Twitter, Facebook et la vie privée

Par Delphine Dumont, le 22 janvier 2010 | Internet

Il était une fois, dans la ville de Foix, une marchande de foie qui utilisait Facebook. Elle se dit « Ma foi, c'est la première fois et la dernière fois que j'utilise ça ! ». Que reprochait donc la marchande de foie à cet outil ? Rien ou presque : simplement le fait que le monde entier savait qu'elle portait un soutien-gorge rose et bleu.

En effet, le dernier buzz à propos de Facebook a porté sur l'opération "Dis-moi la couleur de ton soutien-gorge". De là, les réflexions ont dérivé sur la perte de pudeur et d'intimité due aux réseaux sociaux. Twitter s'est mangé une claque au passage et pourtant il n'avait rien dit, lui. Même pas juste.

L'affaire semble entendue, les réseaux sociaux nous poussent à nous déshabiller : le retour du grand vilain ninternet.

L'impudeur serait en ligne et en ligne uniquement

Je ne parle pas seulement d'impudeur physique mais d'une impudeur totale. On dit tout à tout le monde : ses problèmes de poids, de cœur, de foie, de sous, de boulot, tout ! Qui va le lire ? Généralement, très peu de gens, le manque d'intérêt des discours n'attire pas les foules.

Par contre, parmi ces quelques lecteurs, on peut trouver le proviseur du lycée, l'employeur, la famille, les voisins, etc., etc. Quelles seront les retombées de ces révélations s'inquiètent les grands penseurs des vieux médias. De Frédéric Taddei à Franz-Olivier Giesbert, ils glosent et ironisent sur ces inconscients qui parlent de leur viol comme du dernier titre de Britney Spears. Ah ces grands esprits... Toujours là quand on a besoin d'un avis ! :')
Et même quand on en n'a pas besoin. :')

Poupées déshabillées - Photo : vierdrie (Stock Xchng)

Delarue, Dumas, Sabatier, Foucault et autres, non ?

Pourtant, l'impudeur médiatique a commencé bien avant l'ère de l'Internet grand public. Depuis des années, la télévision française s'efforce de déshabiller des victimes qu'elle attire comme la lumière attire les papillons.

Devant quelques millions de personnes, madame Cornu raconte comment son mari a cumulé les aventures pendant des années alors qu'elle le croyait exemplaire. Sur la chaîne concurrente, c'est Cindy qui se déshabille pour prendre sa douche, toujours devant une foule scotchée à son écran bleuté.

Oh bien sûr, nos grands penseurs ont condamné cette impudeur... avant d'écrire un livre où ils détaillaient par le menu leur difficulté à digérer le foie de veau qui leur rappelle leur grand-mère acariatre.

Rien de nouveau sous le soleil, une fois de plus

Encore une fois, on constate que le grand vilain Internet ne fait que copier la grosse vilaine télé qui, elle-même, ne fait qu'imiter les gros vilains éditeurs, c'est à dire faire du beurre avec l'impudeur générale. Alors, pourquoi le vilipender ainsi ?

Internet est un nouveau média, tout va très vite. Il faut des heures entre le moment où le journaliste signe son article et celui où son lecteur le découvre chez son buraliste. En ligne, ce n'est qu'une question de minutes. Si l'article présente un intérêt particulier, qu'il soit très bon ou très mauvais, qu'il offre un point de vue original ou des informations inédites, Twitter et Facebook vont s'en faire l'écho immédiatement.

L'effet boule de neige express est extrêmement récent. Il est impressionnant donc un peu effrayant. Quelle bonne opportunité d'en parler avec toute l'assurance qu'apporte l'ignorance !

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Photo : vierdrie - Stock.Xchng

Tweet

À lire aussi sur ce blog :

6 commentaires pour “Twitter, Facebook et la vie privée”

  1. -|- Rikko dit :

    Mouais, ceci dit, il ya aussi des polémique autour de l'utilisation des infos recuiellies par les réseaux sociaux...

    Quand à l'effet boule de neige dont tu parles fort bien, il est de saison !

    Je ne sais pas si tu as entendu parlé de la facebookeuse qui c'est fait assignée par sa baby sitter... ça aussi c'est éloquant !

    Donc sur nenette comme ailleurs, pour vivre heureux, vivons caché !

    Maintenant si l'unique objectif de ton billet c'est que je t'envoi des photos de moi à poil, c'est non !



  2. -|- Rikko dit :

    uh ??? il est où mon comm ???



  3. -|- Rikko dit :

    grrrrrrr



  4. -|- Rikko dit :

    Cool je suis sorti de la trapaspam !



  5. -|- Delphine Dumont dit :

    Les archives des vieux médias gardent aussi de très nombreuses traces qui sont peu ou mal étiquettées. Les recherches y sont difficiles quant au droit à l'oubli, il n'est même pas envisageable. Les morgues des journaux sont d'ailleurs des lieux passionnants. Si on aime l'archéologie de l'information, bien sûr. :)

    Pour les photos de toi à poil, ça va aller, je te remercie. Je les ai déjà depuis longtemps. Tu crois que la Présidente du WWW embauche un directeur de campagne sans se renseigner un peu ?



  6. -|- Rikko dit :

    ooops ...

    coquine !

    =)



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2011 Redacbox