La mère, cette personne imparfaite

Par Delphine Dumont, le 11 mai 2012 | Famille

Sophie Gourion a vivement réagi à la couverture provocatrice de Time. Avant de continuer, allez lire "Une du "Time" sur l'allaitement : qu'est ce qui est vraiment choquant?" et revenez ici. S'il vous plait.

Time nous parle de l'« extended parenting ». Un peu dépassé par le sujet, le magazine aborde le sujet sur un ton mi-moqueur, mi-sérieux. Je les laisse trancher et débattre tranquillement. Ce qui m'intéresse, moi, c'est la question posée sur la couverture :

Êtes-vous assez mère ? (question du Time - mai 2012)

Êtes-vous assez mère ?

En 2012, on demande encore aux femmes si elles sont assez mères en couverture de magazine ! Femme, rappelle-toi que tu seras toujours jugée sur chacun des actes de ta vie. Chacun est qualifié pour décider si tu accomplis tes devoirs comme il le faut. Est-on assez mère, est-on assez épouse, est-on assez professionnelle, est-on assez sexy, est-on assez élégante, a-t-on assez bon goût, cuisine-t-on assez bien, etc., etc.

J'attends avec impatience les grands titres du type « Êtes-vous assez père ? » ou « Êtes-vous un bon mari ? ». Demande-t-on à un homme si il passe assez de temps avec son enfant ? S'il n'a pas honte de n'effectuer que 20% des tâches ménagères ? Pourquoi juge-t-on toujours les femmes et jamais les hommes ? Cette évaluation permanente a deux effets pervers.

L'angoisse de la perfection

Très peu de gens s'accordant sur la définition de "bonne mère" (bonne épouse, bonne cuisinière, etc.), aucune femme ne peut avoir la certitude d'être à la hauteur. Certaines arrivent à dépasser ce jugement permanent mais beaucoup d'autres vivent dans l'angoisse permanente de ne pas être parfaites, voire de ne pas être à la hauteur.

La déresponsabilisation

Si on n'évalue que les femmes, c'est que, par déduction, les hommes ne peuvent être coupables de rien. À l'instar de certains procès pour viol qui tournent au procès de la victime, le mari, le père, le patron ou l'employé voit ses charges allégées par le report des fautes sur l'épouse, la mère, l'employée ou la patronne.

Féministe ? Plus que jamais !

Parfois, je lis que le féminisme n'aurait plus lieu d'exister puisque « les femmes ont tout obtenu ». Il est clair que tant que de grands magazines occidentaux continueront à poser ce genre de questions culpabilisantes, ce ne sera pas le cas. Je ne souhaite pas une censure, seulement que leurs auteurs comprennent leur bêtise.

Pour progresser, chacune d'entre nous doit tenter de s'affranchir de ces jugements permanents. Ce qui veut dire aussi ne pas jouer aux Tata Fernande avec les jeunes mères, par exemple.

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Tweet

À lire aussi sur ce blog :

7 commentaires pour “La mère, cette personne imparfaite”

  1. -|- Julien Appert dit :

    En tant qu'homme, je n'ai qu'une chose à dire : pourquoi la photo n'est-elle pas cadrée plus haut ?

    Sinon, je ne sais pas, moi aussi je me pose ce genre de questions. Sauf à transpirer la confiance en soi, on se demande tous si on est à la hauteur, sur tous les sujets. La pression existe aussi sur les hommes. Mais peut-être pas dans les grands magazines occidentaux. Là, j'en sais rien, je n'en lis aucun ^^



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    La photo de fond, très provocatrice, ne m'intéressait pas et je n'ai pas voulu courir le risque de distraire mes lecteurs.

    Les hommes sont aussi questionnés par certains magazines : sont-ils assez pros ou assez bons amants, mais on ne les questionne jamais sur leur parentalité ou tout autre aspect de leur vie personnelle.



  3. -|- tiuscha dit :

    le titre est pour moien effet plus provocateur que la photo à dire vrai. Et le volet allaitement n'est qu'un parmi tous ceux effectivement que l'on peut attendre d'une "bonne mère", sachant que chacun se fixe ses propres limites et ses exigences en la matière : on se mets assez la pression soi-même ou pas ? On est "parents" à deux et l'équilibre entre père et mère est au moins aussi important que le rôle de la mère dans l'éducation. Même si dans la prime enfance, elle a un peu plus d'importance (d'où le titre du mag j'imagine)



  4. -|- pétrolleuse dit :

    Beaucoup de bruit pour rien... J'ai du mal à comprendre comment on peut prendre cette couverture au premier degré. Je n'ai pas lu l'article qui l'accompagne mais il me semble que le sous-titre en une invite à une interprétation différente de cette photo volontairement provocante: "Why attachment parenting drives some mothers to extremes". Cette femme n'est donc pas présentée comme une "mère parfaite" et donc un modèle à suivre, mais comme l'exemple typique de la mère excessivement fusionnelle et abusive, non? Et dans ces conditions, la question posée "Are You Mom enough?" invite davantage la lectrice à se révolter contre cette injonction de nos sociétés modernes à se conformer à cette image agressive et intolérante de la maternité, plutôt qu'à culpabiliser. Personnellement, c'est comme cela que je le vois, et, en tant que femme et mère, je ne me sens nullement remise en cause dans mes choix personnels...

    Néanmoins cette autre lecture me semble tout aussi criticable que la première: allaiter son enfant de 3 ans, pourquoi pas après tout? J'imagine qu'il ne viendrait pas à l'idée de celles qui pratiquent l'allaitement long de s'exhiber, elle et leur bambin, en couverture des magazines, et finalement, c'est surtout cela qui choque, non? Et puis, surtout, on pourrait pas un peu foutre la paix à toutes les mères, allaitantes ou non, porteuses ou non, cododoteuses ou non, et respecter un peu leur choix, bordel? Or, chacun semble se croire autorisé à donner son avis sur des choix qui sont profondément personnels et intimes. Mais de quel droit?



  5. -|- Rikko dit :

    La réponse est oui, je suis assez mère !

    Et pour la fête des mères j'aurrais quoi ?

    Vous doutez de la véracité de mon propos Ô anonymes et moqueurs lecteurs ??? Sachez que je suis absolument la meilleure mère de sexe masculin qui soit au monde (et peut être même plus loin, mais je manque d'études sérieuse à ce sujet !).

    Je cuisine (admirablement bien), je fais le ménage (ok je paye la bonne mais du coup ça reviens au même), je connais les profs de ma fille et je m'interresse à la vie de l'école (je fais même des crêpes -très bonnes- pour la kermesse de la chandeleur), je repasse, je couds (bon pas très bien, mais un ourlet, un bouton, une fermeture éclair... j'assure). Je surveille les devoirs, je fais les courses (sans oublier le rhum, le whisky et les cahouettes). Les copines de ma femme m'adorent et aimerais bien avoir ma recette de cake aux oignons frits (mais fô pô rêver les filles !.)J'aime mon enfant et je le lui dis, et malgré tous ça j'arrive sans vergogne à afficher un machisme de bon aloi ! (Je suis en plus un super bon coup!)

    Suis-je parfait ??? Probablemnt, mais là n'est pas le sujet !
    La question est :

    QU'EST CE QUE JE VAIS AVOIR POUR LA FÊTE DES MERES ?

    Et bien malgré tout ça probablement rien....
    Dites moi si vous trouvez ça juste !

    Hein ?
    Ben non, je suis pas homo !
    Même pô refoulé
    Pô de bol !



  6. -|- Delphine Dumont dit :

    tiuscha : D'accord avec toi ! :)

    pétrolleuse : Le second degré ne m'a pas échappé mais il fait allusion à ces questions posées de façon plus ou moins directe dans les magazines ou à la télé. Par exemple, l'émission sur la parentalité sur France 5 s'appelle "Les maternelles" même si de nombreux pères viennent y témoigner. Enfin, je ne l'ai pas regardée depuis longtemps mais je ne crois pas que ça ait changé. Quant à foutre la paix aux mères, ça me parait une très bonne idée. Simplement, l'enfer étant pavé de bonnes intentions, on a incité de nombreux professionnels de l'enfance à détecter les maltraitances, donc à juger les parents et, plus particulièrement, les mères. Avec tous les effets indésirables que ça entraîne...

    Rikko : Un collier de nouilles, ça te plairait ? J'ai de jolis macaronis, justement... =)



  7. -|- Rikko dit :

    Les macaronis je dis pô ... je fais la sauce si tu veux... tu préfères quoi ? pesto ? arrabiata, gorgonzola, blognese (liste non limitative) !



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2012 Redacbox