Journée contre les violences faites aux femmes

Par Delphine Dumont, le 25 novembre 2009 | Tous concernés

Aujourd'hui, vous ne devez ni frapper, ni insulter, ni violer une femme. Si vos nerfs sont trop à vif, frappez un mec. Ou un gosse. Mais pas une femme. Attendez demain.

Encore une journée spéciale. Une journée pour se donner l'impression d'agir. Une journée pour donner un marronnier aux pisse-copies. Une journée pour se rappeler que tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de celui qui partage sa vie. Bien sûr, on ne compte pas les suicides provoqués par un viol ou toute autre agression. Putain ! S'il faut commencer à trier les petites et les grosses, on n'est pas rendus !

La violence sur les femmes vient de partout. N'être présentes dans les médias que sous la forme de bombes siliconées, c'est une violence. Ne pas pouvoir finir une phrase dans un débat public, c'est une violence. On n'en meurt pas. Les coups, c'est plus efficace, c'est sûr. Un "ma ptite dame", ça ne tue pas, ça te rappelle juste que tu es une merde et que tu ferais mieux de retourner dans ta cuisine.

Il n'y a pas de milieu social préservé de cette violence. Tu peux te faire insulter par un Berlusconi comme tu peux te faire frapper par un Ernst-August de Hanovre. Tu peux te faire agresser dans un beau quartier tout comme dans le métro. Il n'y a pas d'endroit sûr.

Au bureau, à la maison, dans la rue, le sexisme et la violence peuvent être n'importe où. Mais ils ne sont pas partout. Alors, aujourd'hui, je voudrais surtout dire à tous les hommes qui m'ont traitée, me traitent et me traiteront avec respect : MERCI ! :)

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

P.S. : Comme il est toujours bon de s'informer, je vous mets quand même la page de l'ONU :

  • Journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes.

Oui, c'est celle de 2008, mais je n'ai pas entendu dire que la condition des femmes se soit formidablement améliorée depuis un an.

Lire aussi :

10 commentaires pour “Journée contre les violences faites aux femmes”

  1. -|- Rikko dit :

    Pas de quoi !

    Mais respires tu vas nous fzaire une rupture d'anévrisme de la plume !

    Mais... c'est vrai ? On peut taper les enfants ? tu peux citer tes sources ?



  2. -|- Chocaccro dit :

    Ben oui, la loi (ou l'amendement, à vous de choisir) contre la fessée n'est pas encore passée que je sache !

    Mais attention, aujourd'hui on ne frappe que les garçons, pas les filles !



  3. -|- Delphine Dumont dit :

    Voilà ! Rappelons qu'il y a un pré-requis : il faut être le parent, voire le grand-parent de l'enfant. Sinon, ça pas marche.



  4. -|- Rikko dit :

    Ok merci pour ces précisions...

    Donc je me dois de tabasser ma fille* comme platre avant que la loi ne passe...
    Qu'est ce qui faut pô faire pour rester dans la légalité !

    Sinon dans la catégorie des pamarches : Bonne pas fête Delphes ! (Ouaip c'est aujourd'hui)

    (* ben ouais, c'était interdit hier pour les filles... A partir de dorénavant c'est ok !)



  5. -|- Delphine Dumont dit :

    Ah non pas tabasser, juste fesser. Il y a un autre pré-requis : elle doit l'avoir mérité. Par exemple, elle a pris la voiture pour aller dealer en banlieue. Ou alors, elle a saboté des lignes TGV avec Bertrand Cantat. Ou alors, elle a castagné des femmes avec Maxime Gremetz. Ou alors, elle fait de la propagande FN. Enfin, tu vois, les bêtises courantes des gamins, quoi...

    Et pas merci encore ! ;D



  6. -|- Rikko dit :

    CDB !

    Encore une liberté dont je ne pourais pô profiter...

    Ma fille ne fait rien de tout ça... enfin j'espère !

    Mais ... j'y pense... Du coup, voilà un job qui pourrait relancer l'économie française !

    "Volontaire pour la fessée", afin de laisser se défouler les accros en toute légalité...

    Sinon, il vont aller donner leur sous outre manche où la fessée est non seulement autorisée, mais est même erigé au rang d'art !

    Spanking yer wife a day keeps the doctor away !

    (au cas ou votre épouse est medecin... of course!)



  7. -|- Delphine Dumont dit :

    Tu vois, il n'y a pas qu'en France qu'il y a des pré-requis. Peut-être faut-il attendre la nuit de la fessée pour se défouler ?



  8. -|- Rikko dit :

    Merci pour ce grand moment d'érotisme !

    Moi la cotte de maille tous de suite ça me met en émoi !

    Mais dans le cadre des célébrations, je préfère la fête nationale du slip !

    Bon... c'est pô demain... on a le temp de se préparer !

    Et en plus, c'est pas incompatible avec la nuit de la fessée ! Juste c'est un amorti de la main ...

    Ooops... J'ai peur d'avoir lancé un sujet polémique...



  9. -|- Delphine Dumont dit :

    Et puis, c'est bien, on s'est même pas éloigné du sujet...



  10. -|- Rikko dit :

    Non... je suis sur que Thierry Henri... (merde je l'ai dis!)a une femme aussi.

    Le fait qu'elle aime ou non la fessée relève de la sphère privée... On peut seulement dire et c'est tant mieux pour elle qu'il soit adroit de ses mains !

    Mais, je le répète, il ne s'agit pas de polémique... juste d'une mise au point pour dire que ce n'est pas parce qu'on est femme de footbaleur qu'on mérite des coups de pieds au c**

    Je ne vois pas en quoi on s'éloigne du sujet !



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2010 Redacbox