J'ai voulu attendre quelques jours avant de parler du voyage au Moyen-Orient de la candidate socialiste. Tout d'abord pour me laisser le temps de la réflexion, ensuite, pour le laisser aux autres aussi. Plusieurs choses me navrent et me confortent dans l'idée qu'elle ne peut pas être ma favorite pour les élections de 2007.

L'incident avec le représentant du Hezbollah

Je n'étais pas sur place, ni dans sa tête. Si des journalistes de plusieurs tendances et origines disent que les mots ont été dits, je veux bien les croire. Si Ségolène Royal dit qu'elle ne les a pas entendus, je veux bien la croire aussi. Mais qu'à l'occasion d'un incident aussi grave, elle mette 24 heures à réagir, ça, c'est grave ! Plusieurs hypothèses se présentent et aucune ne lui est favorable :

  • Elle n'a pas été informé de l'incident --> Elle est très mal informée.
  • Elle a été informée mais n'a pas jugé utile d'y revenir --> Elle n'a aucune compréhension de la situation et des attentes.
  • Elle attendait des ordres qui ont tardé à venir --> Elle n'est pas compétente pour un poste de chef de l'Etat, poste qui exige la plus grande finesse diplomatique ou, à défaut, une équipe hyper pointue sur la question.

Ce n'est donc pas son absence de réaction sur le moment qui me gène, c'est le retard à l'allumage.

Désinformation ?

Lorsque j'ai regardé le Journal de la Nuit de France 2, le soir de l'incident, le journaliste a bien mentionné que les journaux israéliens n'avaient pas annoncé la venue de Ségolène Royal en grandes pompes, l'incident les ayant bien refroidis. Or, les jours suivants, lorsqu'a été balancée la théorie PS du débat "franco-français" pour reprendre les termes de Julien Dray, les médias ont dit que même les journaux israéliens n'avaient pas jugé utiles de relever l'incident. Je suis sure de ce que j'ai entendu et je m'étonne de la différence de version.

Le site Désinfos.com, dans sa revue de presse, dit ceci :

« Yediot-Maariv: En pages intérieures, les deux journaux insistent sur le "scandale" provoqué en France par le passage mouvementé de Ségolène Royal au Liban, en fin de semaine. Le Yediot titre: "La France est furieuse, par contre Israël est chaleureuse envers la candidate socialiste à la Présidentielle". Le Maariv cite, en titre, certains ministres français qui accusent Ségolène Royal de torpiller , par sa conduite, les relations franco-israéliennes. Les journaux citent en particulier le chef de la diplomatie française Phillipe Douste Blazy qui a accusé Royal de "s'être rendue au Proche –Orient avec des idées simplistes", tandis que la leader des Verts français a affirmé "qu'une visite au Proche-Orient devait se préparer… pas comme l'a fait Ségolène Royal". Mais le Yediot souligne qu'à Jérusalem, les autorités israéliennes ont préféré faire abstraction de l'incident avec le député du Hizbollah à Beyrouth. Coté israélien, on reconnaît, toutefois en apparté, que la visite de Madame Royal ne se déroule pas de "manière professionnelle". »

On sent bien la volonté israélienne de ne pas créer d'incident supplémentaire avec la potentielle prochaîne chef d'un état ami. De là à dire qu'ils n'ont pas jugé l'événement important, il y a un pas que certains ont franchi allègrement...

Faire comme si on inventait le fil à couper le beurre

Dans les réactions au voyage de Ségolène Royal publiées par le Nouvel Obs en ligne, on lit celle de Luc Chatel, porte-parole de l'UMP. Je cite :

« "Le déplacement de Ségolène Royal au Proche-Orient est mal préparé. Il est inutile pour la paix" dans cette région du monde et "il est dangereux pour la position française". Ceci "d'autant plus" que "Mme Royal a commis un certain nombre d'erreurs factuelles".

"Elle propose l'organisation d'une conférence internationale sur le Liban", or celle-ci est "prévue et se déroulera en janvier à Paris". "Mme Royal dit qu'elle est prête à dialoguer avec tout le monde y compris avec le Hamas, faisant fi de l'ensemble des conditions qui font consensus au niveau international: avant de discuter avec le Hamas, il faut qu'il reconnaisse Israël, adhère au processus de paix, qu'il renonce à la violence".

Enfin, "Mme Royal demande le rétablissement de l'aide aux Palestiniens. Mais grâce à Jacques Chirac, elle a été rétablie", a-t-il estimé, ajoutant que son montant était cette année de "650 millions d'euros, soit 151 de plus que l'an dernier". (Point presse, lundi 4 décembre) »

L'UMP étant une machine bien huilée, ces points sont repris, quasiment mot pour mot, par Pierre Lellouche, député UMP, dans son édito sur Le Figaro en ligne : "Ségolène Royal ou la diplomatie de l'incohérence".

Ici encore, on peut avancer plusieurs hypothèses sans qu'aucune ne soit favorable à Ségolène Royal :

  • Ségolène Royal et son équipe ne connaissaient pas ces points --> Elle est incompétente et mal entourée.
  • Ségolène Royal connaissait ces points --> Elle a tenté une manipulation grossière des électeurs.
  • Ségolène Royal a été trompée par son équipe --> Elle est mal entourée, voire sa campagne est délibérément sabotée.

À noter que ce dernier point pourrait s'expliquer par le mécontentement croissant de certaines figures du PS qui relèvent une inégalité de traitement en faveur de la candidate et au détriment des 2 autres "candidats à la candidature" ainsi qu'un éloignement marqué du programme de Ségolène Royal avec le programme officiel du P.S.

Je regrette de ne pas avoir entendu et lu plus ce rappel des vérités. J'attends des journalistes, non pas l'expression de leur engagement, mais une information non biaisée. De tels propos auraient dû faire la une, c'est rangé dans les "réactions" des élus UMP, autant dire que tous ceux qui refusent d'écouter un autre son de cloche que celui de leur berger, passeront complètement à coté de ce correctif...

J'te cause plus

La Libre Belgique a ouvert un blog intitulé Paris Libre. C'est un joli nom qui fleure le mois d'août 1944 et la voix émouvante du Général. En même temps, ç'a un petit coté vieillot qui me fait tiquer mais bon, nous ne sommes pas là pour parler du nom du blog ! :)

Dans ce blog donc, un billet signé "B.DL." et qui a pour titre "Une puérilité agaçante" revient sur un autre incident qu'a voulu créer Ségolène Royal et qu'elle s'est finalement pris en pleine tête. L'effet Chaplin'n boomerang ? :)

Pour ceux qui n'auraient pas su, Françoise de Panafieu a critiqué Ségolène Royal pour cet incident avec le représentant du Hezbollah. Plus tard, les deux femmes se sont croisées et la seconde, montrant ainsi son sens de la diplomatie et de l'écoute et sa tolérance, a refusé de serrer la main de la première. Elle passe d'autant plus pour une conne1 que ç'a beaucoup fait rire Françoise de Panafieu. Le reportage diffusé sur France 2 la montre totalement hilare et pas vexée du tout. :)

Le point de non-retour est atteint

Autant je n'ai pas relevé toutes ses petites maladresses de début de campagne (en un an, j'aurais pu y passer mes journées tant il y en a eu). Autant maintenant qu'elle a été officiellement désignée par son parti, je trouve qu'elle aurait dû prouver indéniablement sa compétence. Elle vient de prouver l'exact inverse en un seul voyage, merci à elle d'avoir au moins mis les choses au clair. :)

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

  • 1 : Désolée pour le terme, mais il est difficile d'en trouver un qui exprime mieux ma pensée... Oh hé ! Faites pas comme si votre langage était toujours d'une pureté parfaite ! ;)- remonter au texte

[Edit] Je découvre la réaction de Françoise de Panafieu sur DailyMotion : Sectarisme Royal : F de PANAFIEU répond.

Technorati Tags : Ségolène Royal, élections 2007, Françoise de Panafieu