Organisée du 14 au 28 avril, cette consultation en ligne et en catimini sera probablement aussi peu entendue que celle de l'an dernier (voir les résultats). Exprimez-vous par email dans les 2 jours, que vous soyez pour ou contre, il est surtout important de montrer que les citoyens français s'intéressent en nombre à ce qui se passe dans leur pays.

OGM, j'en veux pas - Visuel Greenpeace
OGM, j'en veux pas - Visuel Greenpeace (version PDF disponible ici)

Personnellement, comme le montre le choix de mon illustration, je suis opposée aux OGM tels qu'ils sont pratiqués aujourd'hui, mais je ne m'y oppose pas dans le principe. Simplement, je trouve qu'on va trop vite, beaucoup trop vite. On ignore les conséquences à long terme de ces mutations.

L'homme a souvent voulu intervenir sur la nature, introduisant de nouvelles espèces pour lutter contre un prédateur, une maladie, et, finalement, empirant la situation, voire bouleversant définitivement l'équilibre d'une région. L'exemple du lapin en Australie ou celui de la Caulerpa Taxifolia en Méditerranée devrait rappeler nos dirigeants à la prudence, ça ne semble pas être le cas, ici encore. C'est pourquoi je m'oppose à ces cultures. Je demande plus de réflexions, plus d'expériences indépendantes, plus de temps.

Tous les liens :

  • La consultation publique, sur les OGM, sur le site du gouvernement français,
  • Les légumes interdits sur Loin Devant,
  • OGM : un pas est franchi vers la culture en champ, sur Agoravox,
  • Risques pour l'environnement, Greenpeace.

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Merci à Jimini pour l'info ! :)

Technorati Tags : OGM, environnement, greenpeace