Carla Bruni et sa boulette

Par Delphine Dumont, le 13 février 2008 | Politique-tac |

Pour avoir travaillé dans la communication commerciale et le marketing, je sais que le lancement d'un nouveau produit est un moment extrêmement périlleux. Le meilleur plan com' peut échouer à cause d'un problème technique comme dans la célèbre affaire Pample. Le lancement du produit "Première Dame 2.0" a été ciblé grand public (jardins de Versailles et Disneyland) et se poursuit avec un argumentaire plus long. Argumentaire de type "boulette inside"...

Le rappel des faits

Le journal L'Express parait un jour plus tôt tellement l'événement est d'importance (et/ou tellement les concurrents risquent de faire le coup de l'ouvreuse) : Carla Bruni-Sarkozy lui a accordé une longue interview, sa première en tant que Première Dame. Dans l'article qui annonce l'interview, Barbier revient dans la caméra (il devient accro ou il ne sait plus écrire ?) pour expliquer les conditions dans lesquelles se sont déroulés les entretiens. Cela s'est déroulé sur plusieurs jours, les questions et les réponses ont été revues, bref, ce n'est pas un dérapage.

C'est une superbe boulette que voici :

« À travers son site Internet, Le Nouvel Observateur a fait son entrée dans la presse people. Si ce genre de sites avait existé pendant la guerre, qu'en aurait-il été des dénonciations de juifs? »

Cela lui vaut immédiatement l'attribution d'un point Godwin chez Embruns. Laurent en parle, tout comme Authueil ou Koz mais aussi La Libre Belgique, Le Figaro et la plupart des médias aujourd'hui. Il y a tellement de monde qui en parle que j'ai d'ailleurs hésité à faire ce billet.

Bienvenue dans le camp des méchants

Autrefois idole bo-bo, Carla Bruni, en se mariant, est entrée dans le camp des méchants. Durement et immédiatement, Michel Labro, directeur de la rédaction du Nouvel Observateur, la considère comme une "imbécile". Elle n'a pas dit une imbécilité, non, elle est une imbécile. Pathétique de surcroît. Il n'aura pas fallu longtemps à la douce Carla pour connaître la violence des grands défenseurs de l'humanité.

Sans vouloir chipoter, je trouve que l'attribution du point Godwin est indue. La loi de Godwin veut qu'il y ait eu une longue discussion avant qu'on en arrive à la comparaison avec les nazis ou Hitler. Là, c'est une comparaison malheureuse, certes, mais qui est sortie aussi bêtement qu'immédiatement. Il ne s'agissait pas pour Carla Bruni-Sarkozy d'insulter un interlocuteur qui l'aurait mise en difficulté lors d'un échange un peu vif, ce qui caractérise la loi de Godwin, mais de rappeler que ce n'est pas parce qu'on peut publier facilement sur Internet qu'il faut le faire sans réfléchir.

Je ne peux évidemment qu'être d'accord avec le fond de sa pensée. D'autres extraits de l'interview trahissent les coups qu'elle ne cesse de prendre : lorsqu'elle évoque son "voyage de noces" ou les médias (» J'aime suivre tout ce qui se passe, j'aime lire tout ce qui s'écrit, même lorsque cela me fait mal. »).

Je suis vraiment choquée de voir le traitement qui lui est réservé. Elle est passée en quelques semaines du monde artistique où l'on peut dire tout et n'importe quoi, au pire, on passe pour une originale, au monde politique où chaque mot, chaque expression, chaque attitude est décrypté impitoyablement et à l'infini. Et on voudrait qu'elle ne se plante pas ? Non mais ho ! Un peu d'indulgence, ça tuerait ?

Conclusion à double moralité

Le tout-sauf-Sarkozy a fait une nouvelle victime, ce sont ces sectaristes qui sont pathétiques, pas Carla Bruni-Sarkozy.

Un petit fond de cynisme me souffle que, peut-être, il ne s'agit pas réellement d'une boulette mais d'un coup publicitaire. Le lancement est réussi, on parle beaucoup du produit. On oubliera vite la boulette pour ne retenir qu'une chose : Carla Bruni-Sarkozy est notre première dame. Ces gens de la com' sont rudement forts quand même... :)

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : Carla Bruni-Sarkozy, politique, délation

Flattr this!

Tweet

À lire aussi sur ce blog :

17 commentaires pour “Carla Bruni et sa boulette”

  1. -|- Bruce dit :

    La notion de première dame n'existe pas en France, du moins pas comme dans les pays anglo-saxon. Cette dame, que je n'ai pas l'heur de connaitre, n'est ni plus ni moins qu'une italienne (artiste certes, et de talent, de surcroit) mariée à un français.



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Oui, hein, pfff ! Ces immigrés, ils sont partout, rahlala... ;)
    Sinon, entre nous, je préfère "première dame" à "meuf à Sarko". :)



  3. -|- michel v dit :

    "Là, c'est une comparaison malheureuse, certes, mais qui est sortie aussi bêtement qu'immédiatement."

    OK pas de point Godwin, mais il faudrait vraiment inventer un point qui désigne la comparaison systématique avec le régime de Vichy. Beaucoup de lauréats pour ce point dans notre beau pays, de droite comme de gauche. C'est devenu tellement habituel qu'on ne le relève plus que dans le camp de l'autre…



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Tout à fait d'accord !
    Il serait intéressant de rappeler ce qu'a été la délation sous Vichy, la déportation et les camps pour qu'on arrête d'utiliser ça à tout bout de champ. Ceux qui sont revenus comme ceux qui ne sont pas revenus méritent, au moins, qu'on respecte leur calvaire et qu'on arrête de l'amalgamer à la première saloperie.



  5. -|- Tocquevil dit :

    Bien vu. Avant de se marier, Carla, comme ses amis people de gauche - ceux qu'elle a cotoyés au "Zénith contre les tests ADN" - pouvait utiliser "ad libitum" la "reductio ad Petainum".

    Les mêmes qui abusaient de cette rhétorique se retournent contre elle désormais...



  6. -|- Delphine Dumont dit :

    Oui et c'est bien triste. :(



  7. -|- lil dit :

    Tout ce que tu écris est plein de sens et de bon sens... Et pourtant, cette fille, depuis que je connais sa relation avec Sarko, je ne parviens pas à la supporter. Ce n'est pas la relation, c'est un réflexe bête et primaire, du genre : "tu l'as voulu, tu l'as eu" (tu as voulu en parler? parlons-en). Je me force à ne pas en parler, sinon je dirais des horreurs, bêtement. J'enrage de cette mise en scène dont je ne vois pas la finalité.



  8. -|- reivilo dit :

    J'suis d'droite et je m'éclate !



  9. -|- Mary dit :

    Rappelez-vous des paroles de Madame Guigou, il n'y a pas si longtemps à l'Assemblée... Odieuses... Pourtant la presse en a si peu parlé...
    Je voudrais dire à Bruce que la grand-mère maternelle de Carla était une certaine Mlle Planche, native de Saint-Etienne dans la Loire...
    Tocquevil, vous avez entièrement raison... Carla a tellement entendu ces mots là, à côtoyer tous ces bobos... c'était peut-être un message...
    Mais voyez-vous, une bouche de gauche ne sera jamais une bouche de droite....
    J'aimerais savoir ce que cette si belle fille, pense désormais de cette gauche intolérante, mesquine, jalouse, bête etc...



  10. -|- Delphine Dumont dit :

    Mary > Moi aussi, je serais curieuse de savoir ce qu'elle en pense...



  11. -|- Axel dit :

    @Tocquevil : ma chère et tendre moitié est profondément de gauche, mon cher et tendre moi-même relativement assez à droite (pas dire profondément à droite, sinon, vais me faire taxer de Frontiste...), ca nous empeche pas de faire des cochonneries le samedi soir ! (par contre, keskon s'engueule les dimanches d'élections !)

    Sinon, sur Mme Bruni-Sarkozy, pour moi non plus, y'a pas Goldwin...
    Pour la boulette, bon, ben ca pour une boulette, c'est une boulette... Elle s'est bien faite démonté ce matin sur Europe 1 (par M. le chef du pire journal de France, entre autre...)
    D'un autre coté, c'est forcement voulu de sa part... Tu n'utilise pas le mot juif si tu as pas envie de faire une boulette ! obligé que c'est voulu... (si tu veux dire une crasse sans te faire emmerder, tu utilise le mot catholique, ca c'est bien, on peut y cracher dessus facilement, tu peux meme y mettre les pretres violeurs de ptit n'enfant, t'en fout personne y dira rien...)

    D'ailleurs, en relisant la citation, ou est vraiment la connerie sans nom de Mme Sarkozy ?
    Si le web2.0 et le usercontentgenerated avait existé en 40, j'me demande bien ce que ca aurait été... M'est avis que ca aurait pas été beau a voir... Voir meme à vomir...

    La vraie boulette, c'est de comparer une affaire de SMS avec la Shoa...
    Ca, c'est........



  12. -|- Jérôme dit :

    En meme temps, lorsqu'on lit son interview par le dailymail entre les élections: http://www.dailymail.co.uk/pages...

    M'enfin ce que j'en dis....



  13. -|- Delphine Dumont dit :

    Pour quelqu'un comme Carla qui connait probablement surtout des Parisiens, oui, je comprends qu'elle les trouve "miserables" (dans le sens anglais du terme). Chaque fois que je vais à Paris, je suis sidérée par la mauvaise humeur des Parisiens. On dirait que, pour beaucoup, ils se sentiraient humiliés d'être aimables, voire s'en sentent totalement incapables.

    Je ne dis pas que tous les Parisiens sont grincheux, mais, à d'heureuses exceptions près, ils donnent cette impression. Si tu es déjà allé à Bruxelles, par exemple, tu verras la différence de mentalité. Les gens sont aussi stressés, mais certainement pas grincheux !

    Dans ma Bourgogne que j'aime un peu plus chaque jour, je suis bien obligée de déplorer la longue durée nécessaire à la décongélation du bourguignon moyen. Pour avoir un sourire ou un bonjour, c'est parfois ardu. Pour moi qui ai passé 20 ans à Lille, je peux te dire que je sais parfaitement maintenant pourquoi on dit que les gens du Nord ont un soleil dans le cœur. :)

    Et qu'on ne dise pas que c'est le soleil qu'ils n'ont pas dehors, il y a très souvent du soleil à Lille. Même s'il pleut en même temps. Souvent aussi... :o)



  14. -|- Jérôme dit :

    Elle parlait aussi des Français,enfin soit. A vrai dire il arrive un moment où tout ça nous dépasse²...

    Oui Bruxelles c'est sympa, Liège aussi (famille oblige) :o) . Perso je préfère le Nord à la Bourgogne, c'est moins perdu :-))) Mon parrain a passé son enfance dans le 62 et vit aussi en Bourgogne, et ben je n'échangerai pas Lille-Villeneuve d'Ascq contre une Dijon ou un patelin style bretennière ou chaugey! :-))

    Tu sais ce qui te reste à faire: revenir dans le Nord, d'autant plus que la région est mal représentée: vanneste,tf1, accent chtit...



  15. -|- Delphine Dumont dit :

    Oui, elle parlait des Français, mais je doute qu'elle sache à quel point Paris n'est pas la France. :)

    La Bourgogne, c'est perdu. Non... c'est pire que ça. :op
    Mais qu'est-ce que c'est beau !!! Il faut absolument que je me lance dans une grande campagne de shooting (sur ma todolist depuis au moins 5 ans) !

    Le Nord me manque souvent et j'y vais souvent d'ailleurs (j'y ai beaucoup de famille et d'amis), mais je ne pourrais plus y vivre, trop de stress. La sérénité bourguignonne me convient beaucoup mieux. :)



  16. -|- Rikko dit :

    Parisien ! têtes de chien !... où est-ce que j'ai entendu ça ?



  17. -|- katy dit :

    moi, tout ce que je vois, c'est qu'on est encore loin de l'égalité homme-femme : Cécilia a toujours épousé des hommes connus et Carla, qui avait pourtant bien démarré son petit chemin toute seule (mannequin, chanteuse) n'a rien trouvé de mieux que d'épouser un président ! A quand l'époque où les femmes se prendront suffisamment au sérieux pour vivre leur vie par elle-même ?



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2016 Redacbox