Environnement, une bonne idée à reprendre

Par Delphine Dumont, le 11 septembre 2014 | Tous concernés |

Il y a quelques mois, j'ai vu un reportage sur Béa, une jeune française qui vit aux USA. Elle a réussi l'exploit d'éviter de produire des déchets et ne jette qu'environ un litre d'ordures par an !

Je doute d'être capable de l'imiter à 100% mais plusieurs de ses idées m'ont parues assez simples à mettre en place.

Par exemple, lorsqu'on achète de la lessive, du sucre ou tout autre produit au poids, on a un emballage, voire un sur-emballage. Le pire, c'est que le contenant n'est même pas adapté au produit. Le sucre dans un sac en papier ou une boîte carton n'est pas protégé de l'humidité. La lessive, que l'on entrepose souvent avec la machine dans une pièce d'eau (cuisine ou salle de bains) est elle aussi vulnérable.

Béa achète ce type de produits dans des magasins qui les vendent en vrac et utilise des bocaux en verre (ou parfois des sacs de tissus), lavables et réutilisables. Elle diminue ses déchets tout en limitant le risque de gâchis.

Je vous laisse regarder le reportage à son sujet :

Connaissez-vous des magasins qui vendent en vrac comme ça ? Question subsidiaire (réservée aux professionnels de la profession) : pensez-vous que la loi française autorise ce mode de vente (lois sur l'hygiène, etc.) ?

Y a-t-il d'autres idées que vous avez envie de reprendre ?

Dites-moi ce que vous en pensez, ce que vous faites déjà, mon volume de déchets m'impressionne, je suis preneuse de toutes les sources d'inspiration !

À lire aussi sur Béa Johnson :

  • Les Johnson : un couple, deux enfants et zéro déchet depuis trois ans
  • La famille zéro déchet

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Flattr this!

Tweet

À lire aussi sur ce blog :

2 commentaires pour “Environnement, une bonne idée à reprendre”

  1. -|- Balise dit :

    Là où c'est "traître" c'est que le "supermarché local", c'est un Whole Foods - qui a certes beaucoup de produits de qualité, mais qui est extrêmement cher (quand on y va quand on est aux US, on n'est pas dépaysé niveau prix par rapport à la Suisse...) - je l'ai déjà vu surnommer "Whole Paycheck" ("salaire complet"). De là, la présentation "oui alors après la crise on avait pas le sou et donc on a décidé de continuer dans le minimaliste" me chagrine un peu (et dessert à mon avis le message). Chais bien que c'est pas le truc à retenir, mais ça m'a chagrinée.

    Certains Whole Foods (les deux que je connais en tous cas) ont aussi un rayon de machins secs (céréales, fruits secs) dans des grands tubes où tu peux te servir au poids. À Zürich à la grosse Coop que je fréquente je crois qu'ils proposent le thé en gros tubes pareil.

    Après, je veux pas voir la tronche de la caissière quand tu t'amènes à la caisse avec ton bocal en verre plein de framboises et que tu demandes de décompter le poids du bocal... (les fruits & légumes sont généralement pesés à la caisse ici).

    Je suis pas non plus hyper convaincue par le vrac en self-service : c'est un coup à ce que tout soit dégueulasse très très vite - quand je vois déjà l'état de MA bouteille d'huile et de MON bidon de lessive... j'ai des doutes sur le fait que ce soit possible de gérer ça à grande échelle. Sans compter que pour garder des sols propres aux alentours de ce genre de choses (lessive, huile, farine...) va falloir passer la serpillère... souvent.
    Bref. C'est probablement pas une mauvaise idée d'y réfléchir, mais l'implémentation me paraît loin d'être triviale, à petite comme à grande échelle...

    En Suisse toujours, les sacs poubelles sont, dans certaines villes, taxés au volume de tout ce qui est balancé au non-recyclable (on a des sacs spéciaux qu'il faut utiliser, d'autres villes ont des autocollants à coller sur les sacs). Ça motive pour recycler, et j'ai déjà entendu des légendes comme quoi ça aurait beaucoup fait pour le suremballage (les gens laissent les emballages inutiles dans les rayons, les supermarchés font pression pour qu'ils disparaissent) - sais pas si c'est vrai.

    Et sinon, pour une version plus "hardcore", j'ai lu il y a quelque temps No Impact Man de Colin Beavan... c'était intéressant :)



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Ah génial ! De la bonne remarque comme j'en espérais ! Merci ! :)

    On doit pouvoir imaginer des trucs. Plutôt que ramener et remplir son bocal, avoir un contenant consigné, en prendre un tout rempli et le ramener vide ensuite, par exemple ? Ou des verseurs propres comme les pistolets à essence en F1 ?

    Bref, tu as raison, ce n'est pas simple mais ça mérite qu'on se penche sur la question. Je vais me pencher sur No Impact Man en attendant. :)



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2016 Redacbox