Bienvenue à Nicolas Princen !

Par Delphine Dumont, le 20 mars 2008 | Internet

En ma qualité de présidente du WWW, je suis heureuse de souhaiter officiellement et chaleureusement la bienvenue à Nicolas Princen ! Je n'ose lui souhaiter de goûter à ma trappaspam afin de découvrir les délices des muffins aux myrtilles (aka MAM) de Rikko, mais j'espère qu'il trouvera le temps de me rendre visite. Nous aurions ainsi l'occasion de discuter d'un sujet qui nous tient à cœur à tous les deux : Internet. Encore une fois, bienvenue Nicolas ! :)

C'est officiel, Nicolas Princen est le regard de Nicolas Sarkozy sur Internet. Notre président a compris qu'on ne pouvait avoir un œil sur les affaires intérieures, un œil sur les affaires étrangères et un œil sur Internet, la nature nous ayant limité à une paire d'yeux. Nicolas Sarkozy a donc demandé à Nicolas Princen de jeter un œil au buzz de la blogosphère et puis, tiens !, tant qu'à faire, s'il pouvait y jeter les deux, on verrait mieux.

Nicolas Princen fait donc actuellement la même amère expérience que Carla Bruni-Sarkozy, il y a quelques semaines, il est trop proche du diable et sent brusquement le souffre. Le net français bruisse de haine et de vilénies à son sujet. On se moque de son style BCBG (bon cursus, beau gosse). Les attaques sont aussi basses que leurs auteurs, c'est à dire qu'il y a fight sévère avec les lombrics.

Nicolas Princen

J'ai donc l'honneur de vous présenter celui qu'on compare désormais à la Stasi et au KGB réunis : Nicolas Princen (ci-contre). Le net est si méchant avec lui que je n'ai pas pu m'empêcher de lui rajouter la présidente de son fan-club, pour faire contre-poids. :)

L'annonce tonitruante

D'abord, on entend dire que l'annonce de cette nomination aurait dû être discrète, voire ne pas être faite. Genre "fallait pas sortir les trompettes". Oui. Sauf que tout le monde référence ce billet du Post qui cite ce billet du Post (c'est bon pour le référencement, coco, pour l'information, on verra un autre jour) qui cite le JDD qui évoque la nomination de Nicolas Princen. Quatre lignes dans le JDD, sacrées trompettes ! Pfiouu !...

Evidemment, le Post est allé enquêter (ils ont envoyé un mail, que des oufs trop sur le coup !) pour en savoir plus. L'Élysée leur a répondu. Tremblez, honnêtes blogueurs, je vais citer le passage :

« [Question du post] Si Nicolas Princen voit un article qui critique abusivement Nicolas Sarkozy. Quels seront ses moyens d'action ?
[Réponse de l'Élysée] "Il n'aura pas de moyens d'action particuliers. Il informera le service ou les personnes concernées. Voilà tout." »

Quoiiii ? Il va aller cafter ? Horreur, malheur ! On est perdus ! Pensez donc ! Nicolas Sarkozy va savoir que Kevin Leboulet, 15 ans et demi, a dit sur son blog "Désirs 2 revenche" (héhéhé ;)) : "Nicolas Sarkozy, il pète au lit". Même que, si ça tombe, suite à ça, Kevin aura deux heures de colle. Nous vivons en pleine dictature ! Nicolas Princen, salaud !

Réactions diverses et variées

Comme toujours, Koz a fait preuve de son ouverture d'esprit et de son humanité : "Moi je t'aime, Nicolas Princen". Samuel est dans le même ton : "Bienvenue sur la Toile". Je n'ai pas tout compris au billet de Versac, sans doute parce qu'il manque des bouts de texte mais en tous cas, ça n'a rien de haineux : "Quelques réactions à la veille de l'Elysée (ou Nicolas Princen reloaded)".

Nick Carraway fait aussi quelques réflexions intéressantes (bien qu'un peu biaisées par le fait qu'il part de l'hypothèse d'une annonce en fanfare, elles restent justes) : "Sarkozy opère une révolution copernicienne dans l’épistémologie de l’observation". Et c'est à peu près tout ce que j'ai trouvé comme réactions intelligentes...

Après, il y a tout l'habituel délire anti-sarkoziste. Je n'en mets qu'un tout petit échantillon puisqu'en plus d'être haineux, les adeptes du TSS manquent tellement d'imagination qu'ils se répètent tous. Puisqu'il faut montrer un exemple, voici un mouton au hasard : LibertesInternet qui, dans "Il faut aider Nicolas Princen : dénoncez à l’Élysée vos amis anti-sarkozystes !", ne fait que reprendre l'article de Marianne pour jouer à se faire peur et croire qu'il est un vrai héros.

Ce genre de délires m'amusent de moins en moins, vous l'aurez constaté. Ces névrosés qui ont trouvé une super tête de Turc, c'est pitoyable et je devrais y rester indifférente, mais ça salit Internet, mon Internet que j'aime tellement, qui est si riche potentiellement, si porteur d'espoirs...

De plus, quand je pense à la Birmanie, à la Chine, à Cuba et à tous les autres pays où la liberté d'expression n'est même plus un rêve, où on réfléchit mille fois avant de prononcer le moindre mot, ces gens qui hurlent à la censure me font honte et me blessent profondément. La France, ce n'est pas ça.

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.
Vous avez aimé ce billet ?
Faites-le connaître en votant pour lui sur Wikio :
Voter pour cet article sur Wikio.fr

Technorati Tags : Nicolas Princen, veille sur Internet, liberté d'expression

Lire aussi :

22 commentaires pour “Bienvenue à Nicolas Princen !”

  1. -|- TeeWee dit :

    Je crois que tu ne rends pas compte : Y'a un mec qui va faire tout les lundi une revue de presse sur ce qu'on dit de notre président sur internet...

    Ouais, parce que c'est ca, le job de M. Princen : lire ce qui se dit sur le net et rapporter au patron...
    Il n'aura échappé a aucuns blaireaux de la toile que ce métier existent depuis longtemps pour la presse papier et que M. Sarkozy (j'ai décidé d'arreter de mettre du Sarko partout, M. Sarkozy est quand meme notre président, on lui doit un peu de respect ) ne fait que suivre l'évolution des moeurs en demandant a quelqu'un de faire la meme chose en ce qui concerne le nouveau média qu'est internet...

    Ce que les tetes pleines d'eaux qui squattent la toile (et Marianne en tete) ont compris, c'est que Nicolas Princen est la pour torturer le blogeur et mettre a la botte les FAI... Sans compter les attaques personnelles nulles a chier sur le nom ("Princen, y'a Prince dedans, tu vois bien que c'est rien qu'un monarque, Sarko !") ou le prénom (oui, Nicolas, comme M. Sarkozy)

    Bref, une fois de plus, je sais pourquoi les gauchos m'enerve...

    NB ; Delphine, tu soule : la vidéo, je voulais la bloguer, cet article, je voulais le faire, mais une fois de plus, tu le fais avant moi, et mieux :)



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    C'est pour ça que je préside Internet avant toi, jeune padawan. ;)



  3. -|- Rikko dit :

    Je trouve cette hégémonie de prénom insuportable... Encore un Nicolas... J'y crois pas c'est du copinage !!!

    Bonne chance à ce jeune loup qui présente bien (il manquerais plus qu'il ressemble à un SDF, je vois d'ici les critiques...), s'il aime la toile, il ne lui fera pas de mal...

    Attendons de voir...

    Bon vent !

    @TEEWEE : tu sais ce qu'ils te disent les gauchos ?



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Là, tu as raison ! Cette invasion de Nicolas est très louche. Faudrait mettre le PRC sur le coup...



  5. -|- Rikko dit :

    On y songe à peu près sérieusement, sauf que le PRC ne fais pas de politique...

    Et de toute façon j'ai une excuse en béton armé, je me casse en Deutschlandie pour le Week Ebd Pascal (c'est qui celui là???)

    Alors vous allez devoir apprendre à vivre sans mes commentaires pertinents, intelligent, acerbes et croates à l'occasion...

    Hasta La Vista !!!

    La bonne nouvelle (comme la station de métro parisienne rebaptisée Grands Boulevards) c'est que le "GOS Project" sera en chantier dès mon retour !!!



  6. -|- Canardo dit :

    Je ne sais même pas qui est ce gars. Je voulais juste réagir sur ton dernier paragraphe :
    "De plus, quand je pense à la Birmanie, à la Chine, à Cuba et à tous les autres pays où la liberté d'expression n'est même plus un rêve, où on réfléchit mille fois avant de prononcer le moindre mot, ces gens qui hurlent à la censure me font honte et me blessent profondément. La France, ce n'est pas ça."
    Avec des arguments comme celui-là, on ne devrait jamais s'offusquer de rien, et tout laisser faire : il y a TOUJOURS pire ailleurs.



  7. -|- Delphine Dumont dit :

    Très bien. Vas-y, cite-moi un blogueur ou un journaliste ne serait-ce qu'interpellé, même pas emprisonné, pour délit d'opinion ? Donne-moi des noms de sites d'opinions fermés par l'Elysée ou le Ministère de l'Intérieur. Là, ça m'intéresse carrément, tu vois. Si tu n'en trouves pas, il semble que tu devras admettre que tous ces gens jouent à se faire peur avec des concepts qui les dépassent. Et si je cite les pays où la liberté d'expression n'existe pas, c'est que ces mêmes petits moutons n'hésitent pas à porter des tee-shirts du Che ou avec les symboles du communisme. Alors, oui, y'a toujours pire ailleurs et non, on n'est pas obligé d'en faire la promotion pour suivre les tendances.



  8. -|- Canardo dit :

    Je ne parlait pas de la liberté d'expression en France. D'ailleurs je ne compte pas débattre là dessus. Je disais simplement que ça me semble important d'être vigilant par rapport à ça (comme à tant d'autres choses), parce que rien n'est jamais acquis.



  9. -|- Delphine Dumont dit :

    La vigilance sur la liberté d'expression comme sur les droits des femmes ou bien d'autres sujets, je pense qu'on peut difficilement m'accuser d'en manquer. Mais entre être vigilant et hurler au loup à tout-va, il y a un gouffre. Voir une partie de la presse et des blogueurs y sombrer ne peut pas me réjouir.



  10. -|- jean pierre pornaud dit :

    "Très bien. Vas-y, cite-moi un blogueur ou un journaliste ne serait-ce qu'interpellé, même pas emprisonné, pour délit d'opinion ? Donne-moi des noms de sites d'opinions fermés par l'Elysée ou le Ministère de l'Intérieur."
    Emprisonné ? non
    Condamner ? oui (chercher, ils font du rap...)
    Virer ? oui (chercher, il s'appelle lui aussi Nicolas..)

    C'est encore balot

    Amicalement
    Votre dévoué JPP



  11. -|- Delphine Dumont dit :

    Parleriez-vous des personnes qui ont appelé au meurtre sur la personne de policiers ? Si oui, 1) ça n'a rien à voir avec Nicolas Sarkozy ; 2) c'est un délit qui n'a rien de nouveau, aurait-il fallu faire les sourds pour mieux jouer l'angélisme ?
    Viré ? Qui donc ? Pas de nom, pas de chocolat.



  12. -|- cilia dit :

    Je suis donc d'une effarante naïveté, parce que j'étais persuadée que cela existait déjà, et même depuis un bail !
    D'autant que j'imagine bien plus riche d'enseignements sur les effets perçus de la politique en cours d'accéder aux réflexions argumentées des bloggeurs, commentateurs, par rapport à la lecture de la presse.



  13. -|- Delphine Dumont dit :

    Effectivement, ça existait depuis longtemps de manière un peu brouillonne, Internet est un média trop neuf pour la classe politique. Pour la presse, cela existe depuis... l'invention de la presse. Il y a aussi la veille des RG qui est assez différente en ce qu'elle ne recherche que les menaces potentielles et ne relève pas les tendances, les rumeurs ou les opinions (si rien de tout ça ne présente de menace). Sarkozy est très en retard pour tout ce qui concerne le Net et on devrait tous se réjouir qu'il y accorde enfin de l'importance, même si ce n'est pas forcément le premier pas qu'on aurait pu souhaiter. :)



  14. -|- Jérôme dit :

    Il a un boulot en or ce monsieur! passer sa journée à faire de la veille sur le web et être fonctionnaire! En tant que Présidente du WWW, Delphine, si tu pouvais me recommander... :-)) ou si tu connais les RG c'est encore mieux.



  15. -|- Delphine Dumont dit :

    J'en parlerais à Nicolas Princen lorsqu'il me fera l'honneur de me rendre visite. ;)



  16. -|- Rikko dit :

    Si NICOP passe par la trappe, il faut que le stock de MAM soit au top (bien frais et tout et tout...). Je refais aussi le stock de rhum...

    @ Delphes : Je suis assez sidéré, connaissant tes accointances ou acoquinages avec certaines (dont je tairais le nom...) connaissant des addictions chocolatières, que tu ose tenir des propos comme "pas de nom, pas de chocolat" C'est mal !



  17. -|- Bruce dit :

    Remettons les choses dans le contexte : à titre personnel, je respecte M. Sarkozy en tant que Président de la France. Même si ma voix ne l'a pas porté à la place (quel gâchis, j'étais inscrit sur les listes des français de l'étranger et encore dans la mairie de mes parents, tout ça pour ne pas voter...), je ne suis pas forcément d'accord avec les réformes qu'il impose (mais je les respecte puisqu'ils sont le choix de la majorité), je trouve scandaleux l'image internationale qu'il donne de la France et de la fonction présidentielle à l'étranger. Ceci dit, je commence à en avoir assez de passer pour une bête à cornes parce que je ne soutiens ni l'un ni l'autre.
    Les blogs sont une façon pour les français de l'étranger de rester en contact avec la vie de leur pays, la vie du quotidien. En ce moment, j'ai de plus en plus l'impression de voir une gauche qui critique toutes les réformes et fait grève (sans rien proposer) et une droite qui absout toutes les erreurs et les fautes de ses élus. Bref, il y a des élections, on élit des représentants : soit ils font leur travail et on leur laisse faire, soit ils font des erreurs et on utilise les outils de la République pour les remettre à leur place. Mais la polémique aride, fusse-t-elle tienne, n'apporte pas plus qu'un énième palabre à trolls.

    > mais ça salit Internet, mon Internet que j'aime tellement, qui est si riche potentiellement, si porteur d'espoirs...

    Ton Internet est celui des kikoo lols ? Celui du travail coopératif où on peut spolier le travail de son prochain ? Où un seul imbécile peut détruire le boulot d'un autre ? Où le niveau moyen de français me fait peur (morceau aléatoire : twitter.com/soymalau ) ? Celui où le jeu sera de poster le plus de commentaires, voire d'être le premier ? Celui où la collaboration consiste à critiquer le travail du voisin de manière stérile ?

    Ceci n'est pas mon internet. Mon internet n'est pas 2.0. Le mien ne doit pas blinker et être rose. Il ne doit pas avoir de pub. Il ne doit même pas ramener d'argent et utiliser des technologies de produit vaisselle.

    Mon Internet, c'est celui des passionnés. Celui de la led du 56k qui blinke blafarde dans la nuit. Celui Oû il était révolutionnaire de parler gratuitement avec un américain. Celui qui ne connaissait ni kikoo, ni lol, ni asv. Bref, celui où l'on ne rencontrait que des informaticiens, des passionnés, des scientifiques. Et où primait le contenu sur le contenant.

    Ouvrir un blog est maintenant déconcertant de facilité, ce qui ne fait que pousser les gens à en ouvrir sans avoir de fond. Je regrette cette transition. Pour moi, mon internet a cessé de porter des espoirs quand il a été grand public. Depuis, il ne fait que devenir une nouvelle télévision, une réclame géante.

    > La France, ce n'est pas ça.

    La France, ce n'est pas bien sûr une dictature. Ceci dit, nul ne sait les moyens usités et la quantité d'informations récoltés par l'État pour son usage propre. Se moquer de la NSA est facile, mais la France profite (comme tous les pays de l'Otan) d'échelon et a elle-même ses propres organismes : DGSE, DST, RG.
    Sans verser dans la théorie du complot, il est très facile de suivre une trace numérique d'un citoyen lambda (et même d'un ingénieur très averti). Personne ne sait l'usage qui en est fait, mais les écoutes téléphoniques existent. Dois-je rappeler comment Alan Türing mourut ?

    Chère Delphine, ne le prends pas trop mal. Tes contenus rédactionnels sont, pour autant que je puisse me permettre d'en juger plutôt bon. Alors je te prie, cesse de croire que le monde est un bisounours géant et évite la trappe de la sarkofolie.

    Avec toutes mes amitiés,

    Florent.



  18. -|- Rikko dit :

    Ben mon colon... Je sais pas ce qu'il a mangé le Bruce, mais il est en forme* !

    (Rikko evente Delphes qui viens de tomber au sol...)

    * en forme, oui! mais en forme de quoi ???



  19. -|- Palab dit :

    "Très bien. Vas-y, cite-moi un blogueur ou un journaliste ne serait-ce qu'interpellé, même pas emprisonné, pour délit d'opinion ?"
    J'aime beaucoup le ton de gamine qui se dégage de cette phrase. Mais puisqu'il faut te répondre, j'ai mieux que interpellé. J'ai "poursuivi".
    Il te suffit de taper "ump"; "blogueurs"; diffamation, dans google. Tu verras le nombre de blogueurs poursuivis par des députés UMP. Et pourquoi ? Pour avoir relevé tous les "dérapages" de tel député, pour avoir eu l'insolence de faire de la critique constructive. Et l'affaire monputeaux, ça te dit quelque chose ? Pour l'instant, c'est les blogueurs qui gagnent, mais maintenant que l'autre nain (le crime de lèse-majesté n'existe plus dans le code français) est au pouvoir...
    Ceux que les guignols au pouvoir n'ont pas compris, et toi non plus apparemment, c'est qu'internet appartient à tout le monde, y compris à ceux que tu n'aimes pas et qui disent des choses qui te déplaisent; et internet est international. Vouloir censurer internet est une gageure, quoi qu'en dise le chanteur de Kyo.



  20. -|- Delphine Dumont dit :

    Bruce > Je t'adore, tu sais. :)
    Mon Internet n'a rien du monde des Bisounours. Mon Internet que j'aime et que je défends, il se résume en un mot : Eldiz. Je m'en fous que ce soit deuzéro ou pas, tu remarqueras d'ailleurs qu'on la joue très light sur la technique et les gadgets. Eldiz a été monté par des filles qui ne se sont même jamais rencontrées IRL, qui avaient la même frustration de ne pas voir certaines infos arriver sur le devant de la scène, etc, je ne refais pas l'historique. Eldiz est accessible à tous les internautes, pour peu qu'ils soient francophones et qu'ils n'aient pas de filtres liberticides, ils peuvent lire, voter, commenter et publier. Même si je n'avais pas été à l'origine d'Eldiz, je l'adorerais. C'est une ouverture sur la réalité que je n'aurais aucune once de chance d'avoir à Trouperduland.

    Mon Internet que j'aime et que je défends, c'est cet outil de folie qui permet d'abolir les distances, qui permet de créer des réseaux constructifs, je ne parle pas de Facebook, mais bien de ceux du style des extrêmistes au 56K ;). Mon Internet que j'aime et que je défends, c'est cet outil qui sort l'information de sa relative confidentialité pour l'offrir au plus grand nombre. Quand je parle d'information, ce n'est pas uniquement les scoops, les secrets, les rumeurs, la fast-information, celle-là, il est plutôt difficile de l'éviter. Je parle de dossiers, d'analyses, de synthèses. Je parle de connaissances complémentaires pour ceux qui n'ont pas pu avoir la scolarité qu'ils méritaient/souhaitaient. Mon Internet que j'aime et que je défends, c'est celui qui permet de partager sa culture. Quand Balise fait un billet sur le livre qu'elle vient de lire, non seulement je trouve sa critique très intéressante, mais en plus, il y a de fortes chances qu'elle ne parle pas du livre dont tout le monde parle en ce moment et il y a de bonnes chances aussi que je ne connaisse pas du tout ce livre. Et ainsi pour de nombreux autres blogs intelligents.

    Mon Internet que j'aime et que je défends n'est pas un porte-voix pour les névrosés et les kikoololeurs de tout poil, mais un outil dont le potentiel augmente de façon exponentielle chaque jour grâce à des passionnés.

    Et tu sais pourquoi je t'adore ? D'abord, parce que tu es un de ces passionnés et ensuite, parce que tu m'as permis de plaider ma cause. :)

    Rikko > Que serais-je sans toi ? :)

    Palab > Que des blogueurs soient attaqués, c'est regrettable, mais comme tu le dis toi-même, ils ont toujours gagné. Depuis que le monde est médiatisé, de tristes sires attaquent en justice, on ne peut l'empêcher. Intéresse-toi au monde judiciaire, tu verras que c'est du quotidien et que ce n'est réservé à aucune catégorie de personnes. J'ai fait la recherche que tu indiques, il n'y a pas une pléthore d'affaires, mais 2 ou 3. Pfiouuu !...
    Pour le reste de ton commentaire, je te remercie de me considérer comme une imbécile, venant de ta part, c'est délicieux. :)

    Pornaud > Ton commentaire était dans la trappaspam comme d'habitude et je l'ai viré avec le reste du spam. Genestar, tu peux me dire dans quelle prison, il se trouve ?

    Sérieusement, Palab et Pornaud, vous n'aimez pas Sarkozy, ça m'intéresse moins qu'une poussière sur le toit de la voiture de votre voisin d'en face, vous faites de la propagande anti-Sarkozy, ça m'intéresse moins qu'un pet de chat, mais quand vous prétendez venir m'apporter la lumière alors que vous avez juste enflammé vos pets, n'espérez pas que je vous prenne au sérieux.



  21. -|- gravicim dit :

    Super super ! Après le monopole médiatique, la surveillance d’internet… Vous savez quoi, vous avez qu’a me dénnoncer a Mr Princen! Mais pour moi Sarkozy c’est la mise a jour d’Hitler. Il n’a qu’a venir le gros malin de Nicolas Princen avec ces études… Je suis près a perdre ma liberté. Le pouvoir monarchique ?



  22. -|- Delphine Dumont dit :

    Deux bonnes nouvelles pour vous, Gravicim le bien nommé :
    1 - Nicolas Princen se tape grandement le coquillard de votre petite personne ;
    2 - Le ridicule ne tue pas.
    Elle est pas belle, la vie ? :)



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2009 Redacbox