S’indigner à juste titre

Par Delphine Dumont, le 6 mai 2008 | En bref

S’indigner est facile, pas cher et ça peut rapporter gros.

Extrait d’un commentaire de Libéral sous le billet de Koz (”De la réelle politique de Nicolas Sarkozy“) :

« La citation de Védrine m’apparaît extrêmement pertinente. Il vient un moment où l’indignation se suffit à elle-même, devient une fin en soi et en vient à inhiber l’action. 2 exemples :

En septembre dernier, la Birmanie a connu des émeutes importantes réprimées dans le sang. Tous les politiques et commentateurs français ont condamné énergiquement les agissements de la junte… Et c’est tout. Tout le monde était d’accord, il n’y a pas eu de polémiques, on avait fait ce qu’il fallait. C’est à dire rien. Presque un an après, la junte est toujours au pouvoir, les Birmans sont toujours opprimés, et les Français sont toujours hyper contents d’eux pour avoir condamné comme il fallait.  »

L’autre exemple est l’Afghanistan. Comme nous le signale Chaminou sur Eldiz, si un homme peut être condamné à mort pour avoir voulu se renseigner sur la cause des femmes, la remarque de Libéral est également très judicieuse.

Pas la peine de le souligner, je ne suis pas dupe. Les interventions américaines ne sont pas faites que de purs sentiments. À moins que le pétrole et le gaz soient des sentiments. Et ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas de purs sentiments comme motivation que les interventions sont forcément scandaleuses et à rejeter en bloc.

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.
Vous avez aimé ce billet ?
Faites-le connaître en votant pour lui sur Wikio :
Voter pour cet article sur Wikio.fr

Technorati Tags : Droits de l’Homme, politique étrangère, diplomatie velib

Lire aussi :

9 commentaires pour “S’indigner à juste titre”

  1. -|- effigy dit :

    m’est avis que l’on ne va pas tarder à s’émouvoir de nouveau avec moultes larmes de crocodile sur ce pauvre peuple birman.
    mme irma.



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Oui, un cyclone dans un pays sous dictature, ça devrait motiver quelques band aids… ;)
    Madame Irma voit quelque chose pour le loto de demain ? :o)



  3. -|- effigy dit :

    .1.6.12.30.32.46. mais sans garantie vu qu’elle n’est pas en consultation, sinon coté coeur ? ;)



  4. -|- Rikko dit :

    Je pense que Bush va nous dire que c’est la justice divine qui puni le Birman pas démocrates !

    Sinon, pas d’accord avec toi, le gaz est un sentiment !

    Quand je suis dans le gaz, je me sens pas bien !

    Mais pour le pétrole ok!



  5. -|- Delphine Dumont dit :

    Effigy > Merci pour les numéros. ;)
    Rikko > On s’en fout de ce que dit Bush, on est quand même capable d’analyser plus loin que “Bush a dit que c’était bien, donc c’est mal”, non ? :)



  6. -|- Rikko dit :

    Delphes > Avec un baril de pétrol à 120$, peut être que ce n’est pas le moment de le froisser !!!!



  7. -|- Delphine Dumont dit :

    Je n’ai pas dit qu’il fallait que le gouvernement devait négliger Bush. Je dis que, nous, nous devons analyser avec des réflexions un peu plus poussées que celle que j’ai citée. ;)



  8. -|- Soho (chocoholic) dit :

    Quand je pense qu’un dicton dit "La nature est bien faite"

    Mon oeil!!! Si la nature était bien faite
    1/ elle aurait balayé la junte birman, pas son peuple
    2/ elle ne m’aurait pas permis de te taguer ici :
    http://www.chocoholic.fr/post/20...

    Ya pas d’justice ma bonne dame :-p



  9. -|- Delphine Dumont dit :

    Bien vu pour la Birmanie !
    Pour le tag, c’est autre chose…
    Enfin, je ne peux rien te refuser, tu sais bien. ;)



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog