J'ai lu dans le Nouvel Obs que les violences conjugales ne seraient pas amnistiées lors de la traditionnelle grâce présidentielle du 14 juillet. C'est un signe de la prise en compte de la gravité des faits et de leur signification, c'est une avancée dans les droits des femmes (puisqu'elles en sont malheureusement majoritairement les victimes). Enfin, c'est un signe que la sphère privée n'est plus un lieu de non-droit. Lire l'article : "Les violences conjugales exclues du décret".

Les liens à lire sur la violence conjugale :

  • Violences conjugales en Europe, le dossier d'Arte,
  • La violence conjugale : les chiffres sur SOS Femmes,
  • Victimes de violences conjugales, informations sur vos droits et les démarches à entreprendre.

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Technorati Tags : violence conjugale, femmes battues, grâce présidentielle