La pauvre lettre du pauvre Guy Môquet

Par Delphine Dumont, le 22 octobre 2007 | Politique-tac

Cela va peut-être en choquer certains mais c’est ainsi que je définis ce texte qui fait couler tant d’encre. Pour moi, c’est mièvre et sans intérêt. Des lettres d’adieu de vrais résistants (communistes ou gaullistes, peu importe), il en existe beaucoup et certaines sont purement sublimes. Pourquoi celle-ci est-elle entrée dans l’histoire, c’est un grand mystère pour moi…

Toujours est-il que c’était aujourd’hui qu’elle devait être lue aux lycéens. Certains héros à 2 balles ont refusé de la lire, à mon avis, on parlera encore d’eux dans… pfff… trois jours, au moins ! D’autres l’ont lue avec des précautions oratoires, d’autres sans. Bref, ça a fait du foin et Madame Irma me dit que ça risque d’en faire encore un bon moment.

Je n’ai pas compris pourquoi notre président avait ordonné la lecture de cette lettre. Déjà, je ne la trouve pas terrible, je l’ai dit, je ne vois pas l’intérêt pour les lycéens. Ensuite, Guy Môquet n’est pas vraiment un héros, un martyr, oui, mais un héros, pas vraiment.

De ce que j’ai lu ici et là, il n’était pas plus communiste que la plupart des gamins de son âge. Son père était député communiste et il semblerait que ce soit cela qu’il ait payé avant tout. Son action réelle en tant que résistant n’a rien d’indéniable. Enfin, Guy Môquet s’est évanoui sur le poteau d’exécution et a été fusillé inconscient. Je ne le critique pas, je ne sais pas comment je me comporterais si je devais connaître le même malheur. Il n’empêche que ça gâche un peu le tableau…

Enfin, quelle drôle de consigne de la part de Sarkozy !

Deux versions

Version naïve

Sarkozy et/ou Guaino se reconnaissent dans ce jeune homme ou dans sa lettre. Ils veulent partager leur émotion. Bon, soit. Ça part d’un bon sentiment, mais selon une estimation de l’institut Moimême, 98% des lycéens se contretapent de Guy Môquet et de sa lettre. Les 2% restants prévoient d’en faire un nouveau héros gothique ou de lui consacrer une fête à la cellule.

Version du complot

On nous cache tout, on nous dit rien. Pendant qu’ils attirent notre attention sur Guy Môquet, les deux prestigitateurs font disparaître la fille en tutu et bas résille. Non, je ne parle pas de Cécilia. Mitterrand avait utilisé le même subterfuge à un moment, mais avec la réforme de l’orthographe.

A l’arrivée…

Ceux qui nous ont chanté tout l’hiver le “tout sauf Sarko” option “Sarko facho” se sentent ragaillardis et s’en mettent jusque là. Bon, évidemment, ils ont les yeux plus gros que le ventre et vont vômir chez Assouline. Parmi les 272 commentaires (dont je me suis épargnée la lecture intégrale), il y en a au moins un pour rappeler que si cette consigne avait été le fait de la gauche, personne ne s’en serait ému. C’est malheureusement vrai.

Personnellement, que ça vienne de gauche ou de droite, c’est pareil, je trouve ça nul de faire lire cette lettre qui n’a rien de grandiose et qui ne vient pas de quelqu’un que l’on gagnerait à choisir comme modèle. C’est triste mais vrai, Guy Môquet n’avait encore rien fait de sa vie. Donner ce garçon en exemple à une jeunesse que l’on se plait à répéter “paumée”, c’est assez space comme concept.

Plus si affinités

Au lycée de mon fils, l’équipe enseignante est décidément formidable. Avant la lecture de la lettre, les élèves ont pu poser des questions à deux résistants. C’est malheureusement une espèce en voie d’extinction, ça justifierait qu’on impose ce type de rencontres aux ados. A la sortie des deux heures qu’a duré la séance, tous les élèves discutaient des faits d’armes des résistants et je crois qu’ils seraient bien en peine de reparler de la lettre de Guy Môquet. Comme je les comprends !…

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : Guy Môquet, 22 octobre, résistance

Lire aussi :

14 commentaires pour “La pauvre lettre du pauvre Guy Môquet”

  1. -|- koz dit :

    Je trouve ça terrible ce que l’on fait vivre à la mémoire de pauvre Guy Moquêt. Voilà qu’on nous expliquait qu’il était communiste, qu’il n’avait pas résisté, maintenant, voilà que l’on nous explique qu’il s’est évanoui lors de son exécution. Comment peut-on à ce point se réfugier dans les détails ?

    C’est indécent.



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Je crois plutôt qu’on l’a placé sur un piedestal sur lequel il n’avait absolument pas sa place et qu’il revient à sa place d’humble mortel. Cela ne retire rien à la tragédie de sa mort, à la peine de sa famille. Ce qui est indécent, pour moi, c’est la mise en scène de sa vie et de sa mort par un parti communiste qui ne reculait devant rien pour se faire valoir. Je trouve également indécent la théâtralisation de sa lettre d’adieu qui est d’une intimité absolue. Il n’évoque ni la France, ni un quelconque parti, il parle à sa famille, point barre. D’ailleurs, le psychiatre Xavier Pommereau dit que le contenu pourrait servir pour une lettre de suicide. Pour moi, l’exploiter aujourd’hui est aussi indécent que ça l’a été à l’époque. C’est l’instrumentalisation d’un martyr.



  3. -|- david dit :

    Bonjour !
    Je susi assez d’accord avec toi, surtout sur ce que tu précises dans le commentaire ci-dessus.

    Je plains plus qu’autre chose les prochos de guy Moquet qui voient du coup une polémique autour de lui… C’était inévitable que certains aillent fouiller et essayent à tout prix de "salir" le personnage, juste par esprit de contradiction. Que ce soit vrai ou pas n’est pas la question, je me refuse à aller lire tout ce qu’on dire sur lui, par respect.

    Une chose sur laquelle je suis moins d’accord avec toi : je suis persuadé que ça aurait la même chose quel que soit la parti qui aurait lancé cette idée…

    En tout cas je suis sur qu’il y avait beaucoup mieux à faire ! La volonté de rappeler ce qu’était cette époque, très bien, mais il aurait à mon avis fallu que ce se fasse autrement, comme dans le lycée de ton fils avec des rencontres avec des témoins, des débats… Des débats sur la résistance, sur la désobéissance civile, dans les lycées, moi je suis pour… ;)

    Dans certains lycées la fameuse lettre sert de "déclencheur", c’est très bien, mais dans l’esprit de beaucoup de lycéens je suis sur que ça a l’effet contraire, un effet répulsif.

    Quand à la théorie… Moi je pencherais assez pour une tentative (réussie) de toucher les "gens simples" (ce n’est pas péjoratif pour moi)… Epurer un symbole pour aller jusqu’a être simpliste, pour toucher ceux qui n’ont pas envie de réfléchir, est-ce que ce n’est pas une méthode déjà souvent utilisée ? :)

    Et tiens, au passage, depuis l’autre jour je me creuse la tête pour essayer de retrouver un truc : il me semble avoir déjà lu d’autres lettres de résistants avant la mort, notamment celles d’un groupe de résistant avec un nom en "…ange" (phalange, frange…), impossible de retrouver, j’ai la mémoire qui flange… heu, flanche… Il me semble me souvenir que les lettres en questions étaient un peu moins… bref un peu mieux. Enfin ça ne veux pas dire que j’aurais préféré ces lettres là, c’est juste par curiosité que j’aurais aimé les relire. Est-ce que ça dit quelque chose à quelqu’un ?



  4. -|- david dit :

    Bon ben c’est bien ce que je pensais, mes neurones sont un peu dans le paté… :)

    J’ai finalement retrouvé ce à quoi je pensais, rien à voir avec un nom en "…ange", c’était plutôt "…ouge", pour l’affiche rouge, du groupe de résistant FTP-MOI : fr.wikipedia.org/wiki/Fra…

    et le texte de la lettre : perso.orange.fr/pcf.evry/…

    ais bon, je suis sur qu’en cherchant bien il y aurait surmeent aussi matière à polémique, je ne connais vraiment pas assez l’histoire pour pouvoir prétendre à une once de vérité sur le sujet…



  5. -|- Delphine Dumont dit :

    Hello David !
    Je suis d’accord avec toi sur le fait que d’autres partis auraient peut-être, probablement, aussi instrumentalisé cette mort. Ils l’ont d’ailleurs peut-être, probablement, fait avec d’autres martyrs. Cependant, aucun parti n’est aussi riche en désinformation, propagande et culte de la personne que le PC. A chaque parti, ses défauts, c’est l’un de ceux du PC. Je ne dresse pas la liste des défauts des autres partis, ce serait un peu trop long.

    Finalement, tu as plutôt une bonne mémoire ! ;)
    Cette lettre est incontestablement plus belle que celle de Guy Môquet. Personnellement, c’est le titre du bouquin sur la résistance, dans lequel étaient ajoutées de nombreuses lettres d’adieu, que je n’arrive pas à retrouver. Il y avait entre autres, la lettre d’un roumain ou d’un tchèque venu se battre dans la résistance française un peu par hasard. Sa lettre évoque déjà la construction de l’Europe, seule chance de paix. Très émouvant.



  6. -|- Rikko dit :

    Chère Delphes, tu sais comme j’ai tendance à boire tes propos (largement arrosé de rhum) mais là, je trouve que tu pousses un peu loin le bouchon…

    Je suis d’accord avec Koz pour dire que ces pinaillerie de détails sont indécentes, voire particulièrement anti constructives… J’ai la désacréable impression d’entendre les arguments et les méthodes des révisionistes…

    Guy Moquet héro ? Communiste? Martyr ? Est ce vraiment important ? Ce qui compte, c’est qu’il est mort parce qu’il défendais un idéal qui a participé/permis la liberté dont nous jouissons aujourd’hui. Peut être l’a-t-il défendu malgré lui, comme le soldat allemand en face l’a assassiné malgré lui…

    Je pense que la seule question que l’on doit se poser c’est : méritons nous d’avoir des Guy Moquet morts pour nous ?

    J’ai bien peur en regardant ton billet que non…

    Quand a ce que fait Sarkozy… alors là… sans commentaire…

    Ce qui m’inquiète, c’est d’imaginer que l’interview de Cécilia dans ELLE soit lue aux lycéennes dans 60ans… ça fais froid dans le dos…



  7. -|- Delphine Dumont dit :

    A partir du moment où on oblige les lycéens à lire la lettre d’adieu d’une personne, oui, il est important de savoir qui est cette personne, qu’est-ce qui l’a amenée devant un peloton d’exécution, qu’est-ce qui la rend, elle, si importante, plutôt que des milliers d’autres.

    Guy Môquet n’est pas mort pour la France, ni pour un idéal. Guy Môquet est mort pour punir la France et, en particulier, les résistants. C’est pour venger la mort de Karl Hotz. Sa mort n’a pas le sens qu’aurait pu avoir celle des Bourgeois de Calais, par exemple.

    Il ne s’agit pas de salir Guy Môquet, il est insalissable. Définitivement pur.

    Quant à lire Cécilia Sarkozy dans 60 ans, j’ignore tout de ses talents littéraires et je ne me prononcerais pas sur la base des interviews qu’elle a pu donner et que je n’ai pas lues.



  8. -|- Rikko dit :

    Moi non plus, mais laissons donc reposer le Pti Guy



  9. -|- Delphine Dumont dit :

    Bien d’accord avec toi ! ;)

    Je n’ai jamais oublié ma rencontre avec une Juste. J’aurais nettement préféré que les lycéens aient la même chance de faire une rencontre de cette qualité.



  10. -|- Rikko dit :

    On ne rencontre pas les morts (abstraction faite des skellies), ce n’est pas une raison pour les réinventer dans un sens ou dans l’autre….



  11. -|- Delphine Dumont dit :

    Heureusement que si, on peut rencontrer les morts ! Pas besoin de fréquenter les cimetières ou de faire tourner les tables, il suffit de s’intéresser à la vie et aux traces laissées par quelqu’un pour le rencontrer. :)



  12. -|- arnodu dit :

    En ces temps où démagogie rime souvent avec sensiblerie, voici un article qui replace
    les événements douloureux de notre histoire dans leur véritable contexte.
    http://www.historia-nostra.com/i...



  13. -|- Delphine Dumont dit :

    Merci pour le lien mais je n’y ai pas relevé quoique ce soit de nouveau, tout cela est déjà connu.



  14. -|- Le blog du monde qui avance dit :

    Delphine Dumont a toujours raison

    Journée Guy Môquet
    J’en parlais dans mon billet “La pauvre lettre du pauvre Guy Môquet”. Je ne trouve pas d’intérêt particulier à cette lettre, d’autant moins qu’elle est le résultat d’une opération de communication du PC. J’ai la plus grande…



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog