Il y a un "e" à la fin de son nom, ce n'est donc pas le frère de Brad. Je dis ça pour vous éviter de poser la question, petits rigolos ! ;)

Maintenant que la mise au point est faite, je vous invite à lire cet article du Figaro :
Le coup de gueule du président de la Sorbonne

Je l'ai déjà dit, je pense qu'il est urgent de mettre en place une vraie politique d'orientation des élèves afin de ne plus les laisser se fourvoyer dans des filières stériles ou se dégoûter des études. Je suis bien placée pour le savoir, c'est très difficile d'étudier quand on n'a aucune idée du métier qu'on voudrait exercer. De plus, les étudiants mal orientés qui entrent dans des filières qui ne leur conviennent pas, font baisser la qualité de l'enseignement reçu. Non pas que les profs en deviennent moins bons, mais la surpopulation des cours rend leur suivi difficile. Pour ceux qui ont les moyens de redoubler ou de se ré-orienter, ce n'est qu'une année de perdue, pour les autres, ça peut être dramatique.

Pour que tout le monde ait une vraie chance, il ne faut pas laisser entrer tout le monde n'importe où. Le président de la Sorbonne parle d'augmenter les droits d'inscription, si aucune solution n'est possible pour les jeunes issus de milieux modestes, on n'aboutira qu'à une sélection par l'argent, ce qui n'est, bien sûr, pas souhaitable. Bref, c'est un coup de gueule intéressant à lire, avec de bonnes pistes de réflexion, mais discutable, forcément discutable, sur certains points.

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : sorbonne, études, orientation