Épisode 1 : Ouest-France fait feu sur la SACEM

Tout débute avec cet article : "L'école doit payer des droits pour une chanson paru dans Ouest-France, le 13 juillet dernier. En résumé, la SACEM réclamerait 75 euros à une école en paiement de droits sur une chanson interprétée par les enfants lors du spectacle de fin d'année. Visiblement, la directrice est tombée des nues...

Va-t-on vers une musique trop chère ?
Va-t-on vers une musique trop chère ?

Épisode 2 : la SACEM s'explique

La SACEM s'alarme de tout le bruit autour de cette affaire et répond dans plusieurs médias mais pas sur son site, curieusement... On peut lire son droit de réponse sur Clubic : "Adieux à 75 euros : la Sacem s'explique" et sur Infos du Net : "Internet : Chanson payantes à l'école, la Sacem s'explique".

Épisode 3 : la page est tachée

Alors que les interventions de la SACEM durant la préparation de la DADVsI avaient déjà été critiquées, nuisant à sa réputation, cette nouvelle histoire vient ajouter un point sombre sur la page qui lui est consacrée sur la Wikipédia : "3.4 Spectacle de fin d'année à l'école, révélant le nouveau (ou le vrai ?) visage de l'établissement. Tout va très vite sur le net... Sauf bien sûr sur le site de la SACEM... :)

Pas d'épilogue

L'affaire n'étant pas close et surtout, tout ceci n'étant que le début d'une multitude de poursuites, je ne mets pas d'épilogue. Je vous informerai bien sûr, dans la mesure du possible, des suites données à cette affaire.

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Je découvre un billet de l'un de mes super-héros, Wonder Eolas, qui date de ce matin.
Lire Adieu♪, Monsieur le professeur♫, Bonjour, Madame la SACEM
C'est copieux, mais excellent, comme toujours. :)

Technorati Tags : SACEM, école, Peillac