Le devoir selon Mélenchon

Par Delphine Dumont, le 23 novembre 2007 | Politique-tac

Jean-Luc Mélenchon est très mécontent du silence des socialistes pendant la grève. À part cette déclaration dans laquelle le PS s’étonne du silence de Sarkozy, il est vrai qu’on n’a guère entendu la gauche modérée pendant ces conflits.

Et Mélenchon de grogner que cette absence médiatique de Ségolène Royal durant cette période, a permis à Olivier Besancenot de gagner des points !

Il a probablement échappé au sénateur qu’il était aussi dans le programme de la gauche de faire ces réformes et qu’il leur était difficile de les critiquer. Si j’ai regretté que le P.S. ne rappelle pas que c’était nécessaire, douloureux peut-être, mais nécessaire, j’ai apprécié qu’ils ne jettent pas d’huile sur le feu.

Depuis des années, le P.S. semble être bien mal à l’aise, hésitant entre archaïsme et ultra-modernité. J’ai un peu craint une radicalisation vers l’extrême-gauche pendant ce conflit, ils ont eu le bon goût de l’éviter, je ne peux que les en féliciter.

Soutenir contre toute logique

C’est ce que Mélenchon souhaitait. « Pourquoi ne disent-ils rien, alors que leur devoir est d’être solidaires ? Franchement, cela me pose un problème » Leur devoir ? Devoir politique pour gagner des points dans les sondages ? Mais sûrement pas leur devoir de citoyen qui était de soutenir les réformes dont le pays a besoin, ce qu’ils ont précisément fait.

Comment Mélenchon peut-il clamer haut et fort qu’il aurait fallu agir en pensant aux sondages et non en pensant à la France ? Ça ne vous choque pas ? Moi, si ! Beaucoup, même.

Bravo au P.S. et à Royal pour avoir su ne pas en rajouter dans une situation compliquée.

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : grèves, Mélenchon, Parti Socialiste

Lire aussi :

5 commentaires pour “Le devoir selon Mélenchon”

  1. -|- Rikko dit :

    Mélenchon est un chon, on le savait déjà, mais j’eusse aimé que le PS prenne position en faveur de la réforme, ou prenne fait et cause pour les greviste… En un mot comme en 100, j’aimerai que le PS fasse quelquechose de lui même….

    Je ne suis pas aussi sûr que toi que le silence rose soit un accord tacite sur les réformes…



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Le silence n’est pas un accord en lui-même, il est surtout révélateur du malaise du PS. Une partie du parti est pour les réformes, une autre partie s’y oppose mais ne peut pas trop le dire publiquement puisque c’était dans le programme de la candidate. Mais leur silence est bien tombé et, surtout, il n’y a pas eu de propos inconsidérés.



  3. -|- Rikko dit :

    C’est ça… Mélenchon…. inconsidéré



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Onze lettres ? pas mieux…



  5. -|- Rikko dit :

    Consonne….

    je vais ouvrir



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog