certification" et je n’ai pas l’impression que beaucoup de sites s’y conforment.

    La mise en ligne des travaux des différentes agences sanitaires http://www.sante.fr/ se veut être un acte citoyen démocratique mais comme tu le soulignes, un certain nombre de sites ne sont pas compréhensibles par tous.

    Il y a à côté de l’officiel, il y a tout le reste plus au moins à la dérive et qu’il serait intéressant de regarder.

    >djails
    Certes les maladies ne se traitent pas par Internet mais beaucoup de gens y vont chercher un diagnostic ou des compléments d’information pour un traitement. Certains médecins s’en offusquent, je trouve cela ridicule. Je n’ai jamais été partisan d’un autodafé du Larousse Médical, c’est juste une évolution de la diffusion des connaissances, irréversible.
    Aux professionnels de santé et à l’état de faire leur boulot d’information.



  7. -|- Esurnir dit :

    A tout hasard je me suis permis d’envoyer un email (l’email publique je suppose qu’il va etre mis a la corbeille par ses assistants, enfin bon on ne sait jamais) a Laurent le recommandant chaudement a lire ton blog. On ne sais jamais qui sait.



  8. -|- Delphine Dumont dit :

    Super ! Merci ! :)



  9. -|- Le blog du monde qui avance dit :

    Delphine Dumont a toujours raison

    Google va s’occuper de notre e-santé
    J’apprends sur VNUnet.fr que “Google veut tâter le pouls des internautes”. Je cite le début de leur article :
    « Les internautes passent de plus en plus souvent par Internet pour trouver des informations



  10. -|- Le blog du monde qui avance dit :

    Le label pour les sites sur la santé

    Il y a quelques semaines, je vous parlais de l’incroyable profusion de sites et forums qui parlent de santé et du fait qu’ils sont tout à fait incontrôlés (cf “La communication gouvernementale a besoin de moi (entre autres)”). Non pas que je juge…



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog