Hollande bloque tout, tant pis pour la casse !
Hollande bloque tout, tant pis pour la casse !

Ainsi que vous avez peut-être pu le voir dans la colonne gauche de cette page, j'affiche mon soutien au CPE. Si vous souhaitez en faire de même, le lien pour charger le macaron se trouve en-dessous de celui-ci.

J'ai déjà expliqué ce que je voyais de positif (et de négatif) dans ce contrat. Je n'y reviendrai pas. Toutefois, je ne suis pas juriste, des finesses ont pu m'échapper. Ouf ! Super Eolas est là encore une fois ! Décidément, cet avocat est un vrai super héros. Je suis presque sure qu'il peut transformer sa robe en cape pour voler, après ses plaidoiries... :)

Dans ce billet, donc, Maître Eolas tord le cou aux faux arguments hurlés par les gueulards (© Loïc Le Meur). Je reprends ce terme, pour le moins grossier, pour bien souligner que le bruit des agitateurs nuit à la réflexion et au dialogue indispensables à toute avancée. J'aimerais tant qu'on entende plus et plus fort les analyses posées telles que celle de Maître Eolas. Si on ne dispose pas des bonnes données, on ne peut pas se faire une bonne opinion, ça tombe sous le sens !

C'est pourquoi je suis particulièrement en colère contre Villepin qui n'a pas pris la peine d'expliquer et de parler de son projet ! Cette attitude hautaine et distante en cette période où les moyens techniques facilitent tellement la communication sont inacceptables. On a vu avec les téléchargements.com, la conception de la discussion au sein du gouvernement. A l'instar de beaucoup d'entreprises, la classe politique n'a toujours pas perçu le potentiel des NTIC, ils n'y voient toujours qu'une surface d'affichage. C'est navrant...

Autre chose de navrant, cette façon de cacher Azouz Begag ! Je l'ai entendu hier pour la première fois s'exprimer sur le CPE. Je ne dis pas qu'il ne l'a pas fait auparavant, je l'ai peut-être manqué. Je dis que notre gouvernement a un ministre beur qu'on ne peut donc taxer de raciste lorsqu'il dit que le CPE est une chance pour, entre autres, les populations issues de l'immigration, et il n'est pas mis en avant ! Non pas que je lui souhaite de recevoir les coups qui reviennent de plein droit à Villepin, bien sûr ! :)

Encore une couche de navrant ? Allez, ok ! Hier, donc, Azouz Begag dans l'émission de Rachid Arhab sur France 2, rencontrait des jeunes et la discussion, dont le ton montait un peu parfois, était très intéressante pour ce qu'elle avait d'inédit et d'authentique. Oui, authentique. Bien sûr, Azouz Begag manie les mots à la perfection et appartient au gouvernement, mais il est issu de la Société Civile (j'ai mis les majuscules de rigueur) donc moins formaté que ses collègues. Ses interlocuteurs avaient probablement suivi d'autres cours que ceux du pensionnat de Chavagnes et faisaient preuve d'une politesse très relative. Je suppose que les participants ont été triés soigneusement, mais malgré tout, l'échange était raffraichissant et surtout, très intéressant. Qu'y a-t-il de navrant là-dedans ? Rien ! C'est l'attitude de France 2 qui est navrante. Cette chaîne de service public a obligé Rachid Arhab a interrompre brusquement l'émission car il était temps de céder la place à... Michel Drucker et Fabrice Lucchini... Je n'ai rien contre ces deux personnalités, mais je crois qu'on les voit suffisamment souvent pour qu'elles cèdent exceptionnellement la place à l'intérêt général, non ? Oui, naïve, je suis, naïve, je reste...

J'aimerais que tous ceux qui ont décidé de faire grève et/ou de défiler demain prennent un peu de temps pour lire et écouter les différentes opinions. Les adultes ont un droit de vote, ils ont donc un devoir de s'informer. S'informer ne veut pas dire lire un seul journal, écouter un seul parti, entendre un seul son de cloche. Je regrette et condamne l'attitude distante de Villepin, j'en ai autant pour tous ceux qui défileront et bloqueront demain la France sans avoir pris la peine de savoir ce qu'ils font et, surtout, pourquoi et pour qui ils le font. Ce qui éviterait peut-être ce type de raisonnement (relevé dans l'un des 293 (!!) commentaires du billet de Patrice) : "Moi je m'en fout je suis de gauche ! Donc contre :)". Puissant comme réflexion, non ?

Je remercie la vingtaine de personnes qui m'ont écrit en privé pour me faire part de leur soutien au CPE et me remercier de mes billets à ce sujet. Je les rassure, nous sommes en démocratie, leur parole est libre, ils peuvent laisser un commentaire, même avec un pseudo et même sans adresse mail, ni d'URL, pour les plus paranos ! Par contre, je comprends ceux qui ne peuvent en parler autour d'eux, l'un de mes correspondants m'ayant dit qu'il avait failli se faire frapper pour avoir osé poser une question pendant un meeting syndical sur son lieu de travail. Villepin partage visiblement son sens du dialogue...

Pour conclure, je dirais que cette crise est le symptome par excellence du retard dans les méthodes de communication. Je vous livre cette définition de la communication :

Capacité à être à l'écoute des autres et réceptif aux informations fournies par l'environnement. Capacité à mettre en forme les informations à transmettre et établir la relation et le feed-back nécessaire à la compréhension mutuelle. (Compagnie des DRH)

Petite liste de liens sur le sujet, à lire impérativement, à faire lire, à répandre...

  • Le billet incontournable de Maître Eolas, lisez aussi les commentaires, Maître Eolas y répond,
  • Qui ne risque rien... n'a rien - par Patrice, le fondateur de La Fraise.com,
  • Ce témoignage de Karim Jivraj un rêve de Sorbonne, sur Le Monde.fr,
  • Le Vrai/faux du CPE, sur le site du Premier Ministre.

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Technorati Tags : cpe, propagande, grève