Hier soir, chez Stéphane Bern, on discutait des mauvais traitements dont sont victimes les personnes âgées dans les mouroirs maisons de retraite. Beaucoup sont séniles ou trop faibles pour protester et les abus s'accumulent. L'affaire d'Outreau a révélé que tout un chacun peut brusquement se retrouver privé de ses droits à se défendre et condamné avant d'avoir été jugé. Je ne vous ferais pas l'injure de continuer cette sinistre liste d'exemples.

J'espère, à chaque billet où je soutiens une cause, convaincre au moins une personne d'agir. Aujourd'hui, je souhaite vous motiver encore. L'Inter LGBT lance une campagne pour l'égalité des droits de tous les couples.

Il faut savoir qu'un couple homo, qui n'a actuellement pas le droit de se marier civilement, n'a absolument pas les mêmes droits qu'un couple hétéro. Par exemple, la loi ne permet pas, en cas de décès, au conjoint survivant d'hériter en tant que "conjoint" mais le contraint à payer des droits de succession très lourds. Cette inégalité de traitement pourrait être simplement effacée par l'ajout de quelques lignes aux lois existantes. Rassurez-vous ! Les finances de la République ne vont pas s'effondrer à cause de ça ! Le nombre de couples homos est bien trop faible pour que cela joue. Il ne peut donc y avoir d'autre opposition que celle dictée par l'homophobie ou une démagogie envers les cathos intégristes.

Comment faire ?

Plus simple que ça, il n'y a que la télécommande ! Montrez-moi que vous avez plus de neurones qu'un beauf devant sa télé. ;)
L'Inter-LGBT a déjà fait le boulot pour vous, il vous suffit de repérer vos élus sur les cartes et de leur envoyer le message écrit par l'Inter-LGBT. Vous pouvez bien sûr le modifier si certains termes vous déplaisent. Tout est sur cette page de l'Inter-LGBT : Successions et réversion pour les couples pacsés : écrire à son député/sénateur. Ne soyez plus un râleur inactif, devenez un citoyen actif, affirmez vos opinions, obligez vos élus à les connaître !

Même si vous n'approuvez pas l'homosexualité, ce qui est votre droit le plus strict, je ne crois pas que vous puissiez soutenir l'exclusion et l'inégalité. Je ne vous demande pas de changer vos convictions, je vous respecte trop pour cela, juste d'agir pour que la notion d'égalité, fondatrice de notre république, soit respectée par l'Etat.

Fronton du Palais de Justice de Paris - Image enciclopedia.us.es
Fronton du Palais de Justice de Paris (Image : enciclopedia.us.es)

À Mesdames et Messieurs les députés, Mesdames et Messieurs les sénateurs,

Il vous est aujourd'hui donné une chance formidable de montrer que vous vivez au 21ème siècle et que vous êtes indépendants des groupes de pression extrêmistes, ne la manquez pas ! Votez cette modification de la loi. N'oubliez pas que les élections approchent et que la population prouve chaque jour un peu plus qu'elle ne veut plus de ces discriminations d'un autre âge !

Nous avons une devise superbe, il vous appartient de la respecter si vous voulez être légitime dans votre fonction. Je vous prie d'agréer Mesdames et Messieurs les élus, mes salutations. (À mes élus locaux, vous aurez mon mail dans quelques instants) :)

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Je viens d'écrire à Louis de Broissia et à Jean-Marc Nudant. Je leur ai précisé que j'avais écrit un billet sur mon blog. J'aimerais vraiment vous montrer que nos élus nous écoutent en recopiant leur réponse. La balle est maintenant dans leur camp ! :)

Technorati Tags : Liberté, Égalité, Fraternité, égalité de droits, démocratie