Parpaillote, huguenote, protestante, moi, quoi !

Par Delphine Dumont, le 17 septembre 2008 | Général

Le pape est venu, il a été vu et il ne m’a toujours pas convaincue. Comme je ne crois pas que c’était son but premier, ce n’est pas bien grave. Je dois bien reconnaître aussi qu’il n’a sûrement pas trouvé en moi une auditrice neutre, ni vraiment attentive ou bienveillante.

Ce qui m’a un peu agacée, c’est le message des médias autour de la visite de Benoit XVI. Ils en font le représentant des Chrétiens. Je le respecte en tant qu’être humain et en tant que haut dignitaire / chef religieux / chef d’Etat, mais cela n’en fait pas mon guide, ni mon représentant. Il ne s’exprime pas au nom des Chrétiens, seulement au nom des Catholiques.

Que quelqu’un avec qui je suis en profond désaccord soit présenté comme mon représentant, comprenez que ça me chatouille.

La moitié de ma famille est catholique, l’autre moitié est protestante. Cela a d’ailleurs valu à mes parents de connaître un épisode à la “Roméo et Juliette” plus que pénible. Heureusement, l’amour a triomphé, j’en suis la preuve vivante.

Toujours est-il que cela m’a permis d’entendre les deux échos du message du Christ et de choisir librement ma foi. C’est une chance qui n’est pas donnée à tout le monde, j’en suis consciente. Je ne sais pas si elle valait le prix de la souffrance de mes parents, mais, comme je ne connaîtrai jamais la réponse à cette question, je préfère l’éluder.

Eluding in progress… OK, c’est bon. :)

Le lieu de prières

J’ai assisté à bon nombre de messes et à bon nombre de cultes. Si j’étais souvent admirative de la beauté des églises anciennes et affligée de la laideur des plus récentes, j’ai toujours apprécié la simplicité des temples protestants.

A l’instar des quelques synagogues où j’ai pu aller, les temples protestants ne possèdent pas d’œuvres d’art, l’acoustique n’est pas toujours irréprochable, mais la présence de Dieu m’y a toujours paru évidente, littéralement lumineuse.

J’ai retrouvé ce sentiment dans certaines églises, presque toujours aussi dans des chapelles, mais, pas dans les grandes églises ou cathédrales où j’ai souvent eu aussi l’impression désagréable de voir une scène de théâtre.

La croix

Ma grand-mère protestante était cévenole. Quand elle parlait de la “croix huguenote“, un reste d’accent modifiait une partie du mot et j’ai longtemps cru qu’il s’agissait d’une croix ég’note, voire én’g'note. Ça faisait un peu africain ou viet-namien, j’aimais bien. Si j’en crois la Wikipédia, je n’étais peut-être pas si loin de l’écriture d’origine.

J’ai toujours beaucoup aimé cette croix, elle dit beaucoup de choses en plus d’être très belle. Celle que portait ma grand-mère était un modèle à “trissou” que je trouve plus joli que le modèle à colombe. Quand elle me faisait un câlin, j’avais sa croix juste sous le nez et je ne me lassais pas de la regarder.

Ce que j’aime aussi dans la croix huguenote, c’est qu’elle est porteuse d’espoir. Je déteste absolument les croix représentant le Christ en souffrance. Je suis au bord de la nausée si la couleur souligne les blessures. Le Christ ne se résume pas à son martyre, tout ce qu’il a fait et dit auparavant et ensuite ne doit pas être occulté par une représentation morbide.

En dehors de cette croix, je n’ai jamais vu aucune icone de la foi protestante. Les parpaillots ne sont pas une bonne cible pour le commerce de bondieuseries. Quand tu leur as vendu une Bible et une croix, t’as fait le tour. :)

Les cérémonies religieuses

Bien que j’ai utilisé le terme de “scène de théâtre” pour certaines églises, je n’irais pas dire que je n’y ai pas perçu de foi ou de ferveur. J’y ai trop souvent perçu un sentiment d’obligation qui m’a profondément choquée, mais je ne dirai pas que ce sentiment d’obligation était largement partagé, certes non !

En revanche, j’ai moins eu l’impression de communauté qu’au temple ou à la synagogue, plutôt l’impression désagréable que les différences sociales persistaient à l’intérieur du lieu de culte. Dans la façon qu’ont les gens de se placer, on sent que certains se sentent obligés, à tort ou à raison, de ne pas se placer dans les premiers rangs.

Ce n’est bien sûr pas valable pour toutes les églises, ni pour tous les Catholiques. J’ai assisté à des messes où la sincérité et la foi régnaient sans partage. J’en suis ressortie très heureuse d’avoir pu y participer, d’ailleurs.

A la sortie du temple, je suis souvent pleine de doutes et d’interrogations. Le culte m’oblige à me demander de quelles façons je respecte et je transmets le message du Christ. Ça n’a rien de masochiste, personne ne me jette l’opprobre, on me rappelle juste mes devoirs mais avec amour et indulgence.

A la sortie de l’église, généralement, je suis plutôt un peu endormie, un peu saoulée même s’il n’y avait pas d’encens. Ce n’est pas que ça ait été tellement ennuyeux ou que ça ait duré si longtemps, c’est plutôt que je n’avais pas l’impression qu’on s’adressait à moi. Ni à mon voisin, ni à la rangée devant. J’ai du mal à entendre le prêche, je décroche très vite.

Dieu est bien à l’église

Lorsque j’étais adolescente, une de mes amies avait pour père un très grand organiste, un maître absolu. Je grimpais souvent en haut de l’église pour aller le voir et surtout l’écouter. Bien sûr, ce n’est pas à coté de l’organiste qu’on est le mieux placé pour l’écouter aux grandes orgues, mais ça avait d’autres avantages.

D’abord, il était très drôle et je riais beaucoup avec lui. Ensuite, j’avais une vue imprenable sur l’assistance et ça me donnait un recul assez brutal sur la cérémonie. Mais surtout, l’entendre, lui, interpréter ou improviser avec son talent extraordinaire sur cet orgue immense dans cette grande église me rapprochait de Dieu plus qu’aucun prêtre n’a jamais pu le faire.

Je n’ai aucun doute sur le fait que Dieu soit à l’église comme partout ailleurs, mais précisément, l’un des reproches que je ferais le plus volontiers aux hommes d’église, c’est qu’ils me donnent l’impression de vouloir établir une barrière entre Lui et nous.

Dieu n’est pas un montreur de marionnettes

J’entends souvent dire “Si Dieu existe, comment peut-il permettre telle horreur ?” ou “Dieu est monstrueux, il laisse faire les guerres/viols/meurtres”, etc…

À entendre ces critiques, Dieu serait un montreur de marionnettes ou de chiens savants. S’il laisse les chiens se mordre, c’est qu’il a la flemme de se bouger ou que ça l’amuse. Quelle horreur !

Déjà, cela voudrait dire que Dieu nous refuse notre statut d’être humain, qu’il nous refuse toute liberté, tout respect. Ce concept est déjà assez terrifiant. Ensuite, qu’il puisse être amusé ou négligent au point de laisser faire ces atrocités, c’est un autre concept écœurant.

Je crois qu’au contraire, Dieu n’est pas un montreur de marionnettes mais un guide. L’un des cantiques les plus célèbres ne dit-il pas “L’Eternel est mon berger” ? Quel berger peut avoir la garantie qu’aucune de ses brebis n’ira tomber dans un ravin ?

Nous ne sommes pas des moutons, Dieu nous respecte, Il ne nous encadre pas de chiens pour nous faire suivre sa voie. C’est à nous de faire l’effort d’entendre ce qu’Il nous dit et de choisir de Le suivre ou non, mais on peut difficilement Lui reprocher nos erreurs et les souffrances que nous choisissons d’infliger aux autres.

En résumé

En résumé, je dirai que j’ai souvent l’impression que le message du prêtre est “Ecoute, je vais te dire ce que Dieu dit” tandis que le message du pasteur est “Ecoute au fond de toi ce que Dieu te dit”. Bref, je reproche au catholicisme d’instaurer un filtre entre Dieu et les croyants.

Je reproche aussi au catholicisme d’entretenir le sexisme et de participer à la misère et à la douleur de certains pays en interdisant la contraception et le port du préservatif. Mais je tiens à être claire, j’adresse ce reproche au catholicisme et à ceux qui le représentent, en clair, le haut de la hiérarchie, mais en aucune façon aux Catholiques.

Suis-je protestante parce que j’ai le caractère que j’ai ou ai-je ce caractère parce que je suis protestante ? C’est l’éternelle histoire de l’œuf et de la poule, de l’acquis et de l’inné. Toujours est-il que chaque jour qui passe renforce ma foi, je m’y retrouve parfaitement. Autant aucun parti politique ne me convient parfaitement, autant ma foi me va comme un gant. Dieu est mon soutien quotidien même si je ne prie pas tous les jours (mais presque quand même).

Je comprends très bien qu’on ne croit pas en Dieu ou qu’on croit en un autre Dieu ou qu’on soit Chrétien mais d’une autre confession. Je n’impose rien à personne, je demande juste qu’on ne m’impose rien et surtout pas le pape comme représentant.

P.S. : je sais que j’avais dit que je ne parlerai pas de ma foi sur ce blog, mais j’ai changé d’avis. :)

Lire aussi :

24 commentaires pour “Parpaillote, huguenote, protestante, moi, quoi !”

  1. -|- effigy dit :

    “Quand tu leur as vendu une Bible et une croix, t’as fait le tour. :)” bon moi on m’en a fait cadeau, à deux reprises d’ailleurs, confirmation et mariage, suis-je gâté! :)
    “C’est à nous de faire l’effort d’entendre ce qu’Il nous dit et de choisir de Le suivre ou non”
    “Ecoute au fond de toi ce que Dieu te dit” oui ça c’est le libre arbitre, il concerne tous les chrétiens mais sans doute nous le dit-on plus fort à (nous?), moi je suis luthérien.
    mais dans l’ensemble bien d’accord avec toi sans parler (cf authueil http://www.authueil.org/?2008/09/15/1003-revelations-de-la-visite-papale) de la contradiction entre ne pas vénérer des idoles et le culte marial.



  2. -|- TeeWee dit :

    MAIS PUTAIN DE BORDEL DE MERDE DE COUILLES DE CHIER ! Tu vas pas t’y mettre toi aussi !!!

    Relis les Bulles de JP II au lieu de croire les conneries racontées par les médias qui font rien qu’a rien comprendre (JP II etait tres intelligent, les medias sont tres cons, y’a des trucs qu’ils n’ont jamais pu comprendre) :

    L’EGLISE CATHOLIQUE N’A JAMAIS JAMAIS JAMAIS “INTERDIT” LA CONTRACEPTION OU LE PORT DE LA CAPOTE !!!!

    Je vais le redire pour etre sur que ca rentre bien :

    L’EGLISE CATHOLIQUE N’A JAMAIS JAMAIS JAMAIS “INTERDIT” LA CONTRACEPTION OU LE PORT DE LA CAPOTE !!!!

    Ca y est, c’est rentré ? Non ? Ok :

    L’EGLISE CATHOLIQUE N’A JAMAIS JAMAIS JAMAIS “INTERDIT” LA CONTRACEPTION OU LE PORT DE LA CAPOTE !!!!

    Voila !

    En gros, et sans rentrer dans les détails :
    L’Eglise Catholique est défenderesse d’une certaine morale générale, que l’on approuve ou que l’on réprouve, là n’est pas le débat.
    En tant que garante de cette “morale”, elle émets des recommandations, des dogmes, etc. que chacun est d’ailleurs libre ou pas de suivre / croire / accepter… Le catholicisme, c’est pas le goulag, les mecs !
    Concernant la capote, l’Eglise a simplement expliqué que compte tenu de la vision qu’elle avait du **COUPLE**, et on parle bien de *****COUPLE*****, marié et uni dans les liens sacrés du mariage (catholique, de préférence), la FIDELITE entre les époux devait normalement permettre de se passer de capotes, etant donné que n’allant pas niquer ailleurs, la capote en tant qu’instrument de prevention des MST n’avait pas lieu d’etre…
    Evidemment, proposer la fidelité des partenaires plutot que d’aller niquer aux 4 vents, ca peut pas plaire a des medias largement gauchisé post-68-tard, je te l’accorde, d’ou le fait qu’ils n’ait retenu que la connerie “capote = caca”. Mais JAMAIS, AU GRAND JAMAIS le Pape (et donc l’Eglise) n’a dis que la capote devait etre interdite. Elle propose juste une autre solution, la fidelité dans le couple (etant admis, evidemment, que les 2 partenaires soient sains, hein, sinon, evidemment, capote tous les samedis soirs ;) )L’EGLISE CATHOLIQUE N’A JAMAIS JAMAIS JAMAIS “INTERDIT” LA CONTRACEPTION OU LE PORT DE LA CAPOTE !!!!

    Pour finir sur le concept “capote”, l’Eglise a par ailleurs bien clairement dit que y’avait que ca pour éviter la prolifération des MST, SI on ne suivait pas la voie qu’elle proposait…

    Concernant la contraception, la aussi la position de l’Eglise est assez simple a comprendre… Le but ultime d’un ****COUPLE**** dans la conception catholique, c’est de “se multiplier et de féconder la Terre”, ie faire des petits momes (et bien les élever, en théorie, mais c’est un autre débat). Du coup, ils peuvent difficilement légitimer la pilule a partir de 14 ans… Plutot que la pilule ou d’autre formes de contraception, l’Eglise propose un truc completement has-been : attendre d’etre marié (ad vitam eternaem, d’apres les Canons de l’Eglise), comme ca pas “besoin” de contraception hors mariage, et vu que l’un des buts du mariage est d’avoir des momes, lacontraception est inutile au sein d’un couple….

    Bref, rien de bien méchant, si ce n’est des concepts moraux qui sont à mon sens de bons guides dans une société ou niquer est devenu une priorité et ne pas s’engager (ou se désengager à la premiere couille dans le mariage) une facon hype de vivre…

    D’ailleurs, vous remarquez que jamais je n’ai eu a utiliser de verbes directifs comme “imposer”, “obliger”, “forcer”, etc. L’Eglise “propose”, “incite”, etc. Apres, c’est a chacun de composer avec sa foi, ses affinités, son caractère, ses forces et ses faiblesses…

    Mais de grâce, arretez tous avec ces putains d’arguments à la con, ca devient lassant…
    Et venez pas non plus me ressortir l’Inquisition, ca serait d’une mauvaise foi sans nom… (rah le jeu de maux, “mauvaise foi”, dans un billet sur la religion, hihihihi)



  3. -|- cilia dit :

    Eh ben la laïcité positive, apaisée, c’est pas gagné moi j’dis !
    ;)



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    TeeWee > Entre “ne pas interdire la capote” et “interdire toute promotion de la capote”, il y a une distinction subtile que tu soulignes, mais que, personnellement, je trouve plus la preuve d’une forme d’hypocrisie qu’autre chose.

    On peut, oui, c’est possible, distribuer des capotes ET encourager à l’abstinence et à la fidélité. L’importance est quand même de sauver des vies et d’éviter des drâmes, non ?

    De plus, vois-tu, entre “ne pas baiser avant le mariage” et “baiser à couilles rabattues” (pour être à niveau égale de poésie avec toi), je pense qu’il y a un juste milieu qui est la réalité de la plupart des être humains. Feindre d’ignorer cette réalité pour ne parler que de la sexualité conjugale, ça ne te dérange peut-être pas, moi si.

    Ajoute à ça que l’Eglise catholique dit qu’il ne faut pas faire l’amour hors mariage mais qu’elle ne veut pas que les homos se marient et tu comprends pourquoi je ne peux en aucune façon être d’accord avec l’Eglise catho ou/et le pape sur la question du sexe.

    Ensuite, Mère Thérésa, que je ne considère pas comme la dernière des pourries, c’est clair, se vantait de lutter contre la contraception même si elle savait parfaitement que les naissances multiples étaient la cause principale de la misère de la plupart des familles dont elle s’occupait. Alors, oui, j’ai beaucoup d’admiration pour Mère Thérésa, mais sur ce point précis, ses actions me révoltent au plus haut point.

    Tu me parles de l’Eglise, c’est pas l’Eglise, c’est l’Eglise catholique, hein, y’a pas qu’elle comme Eglise, ce serait bien de s’en rappeler.

    Bref, tu me dis que l’Eglise sous-entendu-catholique “propose”, “incite”, bref, elle dirige. Tu crois réellement sincèrement que c’est ce qu’elle veut ? Tu crois que, si elle pouvait, elle ne reviendrait pas en courant à la pression sur ses adeptes ? Combien d’hommes et de femmes ont dû agir contre leur volonté car l’Eglise catholique avait dit que ceci ou que cela ?

    La société française a évolué et a diminué le pouvoir de l’Eglise catholique, ce n’est pas elle qui a décidé de relacher la pression, d’accorder plus d’indépendance à ses ouailles. Tu veux qu’on aborde le sujet de l’Irlande et de l’avortement ou tu vois ce que je veux dire ?

    Cilia > Dans un sens, tant mieux. Le jour où la religion laissera tout le monde indifférent, c’est qu’on l’aura remplacée par quelque chose de pire.



  5. -|- cilia dit :

    Delphine,

    Peut-être, je ne sais pas.
    Le président nous parle, nous reparle de laïcité positive, le Pape aussi. Ben du coup, moi j’y réfléchis (c’est mon côté bête et discipliné).

    Or, depuis quelques jours, je constate que les protestants gardent deux ou trois trucs coincés au travers du gosier, que les cathos peuvent répondre assez vivement aux précédentes protestations, que j’en ai lu et entendu (certains cathos) pour qui cette laïcité apaisée ressemblerait beaucoup plus à un juste rétablissement des choses, mais qui (à mon sens) glissent très facilement du ‘pouvoir prendre part aux débats publics’ au ‘il faut tenir compte de notre avis et légiférer en fonction’, jusqu’à moi, athée, qui reste très franchement en désaccord avec un bout de phrase prononcée par Benoît XVI…

    Bref, tout cela me fait penser que nous avons tous un mal fou à nous affranchir de l’histoire, la grande comme la petite, et que cette difficulté, très humaine, est bien plus réelle et problématique que ne l’est la question de la foi en elle-même, si importante qu’elle ne laisserait personne indifférent.
    Maintenant, je n’affirme rien. Ce sont juste mes réflexions sur ces derniers jours…

    Et elles ne m’empêchent d’ailleurs pas du tout de trouver par exemple ton billet, et notamment ton passage sur la Croix, intéressant et touchant (et au sens noble, pas bisounours du terme).



  6. -|- effigy dit :

    TeeWee”Mais de grâce, arretez tous avec ces putains d’arguments à la con, ca devient lassant…”
    moi quant quelque chose me fais chier je ne reste pas dessus pendant 107 ans, si ça te lasse change de lecture, pour une fois que delphes nous parle d’une chose perso tes reproches sont pour le moins déplacés, elle est chez elle non ?



  7. -|- TeeWee dit :

    effigy > euh, j’m'adresse pas que a Delphine, mais a tous ceux qui pensent que Eglise (catholique) = prohibition totale de la capote…
    Rétablir des vérités, ca n’a jamais fait de mal a personne…



  8. -|- Delphine Dumont dit :

    Cilia > Je pense que les communautés religieuses doivent être entendues. On doit sortir de cette exclusion qui a marqué les 30 dernières années. Être entendues ne veut pas dire être suivies, mais comme toute communauté importante, elles doivent être au moins entendues.

    Effigy > Tu trouves que je ne parle pas assez de ma life ? ;D

    TeeWee > OK, il n’y a pas d’interdiction de la capote, juste une interdiction de promouvoir la capote. Super… Regarde dans quelles conditions les ONG anti-Sida bossent en Afrique, le temps qu’elles passent à lutter contre le discours de l’Eglise catholique, c’est super, vraiment.



  9. -|- Rikko dit :

    Comprenons nous bien, je ne suis pas catho, à peine chrétien et sûrement pas croyant, mais quand j’entends les grands discours des “purs” je cite Barjavel :

    “Quand ton Eglise est sale, tu la nétoie… tu n’en construit pas une autre à côté !”

    Ceci dit, que Boudha veuille bien oindre ton front de ses attention parfumée sur le chemin de la félicité parsemeé de pétales de fleurs aux couleurs de l’aec en ciel ! (ça a quand mêm plus de gueule que PAX VOBISCUM)

    Le pape en France ? Quand ?



  10. -|- Delphine Dumont dit :

    Quand les femmes de ménage sont envoyées au bûcher, soit on a un comportement de lemmings et on continue à en envoyer jusqu’à épuisement du stock, soit on repart de zéro.
    En même temps, Barjavel… ‘fin bon… je sais qu’il a des fans…
     
    May yer day be fine and rhumy !



  11. -|- Rikko dit :

    J’allais dire la mêm chose de Pratchet
    signé un fan de Barjavel !

    And rhumy twill be yarhhhhhhhhhhh !!!!
    Thak ya me wench !



  12. -|- sombre héros dit :

    Bonsoir delphine Dumont, je viens de découvrir vos commentaires sur Adicie.

    Protestant, je l’ai été l’espace de trois années, dans une église évangélique libre issue de la tradition réformée française. J’ai pu replonger dans ma Foi en Jésus avec conviction.
    Puis je suis revenu dans le giron du catholicisme qui représente pour moi une richesse de “Traditions”au sens plein du terme qui recouvre essentiellement des écoles de pensées, et non des comportements.
    J’accepte le mot que vous utilisez de “filtre” concernant le clergé catholique et je vois dans l’émiettement du protestantisme, surtout aux Etats-Unis, l’accès sans filtre aux textes sacrés.
    Le catholicisme n’est pas un rapport aux textes, il est un rapport à un homme-Dieu.
    Pour rire : La France compte une Eglise et 300 fromages, les Etats-Unis comptent un fromage et 300 Eglises.
    Mais je reste très proche du protestantisme dans ma conception de la Vierge Marie et je me demande si la place qu’elle occupe au sein du catholicisme n’est pas un de ces freins à notre rapprochement.
    A bientôt.



  13. -|- Rikko dit :

    Même pô vrai ce que tu dis Sombre Héro…
    Si on compte la vache qui rit et le Rambol, et ce genre de trucs, je suis sûr qu’on en a plus de 300 … des églises!
    .
    Voilà… il était tant de réparer cette erreur de copmptabilité bien compréhensible!



  14. -|- mamzellescarlett dit :

    Moi ce qui me gêne avec l’église Catholique c’est les valeurs qu’elle défend et ce décalage avec le monde dans lequel on vit. Il me semble qu’elle est à la ramasse avec pas mal de préoccupations actuelles et provoque la déconnection générale. Pour preuve, cette fuite du nombre de pratiquants alors que les retraites et les pèlerinages n’ont jamais fait autant recette ! les gens sont en quête de spiritualité c’est un fait, mais les réponses de l’église catholique n’est pas satisfaisante.
    Autre gêne : ce rapprochement manifeste de l’Etat et de l’église à travers les propos de Nicolas Sarkozy qui me semble jouer avec un interventionnisme dangereux qui fragilise le concept sacré de la laïcité.



  15. -|- sombre héros dit :

    @ mamzellescarlett

    L’Eglise catholique, comme d’ailleurs l’ensemble du christianisme, part du principe qu’elle se situe DANS le monde sans être COMME tout le monde. Son décalage s’explique donc ainsi. Je pense que nous avons largement récolté les bons fruits des premiers chrétiens qui, il y a deux mille ans, décidaient déjà d’être “en décalage” avec le monde de leur temps. Tous les possibles de notre époque ne sont pas bons à prendre, ils ne représentent pas tous des libertés, il faut savoir garder un discernement et ne pas épouser sans réfléchir l’air du temps.
    Toute personne qui épouse sans réfléchir son époque se prépare à être cocue ! :-)



  16. -|- sombre héros dit :

    @ mamzellescarlette encore…

    J’oubliais.
    Enseignant à la communale, je suis aussi laïque que chrétien et je vous assure que je défendrai farouchement ce principe qui permet de mettre à distance.
    Quant à Sarkozy, son désir d’instrumentaliser le religieux est trop visible, trop grossier et le Pape lui-même ne s’y trompe pas.
    Ce n’est pas parce qu’il lui serre la paluche qu’il est copain.



  17. -|- Polydamas dit :

    Tiens, Teewee m’a précédé, je ne vais donc pas refaire le sketch… :-)



  18. -|- Delphine Dumont dit :

    Euuuuh… Sombre héros, je ne dirais certainement pas que le principe du protestantisme est d’être décalé.

    “Protester” ne veut pas dire ici “lutter” ou “récriminer”, mais “témoigner”. On peut témoigner sans être décalé, il me semble.

    Quand au fait que le Pape ne meurt pas d’envie d’être copain avec Sarkozy, ça me ravit. S’il avait souhaité l’ajouter à sa liste d’amis sur Facebook, ça m’aurait beaucoup inquiété pour notre pays. :)

    Polydamas : Oui, on a déjà bien ri la première fois. Plus, ce serait trop. ;)



  19. -|- sombre héros dit :

    Ben ! A quoi servirait de “témoigner” d’une parole qui ne serait pas différente de l’air ambiant ? Je ne vois rien de plus dans ce que j’appelle un décalage. Et attention aux glissements, je parle d’être en décalage, pas d’être décalé.
    Si ma mémoire ne me trompe pas, il y a bien une injonction de Jésus qui nous demande d’être le sel de la Terre,… la lumière du monde,… le levain dans la pâte, non ?
    Cela nous conduit à ne pas toujours être en phase avec notre temps, mais nullement d’être déphasé.
    En toute amitié virtuelle, vous m’en faites une drôle de parpaillotte qui, si j’ai bien compris vos propos sur Adicie, se demande s’il existe un “après” la mort ! Me trompè-je ?



  20. -|- Delphine Dumont dit :

    Je n’appellerais pas ça un “décalage”, mais je crois que nous sommes assez d’accord sur le fond. ;)

    Sinon, je ne suis pas évangéliste, mais calviniste. Je n’ai donc aucune certitude sur la mort, la vie, Dieu, ma foi… :)



  21. -|- effigy dit :

    “le levain dans la pâte, non ?”
    c’est pour cela que les israélites ont inventés le pain azyme



  22. -|- sombre héros dit :

    Ça, c’est de l’humour “cacher”, non !?



  23. -|- effigy dit :

    bien sûr c’est pour ça qu’il ne faut pas le dire ;)



  24. -|- romain blachier dit :

    bravo.J’avais fait un billet sur le meme théme.Bravo chére soeur en protestantisme



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog