Téléchargement, copyright et billevesées

Par Delphine Dumont, le 17 octobre 2007 | Internet

Il y a des jours où j’ai l’impression de faire des sauts dans le temps, mais de façon involontaire. Je ne suis pas Hiro Nakamura. C’est juste que parfois, je peux utiliser la technologie moderne pour gagner un temps fou ou réaliser des choses dont je n’aurais pas osé rêvé, il y a dix ans ; et, d’autres fois, une mauvaise exploitation de cette même technologie, voire une absence totale d’exploitation me fait perdre un temps hallucinant, quand ça ne me nuit pas carrément.

Un exemple typique de ces contradictions, c’est l’image numérique.

APN, Photoshop et YouTube

Avec mon APN (ou mon téléphone portable), je peux prendre des tonnes de photos pour presque rien (si on compte la consommation des batteries). Avec Photoshop, je peux manipuler les images presque à l’infini, je ne suis limitée que par mes compétences. Avec YouTube (ou Flickr), je peux voir les vidéos, photos et détournements réalisés par des artistes (ou des rigolos) du monde entier.

DADVSI, copyrights et abus de puissance

Je respecte le droit d’auteur, je comprends parfaitement la notion de propriété intellectuelle, j’ai trop souffert de me faire voler mes écrits pour ignorer ce que cela signifie.

Quand j’achète un DVD ou que je vais au cinéma, et que je paye donc, je commence par me faire traiter de pirate, on m’avertit que je serais pendue par les pieds jusqu’à ce que mort s’ensuive si j’ose seulement prendre une photo de l’écran ou prêter le DVD.

Si j’achète un CD audio, je ne suis pas sûre de pouvoir le lire sur le support de mon choix. Si je veux l’écouter sur mon PC, il va m’obliger à installer un player dont je ne sais rien, ce que je ne ferais pas d’ailleurs. Si je télécharge un mp3 légalement, il sera enrichi en DRM radio-actifs. Etc…

Bref, plus je me montre honnête, plus on me casse les pieds.

En revanche, pour les films et mp3 obtenus par P2P, pas d’écran anti-piratage, pas de DRM, juste le contenu. Pas de prix pour un boîtier luxueux dont je me tape grandiosement, pas de pubs interminables avant d’enfin avoir le droit de regarder mon film, juste le contenu.

Pourquoi ne puis-je pas avoir la même qualité de service en payant ???

Ça me saoule de voir qu’on demande au PDG de la FNAC de réfléchir au téléchargement, qu’on continue à ignorer le potentiel d’Internet pour n’y voir toujours qu’un repère de script-kiddies et de mafieux russes et qu’on continue à me prendre pour une conne !

Deux liens sur le copyright et la DADVSI

Rien n’est résolu, ni sur le premier point, ni sur le second, démonstration en 2 liens :

« Le copyright, c’est le Mal » :
la preuve par Disney

Téléchargement illégal :
deux députés UMP favorables à l’amnistie des internautes

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : DADVSI, copyright, téléchargement

Lire aussi :

12 commentaires pour “Téléchargement, copyright et billevesées”

  1. -|- Rikko dit :

    de l’intérêt de redécouvrir les éditiond CD originale, on peux les acheter légalemnt et elle ne disposent d’aucune protection….

    C’est l’occasion de redécouvrir des trucs qu’on avais quasi oublié!!!



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Arrête, tu vas encore faire pleurer papy Djails, il se remet pas de la disparition des vinyles. ;)

    Et perso, j’ai fait bien plus de bonnes découvertes par le P2P que par la Fnac ou autre méga-disquaire. Mon petit disquaire miracle de Roubaix, par contre, lui, c’était que du bonheur… :’)

    Croutte ! C’est moi qui verse une larme !



  3. -|- Rikko dit :

    Croutte !!!

    C’est une expression locale ?

    En général, quand j’ai envie d’un album, ben je l’achète….. (qu’est ce que je peux être discipliné parfois… ça frise l’indescence).

    Mais c’est vrai que parfois, les trucs un peu viellot, j’ai pas le choix, c’est emule ou tintin ! (tinitin au sens de nib’, oualou, peau de balle, pas le pti belge à mèche avec son clébard blanc frisé)

    Ce qui en fait me gave le plus, c’est de ne pas pouvoir légalement faire des compil’ à ma fille des disques qu’elle aime…

    Alors, je lui achète les disques, et ensuite, je suis obligé d’aller pirater les chansons que j’ai acheté en P2P pour faire les compil’… ubuesque !!!

    Quand à l’ergonomie des DVD (50% film, 50% pub, 15mn montre en main avant d’accéder au menu…. Ya des jours ou vraiment, je me fais violence pour pas aller tirer au canon de gros calibre sur la FNAC et virgin…

    Mais il est vrai qu’une frégate en double file sur les Champs Elysées, ça fait désordre et c’est assez repérable !!!

    Surtout une frégate violette!

    Yoho! yoho! a pirate life fer me !!!



  4. -|- djails dit :

    tu sais ce qui te dit…

    moi aussi j’avais un bon disquaire mais au contraire des livres les prix ont été libéralisé c a d que les Auchan et consorts ont cassé les prix faisant croulé les tits commerces (non suis pas poujade) avant de remonter des prix sur des produits largement amorti…
    mais tu sait ts ça mm le coup des livres je suis sur mais c’est hors sujet bon je vais manger



  5. -|- Delphine Dumont dit :

    Rikko > Je trouve très lâche de leur part, de s’être installés si loin des côtes. On voit bien jusqu’où leur peur paranoïaque des pirates peut les pousser…

    Djails > Les prix n’ont pas été cassés sur les disques dans les hypers ! Je payais 1 Fr de plus chez mon disquaire par rapport à Auchan, ce n’est rien ! Par contre, les gens qui venaient chez lui pour n’acheter que la même soupe des hypers, ça j’en ai vu ! Il avait beau essayé de leur proposer de découvrir autre chose, c’était mort. Le grand méchant capitaliste ne pourra jamais vendre ce que les gens ne veulent pas, faut arrêter de tout lui coller sur le dos, il a assez de torts sans qu’on lui en rajoute. Une fois encore, le consommateur est responsable et libre, qu’il assume les conséquences de ses actes !



  6. -|- Rikko dit :

    La grande distribution n’est peuplée que de pleutres, de bachibouzouks et de boit sans soif !!!

    j’ai dit !!!



  7. -|- Delphine Dumont dit :

    Si seulement il y avait quelques australopithèques, ça releverait un peu le niveau, mais même pas… :(



  8. -|- Rikko dit :

    Haaaaaaaaaaa… l’australaupithèque !!! [soupir]Comme il nous manque !!! Alors que le moule à gauffres pas !



  9. -|- Delphine Dumont dit :

    En même temps, le moule à gaufres est souvent en promo chez Confo, alors que l’australopithèque, jamais.



  10. -|- Rikko dit :

    C’est parce qu’ils ont trop de Moules à gauffres (je veux dire à part les vendeurs) et pas assez d’Australopithèques (pour des raisons évidente de disparition de l’éspèce à une époque ou Monsieur et madame Confo ne s’étaient pas encore rencontrés)…



  11. -|- Delphine Dumont dit :

    Tu sais bien des choses sur la famille Confo.Tu serais pas un de leurs espions, des fois ?



  12. -|- Rikko dit :

    Il fô bien gagner sa croute !!!!



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog