Ségolène Royal, la femme debout… derrière

Par Delphine Dumont, le 26 septembre 2009 | Politique-tac

Il y a quelques années, Ségolène Royal publiait un livre intitulé « La femme debout ». Cela voulait signifier qu'elle savait rester debout face à l'adversité.

Voire...

Ségolène Royal me donne plutôt l'impression d'être debout à la façon de la femme corrézienne qu'évoquait Jacques Chirac :

« Pour moi, la femme idéale, c'est la femme corrézienne, celle de l'ancien temps, dure à la peine, qui sert les hommes à table, ne s'assied jamais avec eux et ne parle pas »

Debout, oui, mais derrière, à servir ces messieurs.

L'épisode Mitterrand

Sous Mitterrand, Ségolène Royal a été une bonne petite groupie, une fidèle petite main (voir ses portefeuilles). Elle n'a pas particulièrement brillé, ni spécialement démérité. François Mitterrand était très fier d'avoir une jeune femme dans ses ministres, cela servait particulièrement son image.

Pour Ségolène Royal, cela n'a pas été le tremplin qu'elle a espéré. On se souvient plus de la médiatisation de sa maternité que de combats ou de lois. Les fans de Dorothée n'ont cependant jamais oublié qu'ils lui devaient la disparition de l'animatrice1.

L'épisode Hollande

Privée de son maître à penser, Ségolène Royal devint une "bonne épouse" derrière François Hollande. Jusqu'à leur séparation officielle, elle fut quasi-inexistante sur la scène politico-médiatique.

Couples d'autrefois - Photos Wisconsin Historical Society (Flickr)

La campagne présidentielle

Fin 2005, Ségolène Royal se lance dans la course à l'Elysée et cherche à incarner la Française moderne, libre et courageuse. On a eu droit à plusieurs épisodes comme le maillot de bain, la « saine colère » et bien d'autres du même acabit, tantôt comiques, tantôt effarants.

En fait de femme libre, on a appris assez vite que Ségolène Royal était (et est toujours) financée par Pierre Bergé, le milliardaire de gauche. Curieuse conception de vouloir incarner le féminisme moderne et d'être la danseuse d'un richissime homme d'affaires...

La défaite de Ségolène Royal à la présidentielle et ses suites

Depuis mai 2007, Ségolène Royal ne semble toujours pas avoir compris ni qu'elle avait perdu, ni qu'elle avait dû une grande partie de ses voix à l'anti-sarkozisme et non à ses qualités propres. Elle continue donc à marcher sur un mauvais chemin caillouteux sur lequel elle ne cesse de trébucher alors qu'elle se croit sur le sentier de la gloire, c'est ça, la voie Royal.

En un peu plus de deux ans, on assiste à une succession de nouveaux épisodes pour le moins surprenants, ce qui provoque l'essouflement de ce qui s'était "soulevé". Il y a eu le Zénith en 2008 qui a surpris par son côté "Big Bazar", ainsi que les gesticulations autour des élections au Parti Socialiste et sa célèbre commission de récolement.

En 2009, Ségolène Royal continue de jouer les stars, mais son agent a changé et se montre moins efficace dans le choix des scénarii. On a l'opposition à la taxe carbone qui lui vaut les foudres de Lang, Cohn-Bendit et Duflot. On a aussi le fameux épisode du site catastrophique sur lequel je ne reviendrai pas2. Vient ensuite la nouvelle fête de la Fraternité à Montpellier qui n'a rien à voir avec la version de 2008. Soi-disant par respect pour ceux qui souffrent de la crise. Mouais...

Ç'a été l'occasion d'un autre grand moment de rigolade sur Internet :

Je mentirais en disant que je n'ai pas ri en regardant cette vidéo, mais c'était assez secondaire. J'ai surtout été effarée de découvrir que ce fameux site a été conçu par le nouveau compagnon de Ségolène Royal : André Hadjez. Je ne sais pas grand chose de ce monsieur et comme il ne m'intéresse en rien, je ne creuse pas la question. En revanche, je le remercie pour ce qu'il nous révèle de Ségolène Royal : elle est et reste la femme debout mais derrière.

En effet, cet épisode de la vie de Ségolène Royal nous prouve qu'elle est capable de se comporter comme une débutante pour un homme, de renoncer à ses meilleurs conseillers pour un homme. Elle n'est absolument pas indépendante, elle est incapable d'avoir le recul nécessaire pour faire les bons choix et de séparer sa vie privée et sa vie professionnelle. Ici, les dégâts n'ont porté que sur un site web, qu'en aurait-il été si elle avait été élue présidente en 2007 ?

Contrairement à ce que certains pourraient croire, je ne me réjouis absolument pas de ce naufrage. Ségolène Royal est une femme. Comme toute femme médiatisée qui se merdoie dans les grandes largeurs, elle nuit aux combats féministes. Comment être crédible en entreprise après ça ? Les hommes ont bien de la chance de ne pas souffrir des boulettes des hommes en vue.

  • 1 : Cf : La trahison de Dorothée et Dorothée contre Ségolène. - remonter au texte
  • 2 : Mais vous pouvez trouver à lire chez PCINpact, LeFigaro.fr, L'Express, Europe1, 20Minutes, ITespresso, Rue89, Lâm et Korben. Était-il nécessaire d'en rajouter ? =) - remonter au texte

Photos : Wisconsin Historical Society sur Flickr (1 et 2)

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Lire aussi :

10 commentaires pour “Ségolène Royal, la femme debout… derrière”

  1. -|- Rikko dit :

    La vaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaache !

    C'est pas possib' ... elle t'as piqué ton Bounty... comment tu charges à donf' !

    La pauv' t'es drôlement dure avec elle quand même !

    Par soucis d'équité partisane (par Tisane ? la déesse de la Camomille ?)je me permettrais de comparer ce qui est comparable :

    - Prendre des propos un peu désuets du grand Jacques pour qualifier Ségo... C'est un peu le mariage de la carpe et du Kiwi ! J'dis ça j'dis rien... mais jle dis quand même

    - Dire que Mitterand l'a utilisé pour des raisons d'ego et de basse politique, sûrement... mais c'est pas sa faute à elle ! Et par ailleurs, rappelons à toutes fins utiles que ce même Miterrand que tu présentes comme un mysogine calculateur est le seul à nous avoir mis en place un premier ministre de sexe féminin.
    Sûrement encore de la basse politique me diras tu ?

    Peut être mais c'est toujours mieux que de rendre la gente féminine totalement pô crédible en politique avec notre ministre de la santé !

    - Ségolène est financée par un homme riche !!! HOUUUUUUU! Tu préfères peut être les financements occultes, les dessous de table et les éminences grises comme au bon vieux temps du RPR ... Ok why not !

    - Elle a fait un score uniquement grace à l'anti sarkozisme... Alors là... Bravo... Le nombre d'anti Sarkozy viens de grimper en flèche... Elle etait quand même le candidat du PS, où il n'y a pas que des anti-sarkosites; un exemple : Eric BESSON !

    - Tu lui reproche d'essayer des trucs pourris... Ben ouais, mais au moins elle essaye des trucs... c'est maladroit parfois, suicidaire souvent, mais il vaut peut- être mieux essayer quelquechose que de rester sur son cul à dire " Les méchants c'est les autres et puis c'est tout !"

    - Mais là par contre, te mettre les quarantenaires dans la poche en rappelant qu'elle est la cause du départ de Dorothée qui a bercé notre enfance... Le coup est tellemnt que tu vas lui péter un talon !



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    J'en avais encore largement sous le coude mais je n'ai voulu aborder que le côté "femme soumise". Je n'ai pas été dure du tout. Si j'avais voulu être dure, il ne resterait même pas des miettes, tu aurais même oublié son nom.

    Le reste de tes arguments ne tient pas puisque tu déformes mes propos. Mais ça ne fait rien :

    1. J'ai l'habitude ;
    2. Tu restes mon pirate préféré.

    =)



  3. -|- Rikko dit :

    Je ne déforme pas tes propos, je les sublime (je la sait accessible à la flatterie !)

    Mais bon... toi qui te plaint d'une certaine forme d'anti sarkozisme primaire et chnronique... Tu veux pas lui lui lâcher les tongues à Sego ?

    Et comme je suis ton pirate préféré (encore que je ne sache pas si tu en connait plus d'un... ce qui devrait me renvoyer à mon humilité naturelle !) c'est sans rancune et sans haine que je t'envoi plein des bisous que tu déposeras sur toi même à ta convenance.

    ouala ouala !



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Un billet tous les 4 mois, de l'acharnement ? ^^



  5. -|- Rikko dit :

    Tu vois ! C'est quoitesse que je dis !
    De l'acharnement !
    =)

    (sinon, regarde dans ta boite à spam au cas où !)



  6. -|- effigy dit :

    @rikko:
    c'est quoi chnronique, un nouveau virus ?
    quant à mitterrand nommant un premier ministre feminin rien à cirer, faudrait des tests genre l'athlète sud-africaine pour le déterminer.
    sinon delphes, un ségo-bashing tout les 4 mois, tu nous fais vraiment languire alors qu'il y aurait matière à en faire un par semaine au bas mot, mais bon d'autres s'en chargent.



  7. -|- Rikko dit :

    Viser coyotte...

    FEU !

    A plus coyotte !



  8. -|- Delphine Dumont dit :

    Effigy : Je préfère parler de choses plus intéressantes. ;)



  9. -|- Rikko dit :

    Et pourtant tu en parles...

    Donc, nous sommes face à un cas de dédoublement de personnalité par cycle...

    Tous les quelques moi tu parle de choses que tu considère comme ininterressante ... bizare



  10. -|- Delphine Dumont dit :

    Je trouve intéressant que Ségolène réussisse un spectaculaire coup de pute et tout aussi intéressant de savoir qu'elle, qui se présente comme l'incarnation de la Française moderne, se révèle être une femme soumise. Pour le reste, bof.
    Pas de schizophrénie à cet étage.



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2009 Redacbox