Jusqu'à quand ?

Tout d'abord cet article du Figaro intitulé "La tapageuse reconversion de Gerhard Schröder". Il ne s'agit pas pour moi de dire : "Bouuuhouu ! Regardez les socialistes ! Ce sont tous des venduuus !! Houuu !". Oui, certes, ça m'amuse que les donneurs de leçons se retrouvent pris la main dans le sac. Mais ce qui m'incite à vous en parler, c'est que la défiance envers la classe politique va en empirant et qu'on ne peut même plus se demander pourquoi. A droite, on blanchit de l'argent, on nous snobe, ou on la joue terriblement perso et j'en passe et des pas mieux. A gauche, on menace les policiers, on enchaîne les embrouilles, on laisse tomber les gens dans la tourmente, ici aussi j'en passe et des pas mieux non plus.

Il y a des crises, l'Europe peine, les banlieues flambent, les gens s'inquiètent, se mobilisent à tort et à raison, des familles s'enfoncent dans la détresse, et pendant ce temps-là, les hommes politiques continuent à jouer dans leur coin, trahissant les confiances, leurs propres paroles, leurs propres amis. Bon voila, ce n'est pas de la démagogie si je vous en parle, c'est que ça m'énerve profondément. J'ai de moins en moins l'impression de vivre dans un pays gouverné et de plus en plus l'impression d'assister à un spectacle sinistre pour lequel je paierais un abonnement faramineux...

Encore une petite goutte de CPE

Pfiouu ! J'ai l'impression d'en avoir plus parlé que Villepin !... Hum... C'est bien possible en fait... :)
Et je vous gâte pour la circonstance : 3 articles !

  • Les jeunes, boucliers jetables des nantis de gauche

Extrait savoureux :

Il y a quelque chose de fascinant à voir les syndicalistes et fonctionnaires français afficher devant les caméras complaisantes leur «solidarité» avec les jeunes manifestants pour dénoncer le contrat première embauche (CPE). C'est comme si un couple de retraités occupant un appartement de 180 mètres carrés au loyer bloqué depuis dix ans descendait dans la rue avec les familles nombreuses qui ne trouvent pas à se loger.

Ouch ! Quand le Suisse frappe, il a une sacré force ! :D
Le reste de l'édito est du même acabit, il ne rentre pas dans les détails, il rappelle juste quelques vérités qu'on a trop peu entendues en France. Il ne chante pas non plus les louanges du CPE qu'il qualifie même de "tentative, peut-être maladroite". Dépaysant...

  • Paris Loves a Riot - Village Voice

Bien sûr, ça n'étonnera personne que les USA aient du mal à comprendre ce qui se passe en France. Souvent, nous avons aussi beaucoup de mal à comprendre ce qui se passe chez eux. Les médias ont donc beaucoup condamné les manifestations françaises anti-CPE et, allez hop !, sur tous les Français dans la foulée ! Quel plaisir de taper sur ces gens arrogants et de leur mettre le nez sur leurs défauts ! :D

Etonnant donc, cet article de Village Voice qui voit dans la contestation, une particularité française, voire un atout de charme terriblement romantique ! Venez frémir auprès de ces nouveaux révolutionnaires, s'émerveille cette nouvelle agence de voyages par procuration. Admirez cette passion si brûlante qu'elle en devient palpable !, se pâme ce spectateur de la scène parisienne. Bien sûr, il n'y a pas vraiment de fond à cet article, plutôt une tendresse amusée d'un maître regardant son chiot turbulent. Sacrés Américains ! :)
A lire, par G.N. Basile, le commentaire sur cet article ainsi qu'une revue de la presse étrangère au sujet du CPE.

  • Le CPE dope le soutien scolaire

Le vieux proverbe "A quelque chose, malheur est bon" se vérifie encore. Les sociétés de soutien scolaire se frottent les mains de ces grèves ! Les parents, déjà stressés par les résultats de leurs enfants, se ruent vers elles pour les vacances de Pâques, jusqu'à 25% de hausse du nombre d'inscriptions ! Je m'en réjouis pour ces sociétés, je suis un peu désolée pour les gamins qui vont devoir passer moins de temps à chasser les œufs et plus à travailler, ça risque d'être dur pour ceux qui avaient vraiment besoin de repos, d'ailleurs... Par contre, ça me met en colère car cela renforce les inégalités. Certaines familles ne pourront peut-être pas partir en vacances l'été prochain à cause de cette dépense imprévue et d'autres ne peuvent carrément pas s'offrir ce soutien. Les enfants de familles défavorisées seront des victimes directes de ces grèves. Pourquoi les syndicats qui proclament agir pour leur bien ne se cotisent-ils pas pour leur offrir un répétiteur ? C'est bien le moins d'assumer les conséquences de ses actes, non ?

Le grand air de pipeau de l'Industrie de la musique britannique

Dans ce billet, Philippe Astor pique une saine colère après la lecture des conclusions farfelues d'une étude sur le P2P en Grande-Bretagne. L'étude chiffre à environ 1,1 milliard de livres sterling (soit un peu plus de 10 milliards d'euros) le coût du P2P sur 3 ans. Pour savoir pourquoi c'est du grand "N'importe quoi",je vous laisse lire le billet de Philippe, ce sera mieux que de le recopier bêtement. :)

Très bonne lecture, donc et à vos commentaires ! :)

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Technorati Tags : CPE, P2P, politique