Mademoiselle ne me vexe pas

Par Delphine Dumont, le 27 septembre 2011 | En bref

C'est le combat de certaines féministes : faire supprimer le « Mademoiselle » des formulaires et, si possible, le gommer, l'effacer, le faire disparaître à tout jamais.

Ces féministes reconnaissent qu'il y a des combats plus urgents et plus importants, mais elles y consacrent quand même de l'énergie et du temps. Je le respecte mais la motivation de ce combat me semble incongrue.

Je cite :

« Implicitement, on vous dit que vous n'êtes pas finie tant que vous n'êtes pas mariée » [Laurence Waki, auteure du livre Madame ou mademoiselle ?]

J'attends avec une certaine sérénité celui qui viendra me dire que je ne suis pas finie...

Indication de pure forme

Si on indique "Madame" alors qu'on est célibataire, aucune horde vengeresse ne viendra frapper à votre porte pour vous apprendre à cocher la bonne case. Si, si, je vous jure ! On peut aussi indiquer "Mademoiselle" alors qu'on est mariée. Et pourquoi pas ?

Avez-vous remarqué, d'ailleurs, que sur les formulaires administratifs, on vous demande de cocher la case du titre de votre choix (Madame ou Mademoiselle) et la case de l'état civil (célibataire, mariée, divorcée, c'est compliqué) ? Notez bien qu'il n'est pas écrit "pas finie, mariée, répudiée ou instable", ça me parait un point important à noter.

Autre remarque, les actrices se font appeler "Mademoiselle" sans qu'il y ait le moindre rapport avec leur état civil. C'est un hommage à leurs prédécesseures. Quelqu'un a dit aux actrices qu'elles n'étaient pas finies ?

Flatteuse appellation

J'aime bien qu'on m'appelle "Mademoiselle" malgré mes deux enfants et le fait que je n'ai plus 25 ans (plus officiellement du moins). Je n'entends pas "Pas finie", j'entends "toujours jeune et séduisante". Oui, je suis faible et sensible à la flatterie, je ne suis qu'humaine.

J'aime bien que l'on serre la main à ma fille en lui disant "Bonjour mademoiselle", elle se sent flattée d'être reconnue comme une grande. J'imagine mal qu'on lui donne du "madame", je pense que les gens seraient obligés d'avoir recours à des substitutions comme "Miss" ou "jeune fille". Quel serait le gain ? Pire ! Nous ne sommes pas à l'abri d'une formule maladroite...

Laissez-moi ma culture !

Entre la suppression de "Mademoiselle" et celle du repère temporel "avant ou après J.C.", le politiquement correct commence à me brouter sévèrement la sérénité.

Quand je constate qu'aujourd'hui, on n'ose plus dire "Noir" pour une personne dont la peau est brune et qu'on utilise "black" à la place, je crois qu'il n'est plus utile de montrer toute la bêtise du politiquement correct. Et je ne vous parle même pas du "technicien de surface" pour l'homme d'entretien !

Il y a plein de vrais combats à mener contre la pauvreté, les discriminations, la violence, la malhonnêteté, la maladie, etc. À bon entendeur, salut ! Et lâche ma sérénité, s'il te plait !

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Tweet

À lire aussi sur ce blog :

18 commentaires pour “Mademoiselle ne me vexe pas”

  1. -|- couliine dit :

    je suis d'accord...pas mieux a dire
    on pourra abolir le mademoiselle quand il n'y aura plus d'autres combats pis d'abord pourquoi ne pas abolir le madame...et laisser le mademoiselle:p



  2. -|- doeorama dit :

    Et pourquoi pas "technicienne génitale" à la place de prostituée?



  3. -|- Serge K. Keller dit :

    Intéressant, je viens de voir passer l'argumentaire opposé ici: https://plus.google.com/u/0/116994657258031253026/posts/LfeyTNQUfeK C'est dans l'air du temps, décidément.

    Je trouve intéressant de voir les deux points de vue, même si je ne vais pas prendre parti ici. Ce n'est pas mon opinion d'homme qui compte, c'est vos préférences respectives en tant que femmes!



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Couliine : Excellente idée ! Le "madame" sous-entend une inféodation au mari, supprimons-le ! :)

    Doerama : Tant qu'on y est, pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? ;)

    Serge : J'imagine à quel point ça peut être complexe pour toi comme pour beaucoup d'autres ! Je pense que se braquer pour un titre révèle une souffrance qui n'a pas grand chose à voir avec ce titre. Quand on est sait qui on est, quelle importance qu'on nous appelle "madame" ou "mademoiselle" tant que le respect est là ? Et, venant de toi, je ne doute pas qu'il y soit. :)



  5. -|- couliine dit :

    Madame...Mademoiselle.. a vrai dire je m'en fout ça compte pas pour moi a vrai dire...et ça n’enlève en rien la femme que je suis...quand j’étais mademoiselle on m'a appelé madame et parfois j'ai droit a du mademoiselle maintenant
    ça ne change rien à la personne et à la femme que je suis...du moment qu'on ne m'appelle pas monsieur;):p



  6. -|- couliine dit :

    viii supprimons le madame parce que l’inféodation à l'homme c'est encore pire de mon point de vue!!!!
    vi respectons nous!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    pis comme chez les cocos on devrait être tous camarade!!!



  7. -|- Rikko dit :

    Madame, Mademoiselle, Monsieur, mon perroquet, mon genou gauche, camarades !

    Voici donc un bien beau billet dans le lequel je me reconnais (pas trop dans le mademoiselle quand même) mais dans [Rikko quote on/]le politiquement correct commence à me brouter sévèrement la sérénité.
    [Rikko quote off/]... C'est du San Antonio ou je ne m'y connais pas !

    Par contre, je n'ai ni préférence ni solution à apporter(c'est dire la totale inutilité de ce commentaire !...).

    Si le mademoiselle me laisse à penser éventuelle ouverture avec y-celle la drôlesse, le fait que je ne sois pas jaloux ne me fais point bouder le Madame. Donc, du pôreil au même, kif kif, same same, deuce !

    Par contre moi j'aime bien la joli sonorité zozottante, vaguement respectueuse du "Mamzelle" aux intonations populaires. Ok... pas aussi populaire que camarade, mais il faut de toutes pour faire un monde.

    Donc, moi j'y vois pas d'inconvénient mais merci de me prévenir si ça change... ou pô !



  8. -|- Martine dit :

    En fait, je crois qu'il y a mauvaise compréhension... Ce combat ne concerne pas le fait d'appeler une femme Mademoiselle ou Madame dans la vie de tous les jours... Cela est d'ailleurs apprécié différemment par chacune selon son statut, son âge et la personne qui le dit ! Mais le fait de devoir préciser sur les formulaires Madame ou Mademoiselle alors qu'on ne le demande jamais aux hommes. Par exemple, moi, ma Banque m'impose depuis des années sur mes chéquiers la mention "Mademoiselle", ce que je trouve complètement ridicule vu mon âge, pour la seule et unique raison que je ne suis pas mariée ! On pourrait juger que ce n'est pas important mais chaque mot a son importance... Et chaque combat qui fait avancer le schmilblik et déclenche un débat est toujours salutaire ! Ciao Mesdemoiselles et Mesdames XDDDDD



  9. -|- doeorama dit :

    Oh puis finalement non. Je ne suis pas pour la suppression de la distinction Mademoiselle/Madame.
    Au départ, j'y voyais également une notion d'appartenance, certainement le préfixe possessif "Ma". Mais on le trouve également chez l'homme (à la prononciation près). Et après tout, on l'emploie également pour désigner autre chose qu'un possédé. Il ne viendrait à l'idée de personne de prétendre que Dieu lui appartient quand il dit "Mon Dieu!". Donc ce "mon/ma" n'est pas forcément un possessif.

    Dans l'idée d'atteindre non pas l'égalité(*) mais au moins la réciprocité, je propose d'utiliser un terme équivalent au "Mademoiselle" pour les hommes non mariés: Mondamoiseau. Je leur proposerais donc bien de changer leur combat, non pas pour la suppression du "Mademoiselle" (l'argument de la jeune fille appréciant qu'on l'appelle Mademoiselle est tout à fait juste, j'attends ce jour pour Merveille -pas de possessif, elle n'est pas ma chose-), mais pour l'ajout d'un équivalent masculin, donc, "Mondamoiseau". Avec un chapeau haut-de-forme et une queue-de-pie, au XXIe siècle, ça claque. Faut juste éviter de dire lol, ce qui décrédibiliserait le tout.

    (*) cette "égalité" entre hommes et femmes, ça doit être parce que je suis un con de matheux, mais ça me gène. Dans égalité, il y a notion de comparaison, et donc, incidemment, de supériorité (plus grand que, plus petit que, égal). Qu'on puisse me dire que je suis "plus grand que" ou "plus petit que" telle femme, c'est à fois inapproprié et inexact. Mais je suis prêt à entendre des arguments contraires. Pas taper.



  10. -|- Delphine Dumont dit :

    Rikko : Bien le bonjour à ton genou gauche ! ;)

    Martine : Merci pour ce commentaire. Si votre banque vous impose ce genre de stupidité, protestez auprès d'eux, donnez leur nom, toutes les entreprises détestent le bad buzz ! Ma sœur a protesté pour ne pas être "Madame prénom-de-son-mari nom-de-son-mari" sur ses chéquiers et sa carte et a obtenu satisfaction. Pour le reste, je rejoins Couliine, à choisir, pourquoi ne pas supprimer le "Madame" ? :)

    Doerama : Effectivement, "égalité" est un terme impropre. Une de mes amies recommande d'ailleurs le terme "équité" qui est bien plus juste. :)



  11. -|- couliine dit :

    martine: je suis mariée depuis bientot 10 ans et malgré nos demandes sur le chequier je reste toujours Mademoiselle X
    mdr
    comme quoi



  12. -|- doeorama dit :

    @Rikko: Et si on vous appelait "Mondamoiseau" sur tous vos documents administratifs, vous sentiriez-vous plus facilement "chopable"? (un 'p', ou deux?)



  13. -|- Rikko dit :

    @ Doeorama

    Personnellemnt je trouverais ça amusant, mais il est vrai que j'ai beaucoup d'humour. Quand au fait d'être chopable (avec un ou deux "p"), je ne décourage jamais les bonnes volontés !

    Par contre damoiseau et/ou damoiselle, suppose l'utilisation de noms d'oiseau... autant dire que le ton monte... "Mamzelle" me semble définitivement de meilleur aloi!

    @ Delphes

    Mon perroquet est jaloux des attentions que tu portes à mon genoux gauche... Que faire ?



  14. -|- Balise dit :

    Dans un monde idéal, un formulaire "standard" contiendrait les éléments suivants :
    - nom à l'état civil, s'il est nécessaire à des fins d'identification
    - état civil, s'il est nécessaire (genre pour les impôts)
    - "on va vous envoyer du courrier, comment souhaitez-vous qu'il vous soit adressé (aka Madame Machin, Monsieur Truc, Chère Bidule, Docteur Chouette) et quels pronoms (masculin, féminin, neutre) devons-nous utiliser ?" (et là à la limite on se fout pas mal de l'identité "civile" de la personne)

    On en est bien loin, mais ça va bien plus loin IMO que la distinction madame/mademoiselle si on veut aller par là. Plus que "madame/mademoiselle", la question est probablement, pour une part non négligeable de gens, "comment est-ce que je souhaite qu'on s'adresse à moi ?" (qu'est-ce qui est pertinent pour moi, qu'est-ce qui ne l'est pas, qu'est-ce qui me fout dans une rage noire)



  15. -|- doeorama dit :

    L'identité fiscale est différente de l'identité civile. Je cite pour exemple le couple marié, l'identité fiscale est généralement celle du mari, mais désigne l'ensemble du couple (l'épouse a les mêmes droits et devoirs).
    Pareil pour l'identité bancaire, où l'usage d'un pseudonyme est possible. Donc même dans ces 2 cas, je pourrais déclarer m'appeler Napoléon 42, en théorie. Voire Damoiseau Napoléon 42. Genre.



  16. -|- Serge K. Keller dit :

    Je trouvais amusant/bizarre/le-hasard-fait-bien-les-choses que deux posts de deux dames (elles ne sont pas miennes, mais ce sont deux vraies dames!) soient publiés presque en même temps, mais avec deux points de vue différents.

    Je n'avais par contre pas du tout réalisé qu'une campagne avait cours à ce sujet, ce qui explique qu'on en parle à nouveau. Et oui, il y a lieu de se demander si votre argent de contribuable est bien dépensé en ajoutant une case ou pas, ce n'est pas seulement une question de philosophie.

    Donc pardon pour mon qui-pro-quo: je pensais juste que quelque-chose dans "l'air du temps"..

    Cela dit, ça me rend nostalgique de ces formulaires italiens d'un ennui mortel, mais où nous devions simplement cocher: "Sexe: ☑ masculin ☐ féminin" (pour moi, donc, ny' voyez pas de provoc'). Sec, mais sans ambiguïtés.



  17. -|- Rikko dit :

    Dommage, on aurait préféré : Homme, Femme , Autre !!!



  18. -|- A. dit :

    je suis tout à fait d'accord c'est meme du grand n importe quoi. je pense qu'elles cherchent un combat car elles ne savent pas par ou commencer....

    J'ai 24 ans je vis en concubinage,je ne suis pas marié je n'ai pas d'enfant....je travail dans le commerce, quand on m'appel madame je reprend moi meme mes clients pour leur dire que c'est mademoiselle Madame, pour moi, cela fait maman ou femme marié qui est casé!!! et ba non j'ai envie d'exprimer ma liberté car cela m'appartiens MADEMOISELLE!!!! et toute jeune femme de mon age y tiens. Pour un groupement qui prone la liberté de la femme...on a des questions a ce poser sur les fondamentaux de cette organisation. Je comprends pas.



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2012 Redacbox