Hadopi : j’attends toujours notre chevalier blanc

Par Delphine Dumont, le 14 mars 2009 | Internet

Aujourd'hui, sur Ultra-Vite !, parmi les liens sur l'Hadopi (ou plutôt les liens sur le projet de loi "Internet et Création"), je vous signalais le billet de Pascal "Hadopi bien défendue, mal dénoncée !". Il y était question du débat entre Franck Riester, le rapporteur du projet de loi, et Aziz Ridouan, président de l'Association des audionautes. Pascal explique que ce débat n'a vraiment pas été favorable à ceux qui combattent cette loi.

Je n'ai pas écouté ce débat sur France Culture, mais j'ai écouté celui qui a eu lieu ce soir sur France 3 dans "Comme un vendredi". Aziz Ridouan était cette fois confronté à Xavier Bertrand. Une crevette contre un raptor, on devinait l'issue du match dès les premières secondes...

Raptor ? Non, le mot est mal choisi. Xavier Bertrand ne ressemble pas à ces féroces prédateurs, il donne plutôt l'air d'un gros chat qui attend qu'on le gratouille pour ronronner. Mais, de même que le plus adorable des chats n'a souvent pas la moindre pitié face à une souris ou un moineau, Xavier Bertrand a dévoré Aziz Ridouan après avoir joué un peu avec lui. Il lui a laissé croire qu'il s'agissait d'un dialogue alors qu'il a mené la discussion de bout en bout. Cruel et sauvage, rrrr !..

Aziz Ridouan est une erreur de casting

Je ne sais pas comment s'est décidé le choix de la personnalité qui viendrait défendre les droits des internautes, mais Aziz Ridouan est le meilleur choix que pouvait faire l'UMP. Pour les opposants au projet de loi, c'était l'un des pires.

Aziz Ridouan est membre du PS

Ça ne le dévalorise en rien sauf que ça semble montrer que l'opposition à cette loi vient du P.S. et du P.S. uniquement. Or, on a pu le voir, du P.C. à l'UMP, chaque camp compte des opposants à l'Hadopi ! Il fallait choisir une personnalité qui n'appartienne à aucun parti politique et pouvant justifier de son autorité dans le domaine.

De plus, ces derniers temps, le P.S. s'étant plu à jouer une opposition aussi sectaire que systématique, son opposition sur ce point n'a plus la moindre valeur.

Aziz Ridouan n'est pas un bon gladiateur

Pour s'imposer face à Xavier Bertrand et à Samuel Etienne qui interrompent constamment leur interlocuteur, il fallait quelqu'un capable de lutter. Pour vous donner une idée de l'image qu'a donnée Aziz Ridouan dans ce débat, imaginez Elie Semoun en gladiateur. Même face à un adversaire parkinsonien et asthmatique, on ne parierait pas sur lui.

De la même façon, on a pu voir Aziz Ridouan incapable de finir une phrase. J'ignore s'il avait pu ou non préparer ce débat, mais on avait l'impression qu'il ne connaissait pas ses arguments. C'était pénible, vraiment.

Enfin, cerise sur le gâteau, voila notre pauvre gladiateur qui s'empêtre dans son propre filet, s'offrant à son adversaire comme un joli paquet cadeau. En effet, Aziz Ridouan a ressorti l'histoire des droits que l'UMP n'aurait pas payés pour une chanson diffusée lors d'un meeting. Ça a été pathétique. Xavier Bertrand a clamé que c'était faux, qu'il pouvait le prouver en envoyant les factures à l'adresse qu'Aziz Ridouan voudrait bien lui communiquer et n'a plus eu qu'à jeter un sourire bien faux-jeton à sa victime à terre.

C'était une anecdote. La sortir alors que le temps consacré à ce débat était déjà si court, était une erreur de première bourre. Ne pas l'avoir vérifiée et bétonnée est une autre erreur magistrale. On peut se permettre ce type d'affirmations sur un blog (je l'ai fait moi-même), pas face à quelqu'un de la trempe de Xavier Bertrand.

Face à face entre un chat et une souris

Aziz Ridouan n'est encore qu'un apprenti

Peut-être qu'un jour, Aziz Ridouan deviendra un des plus grands au P.S. (je ne sais pas s'il faut le lui souhaiter), mais pour l'heure, il n'est qu'un apprenti. Le fait que ce soit lui que le P.S. envoie (ou semble envoyer) pour contrer Xavier Bertrand sur ce sujet, semble indiquer que le P.S. se contrefout de l'Hadopi. C'est d'autant plus dommage que plusieurs députés P.S. ont superbement lutté contre ce projet de loi, j'ai pu les voir lors des retransmissions en direct, c'était passionnant.

Alors, qui aurait dû y aller ?

Spontanément, je répondrais Jérémie Zimmermann, l'un des cinq gus dans le garage. Jérémie œuvre simultanément pour l'APRIL et pour La Quadrature. Je ne sais pas s'il est formé au combat de catch dans la boue avec un chat de 90 kilos et 20 ans d'entraînement, mais lorsque je l'ai vu s'exprimer brièvement à la télé, cette semaine, je l'ai trouvé très à l'aise.

[Edit du 15/03/09 : En regardant le débat entre Riester et Jérémie Zimmermann dans le Soir3 d'hier, je constate avec plaisir que mon intuition était bonne. Jérémie Zimmermann a été quasi parfait. Vous pouvez revoir l'édition du Soir3 du 14/03 sur le site de France3 mais pendant quelques jours seulement (c'est le web à l'ancienne).]

Il y a sûrement d'autres noms qui vous viennent à l'esprit, mais moi, c'est mon oreiller qui m'inspire, là, tout de suite. :)

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Photo : schdig - Stock Xchng

Tweet

À lire aussi sur ce blog :

4 commentaires pour “Hadopi : j’attends toujours notre chevalier blanc”

  1. -|- reseaudespirates.net dit :

    Nous devons tous fédérer nos forces contre cette loi.
    Pouvez vous faire la promo de lereseaudespirates.net ?

    et faire signer le Pacte pour les libertés numériques ?

    A vous lire

    b



  2. -|- effigy dit :

    eh oui ! comme tu le dis tout cela montre bien qu'effectivement le p.s. ne fait que continuer son opposition systématique ; s'il y avait un réel engagement soyons certains qu'ils aurait envoyé un "cador" face à RRRosminet, à moins que martine aubry se soit encore planté dans les désignations :)
    une parenthèse, je sais combien tu les aimes : "une erreur de première bourde." il n'y aurait-il pas là comme un pléonasme? l'émotion sans doute à moins que tu ne fus à la "bourre" ?



  3. -|- Delphine Dumont dit :

    Réseau des pirates : Entendu. Je vais en faire un billet sur Ultra-Vite !. :)

    Effigy : Le P.S., en tant qu'appareil, semble effectivement rester dans l'opposition systématique. Mais des députés P.S. comme Patrick Bloche maîtrisaient parfaitement le sujet et se sont opposés avec beaucoup d'arguments largement pertinents.
    Pour la "première bourde", tu me crois si je te dis que c'était volontaire ?... Ok, je vais corriger, merci. ;D



  4. -|- reseaudespirates.net dit :

    Merci Delphine.

    Et n'hésitez pas à relayer, autant que vous pouvez. Des bannières sont téléchargeables ici http://reseaudespirates.org/content/promotion-line

    Envoyez moi un mail si vous voulez qu'on échange.

    Benoit



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2010 Redacbox