Vous pouvez lire toutes les péripéties de Karim sur Têtu ou sur le site qui lui est consacré. J'ai lu ici ou là que son "cas n'était pas clair", ce qui empêcherait une mobilisation plus importante. Je ne connais pas son dossier, je ne peux pas répondre de lui. Par contre, si je suis sûre de 2 choses, c'est que :

  1. Karim est un être humain ;
  2. Les homosexuels sont gravement menacés en Algérie.

Avant de renvoyer Karim en Algérie, il est de notre devoir de nous assurer que sa sécurité y sera assurée. Ensuite, si certaines choses ne sont pas claires, il sera toujours temps de les examiner. S'il meurt, il sera trop tard, dramatiquement trop tard.

Nicolas, tu permets que je t'appelle Nicolas ? Tu es dans mon salon presque tous les jours via la télévision, ça me ferait drôle de te donner du Monsieur le Ministre de l'Intérieur alors que j'en appelle à ton humanité, à ton sens de la justice, de l'équité, à ton respect des Droits de l'Homme. Nicolas, je sais que tu n'es pas ce sale con que les moutons voudraient nous présenter. Nicolas Sarkozy, tu as une chance en or de montrer que tu ne crains pas les crachats des vieux réacs quand il s'agit de sauver une vie, saisis-la !

Si vous voulez que Nicolas Sarkozy s'intéresse au bien-être de Karim, montrez-lui que le sort de Karim vous intéresse. Signez les pétitions et, si vous habitez Bordeaux, rendez-vous aux manifestations organisées. Si vous habitez ailleurs, rien ne vous empêche de créer une autre manifestation. Plus vous serez nombreux à dire "On se fout de l'homosexualité et de la nationalité de Karim, on veut juste être sûr qu'il est en sécurité", plus Karim aura de chances de survivre.

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Technorati Tags : Nicolas Sarkozy, Karim, homosexualité