La Sécu abuse, ça craint !

Par Delphine Dumont, le 25 avril 2008 | Général

Personne n’a oublié ce slogan définitif : « La Sécu, c’est bien, en abuser, ça craint ! ». C’était fort, c’était puissant, ça claquait ! Reste à trouver un slogan pour quand c’est la Sécu qui abuse et se fout ouvertement de la gueule du peuple…

À dire vrai, je suis tellement énervée que j’étais partie pour vous offrir un titre classieux du style « La Sécu ? Une belle bande de branleurs ! ». Mais un reste de bonne éducation me retient… :)

Suite à mes ennuis de santé, je dois régulariser quelques détails dans mon dossier à la Sécu. L’assistante sociale de l’hôpital m’avait indiqué les démarches à suivre, tout devait être simplissime. Devait…

Avant d’entamer ces démarches, je devais attendre un courrier de ma caisse de cotisations. Lorsque je l’ai enfin reçu, je contacte la Sécu pour savoir où je dois apporter les documents demandés, on m’indique le centre dont je dépends. Fine mouche, je m’en fais préciser les horaires d’accueil du public. On me répond que c’est toute la semaine aux horaires de bureau. Génial !

Toute la semaine aux horaires de bureau ? Attendez… C’est un peu trop bien, ça… Je rappelle et redemande les horaires d’accueil du public du centre où je dois me rendre, je veux être sûre qu’il n’y ait pas de confusion. Réponse : tous les mardi et jeudi de 14 à 16h. Waow ! C’est où les bureaux qui ont ces horaires-là ? On y est aussi payé à taux plein ? Moi, je veux des horaires de bureau comme ça !

Déjà, là, j’ai comme le sentiment que ça flotte un peu à la Sécu…

J’avais bien fait d’appeler, nous étions un mercredi, je me serais déplacée pour rien. Le lendemain, un jeudi donc, avant de partir, de plus en plus méfiante, je rappelle une troisième fois pour m’assurer que je ne vais pas faire 20km pour rien. Oui, 20km, c’est ça le bonheur de la ruralisation. Mais non, promis, juré, craché, tous les mardi et jeudi de 14 à 16h. Zyva ! T’as pas confiance ou quoi, assurée de ta race !

Donc, j’y vais. 20km, je rappelle. Et quand j’arrive… ah ben… il n’y a personne, c’est les vacances, hein. Ça doit être la proximité de Dijon, la moutarde me monte soudain au nez. La secrétaire à l’accueil ajoute que, même s’ils avaient été là, je n’aurais pas été reçue parce que… c’est sur rendez-vous ! La moutarde monte encore un peu plus, mais je reste parfaitement courtoise, pas mon genre de me défouler sur le petit personnel qui n’a rien à y voir. La secrétaire réalise sa chance et, peut-être pour me remercier, ou pour ne pas mettre sa peau en danger, me propose d’appeler le responsable de centre afin qu’il prépare mon dossier et me fixe un rendez-vous. Top la ! On fait comme ça !

La secrétaire téléphone puis, mon cas semblant trop complexe, me passe sa correspondante. Pendant 10 minutes au téléphone, nous discutons de mon cas, éclaircissons les premiers points. Mon dossier est à peu près aussi embroussaillé qu’une dalle de béton, je suis très étonnée de lancer un défi avec quelque chose d’aussi net, mais bon… Nous convenons d’un rendez-vous pour la semaine suivante, je me refais préciser la liste des documents à fournir, elle concorde en tous points avec celle que j’avais reçue à l’hôpital et avec la liste des documents que j’avais pris la précaution d’emmener.

Indiana Jones dans la Jungle de la Paperasse maudite, c’est moi !

Le rendez-vous était pour hier. Je refais donc les 20km avec entrain et avec ma voiture. Trop contente je suis de ne pas devoir les faire à charrette à bœuf. J’avais rendez-vous à 15h, j’arrive à 14h55. On ne dira pas que je n’y ai pas mis du mien. Je suis reçue dans la foulée à 15h35. Oui, la Sécu a la foulée longue. Ce n’est pas la faute du monsieur avant moi, il n’est resté que trois minutes. Avant lui, il n’y avait personne, mais ne cherchons pas à envenimer la situation, la Sécu va s’en charger toute seule.

Je me présente donc devant monsieur Machin (pas de plaque avec son nom et il ne s’est pas présenté). Je déballe mes documents. Et là, ah ben zut ! Je n’ai pas les bons ! Qu’est-ce qu’on rigole ! Monsieur Machin me demande qui m’a dit d’amener ça, je lui dis que c’est ma correspondante au téléphone, la semaine dernière. Et là, il me fait cette réponse sublime : « Ah ben oui, le téléphone ! Mais au téléphone, on peut dire n’importe quoi ! »

C’est là que je me dis qu’il y a une caméra cachée et que, quand même, piéger des convalescents, c’est pas super éthique. Ça doit être pour TF1…

Le bureau brille par son dépouillement, impossible d’y cacher une caméra. Marcel Béliveau n’y est pour rien, c’est juste la Sécu qui déconne à fond. OK… Monsieur Machin a tout suivi dans mes yeux : la perpléxité, l’incrédulité, la recherche de la caméra, la prise de conscience, la nouvelle montée de moutarde, etc… Comme ce n’est pas un homme stupide, il se dit qu’il ferait mieux de bien faire son boulot. Il me sort donc le bon document à remplir et la bonne liste des documents à fournir.

Je dois les lui rapporter mardi, il vaudrait mieux que ça roule cette fois-ci…

Au fait, la personne que j’ai eue au téléphone la semaine dernière, elle avait promis juré de préparer mon dossier pour faciliter le rendez-vous de cette semaine. Ça vous étonne si je vous dis qu’elle n’a rien fait ?

Pour faire court, je n’ai pas raconté les passages concernant mon statut. Je vous résume la pensée généralement exprimée : « Putain de non-salariés ! C’est pas vrai, ils s’arrangent toujours pour faire chier le monde avec leurs caisses de cotisations à la con. ». Je persiste et signe, je ne présenterai pas d’excuses pour avoir osé créé mon emploi et ne pas être une charge pour la société ou un employeur. Et j’ajoute : merde alors ! Parce que, des fois, ça fait du bien de dire “merde”. :)

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.
Vous avez aimé ce billet ?
Faites-le connaître en votant pour lui sur Wikio :
Voter pour cet article sur Wikio.fr

Technorati Tags : sécurité sociale, CPAM, bande de branleurs (héhé !…)

Lire aussi :

22 commentaires pour “La Sécu abuse, ça craint !”

  1. -|- Balise dit :

    Me rappelle mon changement de carte grise tiens. Je me pointe à la préfecture (pareil, "en horaires de bureau", bref), avec ma carte grise, mon justificatif de nouveau domicile, tout bien quoi.
    "Ah oui mais non on peut pas vous la changer, elle est saisie.
    - Comment ça, elle est saisie ??
    - Ben, dans l’ordinateur, ya écrit que c’est la police qui l’a.
    - Mais vous l’avez sous les yeux !!
    - Oui, ben ils ont pas dû mettre dans l’informatique qu’ils vous l’avaient rendue."
    (Pour la petite histoire, je m’étais effectivement fait saisir ma carte grise un ou deux mois avant pour une bête histoire de défaut de controle technique. Il avait d’ailleurs fallu aller faire le contrôle technique, récupérer la carte grise saisie PUIS retourner au CT pour aller faire tamponner la CG. Normal quoi.)

    Bref, re-passage au commissariat et… 2e tour à la préfecture, qui avait eu la gentillesse de m’indiquer que je pouvais prendre un ticket prioritaire, trop merci.

    Enfin bref, je compatis.
    Note que depuis que je suis en Suisse, j’arrive à communiquer par mail avec pleiiiin d’administrations (et même avec mon garagiste), que la plupart des bureaux sont ouverts à partir de 7h30 le matin, et que certes il faut payer 20 chballes pour la moindre paperasse, mais qu’au moins on l’a, rapidement, efficacement et sans souci. Ah, et le tout, sans parler vraiment la langue locale. Rien que du bonheur en tranches.



  2. -|- effigy dit :

    mon dieu mais quel langage! ce n’est pas étonnant que ces braves gens, qui mettent tout leur coeur à servir leurs concitoyens se soient montré quelque peu réticents, c’est vrai quoi merde! :)



  3. -|- TeeWee dit :

    Ah ca, l’administration a la francaise…

    Je te raconte pas le jour ou j’ai perdu mon permis :
    Question 1 du flic : vous l’avez perdu, votre permis ? Question 2 du flic : Vous pouvez pas le retrouver ?
    Bref, me voila avec mon papier de perte
    Passage a la prefecture, service des permis… 3 guichets, 4 merlus derriere… et un seul qui recoit les gens… y’en a une qui tapait avec un tampon sur des enveloppes (pleins de tampons sur la meme enveloppe… j’ai toujours pas compris…) et un autre… qui jouait au démineur ! pendant 3 longues hueres, il a joué au demineur, avec un peu de freecell de temps en temps, pendant que nous, on attendait…
    Au bout de la 1° d’attente (d’ailleurs, les gens ont de ses problemes, avec leur permis !), j’ai osé faire la reflexion au 3 branlots qui se touchaient la nouille que dans "Service Public" y’avait le mot service ET public, et qu’il fallait comprendre qu’ils étaient là pour rendre service au public… J’me suis fait jeté méchamment…
    Au bout de 3h, j’arrive au guichet, pas enervé, tu peux t’en douter… J4explique mon cas : permis perdu, blabla… Et la, le mec, il me sort une pov’ feuille A4 en me disant "suffit de renvoyer les papiers qu’ils demandent sur cette feuille a telle adresse pis vous le recevrez par la poste…"
    La, j’avoue, j’ai explosé… J’ai défoncé le gars, en leur hurlant qu’on avait dautres choses a faire qu’a attendre 3heures dans leur bureau de merde, et qu’ils seraient moins con, ils mettraient un panneau d’affichage avec les instructions en cas de perte du permis et la feuille en libre service…

    Crois le ou pas, j’ai reperdu mon permis 3 mois apres, y’avait un panneau et les feuilles a disposition ;)



  4. -|- TeeWee dit :

    Arg : il fallait lire :
    Question 1 du flic : vous l’avez perdu OU, votre permis ?

    sinon, ca veut rien dire (si tu peux editer :) & du coup suppr’ celui la)



  5. -|- Antoine dit :

    >Mais un reste de bonne éducation
    T’as de beaux restes, tu sais.

    Il y a de nombreuses années, étudiant, j’ai envoyé à la sécu une demande de remboursement assez simple. Surprise un jour au courrier, mon petit paquet de feuillets auquel on avait agraphé une fiche suppémentaire intitulée "documents manquants" pleine de cases à cocher. Une seule case de cochée (un vrai coup de chance) et le document manquant était agraphé.
    Là, je décide de me rendre sur place (c’était tout près d’où je résidais). Prudent mais pas téméraire, j’évite les mercredis et jours de vacances et une dame me reçoit.
    Je tends le paquet sans dire un mot et là, déclaration sublime : "vous devez avoir un problème". Je n’ai pas eu ton sang-froid, mes restes de bonne éducation sont vite partis. J’ai ameuté les bureaux voisins (clients et conseillers) et LEUR problème, il s’est vite arrangé.

    >Je persiste et signe, je ne présenterai pas d’excuses pour avoir osé créé mon emploi et ne pas être une charge pour la société ou un employeur
    Et bien, ils ont du te prendre pour une loufoque si j’en croie leurs statuts http://www.annuaire-secu.com/13….
    Et tu peux même signer le livre d’Or de leur site (qui malgré tout est intéressant.http://www.annuaire-secu.com/ )



  6. -|- Wiiiizzzz dit :

    Dany Boon a écrit un sketch comme ça sur la Poste. Mais c’est beaucoup moins drôle que ton aventure :)



  7. -|- Rikko dit :

    Ouais… disons du mal des administrations… qu’est ce qu’on va rigoler quand elles vont fermer !!!



  8. -|- Delphine Dumont dit :

    Balise > T’as pas bientôt fini de me vendre la Chuiche ? T’as des actions ou quoi ? ;D

    Effigy > Ça fait du bien, hein ? Ça devrait être remboursé par… qui nous savons. ;)

    TeeWee > Tu t’es trouvé une mission : sauver le service public. ;D
    Et je laisse ton erreur, non mais ho ! ;D

    Antoine > Impressionnant cet annuaire ! ;)

    Wiiiizzzz > Merci ! ;)

    Rikko > Quand un service public fonctionne bien, je le dis. Je ne vais pas, sous prétexte de politiquement correct à la con, me censurer quand ça merdoie. La semaine dernière déjà, j’étais tentée de publier un billet, mais je me suis retenue. Hier, ça a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de Soissons.



  9. -|- Rikko dit :

    Pourquoi je me fais engeuler moi ???

    Même pas j’suis malade, même pas j’travaille à la Sécu !!!

    Même pas j’travaille dans une admin….

    Cé pô juste !



  10. -|- Delphine Dumont dit :

    Désolée, dure journée.
    Tu veux un rhum ?



  11. -|- effigy dit :

    et le rhum c’est rembousé peut-être?



  12. -|- effigy dit :

    rermboursé, pardon.



  13. -|- Rikko dit :

    NON !!!… malheureusement, malgré ses vertue curatives évidentes et son effet notoire sur le moral des matelots, le rhum n’est toujours pas remboursé….

    Evidemment, c’est une honte, mais bon…. On fait avec…

    Merci Delphes je veux bien un ti rhum, mais pas plus haut que l’ verre!



  14. -|- couliine dit :

    mais c’est la maison qui rend
    pas possible tu dois avoir un abonnement special toi avec l’administration
    genre femme maudite
    arf de toute façons t’es mon heroine maudite preférée;)



  15. -|- Rikko dit :

    Bientôt dans toutes les bonnes librairie :

    "La malediction de Delphes"
    Ou comment je suis deviendue Présidente du WEB malgré la Sécu



  16. -|- Delphine Dumont dit :

    Effigy > Et non, ce n’est pas remboursé, c’est même assez scandaleux ! Quand on voit toutes ces magnifiques cirrhoses que ça provoque, franchement ! Une honte, une véritable honte ! :o)

    Rikko > Et un rhum pas plus haut que le verre, un !… Euh… C’est normal que tu me tendes une chope à bière format “foire de Munich” ?

    Couliine > Je l’avais dit que j’avais une malédiction avec l’administration. C’est ma croix… :’)
    Merci à toi, la plus douée des botanistes ! ;)
    Pour info, Couliine fait pousser les plus belles fleurs du monde.

    Rikko > Je proteste ! Je ne peux pas te laisser dire ça ! La Sécu n’a rien fait pour m’empêcher de devenir présidente du http://WWW. D’abord, parce qu’ils n’auraient pas pris le risque de se donner du boulot en plus (hinhinhin !), ensuite, parce qu’ils ne connaissent pas encore le http://WWW. :)



  17. -|- grisnoir dit :

    bonjour
    quelques précisions de la part d’un "pro":
    -chaque caisse a ses particularités, certaines sont plus efficaces que d’autres.
    -le renseignement téléphonique fonctionne comme la hotline des FAI: temps compté, liste de cas types…pour les dossiers complexes on renvoie (ici en tout cas) au "back office" où les agents sont spécialisés.
    -la sécu s’est modernisée: vous pouvez accéder à votre propre dossier, imprimer des formulaires, poser des questions, et cela gratuitement, sur:
    http://www.ameli.fr
    -Il faudrait comparer avec d’autres services paperassiers: banques,assurances, notaires, avocats…ils ne demandent jamais le formulaire s2004 alinea 5 ?
    bonne journée



  18. -|- couliine dit :

    delphine: merci merci merci merci…;)



  19. -|- Delphine Dumont dit :

    Grisnoir > C’est sympa de défendre votre administration (du moins, je le suppose). Pas de chance pour vous, ni ma banque, ni ma compagnie d’assurances ne se montrent aussi inefficaces. Bien que ma banque ait, malheureusement, mis en place un service d’accueil centralisé et qu’il n’y ait plus moyen de joindre directement mon agence, les messages sont parfaitement transmis et quand on me dit que quelque chose sera fait, c’est effectivement fait.

    Je veux bien croire à ma malédiction administrative, bien croire aussi qu’il y ait des caisses où cela se passe mieux, je le souhaite même du fond du cœur, il n’empêche que je n’ai rien inventé de ma mésaventure et que l’incompétence et la négligence dont j’ai été victime, sont inexcusables.

    En revanche, je vous présente mes excuses pour votre temps d’attente dans la trappaspam. :)



  20. -|- Thaïs dit :

    je dois dire que je n’ai pas trop eu de problème avec l’administration mais la 1ere fois que je me suis inscrite aux assedics puis à ‘ANPE, je reçois quelques jours après une lettre comme quoi je suis radiée. Je prends mon téléphone et on m’apprend que je ne me suis pas présentée à une convocation pour une présentation. Outre que je n’avais pas reçu de convocation, un peu curieuse, je demande "une présentation de quoi ?" de la marine nationale… A Reims…
    je rigole (je m’imaginais avec un pompon sur le canal de Reims !) sauf que le moins rigolo c’est qu’il fallait que je me déplace pour aller dire que je n’avais pas reçu de convocation (pas de trace dans leur fichier effectivement). De plus, en regardant sur internet il y avait une limite d’âge de 25 ans je crois. J’en avais un peu plus. J’ai quand même demandé au chef d’agence s’il convoquait tout le monde ou s’il faisait un croisement avec l’âge des participants. Ca ne lui a pas plus…



  21. -|- Delphine Dumont dit :

    Ils sont d’un chatouilleux… ;)



  22. -|- Rikko dit :

    Hola!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Grossière erreur !!!!
    Ils connaissent le WWW à la sécu !

    tu peux même faire tes déclaration par Internet (non je déconne !!!)



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog