DSK K.O., et la France dans tout ça ?

Par Delphine Dumont, le 17 mai 2011 | Général

Quand l'annonce de l'arrestation de DSK est tombée sur Twitter, il y a eu une période de fièvre générale. Les informations et les plaisanteries se déversaient en un flot ininterrompu, c'était assez excitant. On sait aujourd'hui que l'on s'achemine vers un procès et donc qu'il faut laisser la justice américaine suivre son cours.

On entend beaucoup parler de l'impact de cette affaire sur l'image de la France. Ça, ça me donne envie de rire. Mais rire jaune.

Tout d'abord, je tiens à dire que mes pensées accompagnent la plaignante qui va subir toute la curiosité des avocats de DSK et de la presse, après avoir, apparemment, subi une agression sexuelle violente. Les mois à venir vont être particulièrement difficiles pour elle.

France, pauvre France !

L'affaire DSK ruinerait l'image de la France, paraît-il. Moui...

La France reste dans l'esprit des étrangers, un joli pays où il fait bon vivre. Les Français, par contre, ils avaient déjà une image de connards désagréables et cradingues, ça pourrait difficilement être pire.

Quand j'étais enfant et que je voyageais à l'étranger avec ma mère, elle nous répétait souvent, à ma sœur et à moi :

« Souvenez-vous que vous représentez la France à l'étranger. Tout ce que vous faites, c'est la France qui le fait. »

Honnêtement, au début, ça me passait très au-dessus. J'acquiesçais sagement et, comme je n'étais pas du genre à me curer le nez en public ou à voler les sacs des grands-mères, je continuais ma vie de petite fille.

Un jour, j'ai mesuré toute la portée de ces paroles. Dans un bed&breakfast où je demandais une chambre, la propriétaire s'exclama soudain :

« Vous êtes française ?? Mais vous êtes polie !!» 

Là, j'ai eu mal au patriotisme.

Drapeau français - Photo : Alexandre Vialle (Flickr)

Ceux qui vandalisent vraiment l'image de la France

C'est vrai que l'image de la France ne sort pas grandie de cette affaire, mais ce n'est pas DSK qui lui fait le plus de tort.

Quand, sur France2, Harlem Désir affirme qu'en France, on respecte la présomption d'innocence, sous-entendu pas comme ces sauvages des Etats-Unis, sait-il à quel point il les insulte ?

Quand Bernard-Henri Lévy prend la plume pour pondre un texte minable exigeant le rétablissement des privilèges abolis par la Révolution, il nous fait passer pour des abrutis.

Quand Jack Lang affirme qu'il n'y a "pas mort d'homme", il donne des Français l'image d'hommes des cavernes.

Ce sont eux qui me font vraiment honte. Les Américains sont capables de faire la différence entre un criminel français et le peuple français. Par contre, quand les voix de la France n'expriment que suffisance, xénophobie et machisme, on comprend que certains s'essuient les fesses avec notre drapeau.

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Photo : Alexandre Vialle - Flickr

Je vous recommande ces articles sur le sujet :

  • The French Elites' Reaction To The Dominique Strauss-Kahn Affair Is A National Embarrassment par Pascal-Emmanuel Gobry
  • Un justiciable comme un autre… Tout condamné à mort aura la tête tranchée par Jules
  • DSK, ce qu'on dit de la plaignante par Olympe
Tweet

7 commentaires pour “DSK K.O., et la France dans tout ça ?”

  1. -|- lossendae dit :

    Question connard, les américains n'ont rien à nous envier.

    Pour connaître une femme de chambre d'un grand hotel parisien (no pun intended), ses pires clients sont américains, crade et bordélique au possible.

    Et TRES bruyant.

    Ses meilleurs clients étaient ceux qui venaient des émirats, et pas que pour le pourboire.

    Depuis Chirac et l'Irak, dès que les américains on l'occasion de pratiquer le french bashing, ils ne se gênent pas non plus, ils y prennent même un plaisir certains.



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Justement ! Au lieu de se vautrer dans la boue, on ferait mieux d'être un peu dignes, non ? ;)



  3. -|- effigy dit :

    @lossendae ayant travaillé en hôtellerie pas mal de temps j'ai pour ma part entendu bien d'autres sons de cloches, mais surtout entendu le personnel faire moulte reflections sur les hôtes étrangers et jamais bien tendres.
    @delphes, berlusconi en italie n'a jamais fait diminuer l'admiration de visiteurs de florence, les nombreux scandales britanniques n'ont pas non plus diminués la frénésie de carnaby street; donc je ne me fait pas trop de soucis pour l'image de notre beau pays, bourgogne y compris :-)



  4. -|- Rikko dit :

    On a l'image qu'on mérite !

    à l'étranger et en France aussi !

    Ce que tu as vécu dans ton B&B, je le vis assez régulièrement dans nos belles régions de France. A tel point que j'en suis assez surpris quand on me dit que je ne suis pas parisien parce que je suis "sympa", ou "pas fier", ou "fréquentable", j'en passe et des meilleures.

    J'ai même eu droit à "t'es pô un vrai" qui ne demandais qu'à être suivi d'un "tout fout le camp ma bonne dame"... Comme quoi les clichés jaunissent mais ont la peau dure !

    Si l'image générale est l'affaire de tous, elle est surtout l'affaire de chacun. (waouw, ça c'est de la belle formule creuse ou je ne m'y connais plus !!!)

    Je suis d'accord avec l'OD (Optimisme Delphéen trademark)qui nous invite à ne pas nous vautrer dans la fange de l'imagis horibilis dont le français bénéficie dès qu'il traverse sa frontière (on se déteste entre nous, c'est pas pour être aimé des autres... non mais !).

    Par contre, en matière de "dignité", je trouve que c'est probablement un terme mal choisi. Ce que nous appelons dignité est souvent pris pour de la froideur hautaine...

    Soyons donc un peu plus respecteux des autres que respecteux de notre propre image glacée. Soyons décontracté du gland !

    ...Bon peut être pas au point de DSK, mais d'un autre côté, la réputation de french lover est aussi une image d'Epinal (88000) que nous nous devons de maintenir...

    (merci d'arrêter les gérémiades sur la "pôv soubrette", on dirait du Balzac, dis toi que son avenir social est assuré avec le pognon qu'elle va toucher grâce à cette affaire, en indemnités, produit dérivés, bouquins, sex tape and C°, c'est ça aussi le rêve américain!)

    @ Effigy : Bourgogne prend un "B" majuscule espèce de toi ! Ainsi que Berlusconi qui ne la mérite pas et que Florence qui est m'a-t-on dit bougrement callipyge. Par ailleurs, c'est qui cette Florence que tous le monde est dedans ?

    @ Lossendae : Oui les américains sont de gros crétins incultes et vulgaires, cela ne change rien au fait qu'ils sont capable d'emmerder 99% de la population mondiale si ils en on envie !... Et par ailleurs ils ne sont pas tous comme ça, j'en connais même de très fréquentables, mais je ne donnerais pas de noms!

    Ce qui n'empêche que : http://youtu.be/slKNd22GGaQ



  5. -|- Delphine Dumont dit :

    Eff' : Je ne suis pas inquiète pour l'image de la France, ni pour celle des Français. Je voulais juste souligner l'attitude de ces gens qui s'inquiètent de l'impact de l'affaire DSK tout en l'aggravant. :)

    Rik' : Oui, mais toi, tu n'es pas un Parisien, tu es un pirate. Et tu as complètement raison pour le respect. :)

    (oui, moi aussi, je donne dans le diminutif)



  6. -|- Rikko dit :

    Ouais ben faudrait que ça cesse les diminutifs, parce qu'autant "DELPHES" ça donne de la classe, de l'élégance classique, une chic fou et de l'oraclitude du propos; autant Rik' ça fait chanteur à minette des années 80, pour le pô dire baltringue de bistrot !

    Et je suis un PP !
    Non, pas un pépé, je ne suis pô tout jeune, mais quand même!
    Non, pour une fois ce n'est pô une référence à puzzle pirate...
    Je suis un Pirate Parisien ! (Piratus Parisii pour la classification ornithologique)



  7. -|- Anthony dit :

    Je découvre ce blog grâce à Facebook (networkblogs) et je viens de lire quelques articles.

    Bien entendu, en tant que socialiste, je me suis arrêté plus particulièrement sur ce billet et sur le précédent concernant DSK.

    J'avais pour ma part, et cela n'engage que moi et pas le reste de ma section, commencer à me positionner pour le patron du FMI. Je fais totalement abstraction du pognon amassé par le personnage (grâce à sa femme en particulier). Son carnet d'adresse, sa vision de l'économie moderne auraient pu nous permettre de définir une route, un horizon pour redresser la barre de la France.

    Tout s'est brisé juste pour un coup de b***e. Il risque de tomber par là où il avait toujours pêché.

    Le pouvoir à quelque niveau politique que ce soit, fait toujours penser à nos hommes politiques qu'ils sont au dessus des lois. C'est ce dernier point qui me gêne plus particulièrement. Et je ne parle pas que de sexe. Les petits arrangements entre amis me font honte : sexe, biens immobiliers, infractions routières...

    Je ne parle pas ici de l'image de la France car l'image de n'importe quel pays n'est pas liée à une minorité d'hommes ou de femmes. C'est sa population dans son ensemble qui fait l'image d'un pays (effectivement, nous sommes râleurs, voire très cons parfois, mais combien d'étrangers souhaiteraient venir vivre chez nous).

    Laissons le temps de la justice et en attendant, je cherche qui parmi les socialistes pourra dignement nous représenter, représenter la france?



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2011 Redacbox