Ceci étant posé et sachant que la Préfecture de Bordeaux a juré de bouter hors de France les homosexuels algériens et tant pis s'ils risquent le pire en retournant dans leur pays, il vous appartient à vous, Français, de manifester à vos élus votre volonté d'accueillir dans votre patrie une personne menacée de mort. Combien de temps allez-vous laisser de petits fonctionnaires de (xxxx) faire passer les Français pour de gros (xxxx) sans cœur ?!

  • Lire l'article de l'Inter-LGBT >> Nicolas Sarkozy veut expulser Karim, un jeune Algérien homosexuel,
  • Pour identifier son député : Accès aux fiches des députés par circonscriptions,
  • Pour identifier son sénateur : Carte de France des Régions.

Je n'ai pas la preuve que Nicolas Sarkozy ait directement et explicitement demandé l'expulsion de Karim, je ne reprendrais donc pas l'accusion de l'Inter-LGBT. Je pense seulement qu'il trouverait en la régularisation de ce jeune homme une excellente façon d'adresser un signe amical aux homosexuels français. Faut-il rappeler que les études évaluent à 10% d'une population le nombre d'homosexuels, soit 6 millions de Français. Négligeable comme électorat ??...

Laissons-lui le choix de sa politique mais n'oublions pas qu'il est aisé de cracher sur un homme si on ne se bouge pas plus qu'une moule sur son rocher.

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Le lecteur assidu aura remarqué que je suis un tantinet énervée. J'ai beau n'être ni algérienne, ni homosexuelle, ni directement menacée de mort en me rapprochant de ma famille, je ne peux rester insensible devant les menaces qui pèsent sur Karim, pas plus que devant l'indifférence générale de soi-disants défenseurs des droits de l'Homme dont la motivation s'arrête au premier effort demandé. On peut même dire que je suis en pétard !

Technorati Tags : Karim, expulsion, Sarkozy