Bouger d’une entreprise à l’autre

Par Delphine Dumont, le 10 novembre 2007 | Boulot

Bon, j’avais dit que j’arrêtais de lire les commentaires sous les articles des journaux en ligne, mais on va dire que ça ne concernait pas Le Figaro. On va dire ça. On va même argumenter en disant que c’est parce que les commentaires n’y sont possibles que depuis peu. Et puis, allez ! On va dire que je fais comme je veux ! :D

Sous l’article intitulé “Universités  : les étudiants antiblocage s’organisent“, il y a un commentaire qui m’a fait sursauter. Et hop !

Mais avant tout, je voudrais vous montrer la boulette à la fin de l’article, elle amuse beaucoup Koz. :)

Revenons-en au commentaire1 , il est signé “Style76″ et intitulé “Réaction d’un étudiant”. Voici la phrase à effet ressort :

« Après au niveau de l’intervention des entreprises dans l’université je suis partagé : d’un côté on nous dit beaucoup que il y a un fossé énorme entre ce qu’on apprend en cours et ce qui se passe en entreprise donc cette réforme permettrait de rapprocher les deux mondes.

Mais d’un autre côté, pour un même secteur d’activité, sera t’il si facile que cela de bouger d’une entreprise à une autre, si une considère que vu que l’on a pas suivi son programme, elle pourra pas nous embaucher ? »

La mise en gras est de moi mais les fautes sont de lui.

Ce que dit cette phrase est hallucinant. Cet étudiant pense que si une entreprise intervient dans l’université, cela lui fermera toutes les autres entreprises du même secteur !! Mais quelle vision a-t-il de l’entreprise ??? Il ne connait visiblement rien à rien de la réalité.

Se prend-t-il pour un morceau de métal qu’un sculpteur va forger définitivement ? Et croit-il sérieusement que les entreprises soient si différentes les unes des autres pour qu’une expérience acquise dans l’une devienne un handicap définitif pour entrer dans une autre ?

La suite de son commentaire est tout aussi délirante. Il dit qu’il a envie d’aller cogner des bloqueurs et, comme c’est un mec open, des anti-bloqueurs aussi. Sa violence prouve bien qu’il y a un malaise social. CQFD !

Moi, quand j’ai mal à la tête, je ne dis pas que ça prouve qu’il y a eu un nuage toxique.

Je vous ai gardé le meilleur pour la fin :

« Puis j’ai aussi mon mot à dire pour ceux qui veulent faire absolument cours : alors ouais ils veulent leur diplôme machin c’est important. Mais arrêtez de foncer tête baissé parce que juste derrière vous il ya un mur et vous allez vous éclatez la tête dessus. »

Style76, quand on fonce tête baissée, on prend un risque par rapport à ce qui est devant, et souvent, c’est pour éviter ce qui est derrière.

  • 1 : Je vous laisse retrouver la bonne page, c’était en page 3 au moment où je publie. Les commentaires sont publiés dans un ordre chronologique, du plus récent au plus ancien. - remonter au texte

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : blocage des universités, Style76, Attention ! Derrière vous ! Un mur !!

Lire aussi :

3 commentaires pour “Bouger d’une entreprise à l’autre”

  1. -|- Rikko dit :

    C pabo de se moquer !!! ….

    Perso, je trouve que si les étudiants ne savent rien de l’entreprise, c’est une erreur partagée, en grande partie par les circuits d’alphabétisation, mais aussi en partie par les entreprises.

    Ce jeune homme a l’air un peu perdu, c’est pas super sympa de le stygmatiser…

    Par contre s’il y a blogbaston, t’inquiète, je suis armé jusqu’au dents, le premier qui bronche je le découpe, le second je lui met une balle de plomb dans le front, le troisième je l’éventre… Si il y a un quatrième qui n’a pas pris la fuite, je le tiens pendant que tu le bourre de coups de pied (je te prette mes bottes si tu veux…) alors ceux qui veulent la bagarre… viendez-y, je vous attends !!!

    Si l’attaque est une attque de masse, quelques coups de canon à la mitraille devrait disperser le gros des troupes, on finira le reste au corps à corps (on va encore se tâcher…)



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Les collégiens (ou lycéens ?, je ne sais plus) peuvent désormais découvrir la vie en entreprise avec le stage justement nommé “découverte de l’entreprise”. Malheureusement, certains ne découvriront que la photocopieuse…

    Tu crois qu’il y a du sang de kraken à gagner dans un combat de blogs ?



  3. -|- Rikko dit :

    Si la baston est avec un dénommé kraken… c’est jouable.

    Et c’est les collégiens qui font un stage en entreprise… mais effectivement, à part voir une photocopieuse de près et remplir le frigo, il ne font pas grand chose et sont regardé avec tendresse ou mépris, c’est selon, quoi que ni l’une ni l’autre de ces deux attitudes ne soit pour eux source de progrès… Pour la tendresse et le mépris, ils ont déjà des parents….



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog