CPE : échos

Tout d'abord, cet article du Figaro qui donne la parole à l'un groupe qu'on a peu entendu : les patrons de PME industrielles (600 000 emplois, 88 milliards de CA). Extrait :

«Encore une fois, nous devons subir une pagaille monstre, râle Jean-Paul Nodier, le président du syndicat des entreprises de technologies de production (Symop). Cela nous colle une réputation catastrophique vis-à-vis de nos partenaires étrangers.»

Plus loin : «Les entreprises ont aujourd'hui conscience qu'elles doivent garder la maîtrise de leur savoir-faire, qui crée la valeur ajoutée, et donc les emplois. Ce qu'elles veulent, c'est embaucher des gens et les garder de façon à ce que cette valeur ajoutée reste chez nous.»

Ça vaut le coup de faire une pause dans le manichéisme (salauds de patrons) 2 minutes et de réfléchir un peu à la position de ceux d'en face. :)

Les Américains se moquent un tantinet des Français

Plutôt que de tout recopier, je vous invite à lire ce billet des Grenouilles dans la Vallée. Petit extrait qui vous donne le ton :

«La semaine dernière, les étudiants sont descendus dans la rue pour protester contre une nouvelle loi qui faciliterait aux employeurs français le renvoi de jeunes salariés. Pourquoi voudriez-vous donc renvoyer tous ces jeunes brillants, qui crient et lancent des pierres ?»

Je ne veux pas de débat sur qui a le plus de leçons à donner à l'autre. Je veux juste souligner que si nous faisons fuir les commanditaires et investisseurs étrangers, on va être dans la merdasse une situation pénible... :(

On m'aurait menti ?!!

Vous avez surement déjà entendu le refrain anti-privatisation sur les chemins de fer britanniques. Personnellement, je lis beaucoup de littérature anglaise et le mauvais fonctionnement des trains est un objet de moqueries qui revient régulièrement depuis bien plus longtemps que 1993. Même Agatha Christie y fait allusion et pourtant elle est morte 17 ans avant la semi-privatisation ! La tribune pragmatique apporte de l'eau à mon moulin. Son auteur (je n'ai pas trouvé son nom, qu'il m'excuse de ne pas le citer) a étudié la réalité de l'état des chemins de fer en Grande-Bretagne. Je vous invite à lire ce billet, les sources sont citées, vous pourrez vérifier. Bravo à la Tribune Pragmatique pour ce bon boulot ! :)

Hum hum... Ça se voit, là, arrêtez...

Un politicien américain, Howard Kallogian, a fait une grosse boulette et ça s'est vu. Il a posté sur son site(en) une photo pour témoigner du calme qui règne à Bagdad. Oui, mais zut ! En fait, c'était une photo d'Istanbul et des internautes(en) l'ont découvert. Bien sûr, on se pose des questions dont :

  • Howard Kallogian s'est-il trompé de bonne foi comme il l'affirme sur son site (la photo litigieuse ayant disparu depuis) ? Bien que dans un premier temps, il ait nié s'être trompé(en)...
  • Howard Kallogian, s'il n'est pas de bonne foi, a-t-il agi seul ou sur ordre ? Ordre de qui dans ce cas ? C'est à dire, y a-t-il une campagne officieuse de propagande ?
  • Ou, hypothèse d'un internaute(en), pour préserver la bonne santé des politiciens qui désirent visiter les bases américaines en Irak, on les amène en fait en Turquie, pays bien plus sûr ? :DD

On peut lire toute l'histoire sur le blog Daily Kos(en) ainsi que les 324 commentaires aussi instructifs que drôles, en particulier celui-ci(en) qui montre une vue vraiment très paisible de Bagdad. :)

Entraînez-vous

Maintenant que je vous ai prouvé que la politique, c'est rarement dire la vérité telle qu'elle est, je suis sure que vous avez tous envie de vous engager pour un meilleur avenir, bref, pour faire de la politique 2.0. Non ? Si ? Ah ! J'en étais sure ! :)
Voici donc l'outil indispensable le temps que vous maîtrisiez les finesses indispensables : le générateur de langue de bois. Ce serait vraiment hilarant si... ce n'était tiré d'un outil réel de l'ENA ! :(

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Technorati Tags : politique, vérité, truth