Tous pourris !

Par Delphine Dumont, le 26 février 2010 | Politique-tac

Si je vous dis « tous pourris », vous pensez immédiatement à quoi ? Il y a de grandes chances que ce soit aux politiciens. Quelques uns d'entre vous y rajouteront les banquiers ou les grands patrons, mais l'association de ces mots est évidente pour beaucoup d'entre nous. Évidemment, les hommes politiques s'en plaignent. Et font tout pour le mériter.

Les campagnes électorales sont l'occasion de coups bas, de démonstration de mesquineries, de vacheries, d'égoïsme, de trahisons, etc. Quand il s'agit d'élections locales, les candidats se connaissent particulièrement bien, même s'ils font souvent semblant de se découvrir, ils savent où et comment frapper pour que ça fasse mal, et la direction du parti a du mal à conseiller tous ses candidats.

L'affaire Soumaré

Francis Delattre et Axel Poniatowski ont fait état d'un passé judiciaire chargé pour Ali Soumaré. On ne sait pas trop ce qui est vrai de ce qui est faux dans cette histoire. Le P.S. n'a pas nié, il s'est contenté de s'offusquer que ce soit révélé. Il semble qu'il y ait du vrai (dont une condamnation très récente) et du faux (homonymie dans un cas).

Quelle que soit la proportion de vrai et de faux, je déplore qu'un candidat au passé judiciaire lourd et récent puisse être choisi comme le représentant des cités tout en cachant ses fautes. Bien sûr que chacun a droit au pardon et à prouver sa rédemption, mais ce n'est pas ce qu'a fait Ali Soumaré. Il a caché ses ennuis judiciaires et continue à ne pas les assumer.

On peut très bien pardonner quelqu'un qui continue à nier ses fautes, mais ça aide quand il les reconnait. On peut avoir commis des délits dans sa jeunesse et avoir compris ensuite que la politique était plus efficace pour changer les choses, ça n'a rien d'incompatible, c'est même intelligent. Cependant, c'est plus crédible quand il n'y a pas de condamnation récente, ni de négation de ce passé.

La dénonciation

Évidemment, je déplore cette dénonciation de Delattre et Poniatowski, c'est tout ce qu'il y a de plus mesquin. Ça nous éclaire sur la personnalité de Soumaré mais ça montre aussi un visage bien laid de l'opposition UMP en Île-de-France.

En plus, Delattre et Poniatowski semble avoir copié sur Sébastien Pietrasanta, le maire socialiste d'Asnières, qui avait eu un comportement insultant envers le candidat UMP Zouhair Ech-Chetouani (cf cet article de Libé : «Caïd», le mot qui coûte cher à l’élu). Cafteurs et copieurs, rien de glorieux.

Pomme pourrie - Photo : dimitri_c (Stock Xchng)

Œuf, poule, on s'en fout

Que ce soit la dénonciation, les réactions stupides du P.S., les cachotteries de Soumaré, rien de tout cela ne grandit la classe politique. Il ne manquait plus qu'un gros tas de caca par dessus, Vincent Peillon s'en est occupé.

Voyez-vous, Vincent Peillon n'a rien à faire en ce moment. Plutôt que de s'intéresser aux débats à Strasbourg ou Bruxelles, il préfère passer le temps de son mandat de député européen à la lecture de vieux faits divers comme il l'a déclaré hier sur LCI. Il précise même que ce n'est qu'après la lecture de l'article qu'il a cherché les noms. On admirera sa passion pour l'information, même si on déplore un peu qu'au lieu de remplir son mandat de député européen, Vincent Peillon préfère enquêter sur des faits divers vieux de 45 ans.

Donc, après que le P.S. ait joué les vierges effarouchées et se soit indigné comme un poissonnier à qui on dirait que son poisson n'est pas frais, on a donc l'un de ses représentants qui en remet une couche.

Tous pourris !

C'est un concours à celui qui donnera la pire image de la politique ou quoi ? Déjà, Anne Hidalgo et sa photo de Valérie Pécresse (dormant ou envoyant un SMS, ça reste à déterminer), ça n'avait rien de glorieux (mais rien de dramatique non plus).

En ce moment, par contre, c'est le grand concours de catch dans la boue.

Donc, je sens monter la colère et je vais me fâcher tout net :

« Putain de merde ! On traverse une crise grave, c'est le moment ou jamais de se montrer adulte et de se serrer les coudes. Les Français sont inquiets pour leur avenir, pour leurs enfants, pour leur santé. Et vous, messieurs les politiques, vous jouez à quoi ? Au plus con ! Ça suffit ! Fin de la récré ! Merde ! »

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Lire aussi sur le sujet :

  • Soumaré
  • Le PS présente-t-il un délinquant en Ile-de-France ?

Photo : dimitri_c - Stock Xchng

Tweet

À lire aussi sur ce blog :

5 commentaires pour “Tous pourris !”

  1. -|- Chocaccro dit :

    J'aime beaucoup ta conclusion :-)



  2. -|- Jean Meyran dit :

    A titre strictement personnel, pour un combat de catch dans la boue, je préfère Hidalgo vs Pécresse que Peillon vs Ponia. Il fallait que cela soit dit !

    Sur ce, bonne journée
    @jmeyran



  3. -|- Delphine Dumont dit :

    Chocaccro : Merci ! ;)

    Jean Meyran : Et tu mises sur qui ? ;)



  4. -|- Jean Meyran dit :

    A vrai dire, je m'en moque du vainqueur du match (d'autant qu'en IdF, c'est plié) mais je prendrais bien une petite video;-)



  5. -|- effigy dit :

    "Il précise même que ce n'est qu'après la lecture de l'article qu'il a cherché les noms."
    et en plus il nous prend pour des cons!
    certes on dit que les français ont la mémoire courte, mais là, depuis que je suis en age de suivre les news j'entend parler régulièrement de ce passé "trouble" et de l'épisode occident de Patrick Devedjian et Alain Madelin.
    pas dur on nous l'a ressorti à presque chaque élection.
    le ps si prompt à évoquer les présomption d'innocence et le droit à la rédemption nous offre là un parfait exemple de son manque d'objecti(f)ité.
    bon tu me diras c'est normal, dans partialité il y a "parti". :)



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2010 Redacbox