2012, la machine à perdre est lancée !

Par Delphine Dumont, le 2 août 2010 | Politique-tac

Un article de Dominique Reynié, paru dans Le Monde d'aujourd'hui, annonce une débacle pour l'UMP en 2012. C'est tout à fait vraisemblable.

La machine à perdre tourne à plein et les réserves de voix se réduisent jour après jour.

Et pourtant, l'indigence de la gauche pourrait lui offrir cette victoire…

Eurovision 2012 ?

L'Eurovision coûte cher à organiser et ne peut rien rapporter à un pays aussi touristique que la France. C'est pourquoi, chaque année, nous envoyons un kit défaite composé d'un chanteur potable et d'une chanson merdique (ou l'inverse), sans chorégraphie, ni costume corrects, pour ne pas prendre de risques. Ça marche super bien, on perd tout le temps ! Je suis sérieuse, la défaite y est vraiment désirée.

Quand je vois les cheminements du PS et de l'UMP, je me demande si, en avril 2012, on ne va pas entendre « Untel, trois points ; Untel, three points ». L'illusion est troublante…

Les Verts et le FN, par contre, contrairement aux pays baltes à l'Eurovision, ne veulent surtout pas gagner non plus. Ils n'ont pas les moyens de gouverner et seraient contraints à des alliances humiliantes. Le rôle des extrêmes est de rester dans l'opposition avec juste assez de voix pour exister.

2012, la machine à perdre est lancée ! (photo : Legofenris)

Ne quittez pas le PS va bientôt vous répondre…

Certaines administrations et hotlines sont championnes du monde de l'attente au téléphone. Chaque minute, une voix féminine interrompt Vivaldi pour vous faire croire que votre bon accueil est capital pour votre correspondant. Visiblement, ça a dû inspirer le Parti Socialiste qui a repris la même démarche.

En 2007, le PS n'avait déjà pas de programme et la gauche n'a fait des points qu'en se focalisant sur l'anti-sarkozisme. Trois ans plus tard, il suffit de voir la page "Nos idées" sur le site officiel du Parti Socialiste pour voir que rien n'a avancé. On est toujours dans la déclaration d'intention sans rien d'abouti.

Oh, je sais, il y a une colonne de gauche sur cette page. On pourrait, parait-il, cliquer sur ces liens pour avoir les idées. Je l'ai fait mais ce n'était que de l'agrégation de contenus. À ce compte, Google Actu est un programme politique. Je suis une professionnelle du contenu web, je salue la beauté de la réalisation en trompe-l'œil mais je déplore l'inanité de ce contenu. En tant qu'électrice, je suis sidérée par ce néant absolu.

Le Parti Socialiste offre un boulevard à Sarkozy

Le Parti Socialiste souffre d'un manque de leader, d'un manque de souffle, d'une profonde remise en cause, toutes ces choses me paraissant liées, d'ailleurs. Il ne donne pas l'impression de lutter pour une victoire en 2012, offrant un large boulevard à Nicolas Sarkozy.

Il faut croire que ça l'enivre puisqu'il conduit les yeux fermés en disant n'importe quoi. Résultat : on n'arrive plus à le suivre.

Et ce sera le sujet de la suite de ce billet : « À l'UMP, la vigie est saoule ».

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Tweet

À lire aussi sur ce blog :

Un commentaire pour “2012, la machine à perdre est lancée !”

  1. -|- Rikko dit :

    Chouette !
    Une image star wars !



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2011 Redacbox