Pour certains, la crise n’a pas commencé le mois dernier

Par Delphine Dumont, le 15 octobre 2008 | Tous concernés

Dans nos pays gavés de richesses, on joue à se faire peur avec la crise. “On va tous être pauvres” est devenu le nouveau gimmick qui fait rigoler. Il y a quand même des gens qui y croient et qui vivent dans la plus grande des angoisses, en se demandant à quelle sauce ils vont être mangés.

Et puis, il y a tous ceux qui se font bouffer depuis des mois, des années, voire depuis toujours. Pour ceux-là, la misère n’est pas un épouvantail, c’est une réalité quotidienne. Ils ne diminuent pas la quantité de beurre sur leurs épinards, ils se partagent un bol de riz. Les bons jours.

Puisqu’ils naissent, vivent et meurent en silence, aujourd’hui, on parle d’eux. Le Blog Action Day, c’est un truc d’enfants gâtés qui culpabilisent et s’achètent une conscience à pas cher. Comme moi.

Couple pauvre - Photo Leroys - Stock Xchng

Une émission sur M6, l’autre jour, parlait des expulsions. On y voyait des familles qui se retrouvaient dans des situations épouvantables. Pour plusieurs, on sentait qu’il y avait eu un laisser-faire jusqu’au moment où il était trop tard et où il n’y avait plus que l’expulsion.

L’assistante sociale n’est pas un recours efficace dans de nombreux cas. Je le sais pour l’avoir vécu pour mon propre compte comme pour celui de certains de mes amis. Il y a un manque flagrant d’énergie et d’imagination dans les services sociaux, du moins ceux que je connais ou dont j’ai entendu parler. Alors qu’il y a des millions de façons de se retrouver dans la merde, les réponses sont incroyablement limitées.

Il y a aussi une infantilisation dégueulasse. Par exemple, un jour où je demandais à assister à une réunion où mon cas serait discuté, je me suis entendue répondre par l’assistante sociale “Ah non, c’est pour les grandes personnes !”. Connasse !

Comment s’étonner dès lors que les gens ne fassent pas appel aux services sociaux ou que, même s’ils y font appel, ils s’enfoncent ?

Enfant pauvre dans l'Himalaya - Wikicommons

Il y a aussi tous ceux qui n’ont connu que la misère. Ils rêvent bien sûr de s’enrichir, de manger tous les jours à leur faim, d’avoir un toit sur la tête, un lit pour dormir, etc… Bien sûr… Mais comment faire quand on n’a pas accès à l’instruction ? Comment faire quand il faut chaque jour trouver de quoi manger pour soi, voire pour toute la famille ? Comment faire quand il faut chaque soir trouver où dormir ?

Il ne reste qu’à vendre son corps ou sa violence et à s’enfoncer dans la misère. C’est le quotidien d’un très grand nombre de gens. Regardez, ils sont là :

Carte de la pauvreté - Wikicommons

Je sais que c’est un poncif, mais tant pis. Pour sortir de la misère, il suffit souvent d’une main tendue. Personnellement, j’ai eu la chance d’être soutenue par ma famille et mes amis. J’en profite pour remercier encore une fois Balise, Couliine et Stéphane qui vont dire que “meuh nan, etc”, mais c’est juste qu’ils ignorent la puissance de leur soutien indéfectible. ;)

Ne comptez pas sur les associations, les services sociaux ou toute autre institution pour mettre fin à la misère. La plupart des gens qui travaillent font leur maximum, parfois mal, parfois bien, on s’en fout, ce n’est pas le sujet. Le sujet, c’est “Et vous, que faites-vous ? Et moi ? Qu’est-ce que je fais ?”.

Donner une adresse utile, écouter une personne en détresse, garder ses enfants pendant qu’elle cherche un travail, l’inviter à dîner pour le plaisir de sa compagnie tout en lui permettant de manger quelque chose de chaud et de consistant, il y a des millions de façons d’aider quelqu’un sans tomber dans la condescendance ou la pitié.

On peut aussi mettre un peu plus d’éthique dans ses achats. Je sais qu’en ces temps de perte du pouvoir d’achat, c’est plus compliqué mais on peut faire un petit effort, non ?

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]
Crédit photos : Leroys - StockXchng et Wikicommons : Slum and dirty river.jpg et Carte de la pauvreté

Lire aussi :

4 commentaires pour “Pour certains, la crise n’a pas commencé le mois dernier”

  1. -|- Balise dit :

    « meuh nan, etc. ».

    Ça, c’est fait.



  2. -|- Rikko dit :

    C’est quoi la question ?



  3. -|- Delphine Dumont dit :

    Balise : La Chuiche te rend de plus en plus méthodique.

    En plus, je ne la voyais pas venir du tout, celle-là. ;D

    Rikko : Il fallait qu’il y ait une question ?



  4. -|- effigy dit :

    moi mes achats ils sont pas t’éthiques, c’est te dire! :)



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog