Michel Boujenah parlait de son court-métrage sur la violence conjugale. À la fin, il rappelle la réalité, le nombre de femmes concernées et le nombre de décès sous les coups ou par suicide que ça entraîne. Tomer Sisley et Denis Maréchal l'écoutent, assez éberlués, visiblement touchés autant par l'émotion du comédien que par le sujet. Michel Boujenah conclut en disant qu'il en est particulièrement ému parce qu'il est un homme et que ce sont des hommes qui font ça. Et là, son capteur perçoit son émotion et la sonnette du "rouge" se fait entendre.

Je sais que cette émission n'est pas en direct et que les plans de coupe sur les 2 comédiens sont peut-être tirés d'un autre moment de l'émission et montés là pour faire un effet. Il n'empêche que le résultat était superbe. Même si c'est faux, ça montre sans aucune ambigüité que la violence conjugale n'est plus tolérable. Pour ce moment de grâce, je félicite TF1, Cauet, Bataille et Fontaine, une association de 4 noms à qui je n'aurais jamais cru pouvoir devoir ça un jour...

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Technorati Tags : Bataille et Fontaine, Cauet, TF1, Michel Boujenah, violence conjugale