SIDA : 25 ans d’épidémie, ça suffit !

Par Delphine Dumont, le 4 août 2008 | Tous concernés

Le SIDA est presque plus un accident qu'une maladie. On ne l'attrape pas en tenant la main d'un malade, ni en le serrant dans ses bras. À quelques exceptions près, la contamination peut être évitée. Pour un pauvre rhume, c'est déjà bête de se laisser contaminer par imprudence ou inconscience, alors pour le SIDA, c'est incompréhensible.

Ouverture de la conférence mondiale sur le Sida (Mexico)

L'an dernier, c'est près de 3 millions de nouveaux cas qui ont été recensés. 2,7 millions exactement. 2,7 millions... C'est la population de Londres intra-muros ! 2,7 millions de personnes qui, selon leurs chances, auront droit ou non à un traitement qui prolongera leur espérance de vie. Un traitement lourd et difficile, pas un patch qu'on colle et qu'on oublie. Un traitement avec des effets secondaires. Un traitement très coûteux.

Même si ces séropositifs ont la chance d'avoir un traitement pour diminuer la charge virale, ils connaîtront toute la joie de la ségrégation, de l'interdiction de circuler librement, etc... À propos, saviez-vous que la Chine interdit l'entrée de son territoire aux séropositifs ? Même pour les Jeux Olympiques !

Ensuite, il y a la vie quotidienne et amoureuse qu'il faut conjuguer avec séropositivité et traitement lourd. La vie du séropositif, même sous traitement, est tout sauf enviable.

C'est la guerre, bordel !

Je peux comprendre que l'homosexualité et/ou le sexe hors mariage choque certaines personnes. Je peux comprendre que l'on se batte pour sauver l'âme des pécheurs, pour leur vie éternelle ou pour tout autre concept auquel je n'adhère pas forcément.

Je n'arrive pas à comprendre, en revanche, un certain manque d'humanité dans cette lutte. L'ennemi numéro Un, c'est le SIDA, pas l'homosexuel ou le libertin ! La guerre qu'il faut mener, c'est celle contre le virus HIV. Comment se prétendre humain quand on laisse sciemment souffrir et mourir des milliers de personnes ?

Même avec l'esprit le plus tordu, les victimes du SIDA ne peuvent pas toutes être considérées comme coupables. Il y a les victimes de viols, les enfants contaminés dans le ventre de leur mère, les personnes contaminées par transfusion, bien sûr, mais il y a aussi toutes celles qui souffrent indirectement.

Il y a, par exemple, les familles des malades dont les enfants que le SIDA rend orphelins. Il y a les pays en voie de développement dont l'économie est fragilisée, voire gravement mise en péril.

Le SIDA est un ennemi qui ne pratique pas la frappe chirurgicale, mais le bombardement massif et répété. Les meilleures armes dont nous disposions contre lui ne coûtent presque rien. Il est inadmissible et inhumain de ne pas les utiliser.

Le préservatif et l'information

En arrêtant de stigmatiser les victimes, en permettant le plus large accès possible à l'information et aux préservatifs, on sape les bases de l'ennemi. Le SIDA ne prospère que parce qu'il ne rencontre que des opposants dispersés. Présentons un front uni et nous gagnerons !

25 ans d'épidémie, ça suffit !

À propos de la Conférence Aids 2008 :

43 commentaires pour “SIDA : 25 ans d’épidémie, ça suffit !”

  1. -|- Rikko dit :

    Waouw, quel coup de gueule !
    ...
    On regretera cependant que le gouvernement français ne soit pas présent à cette grande réunion...
    ...
    La problématiqeu est que le SIDA fait peur et que cette peur est utilisée à des fins politiques ou propagandistes. aujourd'hui on entends des jeunes qui disent : "le préservatif, ouais si on en a, mais de toute façon le Sida, on sait le guerir non ?"

    ET BIEN NON, on ne sait pas, on sait aider les malades à moins mourir... C'est à peine un quart de victoire !
    Et ces médicaments sont totalement hors de porté financière des populations les plus touchées : les pauvres d'Afrique. je n'y voit pas une justice divine, juste la détestable habitude humaine de laisser les auttes crever. Alors que ce soit du SIDA, de faim, ou autre..; finalemnt, c'est que des noirs !
    ...
    J'en profite pour tirer mon chapeau au gouvernement (non j'ai pas bu) pour les nombreux spots sur le test. Ces spots n'hésitent pas à montrer des couples homos.
    Bravo donc !
    ...
    Par ailleurs, chère Choupette, si toi tu comprends que certaine personnes n'aiment pas les homos et les libertins, moi pas. On ne leur demande pas de les aimer, juste de leur foutre la paix et de ne pas leur casser la gueule au coin de la rue par pudibonderie (au mieux), pour se défouler de leur propre frustration sexuelle plus sûrement !
    ...
    La prévention oui, la stygmatisation non !
    ...
    Quand à la loi anti sida en Chine, s'il n'y avait que ça ...



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Le gouvernement français a envoyé un représentant. Je préfère qu'une personne compétente y soit plutôt qu'un ministre qui connaitrait mal le sujet. ;)

    Par ailleurs, on ne maîtrise pas ses valeurs. Quand on vit dans un milieu où on vous bourre le crâne d'homophobie et de puritanisme, il est difficile d'être open-mind. Donc, oui, je comprends, je regrette, je déplore, mais je comprends.



  3. -|- Rikko dit :

    T'es trop bonne !!!
    (n'y vois une critique esthétique positive !!!) :)
    Je ne me permettrais pas ce genre de commentaire à ton endroit (ou à ton envers) ou, en tous cas pas en ces termes !
    ...
    J'ignorais qu'un spécialiste de la question avait été envoyé... Comme quoi, si on veux être bien informé... Canal Delphes.
    ...
    ça va sinon ?



  4. -|- Chocaccro dit :

    Oui et non.
    En effet, pas facile d'être ouvert quand le milieu, la famille ou que sais-je encore vous bourre le mou avec des propos homophobes et racistes mais ce n'est pas une fatalité. C'est certainement plus difficile mais pas impossible (avec une bonne dose d'esprit de contradiction).



  5. -|- Delphine Dumont dit :

    Rikko : L'info est aussi dans le Figaro (oui, cette saleté de journal de droite qui se paye le luxe d'informer correctement, incroyable !)

    Chocaccro : Heureusement que ce n'est pas impossible ! Je connais d'ailleurs plusieurs personnes qui font preuve de cette ouverture d'esprit malgré la mentalité de leurs familles. Mais encore faut-il avoir été éveillé à la différence, par une rencontre, une lecture...



  6. -|- Rikko dit :

    Parce que vous croyez que vous êtes les seuls à avoir des soucis d'entourages ???

    Je ne connais pas une seule personne qui ne puisse se targuer d'avoir un homophobe dans son environnement, mais ce n'est pas une raison!
    ...
    Arrive un moment ou il faut dire : je ne suis pas d'accord avec toi, les homos font ce qu'ils veulent, tu peux avoir une autre façon de penser, mais tu n'as pas le droit de les dénigrer...
    ...
    Et c'est pareil pour les noirs, les beurs, les gniaks, les eskimeaux, les pingouins, les putes et les hommes politiques (non je déconne, les hommes politiques on a le droit )

    C'est pas plus compliqué que ça !



  7. -|- Rikko dit :

    Je lis pas le Figaro, je lis déjà pas l'Equipe ! (ni le Parisien... je te vois venir)



  8. -|- Delphine Dumont dit :

    Je sais que tu ne lis que Pirate Newz. Du coup, tu ignores ce que ça peut être d'avoir toute une famille homophobe et d'avoir entendu depuis son plus jeune âge qu'un homo est le pire des pervers, etc... Quand tous les membres de la famille tiennent le même discours, que l'école relaye complaisemment, il y a beaucoup de mérite à entendre et respecter un autre discours.



  9. -|- Rikko dit :

    Je ne dis pas le contraire, j'ai moi même un frère qui traite la terre ntière de pédé et de bougnoules... C'est une cause perdue...
    Mais dans mes potes, les vrais, je reprends les écarts de langages*, au risque de me faire moi même traité de Facho (imagine... moi fachiste) parce que refuse d'entendre ce genre de propos...

    Si nous ne faisons pas de proselytisme quand l'occasion nous en est donnée**, qui le fera ?

    * genre : les noirs sont fénéants, les juifs sont avares, les pédé c'est pas des hommes etc...
    ** même si c'est souvent



  10. -|- Delphine Dumont dit :

    Déjà, pour t'avoir comme ami, ils font preuve d'une certaine ouverture d'esprit et d'un éveil à la différence. Je te mets au défi de faire les mêmes exploits à St Nicolas du Chardonnet. ;)



  11. -|- Rikko dit :

    le nom me met l'eau à la bouche !



  12. -|- couliine dit :

    triste anniversaire...



  13. -|- Delphine Dumont dit :

    Oui, triste anniversaire. En réalité, d'après l'article de la Wikipédia sur le Sida, le VIH aurait plutôt une cinquantaine d'années. C'est seulement sa propagation large et sa médiatisation qui ont 25 ans.

    25 ans... Ca donne l'impression qu'on a vaincu le péril (comme le disait Rikko) alors que l'on n'a guère avancé.



  14. -|- cilia dit :

    Triste anniversaire en effet. Qui, à moi, me rappelle nos limites.
    Mais, j'ai une question.
    Delphine, et Rikko également, pensez-vous que c'est l'homophobie ou le racisme qui empêche de découvrir le vaccin ?



  15. -|- Delphine Dumont dit :

    D'après ce que j'ai pu lire, le HIV est un virus en perpétuelle mutation. D'une part, ça rend la recherche d'un vaccin très compliquée. D'autre part, ça provoque des sur-contaminations qui vulnérabilisent plus encore le séropositif.

    Je crois qu'aujourd'hui le préservatif et l'information forment à eux deux le meilleur des vaccins. De ce fait, oui, l'homophobie et le racisme freinent sa diffusion.

    Sinon, c'est plus probablement le vieillissement de la cause qui devient moins passionnante aux yeux des gens. Si le grand public s'y intéresse moins, les politiques n'ont aucun intérêt, sauf strictement personnel, à investir dans cette lutte. Ils recherchent les sujets les plus porteurs.



  16. -|- Rikko dit :

    Mon avis (pour une fois qu'on me le demande ) :
    75% de racisme 25% d'homophobie...
    ...
    C'est pô scientifique, c'est à la louche pifométrée au doigt mouillé !



  17. -|- cilia dit :

    Je ne veux pas insister par principe, mais par intérêt pour la question.
    On ne peut pas, me semble-t-il mettre sur le même plan la lutte contre le sida en France par exemple et dans les pays ‘pauvres’.
    Si dans un pays riche et développé comme la France, ce sont l’ancienneté de l’existence du virus et le développement de traitements améliorant la longévité et les conditions de vie des malades, alors qu’ils ne sont en aucun cas curatifs, qui nuisent à la vigilance, en quoi l’homophobie a-t-elle un rôle prépondérant dans l’histoire ?

    Je veux dire, quand je bataille pour que mon fils comprenne et surtout applique les règles nécessaires à sa sauvegarde, la question de l’homophobie, ou de jugement sur le sexe hors mariage est absolument étrangère.

    De même, pour les pays pauvres, la question des soins aux personnes contaminées peut certes se discuter vivement, mais, peut-on imaginer comme solution efficiente une ‘armée’ blanche de bénévoles déferlant sur l’Afrique ou sur une partie de l’Asie pour convaincre que le sexe doit se vivre différemment parce qu’ils (l’armée blanche etc…) l’affirment ?

    On fait quoi quand on se trouve face à une croyance qui prétend que faire l’amour avec une vierge guérit du sida ? On lutte contre l’homophobie ? Ou contre le racisme ?…



  18. -|- Rikko dit :

    C'est compliqué et je ne prétend pas avoir la réponse, mais effectivement, comme tu le souligne, les orientations et priorités ne sont pas les mêmes.
    ...
    En Occident on va continuer à faire beaucoup de prévention,parce qu'elle a fait baisser le nombre de cas de contamination, en Afrique, cela n'a pas suffit.
    ...
    Perso je crois qu'il faut se battre ciontre l'homophobie et contre le racisme (et je ne suis pas un homo black)...
    ...
    Ou alors je bois vraiment beaucoup trop!

    [quote]
    en quoi l’homophobie a-t-elle un rôle prépondérant dans l’histoire ?
    [a fini quote]
    ...
    Le sida est très utilisé pour marginaliser la communauté homo, et il y en a encore pour croire que le Sida, c'est à cause des pédés. Il faut donc lutter contre cela d'abord parce que c'est illégal parce qu'homophobe, et aussi parce que c'est idiot !
    ...
    Quand tu éduques ton fils, tu le fais avec les valeurs qui sont les tiennes, et c'est pareils pour tous, mais parfois, les valeurs sont à l'opposé du résultat attendu (ex : l'interdiction du vatican sur l'utilisation du préservatif JPII dixit!)
    ...
    La question d'une armée blanche se pose à peine, il existe de très nombreuses assoc qui bossent sur le terrain. Par exemple, mon neveu a passé 6 mois à filer un coup de main en afrique du sud dans un orphelinat d'enfant atteinds du sida (tous par contamination intrautéro)...
    ...
    Est-ce que ça a du sens ? c'est ça ta question ?
    Y a-t-il ingérence ?
    Je ne me pose pas la question de savoir si j'ai ou pas le droit de sauver quelqu'un...
    On a fait beaucoup d'ingérence négatives dans le monde, je crois qu'aller distribuer de spréservatifs en afrique et ebn asie... ben c'est pas si idiot que ça !
    ...
    Quand aux croyance débiles !!!
    ...
    On en a tous !!!
    ...
    La mienne c'est que l'être humain est perfectible !
    ...
    c'est quoi la tienne ?



  19. -|- cilia dit :

    Rikko,

    La seule chose qui me guide dans l’éducation de mon fils vis-à-vis du sida, c’est qu’il ne soit pas contaminé. Ce n’est pas une valeur. Ce n’est pas une façon d’envisager l’existence. C’est de faire en sorte qu’il ne meure pas d’un virus qu’il peut éviter en prenant certaines précautions.

    Pour ce qui est du message de l’Eglise catholique, étant athée, je ne me permettrai pas d’avoir un avis tranché. Il me semble, pour ce que ça vaut et pour ce que j’ai pu observer ou connaître en France, que les cathos qui ont des rapports hors mariage se protègent, ou pas, de la même façon que les autres. Ils savent qu’il y a un comportement idéal, mais si ils n’arrivent pas à se maintenir à ce niveau, ils sont comme n’importe quel français à qui on dit, redit, re re dit que cette saloperie de sida est toujours là.

    Sur ce qu’on peut faire en Afrique ou en Asie, je me suis très mal exprimée si j’ai pu te donner l’impression que j’y voyais une ingérence mal venue.
    Apporter de l’aide aux personnes contaminées est une chose. Convaincre, en amont, de ne plus avoir les mêmes rapports sexuels que ses aïeux en est une autre. Et pour ce deuxième axe, qui me paraît essentiel dans le combat contre la maladie, il me semble, je peux me tromper, que les locaux ont un pouvoir de convaincre que nous, occidentaux, n’aurons jamais.

    Après, si l’Occident n’envoie pas les containers de préservatifs nécessaires, je trouve cela cruel en plus de débile.

    Quant à ma croyance en l’évolution de l’humain…j’essaie de me cantonner à ce qui est réalisable…c’est pas très fun, on est d’accord.



  20. -|- Delphine Dumont dit :

    Cilia, merci pour tes commentaires. Depuis hier, j'y réfléchis. Où s'arrêtent les soins et où commence l'ingérence ? Comment peut-on réellement concilier respect d'une culture locale et lutte contre le racisme et/ou l'homophobie ?

    En Afrique, par exemple, être homosexuel est très mal vu dans beaucoup d'ethnies. Résultat, les gays compensent en ayant beaucoup d'aventures avec des femmes et sans protection puisque "la capote, c'est pour les gays".

    L'information est indispensable, c'est évident. Mais comment la transmettre sans imposer nos valeurs d'occidentaux ?

    Cela dit, j'ai vu récemment un reportage où une ONG catho refusait de mettre des préservatifs dans les colis qu'elle préparait pour l'Afrique. "Ah ben non, quand même pas, on ne peut pas faire ça, nos adhérents ne comprendraient pas".

    D'abord, ont-ils demandé leur avis aux adhérents ? Ou est-ce juste une supposition ? Ensuite, si le but est de sauver des vies, le préservatif est idéal, c'est sa fonction première désormais.



  21. -|- Delphine Dumont dit :

    A lire sur le sujet chez Causeurs :
    Sida, prévention contre les soins



  22. -|- Rikko dit :

    Cilia : 100% d'accord avec ta réponse.

    Mon avis sur l'intérogatioon ingérence/aide de delphes : essayons de ne pas être trop "invasif", la priorité est d'aider les assoc locales qui ont forcément plus d'impact sur le terrain !



  23. -|- Delphine Dumont dit :

    Je ne crois pas que des associations étrangères puissent encore venir et prétendre bosser sans la participation des assoces locales. Donc, il y a forcément une interaction. Mais si l'assoce locale va dans le mur, comment le lui dire sans imposer une vision qui peut paraître choquante ?



  24. -|- cilia dit :

    A quoi penses-tu en disant "si l'assoce locale va dans le mur" ?



  25. -|- Delphine Dumont dit :

    Et bien, au hasard, à l'exemple que tu citais plus haut à propos de la légende de la vierge qui guérirait du Sida. Certaines associations ne luttent pas contre cette légende, voire la propagent.



  26. -|- Rikko dit :

    Ce genre de chose n'est pas propagée par des associations sérieuses qui osnt généralemnt composées par des locaus formés par des ONG internationnales.
    ...
    Par contre, restent les marabout (de ficelle ou pas), les rebouteux, les medcineman, shaman (comme batman, mais en moins chauve... souris!)qui continuent à dire n'importe quoi mais sont profondément ancrés dans la culture des campagnes...
    ...
    Les assoc locales essaient de parlementer avec ces "contre pouvoirs" dangereux, mais c'est une lutte de pouvoir qui n'est pas gagnée.
    Ceci dit, c'est pas pour ça qu'il faut pas essayer !
    Et les assoc locales montent au crénau!



  27. -|- cilia dit :

    Ben voilà, Rikko a fort bien répondu.



  28. -|- Rikko dit :

    D'un autre côté... C'est Moi !



  29. -|- Rikko dit :

    Tien !!! j'ai eu une erreur 500 ! ça faisait longtemps !



  30. -|- Delphine Dumont dit :

    Justement parce que les associations veulent profiter de l'influence de ces marabouts/shamans, elles se gardent de relever leurs erreurs, même les plus dramatiques. Même silencieuse, la caution de ces ONG est grave. En même temps, comment peut-on arriver et dire "vous avez tout faux" sans paraître un odieux envahisseur ?

    Pour l'erreur 500, c'est sans doute dû à un afflux de visiteurs, je n'ai pas remis le code litigieux.



  31. -|- Rikko dit :

    kk



  32. -|- Delphine Dumont dit :

    Test (j'ai un problème avec l'admin de WP, faites comme si vous ne voyiez rien)...



  33. -|- Delphine Dumont dit :

    Ici, ça marche donc. Ok, on progresse... :)



  34. -|- Rikko dit :

    Tu parles toute seule ?
    Tu t'adresses à toi même ?
    Il faut qu'on s'inquiète ?



  35. -|- Chocaccro dit :

    Mais non, elle parle à son double qui est en elle et qu'on ne voit pas. Pas de quoi s'inquiéter donc.

    appelle le 15 discretos au cas ou



  36. -|- Chocaccro dit :

    C'est encore moi.
    Elle est partie ou la prévisualisation ? Et mes balises chuchotement ?

    Et faudra que je regarde cette histoire d'avatar parce que je préfère les carrés noirs aux blancs (question de goût).



  37. -|- Rikko dit :

    Pourtant... le chocolat blanc... enfin... question de choix !
    Avec ou sans riz soufflé....
    On s'éloigne pas un petit peu du débat initial là ???



  38. -|- Rikko dit :

    ça super roupille là dedans !



  39. -|- Rikko dit :

    Ha pardon... non... ça hyper roupille !



  40. -|- cilia dit :

    Je suis d'accord avec Rikko ! ;)



  41. -|- Delphine Dumont dit :

    Normal, c'est la journée internetationale de la Flemme. Et mon annif. :)



  42. -|- cilia dit :

    Annif ??
    C'est une version moderne d'anniv ?
    Si c'est le cas, allez tous en choeur, JO-YEUX A-NNI-VER-SAIRE ! ;D



  43. -|- Delphine Dumont dit :

    Merciii ! :D



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2009 Redacbox