Malonne et Michèle Martin

Par Delphine Dumont, le 29 août 2012 | Tous concernés

La libération de l'épouse de Marc Dutroux et son installation dans un couvent des sœurs Clarisse ont soulevé une énorme vague d'indignation en Belgique et un peu également en France. Quelle peine méritait-elle donc ?

Dieu merci, la peine de mort n'existe plus. Dès lors, quelle peine aurait pu apaiser ceux que les crimes de Michèle Martin ont touché de près ou de loin ? Aucune, très certainement.

Il fallait donc bien qu'un jour, cette femme sorte de prison. Elle a demandé à vivre chez les sœurs Clarisse et c'est une merveilleuse chance pour elle d'avoir pu trouver ce refuge. J'espère sincèrement qu'elle y trouvera la force de racheter ses fautes par la méditation et l'environnement bienveillant dont elle va bénéficier.

Gravure montrant le couvent de Vinetz au XIXe siècle

J'entends bien la colère des habitants de Malonne. Personne ne souhaite ce type de voisine. Sa seule présence rappelle l'horreur de l'affaire Dutroux et il faudra bien du courage et de la tolérance pour surmonter cela.

Par contre, j'ai aussi entendu une jeune femme exprimer sa peur pour sa fille qui va seule à l'école. Comment peut-elle croire que l'absence de Michèle Martin à proximité suffit à assurer la sécurité de son enfant ?! Si elle est inquiète à cause de la présence de cette femme, alors elle aurait dû s'inquiéter bien avant.

Marc Dutroux est malheureusement loin d'être le seul prédateur sexuel. Lui est identifié et derrière les barreaux mais il en reste d'autres inconnus encore et en liberté. C'est d'eux qu'il faut protéger ses enfants jour après jour, sans attendre qu'un criminel connu vienne vivre dans les environs.

Parmi les tâches impossibles auxquelles sont tenues les parents, il y a celle d'apprendre à son enfant à se méfier de chacun sans l'enfermer dans un système paranoïaque malsain. Il faut trouver la ligne toute fine qui sépare la prudence de l'angoisse permanente. Il faut aussi, bien sûr, apprendre à ses enfants à dire non, à ne pas suivre un inconnu, etc. Si possible, il faut lui apprendre à se défendre et à bien réagir. Surtout, il faut se garder d'associer les risques à certaines personnes.

Il est très facile de rugir devant la compagne d'un monstre mais cela n'aidera pas les enfants à se protéger, ni à grandir sereinement. Les sœurs Clarisse ont exprimé un magnifique message de paix et de tolérance en ouvrant leurs portes à Michèle Martin. Puissent les Belges y être sensibles et retrouver la paix ! Je connais leur cœur généreux, j'ai bon espoir.

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Illustration : Gravure montrant le couvent de Vinetz au XIXe siècle.. Ce couvent n'a rien à voir avec celui de Malonne, à ce que je sache, mais j'ai aimé cette gravure.

Tweet

À lire aussi sur ce blog :

3 commentaires pour “Malonne et Michèle Martin”

  1. -|- Rikko dit :

    Sinon, vous pouvez louer un pirate violet comme garde du corps de vos chères têtes blondes....

    Le premier qui s'approche, c'est bourre pif !

    Comment ça c'est grand mère ?

    Tu pouvais pô le dire avant ?

    Sale môme!!!... Ben ouais... Maintenant, grand ère elle va moins bien marcher.... Non, t'inquiètes pô on va la réparer grand mère....

    Ahhhh! pleures pô ou je t'en mets une....

    ...
    Des amateurs ?



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    J'aime ta solution. Il y a de la disponibilité niveau pirates ? Et tu réponds de la pureté d'âme des susnommés ?



  3. -|- Rikko dit :

    Pas de problèmes pour le premier point.

    Je préfère laisser un voile de mystère profitable au sujet de la seconde requête... Disons que... a une heure de grande écoute et sur une chaine familiale, tu préfères ne pas savoir...



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2012 Redacbox